Martin Fayulu, un allié inattendu pour « Joseph Kabila »?

« La vengeance est un plat qui se mange froid. Plusieurs années après, c’est du surgelé ». Cette phrase est tirée d’un vieux film français. Elle a été prononcée par l’acteur Charles Denner qui y jouait le rôle d’un avocat.

Près de dix-neuf mois après l’investiture de Felix Tshisekedi Tshilombo à la tête du Congo-Kinshasa, il règne une ambiance malsaine dans ce pays. Une ambiance de crise. Le vocable « crise » renvoie à l’idée de contestation des autorités.

Qui conteste qui? Le « deal » Fcc-Cach ne tient plus qu’à un fil; « Felix » et « Joseph Kabila » se regardent en chiens de faïence; le Président de la République et le Premier ministre entretiennent des relations empreintes d’hypocrisie. Pire, les rapports au sein de la coalition « Cap pour le changement » de l’ex-duo Tshisekedi-Kamerhe sont tout simplement exécrables suite à l’embastillement de « Vital ». Pour couronner le tout, des bandes armées continuent à tenir tête à la force publique à l’Est pendant que des juges à la Cour constitutionnelle « contestent » leurs nominations à la Cour de cassation. Le pays ressemble à une bombe à retardement qui n’attend que les étincelles.

Sur les réseaux sociaux, une vidéo a tourné en boucle, mardi 1er septembre, particulièrement sur Twitter. On y voit Martin Fayulu Madidi, président du parti « ECIDé » (Engagement pour la citoyenneté et le développement) et co-fondateur de la plateforme politique « Lamuka » à côté de l’avocat Théodore Ngoy. Celui-ci est également « évangéliste » à ses temps libres.

Ces deux hommes ont en commun un signe particulier: « candidats malheureux » à l’élection présidentielle du 30 décembre 2018. Une situation que « Martin » – qui ne boude guère qu’on l’appelle « le Président élu » – n’a jamais digéré.

De quoi s’agit-il?

Conseil de Noël Kilomba et Jean Ubulu, juges à la Cour constitutionnelle nommés présidents à la Cour de cassation par ordonnance présidentielle du 17 juillet 2020, Maître Ngoy accuse, avec une légèreté inqualifiable, le président Felix Tshisekedi de « violation intentionnelle et manifeste » de la Constitution. Il se dit décidé de le faire poursuivre « pour haute trahison ». Contre toute attente, Martin Fayulu s’engage dans cette « aventure ambiguë » aux conséquences imprévisibles.

Sur la vidéo précitée, le Président de l’ECIDé tonne littéralement: « Non seulement, il(Felix Tshisekedi) est illégitime, mais il pose des actes en violation de la Constitution ». Et d’ajouter: « Monsieur Tshisekedi court un risque énorme d’être poursuivi pour haute trahison ».

Les articles 165 et 166 de la Constitution congolaise stipulent notamment qu’il y a haute trahison lorsque le Président de la République « a violé intentionnellement la Constitution (…)« . « La décision de poursuites ainsi que la mise en accusation du Président de la République (…)sont votées à la majorité des deux tiers des membres du Parlement composant le Congrès (…)« . Les « partisans » de « Kabila » sont majoritaires dans les deux chambres. Une certitude: les choses ne se passeront nullement comme une lettre à la poste.

Le 30 décembre 2018, les citoyens congolais sont allés aux urnes afin de choisir leur nouveau Président de la République et les 500 nouveaux députés nationaux. Qui oserait mettre en doute le caractère chaotique de ces consultations politiques? Qui ignore que pendant que le très toxique Corneille Nangaa égrenait les noms de « nouveaux honorables », de nombreux bureaux de vote dans l’arrière-pays étaient encore occupés à compiler les bulletins glissés dans les urnes?

Seulement voilà, la Commission électorale nationale indépendante (Ceni) à laquelle revient la mission d’organiser le processus électoral a annoncé son « oracle ». A savoir que « Felix Tshisekedi Tshilombo est élu Président ». On attendra, en vain, qu’un « candidat malheureux » démontre le contraire de manière irréfutable. La Cour constitutionnelle a confirmé le résultat publié par la Ceni. Contrairement au Mali d’Ibrahim Boubacar Keita dit (IBK), la population congolaise n’est pas descendue dans la rue à l’appel du candidat malheureux Fayulu. La communauté internationale, réputée attentiste, s’est contentée de prendre acte.

