Mon droit de réponse à Monsieur Jo Bongos

Dr François Tshipamba Mpuila
Dr François Tshipamba Mpuila

Après avoir lu mon article du 6 juin 2018 affiché par M. Baudouin Amba Wetshi sur le Site CIC et intitulé « Pas illusion aussi longtemps que nous restons dans les Accords de Lemera« , voici ce qu’écrit M. Jos Bongos:

Jo Bongos dit:
6 juin 2018 à 17 h 53 min

Dr Mpuila,
Ne faisiez-vous pas partie des congolais candides et avides de poste de pouvoir qui se sont fait servir la sauce-mythe « banyamulenge » par les rwandais qui rédigeaient les documents de réunion pour signer n’importe quoi à Sun-City?
Je note que vous vous réveillez. C’est un bon départ. Maintenant, votre travail consiste à convaincre vos petits camarades qui se réclament de l’opposition de porter le cas rwandais sur la place publique afin d’expliquer au peuple la vraie cause du cancer qui le tue aujourd’hui. Ce peuple vous suivra.
Regardez un peu ces clowns qui fanfaronnent à travers le monde pendant que le président rwandais est en train de fabriquer sa solution B au Congo. Ils sont totalement invisibles, impuissants, inaudibles et… médiocres.
Ces rwandais ne sont pas immortels. D’ailleurs, combien sont-ils? Combien êtes-vous? Arithmétiquement, il n’y a pas photo. Alors?

MON DROIT DE REPONSE

Monsieur,

Les Rwandais ne nous ont imposé aucun texte à Sun City. Veuillez lire l’Accord Global et Inclusif, les Principes, les Objectifs et la Constitution de la Transition (documents issus du Dialogue Inter-congolais): vous serez édifiés. Mais ces documents n’ont pas été appliqués à Kinshasa, notamment à cause de la médiocrité de nos Compatriotes membres des Institutions de la Transition.

Malgré les blocages du déroulement du Dialogue par les Délégués du PPRD et la tentative de faire échouer totalement le Dialogue par l’Arrangement frauduleux, pirate et partiel Kabila-Bemba signé le 19 avril 2002, nous sommes rentrés à Sun City notamment grâce aux efforts de M. Etienne Tshisekedi et à la détermination de M. Ketumile Masire. Et nous avons signé l’Accord Global et Inclusif.

Informez-vous auprès de ceux qui me connaissent de très près et qui sont intègres, honnêtes, sincères et loyaux dans leurs jugements et appréciations. Vous apprendrez d’eux que, dans ma vie et dans mon Combat politique, je n’ai jamais cherché à occuper des postes, ni exercer des responsabilités, ni m’enrichir.

Si tel avait été le leitmotiv dans ma vie, j’aurais été le Secrétaire National Chargé du Département Médical dans le tout premier Secrétariat National de l’UDPS; j’aurais été, à l’issue du Dialogue Inter-congolais, à l’Assemblée Nationale en tant que Député (30 juin 2003-30 juin 2006) puisque tous les Délégués au Dialogue Inter-congolais étaient d’office des Députés; je serais même devenu Ministre après le Dialogue Inter-congolais de Sun City. Les témoins sont encore vivants et ils peuvent vous le confirmer.

Sans verser dans l’indiscrétion, je vous révèle que nombreux amis – que je respecte – présents dans les Institutions nationales (régime de Mobutu, Régime de l’AFDL-PPRD) ont été envoyés de Kinshasa jusqu’à Bruxelles, munis des enveloppes et des nominations à des hautes fonctions politiques pour moi, j’ai toujours refusé.

J’ai même refusé de prendre deux malles pleines de dollars à l’Hôtel Méridien (tout près de la Gare Centrale de Bruxelles), malles amenées pour moi par un baron du régime de Mobutu membre de ma famille biologique afin que je cesse le Combat politique dans l’Opposition et que j’aille occuper de hautes fonctions politiques à Kinshasa, j’ai refusé de prendre les deux malles et d’aller à Kinshasa.

