Parlement: Installation du bureau provisoire de l’Assemblée nationale

Le secrétaire général de l’Assemblée nationale, Jean Nguvulu Khoji a procédé, lundi 28 janvier, à l’installation du bureau provisoire de l’Assemblée nationale de la 3ème législature au Palais du peuple dans la commune de Lingwala.

Ce bureau est constitué d’un président, Gabriel Kyungu Wa Kumwanza âgé de 80 ans, le doyen, qui sera assisté par deux secrétaires, les deux benjamins Jackson Ahuse Afingoto (26 ans) et Aminata Namasia Bazego (25 ans).

Cette composition répond aux dispositions légales qui stipulent que le bureau provisoire de l’Assemblée nationale est constitué du doyen des députés et deux plus jeunes députés nationaux.

Jean Nguvulu a présenté les trois membres du bureau provisoire devant la plénière constituée de 485 députés nationaux nouvellement élus dont 50 femmes.

Le président Gabriel Kyungu wa Kumwanza a indiqué que la présente session extraordinaire est consacrée à trois points exclusifs, à savoir: la vérification et la validation des mandats, l’élaboration et l’adoption du règlement intérieur de l’Assemblée nationale ainsi que l’élection et l’installation des membres du bureau définitif de la chambre basse du Parlement, conformément aux dispositions de l’article 111 de la Constitution.

Antoine-Gabriel Kyungu a, en outre, exhorté les députés nationaux nouvellement élus à mettre à profit leur savoir-faire et leur disponibilité afin de contribuer au travail parlementaire.

Agé de 80 ans, le patriarche Antoine-Gabriel Kyungu Wa Kumwanza est l’élu de la circonscription électorale de Lubumbashi dans la province du Haut Katanga, tandis que Jackson Ahuse Afingoto et Aminata Namasiya Bazego sont les élus des circonscriptions électorales respectives d’Irumu dans la province de l’Ituri et de Bambesa dans la province du Bas-Uélé.

485 députés nationaux ont été élus sur les 500 attendus, à travers les 26 provinces de la République démocratique du Congo.

La rentrée parlementaire s’est effectuée en l’absence d’élus des circonscriptions électorales de Yumbi dans la province de Maï-Ndombe ainsi que de Beni (territoire et ville) et Butembo dans la province du Nord-Kivu. Un total de 15 sièges à pourvoir lors des élections législatives partielles prévues au mois de mars 2019.

ACP/