Lors de son récent séjour aux Etats-Unis, « Martin » a laissé entendre qu’il avait remis le compteur à zéro. Et qu’il regarde désormais vers l’avenir. N’est pas Nelson Mandela qui veut! En fait, l’homme était à l’affût d’une « opportunité » pour assouvir sa soif de vengeance. A quel prix? Le président de l’ECIDé et Théodore Ngoy ont-ils engagé le pari risqué de déstabiliser le pays au nom de leurs intérêts particuliers?

Fayulu est assez intelligent pour savoir que la destitution éventuelle de Felix Tshisekedi ne lui profitera guère. Encore moins, la plateforme « Lamuka ». Celle-ci avait, d’ailleurs, fixé, dans sa Convention publiée le 27 avril 2019, les « axes principaux » de son futur combat. A savoir notamment: la « défense de la Constitution spécialement dans ses articles intangibles » et la « mobilisation du peuple pour une alternance démocratique et politique reflétant la vérité du choix des électeurs ». Nulle place pour la rancœur.

Va-t-on assister à l’implosion de la plateforme politique « Lamuka »? Des « katumbistes » donnent déjà de la voix demandant l’isolément de cet électron libre. C’est le cas notamment de Jean-Claude Vuemba et de Mike Mukebayi.

Chacun a le droit d’aimer ou de ne pas aimer l’actuel chef de l’Etat congolais qui, comme tous les être humains, n’est pas exempt de reproches. Il reste qu’entre le Mwana mboka « Fatshi » et le despote « Kabila », l’homme dénué d’humanité, aux multiples lieux de naissance et patronymes, le choix est clair!

En se laissant entraîner dans cette « aventure ambiguë » par le très peu fiable avocat Théodore Ngoy et ses clients Kilomba et Ubulu – coachés manifestement par des apparatchiks du Fcc/Pprd -, Martin Fayulu fait, malgré lui, le jeu de la mouvance kabiliste. Et devient, de ce fait, l’allié inattendu de l’ex-président « Kabila ». Quel gâchis!

 

Baudouin Amba Wetshi

24 thoughts on “Martin Fayulu, un allié inattendu pour « Joseph Kabila »?

  1. Plutot un opportuniste inattendu (et aux abois) pour Hypo Kanambe et sa cohorte FCC. Son partenaire Muzito, ex-PM grace a son oncle Gizenga, et enrichi sous Kanambe, sait bien definir l’opportunisme.
    Notons en passant – et comble du ridicule – que ce meme MaFa vient de « mandater » l’autre opportuniste connu Lisanga Bonanga pour aller « negocier » avec FATshi et Kanambe son Plan de sortie de crise via la creation d’une « Haute Autorite de Reformes Institutionelles », un truc bidon et budgetivore dont MaFa serait « President » (…et Lisanga…?).
    En bref, que ceux qui se tremoussent a la gloire du « president-elu » MaFa sur ce site aillent le faire a Kingakati.

  2. EN SOLO ?
    Fayulu a-t-il pris la « présidence de Lamuka »? Non semble-t-il, parce que son option de faire Alliance avec T Ngoyi n´est pas une decision prise avec les autres membres de Lamuka.
    Pire pour Fayulu, refuse-t-il d´assumer sa fonction dans Lamuka le fragilise un peu plus car même Muzito aura du mal á continuer d´être son « compagnon ».
    En « solo »? Sans surprise, on raconte que Joseph Kabila avait souhaité negocier avec Lamuka en constatant la deroute de Shadary.. Malheureusement, Fayulu qui aurait eu l´offre de Kabila n´avait pas pris soin d´informer JP Bemba, Muzito, Katumbi ou Matungulu…ni même les associer aux negociations.. Ces gens avaient financés sa campagne présidentielle se seraient retrouvés avec la mauvaise surprise de decouvrir Fayulu qui avait un ego incroyablement trop grand pour assumer le leadership de Lamuka.
    HAUTE AUTORITE
    C´est l´ultime bourde de Fayulu qui sait en avance qu´il aura du mal á obtenir une seconde chance de la part de Katumbi et Bemba.. Chuter quelque part pendant le mandat de felix devient une idée fixe… et Fayulu affiche une sorte d´instabilité mentale qui reduit encore plus son aura.. Un mauvais perdant qui avait raté sa « chance » en roulant Lamuka et en refusant la main tendue de Kabila.. lol