Depuis l’Ecole secondaire, au Grand Séminaire, à l’Université et dans ma vie active, j’ai pourtant exercé nombreuses responsabilités dans les associations à caractère social, culturel, sportif, académique et entre les intellectuels: tout cela est venu de la volonté et du choix libres de mes coéquipiers, collègues, confrères, amis… Et chaque fois, ils m’ont dit qu’ils se sont basés sur mes qualités.

Jusqu’à ce jour, je suis sollicité pour aller donner des cours dans différentes Universités en RDC et ailleurs. Après avoir défendu mes deux thèses à la K.U. Leuven, je me suis décidé de consacrer toutes mes énergies et tout mon temps au Combat de libération nationale. Je le fais par loyauté envers mon Père et par mes convictions personnelles.

Fait le 08 Juin 2018.

 

Par Dr François Tshipamba Mpuila
GSM +32-493-325-104

21 réflexions au sujet de « Mon droit de réponse à Monsieur Jo Bongos »

    1. … »vous ne serez jamais pardonnés »….quelle mentalité?!!!
      En plus il a trahi Tshisekedi—- en quoi? Et que dire du contraire? Tu trouves normal que Tshisekedi passe des années à Bruxelles et refuse sans raisons valables de recevoir ses proches collaborateurs, entre autres Dr Mpuila? Respect ezalaka malamu soki ezali réciproque…

  1. Monsieur Mpuila,

    Je vous trouve sincère dans vos déclarations et je ne doute pas que parmi les congolais, il y ait des îlots d’excellence morale, fer de lance d’un redémarrage de demain de notre pays.

    Toutefois, si de bonne foi et droits dans nos bottes nous nous sentons, notre faille récurrente est, à défaut de nous faire nous-mêmes conducteurs, de nous embarquer dans un véhicule aux commandes d’une personne exempt de pragmatisme et dont la vision ne focalise qu’une seule subjective direction.

    Dans le cours de la vie, il y a des choses pour lesquels il n’est admis aucune marge à transiger. Ou c’est blanc, ou c’est noir, ou c’est A ou c’est B, ou on existe, ou on n’existe pas, …ou on est congolais, ou on ne l’est pas. Ceci dit, à l’arrivée de l’AFDL à Kinshasa, Tshisekedi s’était mis sur le bon et droit chemin d’exiger à Laurent Désiré Kabila de remercier les étrangers qui l’avaient accompagné et de leur demander de rentrer dans leurs pays respectifs, en l’occurrence, le Rwanda et l’Ouganda. N’est-ce pas trop cérébral de comprendre que ces étrangers aient été considérés quelques temps après, à votre fameux Sun City, comme des congolais à part entière ?

    Par notre inconstance, inconscience et permissivité légendaires, vous intégrez tous ces énergumènes dans le vocable « nos compatriotes ». Quand apprendrons-nous ? Vous affirmez pince-sans-rire qu’à Sun City, aucun texte ne vous a été imposé par les rwandais. Pourtant, les Ruberwa, les Bizimana Karahamueto, les Kamherere et consorts étaient bien là. Dites-moi Monsieur Mpuila, sommes-nous dans un jeux de cirque ? De qui veut-on se moquer ?

    1. @ Mamale,

      Tu nous chante toujours la meme chanson anti-Tutsi sur CIC, et ce a chaque occasion de tes repliques, n’importe le contenu ou these de l’arcticle ou debat. Pour toi, tout le marasme en RDC n’aurait qu’une seule cause » les Tutsi !

      Ceux de nous qui ne souffrons pas de quelcoque complexe vis-a-vis des Tutsi (et que tu t’empresseras de traiter puerilement de « Tutsi ») te conseillons de consulter un psychiatre pour te faire soigner de ton obsession pathologique. .

