Marche du Rassemblement: Kabund et Fayulu interpellés

La police a interpellé jeudi 30 novembre à Kinshasa le secrétaire général de l’UDPS Jean-Marc Kabund et le président du parti politique de l’opposition ECIDE Martin Fayulu. Ces deux leaders de l’opposition ont été interpellés puis conduits à une destination inconnue alors qu’ils s’apprêtaient pour lancer une marche interdire par les autorités de la ville.

« Certains leaders de l’opposition ont été arrêtés. Il s’agit du secrétaire général de l’UDPS, Jean Marc Kabund wa Kabund et Martin Fayulu, président de l’ECIDE. Ils quittaient la permanence pour se rendre sur le lieu prévu comme point de chute de la manifestation. On a tiré des gaz lacrymogènes, on a dispersé les militants qui les accompagnaient et les deux ont été arrêtés, jetés dans les véhicules de la police. Jusqu’à présent, nous ne connaissons pas la direction vers laquelle ils sont amenés », témoigne Rubins Mikindo, secrétaire général adjoint de l’UDPS, présent au moment de l’interpellation de ces deux leaders de l’opposition.

Il affirme que les forces de l’ordre empêchent depuis le matin Felix Tshisekedi, président du Rassemblement de sortir de chez lui.

« Felix Tshisekedi était sur le point de sortir. Il a été empêché par la police. La permanence de l’UDPS, la résidence de Tshisekedi et tout le quartier est quadrillé par un dispositif policier qu’on n’a jamais vu », rapporte Rubins Mikindo.

 

Radio Okapi, 30.11.2017
© Congoindépendant 2003-2017

3 réflexions au sujet de « Marche du Rassemblement: Kabund et Fayulu interpellés »

  1. Mais où étaient les chefs (auto-proclamés ?) du Rassemblement qui avait pris l’initiative de cette manifestation ? Ni Tshilombo ni Lumbi en tête de cortège : ils me donneront toutes les raisons qu’ils fabriqueront de leur absence, il se trouve qu’à terme ce sont encore les mêmes sous-fifres (Fayulu, Kabund, Ewanga…) qui étaient sur le terrain à subir les violences de la soldatesque de ‘JK’…
    Çà fait désordre à la fin : comment voulez-vous qu’ils rendent crédible une manifestation qu’ils ont appelé à corps et à cri comme un défi concret à leur adversaire ?
    C’est ‘JK’ et son camp qui doivent aujourd’hui rire sous cape de ce demi-échec mais c’est cette opposition tantôt inorganisée tantôt ambiguë qui n’en est pas pour rien…

  2. Etude Politique, Stratégique, Géopolitique, et Géostratégique pour la RDC.

    Thème : Nehru, disciple de Mahatma Gandhi, et la Stratégie de Duplicité.

    Nehru azalaki Disciple ya Mahatma Gandhi ; asalelaki mingi Politique de Non-Violence lokola Gandhi, pe asalelaki Politique ya Neutralisme. Kasi, na 1961, Nehru asalaki bitumba contre ba Colonialistes Portugais malgré ba négociations asalaki na USA ya Kennedy.
    « L’Invasion de Goa (surnommée Opération Vijay par l’Inde) est le nom donné à l’offensive lancée en 1961 par les forces armées indiennes sur les restes de l’empire colonial portugais en Inde et qui a conduit à la conquête du territoire de Goa, de Damao, de Diu et des îles Anjidiv. »

    Ba diplomates ya USA bakendaki na ONU ko critiquer Nehru po na Stratégie de Duplicité ya ye, po, bayokanaki denge, kasi asalaki denge mosusu ; balobaki tè Nehru alobaka tè azalaka moto ya Non-Violence, kasi denge nini asali Violence ?

    Nazui ndakisa oyo po na bato ya soi-disant Rassemblement na UDPS, po na kolakisa bango tè Politique ya malamu esalemaka na Discernement ; esalemaka ngulu-ngulu té.

    Politique ya UDPS na Rassemblement ezali ya ngulu-ngulu, po bazali kososola té « Occupation rwandaise » na « Démocratie ». Nehru, disciple monene ya Gandhi, asosolaki « Colonisation » na « Droits Civiques », pe amonaki tè ezali biloko mibale ekeseni. Amonaki tè po na makambo ya Droits Civiques asengeli kosalela « Politique de Non-Violence », kasi, po na makambo ya « Colonisation » asengeli kosala « Politique de Violence ». Yango wana aponaki « Stratégie de Duplicité ».

    « Colonialisme » ezali lokola « Occupation ». Na tango ya Occupation, Stratégie applicable po na ba Disciples ya Mahatma Gandhi ezali « Stratégie de Duplicité », lokola Nehru asalaki. Nehru asosolaki tè « Politique de Non-Violence » ekoki kosilisa « Colonialisme » té. – Ici, je compare ce qui est comparable, et j’en arrive à l’observation que la Politique de Non-Violence de l’UDPS et du Rassemblement n’a pas mis fin à l’Occupation rwandaise depuis l’année 2001 jusqu’à ce jour, voici 17 années perdues à cause de la politique de la naïvité.

    La Stratégie de Duplicité, ONU ye moko azali kosalela yango po na ko favoriser ba Occidentaux ; nalakisaki yango na Etude ya le 16.04.2017 oyo :
    « Etude Politique et Stratégique pour la RDC.
    Thème : Les Stratégies de Duplicité et de Dissimulation dans la Résolution 2348 de l’ONU du 30.03.2017 – page 2/18.

    Soki tolingi ko libérer RDC na Occupation rwandaise, esengeli totika « Politique de Non-Violence » po tolanda « Politique d’Auto-Défense » tango ya kosala CNS de Libération Nationale. Politique d’Auto-Défense ekokani na Politique Nehru alandaki po na kosilisa Colonisation ya ba Portugais na Inde.

    Bernard B.
    02.12.2017

Les commentaires sont fermés