  3. Celui qui n’est pas avec moi est contre moi. Ce choix cornélien, cette vision manichéenne peut être discutée, mais parfois la réalité nous rattrape. Pour la majorité de congolais, Kabila et son FCC représentent le mal absolu. Fayulu a le droit de continuer son « combat » pour la vérité des urnes, mais qu’il devienne l’allier objectif de l’homme venu d’ailleurs !! cela devrait lui poser un problème de conscience. Bien sur, il y en a qui vont rétorquer en faisant remarquer que Tsshiseketi travaille avec Kabila et son camp, seulement il y a un hic, selon la constitution, c’est le gouvernement issu de la majorité à l’assemblée nationale qui gère le pays. La bonne question maintenant est de savoir ce qu’aurait fait Fayulu s’il avait été proclamé Président de la République ? L’amour de ce pays nous oblige parfois à mettre nos rancunes de coté et sacrifier nos ambitions, légitimes soient elles. Je comprends parfaitement la frustration de Fayulu, mais delà à se jeter ostensiblement dans les bras du fossoyeur de notre pays !!, cela me dépasse !!. Théodore Ngoy, ce personnage haut en couleur doublé d’un avocat sulfuré est en mission pour déstabiliser notre pays. Fayulu n’a pas le droit de sacrifier le combat de toute une vie, il a intérêt à se ressaisir, le Congo a besoin de tous ses fils. Ses vrais fils.

  4. Chaque action que mènera Martin Fayulu sera regardé à la loupe par les différents camps et ses différents adversaires qui pourraient en profiter directement ou indirectement. Sa tâche ne sera pas de tout repos, adulé par certains et exécré par d’autres.

  5. Qu’est-ce qui a pris Fayulu de se fourrer dans une aventure aussi risquée pour lui-même que pour le pays ? Sa soif personnelle de vengeance et cette rencontre improbable avec Theodore Ngoy l’ont-elles aveuglé au point où il n’est plus capable de faire la part du nécessaire et du superflu ? En effet quelle que soit sa légitimité à dénoncer le vol de sa victoire aux dernières élections, ni la quête raisonnable d’une vérité des urnes ni la décence républicaine ni la realtpolitik ne l’autorisent à franchir ce pas populiste si risqué. Quand bien même il aurait quelques raisons à dénoncer les conditions des dernières nominations de Tshisekedi des Juges à la CC, hurler officiellement avec les loups qu’il y a violé intentionnellement la Constitution, synonyme de haute trahison est une faute politique grave, un manque criant de mesure dans les conséquences d’une telle accusation.
    Dommage vraiment dommage que Fayulu n’ait pas eu la lucidité de voir que cela n’apportait rien de plus à son combat politique et surtout risque de lui coller désormais aux basques. En dehors de leur union inattendue, quel crédit de probité accorde-t-il à Théodore Ngoy et ne voit-il pas qu’il fait ainsi la courte échelle à ‘JK’ que raisonnablement il combat ? Bref, je n’y comprends rien, Mr Fayulu ; quel gachis que votre itinéraire jusque-là defendable débouche sur une entreprise aux conséquences peu prévisibles pour vous-même et pour le pays ! Désolé, vous aviez des rdv plus utiles, mieux à faire pour vous même et pour le pays que ce pas-de-deux hideux de rancoeur !!!

  6. Fayulu a été victime d’un hold up électoral. A sa manière, il refuse de lâcher et de se coucher. Il n’a pas bénéficié de la compassion des Congolais.Il a été lâché,humilié. La victime est devenue le coupable.
    Félix,le fameux Mwana mboka est arrivé au pouvoir par roublardise, par tricherie, par trahison.Il a fait du criminel connu et reconnu son allié, son partenaire, son conseiller, son consultant. Les deux mangent et trinquent ensemble devant les caméras.Personne ne trouve à redire. Ils sont plutôt applaudis frénétiquement au nom de la première alternance au Congo.
    A presque mi-mandat,le bilan du Mwana mboka est désastreux dans les secteurs vitaux comme la sécurité et le social. Le peuple congolais, connu pour son manque génétique et culturel de conscience politique ne s’en préoccupe pas.Il se laisse bercer et berner par les applaudissements imbéciles des talibans radicalisés.
    On a jamais vu Fayulu à Kingakati pour lécher les assiettes du couple Josephe-Olive.
    Pourquoi ses propos suscitent-ils une telle indignation épidermique? Pourquoi ce tollé général? Pourquoi les médias congolais,les réseaux sociaux,la toile congolaise sont enflammés?
    Fayulu n’est plus n’importe qui au Congo. Il a une voix qui porte. Félix est éjectable de son tabouret présidentiel.