      1. Je me sens suffisamment immunisé contre toute obsession. Si par contre votre soumission volontaire au tutsi va jusqu’à votre acceptation de vous faire enterrer vivant dans sa tombe comme ce fut la pratique à l’époque des pharaons, c’est votre choix qui n’engage aucun des millions des congolais.

        Aucun des régimes qualifiés d’étranger ne constitue un droit subjectif opposable à un Etat. Celui-ci garde le pouvoir discrétionnel de reconnaître la citoyenneté d’un étranger. En clair, au delà du « ius sanguini » reconnu à tout congolais d’origine, c’est à l’Etat et en toute exclusivité le pouvoir discrétionnel d’application du critère du « ius soli » pour l’octroi de la nationalité aux étrangers.

        De ce qui précède, faut-il déduire la nullité de nationalité congolaise de vos amis tutsis, installés en notre territoire par la seule volonté des Messieurs Kagame et Museveni.

  2. Juste une question monsieur Mpuila : Quel a été votre rôle dans la tentative de vente de la terre kongo de Mateba ? Si demain un parti kongo tente de vendre une portion de votre Kasai quelle sera votre réaction ?

  3. Je suis d’accord avec le Dr Mpuila. Cette posture prise par certains compatriotes qui s’arrogent le droit de juger les autres commence à bien faire. Au lieu d’aborder des sujets concrets sur l’avenir du Congo, il y en a qui se complaisent dans la diabolisation et le dénigrement. Je trouve cette attitude lamentable et indigne. Ce forum a été détourné de son objectif, il est devenu une espèce de poubelle où n’importe qui peut se permettre de proférer des insultes ou se livrer à des affirmations gratuites et calomnieuses. C’est trop facile de jacasser en accusant le monde entier de tous les crimes qui se commettent au Congo alors qu’on est incapable de proposer la moindre solution pour l’avenir de ce pays.

