Parlement: Tshisekedi prononce le discours sur l’état de la Nation

Conformément à l’alinéa 3 de l’article 77 de la Constitution, le chef de l’Etat congolais s’adressera, lundi 14 décembre, à 11 heures, aux deux chambres du Parlement réunies en Congrès. Cette seconde allocution du genre intervient au moment où le pays se trouve à la croisée des chemins. Et ce avec la rupture de la coalition Fcc-Cach qui gouverne le pays suivie de la destitution de la Présidente du Bureau de l’Assemblée nationale, Jeanine Mabunda.

La nouvelle de la convocation des deux chambres du Parlement en congrès a été annoncée vendredi 11 décembre par le président du Sénat, Alexis Thambwe Mwamba. Après l’éviction de la Présidente de l’Assemblée nationale Jeanine Mabunda, c’est le « Bureau d’âge » de la Représentation nationale assurant l’intérim qui a invité les députés à prendre part à cette cérémonie. Celle-ci a lieu une fois l’an. La session parlementaire commencée le 15 septembre est censée se clôturer le mardi 15 décembre.

Le discours sur l’état de la Nation est l’occasion pour le chef de l’Etat de dresser le tableau de la situation générale du pays sur le plan social, économique et politique au cours de l’année qui s’achève. Plusieurs paragraphes du speech présidentiel seront, sans doute, consacrés au Covid-19 dont les effets n’ont pas peu contribués à l’aggravation de la situation générale

Felix Tshisekedi devant le Congrès le 13 décembre 2019

Lors de son premier discours sur l’état de la Nation, prononcé le 13 décembre 2019, le président Felix Tshisekedi Tshilombo avait adopté la posture d’un « rassembleur » décidé à mobiliser toutes les énergies nationales. Il avait  annoncé, à cette occasion, que 2020 sera « l’année de l’action ». Douze mois après, le souhait exprimé par le premier magistrat du pays est resté un vœu pieux. A maintes reprises, celui-ci a déploré l’absence de cohésion au sein de l’exécutif national donnant implicitement raison à ceux qui n’ont cessé de qualifier la coalition Fcc-Cach d’une « union contre nature ».

LE PROGRAMME DU GOUVERNEMENT EN JACHÈRE

Le programme du gouvernement – non chiffré – présenté, début septembre 2019, avec emphase, par le Premier ministre Sylvestre Ilunga Ilunkamba est toujours en jachère. Tout reste au niveau de la rhétorique. La pauvreté explose, l’insécurité continue à l’Est, l’eau et l’électricité restent des denrées rares. Pendant ce temps, les Institutions continuent à consommer l’essentiel du budget de l’Etat au détriment de l’investissement. Les infrastructures sont à l’abandon. Les quelques actions menées pour lutter contre la corruption sont contrecarrées par certains groupes d’intérêts occultes. Aux dernières nouvelles, les réserves de change du pays ne représenteraient que deux semaines d’importation.

L’année 2020 aura été l’année de toutes les querelles entre le Fcc et le Cach plongeant le pays dans l’immobilisme. Cette situation a poussé le chef de l’Etat à entamer, le 2 novembre dernier, les consultations des leaders socio-politiques les plus représentatifs. But: mettre sur pied une « union sacrée de la Nation ». Il s’agit d’un « courant parlementaire » disposé à soutenir la « vision » du numéro un Congolais.

CRISE DE CONFIANCE AU SOMMET DE L’ETAT

Le 24 janvier 2019, la terre entière avait applaudit « une alternance réussie » et une « passation de pouvoir pacifique et civilisée » entre le président sortant « Joseph Kabila » et son successeur Felix Tshisekedi. Ce n’était qu’une illusion. Le constat est là: il n’y a eu qu’une apparence non seulement d’alternance mais aussi de passation de pouvoir. L’ancienne majorité avait fait mine de partir pour mieux rester majoritaire dans les organes délibérants et les exécutifs tant au niveau national que provincial. Les régies financières – à l’exception de la direction générale des impôts – sont toujours dirigées par des « hommes du raïs ». Il en est de même de la Banque centrale. Le Fcc, lui, accuse le chef de l’Etat d’avoir violé la Constitution notamment lors de la nomination de trois juges constitutionnels.