    1. Kolomabele@
      Avec tout le respect pour votre opinion… Fayulu est « n´importe qui » au Congo. Il n´existe aucune loi, aucun aspect politique qui ferait de Fayulu un citoyen congolais au dessus des autres.
      1. HAUTE AUTORITE
      Connaissez-vous cette proposition de Fayulu qui demande á Felix de faire de lui une « haute autorité » d´une institution des réformes..? Lol
      Etrange proposition d´un chalenger qui doit sa visibilité á Lamuka car ne possedant même pas 5 parlementaires ni un seul gouverneur au Congo. Même dans la province de Kwilu d´où Fayulu est orginaire, il n´ya pas deux parlementaires de son organisation politique. Ni même á Kin où il est né, nada rien..
      Quel est son « poids politique » sans Lamuka? Est-il logique de voir Fayulu « negocier » en solo une fonction auprès de Felix qui semble-t-il n´a pas gagné les élections? Paradoxe politique qui reduit l´importance de Fayulu.
      2. COORDINATEUR DE LAMUKA
      Depuis qu´il est de retour de son long sejour aux USA, Fayulu devait assumer la fonction de « coordinateur de Lamuka » après Muzito.
      Sauf mauvaise perception de notre part, Fayulu ne semble pas vouloir se contredire en prenant la tête de Lamuka.. et se lance dans une action non concertée avec les autres leaders de Lamuka contre Felix qui devait faire de lui une « haute autorité ».
      Impulsif et moins « politique »?
      3. HOLD UP ELECTORAL, LA MAIN DE KABILA
      En réalité, Fayulu qui semble-t-il refuse de se « coucher » en voulant devenir la haute autorité de Felix lol kie kie avait eu la possibilité de devenir président élu avec l´accord de Kabila.
      Dans le milieu « diplomatique » on raconte comment Kabila informé de la défaite de Shadary se decide de prendre langue avec Fayulu.
      Kabila passe par l´ambassade des USA et la boss de la mission militaire de l´ONU pour negocier avec Fayulu.
      C´est ici qu´on decouvre la plus grande bourde de Fayulu. Souvenons-nous que la victoire de Fayulu est l´oeuvre d´un « team » où Katumbi/Muzito/Bemba/Matungulu.
      Suivez attentivement.. Fayulu ne prend pas soin d´informer les autres leaders de Lamuka.. et demander leur avis sur la proposition de Kabila.. Tout seul, en solo, lui qui refuse de se coucher.. rejette la proposition de Kabila.. pour le meilleur et le pire ! Impulsif comme Lumumba, Fayulu n´a pas compris que l´implication de la dame de l´ONU y compris la presence invisible de l´ambassadeur des USA étaient un facteur très important de la politique nationale du Congo.
      Son refus de « communiquer » avec les autres leaders est aussi une mauvaise comprehension de la situation.
      Ainsi, Fayulu n´est pas « victime ».. il est responsable de son « hold up ».. Il pouvait commencer par discuter avec ceux qui avaient financés sa campagne et sa « victoire » et ensuite de prendre le temps de discuter avec l´ambassadeur des USA lui qui parle si bien anglais.
      4. AVENIR?
      Si le « coop » de Fayulu ne fonctione pas, quel est son avenir politique? Est-il une sorte de Tshitshi capable de naviguer et de surfer en solo?
      Quel est son poids politique au Congo?
      Sans Lamuka, possede-t-il assez des ressources pour exister politiquement au Congo?
      Wait and see