  4. VOILA, UNE BONNE QUESTION DE MON FRERE NE KONGO MBUTA NKOMI AU COMRADE Dr. MPUILA QUE JE RESPECTE TOUJOURS ET DE TOUT MON COEUR, MAIS AUSSI UNE BONNE QUESTION A TOUS LES KONGOLAIS ET KONGOLAISES MAFFIOSI QUI ATTAQUENT LA TERRE KONGO PAR LA GUERRE BRULEE ET GUERRE VOLEE DONT LES NE KONGO TRAITRES GRANDS PHILOSOPHES KONGO DE CLAN NDIBU QUI S’HABILLENT EN KWELE MUYAKA KWELE, D’AUTRES EMINENTS Dr. KONGO HABILLES EN TOGE ET CHAPEAU CYLINDREE DE PROMOTION A LA DUPONT & DUPONT, ET TOUTES LES BA MAMA NEE KONGO HABILLEES EN MAPUTA DE NGELI ET PERRUQUES COMME LES CHEVEUX BOUGUIS DE NOTRE AFRO-AMERICAIN DON KING ET DES ONGLES LONGS COMME LE BEC DE PAPAGAI OU PAPUGA.
    VOUS SAVEZ, QU’ON L’AIME OU QU’ON L’AIME PAS, N’EUT ETE L’INTERVENTION DE GRAND RESISTANT HONORE NGBANDA ZAMBO, LA TERRE KONGO MATEBA SERAIT DEJA VENDUE ET L’ARGENT DE LA VENTE SERAIT PARTI DANS LES KINFINSI DES TRAITRES DE LA MAGEOIRE DE CERTAINS POLITICIENS. BRAVO Gd. RESISTANT HONORE NGBANDA NZAMBO, LES NE KONGO VOUS EN SERAIT RECONNAISSANT, BIKA TATA NZAMBI ZA MPUNGU KA KUSAKUMUNA!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!
    TOUS ET TOUTES LES TRAITRES QUI ONT SIGNES LA MORT DE CHEF CHARIMATISTIQUE NE KONGO MUANDA NSEMI, SERONT BOUFFES CETTE FOIS-CI PAR LA FOULE KONGO EN COURROUX, QUOIQUE LES NE ET NEE KONGO NE BOUFFENT JAMAIS LA CHAIRE HUMAINE, CETTE FOIS-CI, TOUS ET TOUTES LES BESI NE ET NEE KONGO VONT GOUTER LA CHAIRE HUMAINE. BA MAMA, BA TATA, BA NLEKI, KIBUTI, BA NKAKA LU LAMBA MUMBATA YE NSESA MUDIAMBU VO MINSUNI ZA OFELE MUKUISA ZENA KUISA KU NZUNGU ZI NE KONGO. KALU ZAKAMA KO ET KALUENA WONGA KO MUDIAMBU VO MINSUNI ZI OFELE ZINA KUIZA. LA LISTE DE TOUS LES TRAITRES KONGO, EST BIEN GARDEE ET BIEN SCELLEE DANS NOS COFFRES. MFUMU MBUTA NKOMI MUANGISA NSANGU KUNA KONGO.
    NFIAUKILI KIBENI. CELUI QUI VOUDRA LA TADUCTION DE DERNIERE PHRASE N’A QU’A CONSULTER UN FRERE NE OU NEE KONGO, D’AILLEURS, LA TRADUCTION EN D’AUTRES LANGUES NON KONGOLAISES N’EST PAS GRATUITE, CAR NO JOB, NO FOOD AND NO JOB, NO MONEY, OK?
    @ CHER RESPECTUEUX Dr. MPUILA, J’ESPERE QUE CETTE FOIS-CI D’AUTRES TRIBUS DU GRAND KONGO NE VONT PAS DRIBBLER LES NE KONGO DE FAIRE LES LITS DES MIYIBI TRAITRES KONGOLAIS FAUX OPPOSANTS ET LES MEMBRES DE PPRD, ENSEMBLE POUR LA DESTRUCTION DU KONGO, QUI S’ENTASSENT COMME DES PILCHARDS DANS UNE PETITE BOITE A SARDINE AU PARLEMENT. TOUS CES FAUX OPPOSANTS ET PPRD/MP, MWANA MBOKA JEAN PIERRE MBEMBA DOIVENT APPLIQUE LA POLITIQUE DE RELEGATION ( SALE POLITIQUE DISCRIMINATOIRE BELGE PENDANT LA COLONISATION DU Gd. KONGO, SELON MA DEFUNTE MERE, NOS 3 ONCLES A CAUSE DE LEURS CROYANCES RELIGIEUSES KIMBANGUISTES ET POLITIQUE/ABAKO: ASSOCIATION DES BAKONGO ONT ETE RELEGUE A INONGO, KUTU, MUSHI, DANS L’ANCIENNE LAC LEOPOLD II ) DANS TOUTES LES PROVINCES DU KONGO POUR S’OCCUPER DE BILANGA. MWANA MBOKA DOIT AUSSI APPLIQUER LA POLITIQUE RUSSE D’ARCHIPEL DE GOULAG ET DES PAYS DES DEMOCRATIES POPULAIRES DU JOUG SOVIETIQUE ( TCHECOSLOVAQUIE, POLOGNE, HONGRIE, BULGARIE, ALBANIE, YOUGOSLAVIE ET J’EN PASSE ) AUX TRAITRES KONGOLAIS QUI CONSISTAIT A L’ISOLEMENT TOTAL DES TRAITRES DANS DES CAMPS ISOLES, PAS DE MUNIAMU NIAMU, NIE MA MUNIAMU NIAMU, NIE MA VODKA I PIVO , PAPIEROSA, TOLKO/ TYLKO VODA A ZDJELAJU RABOTY, T RABOTY , RABOTY OD RANA DO WIECZORA OHNE PAUSE, DA, DA, KARACHO..