Le Président de la République reçoit le « Premier » Sylvestre Ilunga Ilunkamba à l’époque où la convivialité était de mise

A 48 heures de la tenue du congrès au Palais du peuple, la République est comme paralysée. Elle est paralysée par une « crise de confiance » au sommet de l’Etat. Une crise entre d’une part, le Président de la République et le Premier ministre et d’autre part, entre le Président de la République et les Présidents de deux chambres.

Pour l’opinion, le Congo-Kinshasa présente depuis deux ans le visage d’un monstre à deux têtes. Certains n’hésitent pas à comparer l’alliance Fcc-Cach à une « force d’inertie ». On ne peut que comprendre les cris de joie provoqués par le discours présidentiel du 10 décembre annonçant la fin de la coalition.

Il reste que le « déboulonnage du système Kabila » ne peut constituer à lui seul un programme politique. Les pouvoirs publics doivent convaincre une population congolaise qui attend des réponses concrètes à ses attentes. Il y a urgence d’agir; 2023, c’est déjà demain!

 

Baudouin Amba Wetshi

17 thoughts on “Parlement: Tshisekedi prononce le discours sur l’état de la Nation

  1. La RD-Congo ne décollera jamais sur la base de simples rhétoriques, de beaux discours stériles; quand la pauvreté gangrène toutes les couches sociales à l’acception de ces maraudeurs et picsous perchés au sommet de l’Etat. L’insécurité à l’Est toujours alimentée par les ennemis de la république.

      1. @Kolomabele,
        Les morts se comptent par dizaines voire centaines chaque jour, mais personne ne pipe mot. Les dirigeants ouest-africains victimes des exactions de Boko Haram tonnent chaque jour et essayent de mettre en place des mesures nécessaires pour éradiquer ce fléau. Qu’en est-il de notre Congo ?
        DOES CONGOLESE’S LIVES MATTER?

    1. KUM@
      Premonition de votre part ? Vous avez raison de souligner que les congolais ne peuvent attendre qu´un autre discours confectioné par les savants de la rhétorique qui ont la culture d´endormir les congolais avec des promesses !
      CHAMBRE BASSE?
      Quand Felix annonce un speech, on croyait que ses nouveaux alliés allait tout faire, et rapidement afin qu´un nouveau président du parlement,, avant le message de Felix.
      Sans nous perdre dans du juridisme, comme faire venir un président « provisoire » pour representer l´Assemblée nationale?

    2. @KUM,
      Ndeko, sans l’aide de l’armée angolaise, le Congo ne retrouvera plus l’Est. Il a été vendu aux rwandais. Seule l’armée angolaise est capable de nous sortir de ce cauchemar. Le bouillant député Muhindo doit pousser dans ce sens. Le Congo doit signer un pacte militaire de défense mutuelle avec l’Angola.

      1. @Jo Bongos,
        Si vous pouvez me passer vos contacts par le biais de notre cher BAW, je pense vous éclairer là-dessus, car j’en sais quelque chose.

      2. Jo Bongos@
        Relisez l´histoire des invasions du Congo par le Rwanda et l´Ouganda.
        Savez-vous que quand l´Angola et le Zimbabwe avaient aidés LD Kabila a repousser les rwandais, ces pays avaient refusés de se battre á l´Est du Congo. L´Angola n´a jamais été en faveur d´aller á l´Est.
        Le seul pays qui a osé reste l´Afrique du Sud qui a mis fin au M23 en moins d´une semaine.

  2. Plein succès au président Tshisekedi tshilombo, Félix -Antoine, quant à nous , nous continuons d’implorer la grâce du DIEU ,de notre nation, Qu’il intensifie son feu dévorant sur toute l’étendue du territoire national afin tous les pilleurs , violeurs, occupants et usurpateurs, dégagent, Ainsi-soit-il

  3. « IL y’a moyen de diriger ce pays même avec une autre majorité » retorquait #FATSHI au pays de borris jhonson. Une phrase qu’on avait même qualifiée d’inéptie aux politiciens de ventre, où en sommes-nous today ? Continuer à rêvé débout. Quand le bateau tangue et coule il serait stupide de rester à bord , dit-on. LOLA-KISANGA(paix à son âme) , JEAN-PIERRE LIYAWU , PIUS MWABILU , JACQUES LUNGWANYA , ETC…