  7. C’est apres avoir lu cet article que je me suis precipite pour voir le nom de son auteur. Je suis surpris d’apprendre qu’il s’agit de BAW car cet article ne lui ressemble pas, il y a moins de neutralite comme a son habitude de grand journaliste. On ne se fait pas des cadeaux en politique, la lutte est permanente. N’allons pas vite en besogne pour voir en Martin Fayulu l’allie de Kanambe, non! Martin est parmi les hommes qui n’ont pas eu peur de denoncer le mal de ce sataniste, tueur. Il n’a jamais touche la main ensanglatee de Kagame et de Museveni.Si BAW reconnait qu’il regne une ambiance malsaine dans le pays, une ambiance de crise, elle est le resultat de l’echec du deal entre Felix et Kanambe, Fayulu n’a rien provoque la crise. Il y a des presidents qui ont ete destitues dans des democraties a cause de leurs incompetences. Pourquoi Felix devrait faire l’exception? Est il plus mwana mboka que Fayulu? Si nous sommes un Etat de droit, pourquoi ne pas laisser les juges contester leur nomination a la cour de cassation? Si comme le declare BAW les consultations politiques de 2018 ont ete chaotiques, pourquoi refuser de reconnaitre que le  » tres toxique corneille Nangaa » a ete instruit par son patron kanambe de proclammer Felix vainqueur? Les candidats malheureux dont Fayulu n’ont cesse de demander que l’on refasse les consultations ou que l’on publie les resultats bureau par bureau. Pourquoi le pouvoir ne l’accepte pas? Pourquoi ne pas demander a la ceni d’authentifier la victoire de Felix en publiant ces resultats et fermer la bouche a l’opposition? La population congolaise n’est pas descendu dans la rue tout simplement car elle avait compris la ruse de Kanambe qui en ce moment la etait capable de massacrer les contestataires car pour lui c’etait une question de vie ou de mort. Tout le monde le sait, c’est Felix qui avait sauve la vie de cet assassin qui devrait se retrouver en prison ou en exil. Felix a trahi les congolais, c’est connu. Mon frere BAW, les congolais ne sont pas naifs, ils connaissent tres bien celui qui a engage le pari risque de destabiliser le pays au nom de ses interets particuliers et ceux de ses amis. Enfin, je me demande en quoi l’avocat Theodore Ngoy est tres peu fiable s’il ne fait qu’exercer son metier d’avocat et de politicien. C’est cela aussi l’Etat de droit.

    1. @ RAZ,

      Pour epargner le temps a notre compatriote BAW dont l’objectivite ne souffre d’aucun doute, ci-dessous notre reponse at tes elucubrations pro-MaFa (et pro-Muzito):

      Plutot un opportuniste inattendu (et aux abois) pour Hypo Kanambe et sa cohorte FCC. Son partenaire Muzito, ex-PM grace a son oncle Gizenga, et enrichi sous Kanambe, sait bien definir l’opportunisme.

      Notons en passant – et comble du ridicule – que ce meme MaFa vient de « mandater » l’autre opportuniste connu Lisanga Bonanga pour aller « negocier » avec FATshi et Kanambe son Plan de sortie de crise via la creation d’une « Haute Autorite de Reformes Institutionelles », un truc bidon et budgetivore dont MaFa serait « President » (et Lisanga…?).

      En bref, que ceux qui se tremoussent a la gloire du « president-elu » MaFa sur ce site aillent le faire (dorenavant) a Kingakati.

    2. Je l’ai constaté moi aussi, depuis un moment, je ne reconnais plus Mr. WETSHI Amba
      J’espère (dans mon rêve) qu’il viendra nous dire qu’un de ses stagiaires écrivait à sa place…

  8. eRAZ
    electronic Raz,

    fanatique radicalisé, surpris par BAW dont l´article aurait « moins de neutralité comme à son habitude » ?
    Euh, yo mpe oyebaka mot « neutralité » !

  9. « En politique, rien arrive par hasard. Chaque fois qu’un évènement survient, on peut être certain qu’il avait été prévu pour se dérouler ainsi » Franklin Delano Roosevelt