  5. Cher Nkomi Mbuta,
    Savez-vous qu’à ce jour de nombreuses terres au Bas-Congo sont cédées ou arrachées par l’Angola. Même nos eaux territoriales sont sous contrôle des multinationales. Les terres sont cédées par les détenteurs des pouvoirs régaliens or Monsieur Mpuila n’a jamais exercé une fonction régalienne. C’est juste une petite leçon élémentaire de Droit. Je suis étonné que vous ignoriez cela. Question : qui a cédé l’enclave de Cabinda à l’Angola? Cette terre appartient pourtant au Congo.

  6. Il y a eu des traîtres dans l’UDPS. Il y a eu des gens qui ont traversé vers l’autre rive pour aller à la soupe. Sous Mobutu on peut citer feux Faustin Birindwa,Frédéric Kibasa,Professeur Dikonda…Sous LD Kabila:Frédéric Kibasa Maliba,Paul Bandoma,Justine Kasa-Vubu,Paul Kapita…Sous Joseph Kabila, on peut citer Samy Badibanga,Bruno Tshibala,Tharcisse Loseke…Le Dr Mpuila et Valentin Mubake ont des soucis au sein de l’UDPS. C’était déjà du vivant du Vieux. Mais c’est pas pour une question de poste. Ils ont la compétence intellectuelle et morale pour assumer des hautes responsabilités à un niveau élevé dans l’Etat. Mais ils sont restés fidèles à leur parti, l’UDPS.
    Mpuila reproche à Felix Tshilombo son incompétence et son manque de charisme. Celui-ci gagné sans coup férir son élection comme président de l’UDPS. Au nom du Père.Son CV est maigre.
    Pour Valentin Mubake, Katumbi a acheté l’UDPS.Quand on lit les interventions de Mpuila,on sent qu’il est proche de l’Apareco. Accords de Lemera, Occupation du pays, infiltration des étrangers au sein des nos institutions, pillages. viols, assassinats, viols. Ce sont des sujets tabou dans l’UDPS et dans l’opposition..

  7. Armand vous délirez là ! Qui ignore que ce monsieur avait tenté de vendre l’ île de Mateba à un mystérieux loge des templiers ? » Des nombreux terres du Kongo central sont arraché par l’ Angola  » ??? Les quelles ? Pouvez vous les citer ? Qui a cédé l’ Enclave de Cabinda à l’ Angola ? Mais vous connaissez l’ histoire de la colonisation au moins ? Connaissez vous le Kongo dia ntotila ? Demandez vous pourquoi il y a des kongo disséminé dans quatre pays que sont l’ Angola l le Congo Mfoa , la RDCongo et le Gabon ? Mais laissez moi rire un profane qui veut apprendre au vrai kongo que je suis l’ histoire de notre peuple et la colonisation incroyable ! J’ en rie tellement que vos inepties et votre ignorance sont d’ une bassesse innommable . Un conseil documentez vous et lisez beaucoup au lieu de passer votre temps dans les nganda du coin de votre rue .

  8. Monsieur Nkomi MButa, je vous apprends que les terres relèvent des prérogatives régaliennes d’un Etat. Ce sont les détenteurs et gestionnaires des prérogatives régaliennes qui peuvent vendre des terres ou les céder. Je vous renvoie à la lettre de Monsieur She Okitundu adressée à Ban Kimoon (Onu) datant du 11 avril 2014 où il réclame des corrections sur une carte annexée à la « Continental Shelf Submission of Angola ». C’est donc vous qui perdez votre temps dans le Nganda pendant que vos terres du Bas-Kongo et du Bandundu sont arrachées sournoisement par l’Angola et le Rwanda. Le Congo n’a jamais eu gain cause parce que l’Angola s’en tient au tracé de 1974 du temps de Mobutu tout en manœuvrant sa force militaire. En plus , de plusieurs conflits frontaliers avec l’Angola, on en est à un seul (celui de SHAKADIATA ) qui est resté non résolu. Comment a-t-on résolu les autres conflits? Les autorités au Pouvoir à Kinshasa n’ont jamais fait de publicité sur les procédures usitées. Vous les Bakongo , vous vendez peut-être vos terres en Kikongo (Kizombo) chez les angolais et après ils vous fouettent à Luanda ou à Lunda. Franchement, vous êtes bêtement sous informé. Faites bien attention aussi en écrivant . Vous écrivez avec beaucoup de fautes d’orthographe. (Relisez votre texte et découvrez vos fautes grammaticales: Kiadi Kibene) Dans le Bandundu, les chef coutumiers viennent de vendre des terres aux éleveurs Tutshi. Ces genres des contrats léonins sont typiques de ceux signés par les émissaires de Léopold II avec nos ancêtres qui ne connaissaient que la tradition orale. Cher Monsieur Nkomi Mbuta, La gouvernance foncière actuelle en Afrique n’est que la réplication des stratégies coloniales. Bien à vous et bonne compréhension.

