Me Oscar Mubiayi de Lille: C’est Kasanji qui aurait dû être interpellé, pas Eliezer

L’affaire Eliezer Ntambwe-Ngoy Kasanji défraie la chronique depuis l’arrestation puis l’incarcération du journaliste congolais. Cette arrestation est-elle justifiée au regard de la loi? Ou, sommes-nous en présence d’une affaire politique?

Sous d’autres cieux, une telle affaire aurait-elle évolué de la même façon qu’en RD Congo?

Dans son émission « Entretien », l’Info en Ligne des Congolais de Belgique a reçu Maître Oscar Mubiayi du barreau de Lille en France.

Lors de l’émission, l’avocat a affirmé sans ambages: « C’est Ngoyi Kasanji qui aurait dû être interpellé, pas Eliezer Ntambwe ».

Pourquoi?

Dans cette émission, l’homme de droit passe en revue différentes failles dans le déroulé de cette affaire. Ironie de l’histoire, durant le règne de Mzee Laurent Désiré Kabila, l’actuel gouverneur de province Ngoyi Kasanji eut des démêlés avec la justice pour une autre histoire de diamants. Me Mubiayi assurait la défense des autorités provinciales! Et un coin de voile est levé sur cette histoire, avec des informations étonnantes. Deux situations où les rôles sont drôlement renversés!

Deuxième sujet abordé dans l’émission: l’affaire de la nationalité dont une des grandes victimes actuellement est monsieur Moïse Katumbi qui s’est déclaré candidat à la prochaine présidentielle.

Là encore, Me Oscar Mubiayi jette un regard sans complaisance, et sur notre système judiciaire, et sur le comportement des acteurs politiques congolais au regard de la loi, du droit.

 

Par Cheik FITA, in cheikfitanews.net, 09.04.18
© Congoindépendant 2003-2018

 

Une réflexion au sujet de « Me Oscar Mubiayi de Lille: C’est Kasanji qui aurait dû être interpellé, pas Eliezer »

  1. Encore un confusionniste, fanatique aveuglé qui pratique la langue de bois. Le Kongolais a un cerveau formaté par le fanatisme aveugle, la religiosité imbecilisante, l’hypocrisie tolérante dont le Cortex, la Préfrontale, le Thalamus sont estropiés afin d’être perméable aux mensonges, aux manipulations sataniques de la classe politique Kongolaise corrompue et de l’Occupant Tutsi Power…

    C’est une coterie tribale cette saga du diamant de 45 millions de dollars, tandis que l’autre collabo trois étoiles Ngoy Kasanji a déjà retiré sa plainte mais les supporters du collabo une étoile Eliezer Ntambwe n’en démordent pas, se perdent dans le labyrinthe du superflu alors que l’essentiel est ailleurs, il y a une épuration ethnique des Bantous et Pygmées Kongolais, il y a une occupation bovine passée aux oubliettes, il y a en gestation des élections pièges à con truquées d’avance dont l’issue est déjà connue si jamais elles aient lieu…

    Constat véridique, depuis l’arrestation du journaleux de Bukangalonzo agent double de l’ANR venu tout de Bunangana avec son vélo médiéval de 1925 et ses cliques et claques dans les valises du RDC-KML du collabo six étoiles Roger Lumbala; nous (Peuple Kongo Souverain Primaire) n’avions pas vu un seul membre de sa famille restreinte ni élargie Bantou Kongolais comme d’habitude qui se plaint du traitement du soi-disant supplicié…

    Bizarre qu’aucun parenté de celui qui se dit toujours Bandeko oyo ya ngai n’ait pas quelques cousins, frères, sœurs, parents pour se lamenter sur son sort, pour plaider sa cause comme à l’accoutumée au contraire juste quelques ramassis de fanatiques aveugles suivistes estampillés abonnés du site YouTube *Ndeko Eliezer* soumis aux parties familiales ventriloques truffées des collabos *Udps aile Familiale* et *Ensemble pour piller le Kongo* sillonnent les médias et réseaux sociaux pour démontrer à tous les vrais Kongolais tout l’amour qu’ils portent à leur protégé *Ndeko Eliezer*… Syndrome de Stockholm

    Ce n’est pas étonnant non plus de constater que les travailleurs de l’OFIDA la Douane de la RDC (République Démocrature du Congo-Kishasa) délocalisée par l’Occupant Tutsi Power à Dar-es-Salam dirigée de main de fer par le Tutsi Rwandais Déo Rugwiza gravement malade appellent à une journée sainte de prière pour que leur faux dieu JC Blanc Aryen Indo-européen fasse grâce à leur bourreau, c’est un syndrome de Stockholm que pratique les vrais Kongolais qui sont devenus plus enclins à soutenir ceux et celles qui en veulent à leur vie, tuent les leur, massacrent leurs frères et sœurs, chassent de leur terroir leurs compatriotes du Grand Kasai, d’Ituri, de Beni-Lubero, de Masisi, de Rutshuru, de Walikale, de Fizi… Quel sacrilège ! Et pourtant *Entre un frère et un ami, le choix est clair* mais *Entre un bourreau et un frère ou une sœur le choix est encore plus clair*…

    LA LUTA CONTINUA. LA VICTORIA E CERTA. VIVE LE SOULEVEMENT POPULAIRE EBOULEMENT FINAL. INGETA

Les commentaires sont fermés