  10. Je ne veux pas me rabaisser en repondant aux adeptes de l’ignoble Honore Mvula. Qu’ils lisent un article tres recent et interessant dans « jeune afrique » pour realiser comment ils sont la honte de l’afrique, en faisant du congo la capitale des criminels du cyber. Lisez ces quelques extraits: « Pro-Tshisekedi, Honore Mvula serait, a la manoeuvre dans une vaste operation…n’hesitant pas a relayer les fake news, ni a recourir a l’insulte ». suivez mon regard!
    GHOST, je ne pense pas que vous avez compris les propos de Kolomabele. En disant que « Fayulu n’est pas n’importe qui », Kolomabele ajoute, « Il (Fayulu)a une voix qui porte ». Qui , sans etre de mauvaise foi peut mettre cela en doute?? Ecoutez Ghost, le congo n’appartient pas a Felix meme s’il est arrive au pouvoir par le mensonge et la tricherie. Fayulu est dans son droit de demander des reformes par tous les moyens et les congolais ont compris cela. Il vous suffit de suivre ses meetings et voir comment on l’acclame. Pouquoi ne comptez vous pas les deputes de l’udps au niveau national? tout le monde sait ce qui s’est passe sauf vous? La ou vous vous rabaissez et elevez Fayulu c’est quand vous dites que Fayulu avait la possibilite de devenir president ELU avec l’accord de kabila. Selon vous c’est kabila qui est le faiseur des presidents an congo? Vous dites que « Fayulu ne prends pas soin d’informer les autres leaders de lamuka comme si vous en savez quelque chose! Pourquoi aimez vous des combines et non la verite? A-t-on besoin des USA et des representants de l’onu quand il s’agit des elections dans le pays ou vous vous trouvez? pourquoi au congo? C’est vrai que ce qui se dit dans le milieu diplomatique est vrai puisque c’est Fayulu qui etait le gagnant. Mais alors pourquoi organiser les elections s’il faut attendre le GO de certains intrus? Nous devrions FELICITER Fayulu qui a suivi la voie de l’honneur, la voie de la verite et de la bonne moralite. Ou en sommes nous avec celui qui a accepte d’etre nomme par ce tutsi? Haissons le MAL, le PECHE car la verite seule libere.

    1. Raz@
      Fayulu l´homme de l´honneur qui negocie en secret avec Felix pour devenir une « Haute Autorité »? Quel est le sens du terme « honneur » quand on essaye de rouler ceux qui avaient financés la campagne en allant se « coucher » devant Felix?
      L´honneur de celui qui disait il n´ya pas si longtemps « qu´il pardone á Felix »… kie kie
      En tout cas, Fayulu a grandement besoin du FCC pour faire passer son accusation.. Ceux de Lamuka ne partage pas son option et lui même ne possede pas assez des parlementaires.. Il ne lui reste qu´une petite visite dans le ranch de Kabila.. afin d´obtenir les voix qu´il lui faut pour faire destituer Felix.. lol

      1. Mon cher Ghost,
        # C’est sans doute de bonne guerre de se trouver des arguments à sa vision des choses jusque même à en accabler ceux qui ne vous plaisent pas mais c’est encore mieux si l’argumentaire ainsi produit soit fidèle à la réalité.
        Vous nous décrivez un Fayulu qui usurperait le statut d’homme d’honneur parce que contrairement à ce qu’il nous proclame il aurait négocié en catimini d’obtenir une ‘haute autorité’ et aurait roulé ceux qui avaient financé la campagne en allant se coucher devant Felix. Je ne défendrai pas à tout prix Fayulu parce moi aussi je trouve qu’il fait preuve de quelque d’inconstance et d’incohérence dans son parcours – un jour il s’arcboute sur sa ‘vérité des urnes’, le jour suivant il pardonne le passé et le surlendemain il prend le train de Ngoie pour réclamer aussi sec la destitution de Tshisekedi – mais l’accuser de négocier en catimini une haute autorité me paraît inexact. Dans sa ‘proposition de sortie de crise’ il a bel et bien sollicité sans la moindre cachoterie que la haute autorité des réformes qu’il propose lui revienne à lui et à Lamuka. On peut lui reprocher ce choix mais pas dire qu’il l’a fait en catimini.
        # Quant à ses relations avec les autres membres de Lamuka, je n’en sais pas autant que vous pour pouvoir le commenter.
        Bref, libre à vous de déduire de ses va-et-vient ne font pas de lui un homme d’honneur. Voilà mon pauvre son de cloche !

      2. ADDENDA
        …Bref, libre à vous de déduire de ses va-et-vient ne font pas de lui un homme d’honneur MAIS ALORS SUR DES ARGUMENTS VALIDÉS..

  11. Drôle d’édito qui dit une chose et son contraire ! L’anarchie règne en RDC mais ce sont les candidats malheureux (sic) qui vont le provoquer parce qu’ils demandent le respect de la Constitution par le faussaire et pantin TSHILOMBO lequel n’a cessé de la violer à plusieurs reprises depuis qu’il a été nommé à la présidence de la République selon le scénario qu’il avait si bien décrit devant la caméra de l’auteur de cet édito !
    Nous avons dû mal à saisir les méandres de ce simplisme qui fait d’un légaliste un allié de « Joseph KABILA » ! En ce qui nous concerne nous ne choisirons pas entre la peste et le choléra !