  9. Armand j’ écris avec beaucoup des fautes d’ orthographe certes ; car je ne relis pas mes textes avant de les poster je vous le concède ! Pour le reste vous n’ avez rien à m’ apprendre et laissez moi vous dire ceci : Les terres claniques des bakongo n’ appartiennent pas à l’ état congolais et cela même les belges le savaient . Malgrè leur statut de colonisateurs ils respectaient le droit du propriétaire foncier et toutes les terres qu’ ils ont exploité au Kongo dia kati étaient en location . Vous défendez votre frère muluba qui s’ est cru en droit de mener les négociations secrètes pour vendre Mateba; en tant que qui ? Et qui lui a donné ce droit ? Les baluba se croient tout permis dans ce pays même le droit d’ exode vers d’ autres provinces , incapables de mettre en valeur votre Kasai malgrès tous les diamants à votre disposition . Occupez vous de votre Kasai rongé par des érosions avec une pauvreté endémique et dont les bourgades ressemblent plus à de gros villages que autre chose . Avez vous déjà vu un kongo quitter sa terre du Kongo central pour élire domicile au Kasai ? Par contre notre Kongo central est devenu un eldorado pour vous . Mais réjouissez vous pour l’ instant car nous ne donnons pas chers de vos peaux; tous ceux de votre espèce qui se croient chez eux et en territoire conquis au Kongo central …. On en reparlera , vous pouvez me faire confiance ! Dernier rappel d’ histoire ; les kongo occupent un vaste espace qui englobe la province de Bengo en Angola jusqu’ à celle de Nyanga au Gabon . Alors lorsque vous parlez d’ un kongo et d’un muzombo comme si ce dernier ne l’ est pas , ce que votre ignorance est sans limite … Ne vous mêlez pas de ce qui ne vous regarde pas laissez les bakongo entre eux tranquille occupez vous de votre Kasai . Jamais un kongo ne se mêlera de vos problèmes … Vu ?

  10. Chez Nkomi Mbuta,
    Vous demandiez le détail des terres arrachées par l’Angola, je vous ai donné la référence d’une lettre envoyée à l’ONU par Monsieur She Okitundu. Au lieu de mener des investigations pour ce faire, vous revenez avec des injures tribalo-ethnicisées. Le Congo appartient à tous les congolais et je peux m’installer où je veux. Votre discours date des années 1959. Par ailleurs, vous ne me connaissez pas , comment osez-vous dire que je suis Muluba? Vous manquez donc d’argument parce que vous passez tout votre temps dans le Nganda. Si vous aimez réellement le Bas Congo, dites merci et faites des investigations au lieu de devenir psychotique. Et si je vous disais que certains de mes frères et sœurs sont Yombe de Tshela ? Là vous m’aimerez ? Est-ce avec un tel tribalisme que vous comptez reconstruire le Congo? Il y a des bakongo au Kasaï. Un grand pasteur à Mbuji Mayi est Mukongo marié à une muluba. Vérifiez encore cette information, vous serez étonné. C’est une honte, votre tribalisme.