  12. !COMPATRIOTE RAZ, DITES A VOTRE NGWA NKASI PRO = ONCLE PRO DE NE PAS ETRE SI ARROGANT COMME CA AVEC SON MBANGA MOLAYI.
    LE COMPATRIOTE JO BONGOS A PLEINEMENT RAISON DE DIRE, CE N’EST PAS UNE CLASSE POLITIQUE. C’EST UN ZOO.
    ZOO SEMBLABLE A ZOOLOGISCHE GARTEN DE BERLIN OU LE MECHANT ET CRIMINEL FUEHRER ADOLF HITLER PENDANT LA DEUXIEME GUERRE MONDIALE AVAIT AMENE DU CAMEROUN A L’EPOQUE COLONIE ALLEMANDE, UN COLOSSE NOIR AFRICAIN EN LE PLACANT AU ZOO DE BERLIN TOUT NU A POIL, GESTICULANT A CAUSE DU FROID. LEDIT ZOO SOUS LE NAZISME ETAIT UNE ATTRACTION A CAUSE DE NOTRE FRERE NOIR CONSIDERE COMME UN NKEWA, MUKUMBUSU, NON SEULEMENT AUX BADAUX ALLEMANDS MAIS AUSSSI AUX TOURISTES DE TOUTES LES COULEURS QUI VISITAIT L’ALLEMAGNE SOUS LE REGIME NAZI.
    PASSONS AU VIF DU SUJET.
    MA FOI, QUI DIT QU HORS-SUJET OU HORS LA LOI, A CE Mr. PETIT MALIN LA YA BANGANGA, IL DOIT SAVOIR CECI, QUE LUI MEME, IL EST HORS -SUJET, HORS LA LOI COMME SON AMI MAMANE DE LA REPUBLIQUE BONGWANE, HUMORISTE DE RFI QUOI.
    COMPATRIOTE RAZ, JE VOUS EN PRIE, DE BIEN EXPLIQUER A VOTRE NGWA NKASI PRO = ONCLE PRO, QU’A CONGOINDEPENDANT / CIC IL N’ Y A HORS SUJET OU HORS LA LOI. TOUS LES SUJETS SONT BONS A TRAITER ET A DEBATTRE.
    CELA S’APPELLE DANS LE LANGAGE DU JOURNALISME: ANTENNE LIBRE, ANTENNE LIBRE! ANTENNE LIBRE!
    IL N’Y A PAS D’EQUILIBRATIONS IMBECILES ICI A CIC. SAPRISTI! LES EQUILIBRATIONS IMBECILES SONT A DIGITALCONGO ET PAS A CIC.
    D’AILLEURS, EN PASSANT, JE VOUDRAIS SOULIGNER CECI, DEPUIS L’APPARITION DE COVID-19 = LE CONGO VIT DIFFICILEMENT DEPUIS 2019, TOUS LES OPPOSANTS ET ANTAGONISTES AU REGIME DES BIG DEALERS FCC – CACH, SONT JETES A CNPP SOUS PRETEXTE QU’ELLES OU ILS SONT FOUS OUFOLLES. NOUS VIVONS A L’ARCHIPEL GOULAG, N’EST-CE PAS? LE VAILLANT ET VRAI OPPOSANT, LE DEFUNT ETIENNE TSHISEKEDI WA MULUMBA, PAIX EN SON AME DEVRAIT RETOURNER DE SA TOMBE POUR VENIR CHICOTTER LES HORS LA LOI TALIBANS EN JEANS ET EN COSTUME 3 PIECES, CRAVATE QUI PASSENT LEURS TEMPS A DISCUTER DES BALIVERNES SOUS LE GRAND BAOBAB ET PALMIER DEVANT LE GRAND PORTAIL DE LIMETE.
    JE M’ARRETE ICI.
    ET VOUS LA, MECHANTS TALIBANS AVEC PANTALONS ENTONNOIRS = MULONGOSI, COIFFES DES CHAPEAUX SOUS FORME DE PIZZA TURC OU SOUS FORME DE KIKALUNGU = POELE, UN PEU DE RESPECT AUX AUTRES NON!
    PLEASE, NO STUPID COMMENTS MADE PRO ARE NEEDED HERE.
    PLEASE BE GENTLEMAN! YOU HAVE THE CHOICE, TO READ OR NOT READ.
    BITTE MY LANDSMAENNER bzw. LANDSMAENNINNEN , EINFACH WAHL UND ZWAR LESEN ODER WEG LASSEN.
    AUFWIEDERSEHEN UND ALLES GUTE AN ALLE , DIE FUER FREIHEIT UNSER VATERLAND KAEMPFEN, WIE JO BONGOS, CHRYSO 45, RAZ, KOLOMABELE, GHOST, NONO, KIMPWANZA DIA KONGO usw. JUNGS GUTMACHUNG FUER IHR VATERLAND, DAS IST DAS WICHTIGSTE !
    BEI CIC NUR DIE WAHRHEIT ZAEHLT, KEIN BLA BLA