  11. A Komi Mbuta,
    Sachez que l’Etat peut réquisitionner une terre. Le belge n’avait jamais respecté les terres africaines. Toutes les terres congolaises furent réquisitionnées dans le cadre des compagnies à charte sous Léopold II de 1885 à 1908. Elles furent reprises par le gouvernement colonial belge de 1908 à 1960.Les revenus et autres actifs issus de la gestion de ces terres ont fait l’objet du contentieux belgo-congolais. (encore une leçon d’histoire que vous semblez ignorer). La série continue à ce jour avec les multinationales. Ce sont les ministres des affaires étrangères qui gèrent ces problématiques. Bien à vous et bonne compréhension..

  12. Armand ,
    Je connais le Kongo centrat et non le Bas-combo mieux que vous ne l’ imaginez , j’ y vais tous les ans et je ne perd pas mon temps dans les nganda comme vous . Je fais un travail d’ investigation très poussé et je sais ce que tous les vrais kongo pensent de la présence massive des non originaires chez nous. Prétendre que vous êtes congolais et que vous pouvez vous installer partout ou vous voulez c’ est non pour nous. Oui je suis tribaliste et très fier de l’ être , je dirais plus nationaliste kongo : Est ce un crime ? Nous ne sommes ni les premiers et ni les derniers au monde . D’ ailleurs le droit des peuples à l’ autodétermination est reconnu par les Nations unies et vous êtes les seuls à vouloir en faire un sujet tabou . Nous sommes un grand peuple au passé glorieux et une histoire que nous ne pouvons travestir pour vous faire plaisir , désolé mais sans la colonisation on ne serais jamais ensemble aujourd’hui. Nos divergences culturelles sont tellement grande qu’ on ne peut perpétuer le vivre ensembles avec vous . Voilà pourquoi la séparation est la seule solution pour qu’ enfin le kongo puisse s’ organiser et mener à bien ses projets de développement en toute quiétude . Jamais nous n’ accepterons qu’ un groupe d’ intrus membre d’ un ligablo (UDPS) puisse vendre une portion de terre . Ni venir en masse vous installer chez nous sans réaction aucune de notre part parce que nous sommes tous congolais ; ça jamais ! Pourquoi devrons nous subir cette pression démographique ? Pourquoi quittez vous ces larges espaces de vos régions pour venir vous entasser chez les kongo et ce dernier doit rester muet . Moindre réaction de notre part c’ est le même refrain qu’ on entend : » Vous êtes tribalistes » ! C’ est connu de tous que le kongo est accueillant mais là vous avez dépassé les bornes, le retour de la manivelle est enclenché que chacun aille s’ occuper de sa terre et les vaches seront mieux gardé . J’ ai dit !

  13. HONTE A VOUS MONSIEUR NKOMI MBUTA
    VOTRE ENTREPRISE EST VOUEE A L ECHEC. VOUS NE REUSSIREZ PAS LA OU MONSIEUR KASA-VUBU A TRAVAILLE POUR L UNITE DU CONGO.MOI JE SUIS UN KINOIS NE AU CONGO. MAIS JE VIS EN BELGIQUE OU J E TRAVAILLE COMME PROFESSEUR. J’IRAI UN JOUR COMME CERTAINS DE MES COLLEGUES ENSEIGNER A L’UNIVERSITE DU BAS CONGO. J’AI DEJA ETE UNE FOIS SOLLICITE. C’EST TOUJOURS POUR AIDER LE CONGO.

  14. Qui vivra verra mon cher Armand et continuez votre rêve de l’ eldorado au Kongo central et je me ferais un malin plaisir de vous botter les fesses pour un aller simple vers le Kasai .Le Kongo central sera indépendant c’ est inscrit dans notre ADN !

  15. Armand vous commencez à nous casser les pieds avec vos provocations . Sachez le : Nous sommes nombreux à partager les même idées avec mfumu Nkomi Mbuta . Le Kongo central n’a pas besoin de vous ; pensez plutôt d’ aller faire votre nid dans votre Kasai natal .

Les commentaires sont fermés