  13. Cet article est un ÉDITORIAL. En journalisme, un éditorial est un article qui reflète la position ou bien le point de vue de l’éditeur ou de la rédaction sur un thème d’actualité. Avant de condamner BAW pour manque de neutralité, les lecteurs devraient se faire violence en lisant la Charte de Congoindependant. La déontologie du journaliste recommande l’honnêteté dans le traitement des infos. En revanche, au sein des médias organisés, il existe des rubriques où des journalistes peuvent un peu « se lâcher », telles que le Billet, le Commentaire, la Chronique, un papier d’humeur… Les lecteurs doivent apprendre que l’objectivité en journalisme est un graal, autant que l’est la sainteté en religion.

  14. # Dans un post que curieusement CIC n’a pas jugé utile de publier je posais la question de savoir si Tshisekedi avait intentionnellement violé la Constitution en nommant à pieds levés deux Juges de la CC en cours de mandat à la Cour de Cassation et si Fayulu avait politiquement raison de s’en prévaloir pour réclamer à coté de Théodore Ngoie d’en prendre acte et ainsi ouvrir la porte d’une accusationn de haute trahison, je concluais qu’il y’avait matière à débattre sur une violation Intentionnelle mais que partant du statut et de l’histoire récente de Fayulu, il risquait de faire fausse route en enfourchant cette piste. On apprend aujourd’hui que Fayulu et son compère Ngoie ont été « invités » à se présenter au parquet, le motif n’est pas indiqué mais on se doute bien que cela a rapport avec leurs déclarations.
    # Questions :
    – Y’a-t-il des éléments infractionnels dans leur démarche pour que la justice s’intéresse à eux ?
    – Qui peut me dire si ça ne relève pas d’abord de l’élémentaire liberté d’expression que de poser la question d’une violation de la Constitution dans le chef du PR au grand déplaisir bien sûr de ses sympathisants les plus ardents ?
    – Ne risque-t-on pas une dérive (dictatoriale) que de s’empresser à demander des comptes judiciairement à tout celui qui se montre critique envers les actes du PR surtout si celui-ci s’est fait le héraut de l’État de droit ?
    # Je ne dois pas être le seul à me poser ces questions, bien des observateurs pointus et peu partisans doivent se demander si la nouvelle administration ne veut pas condamner au silence les objecteurs qui vont alors eviter d’être pointés du doigt et du côté du Fcc ils doivent deja s’interroger si cette interpellation des auteurs des réactions aux actes posés par le Chef de l’État ne devient pas une mauvaise habitude qui va finir par les museler ?
    J’attends les réponses avisées des intervenants de CIC !

  15. NONO et les bilobela
    – (A) »le motif n’est pas indiqué »
    – (B) « Y’a-t-il des éléments infractionnels dans leur démarche pour que la justice s’intéresse à eux ? »
    – (C) « – Ne risque-t-on pas une dérive (dictatoriale) que de s’empresser à demander des comptes judiciairement à tout celui qui se montre critique envers les actes du PR »
    (D) « Je ne dois pas être le seul à me poser ces questions, bien des observateurs pointus et peu partisans »
    Est-ce difficile pour vous d´attendre que la Justice réponde à votre question B ? Le mercredi 09, c´est demain et non dans un mois. Vos bilobela (C) et (D) relèvent de l´inconscience et de l´ignorance de (A). Vous qualifiez les faits à la place de la Justice que Fayulu lui-même a prétendu défendre. La Justice, c´est seulement pour destituer Félix ? COHÉRENCE ! Prenez votre (A) au sérieux et taisez-vous, disons, attendez.
    Observateurs pointus et peu partisans ? Kiekiekiekie.

Comments are closed.