  4. Oui, cher Baudouin. Le « déboulonnage du système Kabila » ne peut constituer à lui seul un programme politique. Mais c’est là une condition sine qua non du début de tout programme politique. Vous le soulignez très bien, l’alternance dite réussi du 24 janvier 2019 n’était qu’une illusion dans la mesure où « l’ancienne majorité avait fait mine de partir pour mieux rester majoritaire dans les organes délibérants et les exécutifs tant au niveau national que provincial ». Les médiocres doivent avant tout dégager pour pouvoir espérer un quelconque programme politique. Qu’ils aillent suivre une cure d’amaigrissement dans l’opposition.

  5. Jeune professeur d’économie devenu très tôt secrétaire d’Etat, vice-ministre puis ministre, qu’on regardait avec admiration! Comment Ilunga Ilunkamba s’est-il arrangé pour sortir par la mauvaise porte de l’Histoire, en se faisant l’affidé d’un soudard venu des « mille collines », sans aucun profil défendable à part celui d’un criminel sanguinaire pathologique!???
    Quant le cerveau descend au niveau du ventre, tout peut arriver même le plus inattendu! Le mandat du premier ministre Ilunga Ilunkamba aura brillé par son caractère terne et improductif! On en était arrivé à se demander souvent s’il était effectivement à son poste ou absent ! « Sic transit gloria mundi », disait un article de Amba Wetshi sur ce même site!

    1. @BOKULU NKOY,
      Même les neurones vieillissent. Ilunga Ilunkamba, c’est un peu un Gizenga bis, en moins vieux. Un jour, les anthropologues et les sociologues devront étudier le rapport que les congolais entretiennent avec l’argent.

    2. NUL NOVI SUB SOLE
      Recemennt, nous avons pris le temps de comprendre les propos d´un grand professeur de droit constitutionnel qu´est le parlementaire Mbata.
      On trouve plus de 300 citations du professeur/parlementaire Mbata sur Google Scholar !
      « RETIRER L´ORDONANCE »
      Avec tout le respect pour les propos de Bokulu@ Mbata était entrain d´expliquer qu´il suffit que Felix retire l´ordonance designant Ilukamba pour le faire demissioner.
      Notez une chose utile.. Ceux qui vont lire ceci devraient se souvenir que l´actuel premier ministre avait été designé sans qu´un « informateur » puisse consulter le Parlement.. C´est l´argument principal du juriste/parlementaire Mbata.
      Mais le hic est que cette ordonance viole la constitution et porte la signature du président Felix.
      Les juristes si savants oublient de nous dire que Felix a violé la constitution en designant Ilukamba.. Quelle est la sanction contre un « président » qui a fait le serment « d´observer » et de « faire respecter » la sanction quand il signe une telle ordonance? Silence..silence totale de la part des savants juristes !
      SPEECH
      Combien des discours Felix a fait depuis 1 an? Quel est l´impact social ou economique.. ou même sécuritaire sur le terrain?
      Les congolais ont-ils besoin d´entendre un président « parle », faire des bons discours?
      Notez en passant que la chambre basse du Parlement n´a plus de président.
      Comment faire un speech devant les deux chambres avec « un président provisioire » de l´Assemblée?
      Decidement, nous ne progressons pas, au contraire.. kie kie kie

  6. # OÙ EN SOMMES-NOUS DANS NOTRE PAYS ?
    Le Chef de l’État va se livrer demain à l’exercice constitutionnel du « discours sur l’état de la Nation ». C’est en même temps le lieu idéal de faire « le bilan de ses deux années au pouvoir ».
    Que sont les principales questions en souffrance auxquelles il avait à faire face et quelles ont été sa réponse, ses réalisations ?
    # 1. Le problème de « l’insécurité endémique combien meurtrière à l’Est !
    2. Là gestion de « la pandémie à Covid-19 et des autres épidémies, Ebola, Rougeole…<
    3, La "refondation de l'Etat" tragiquement illustrée par les peripeties en cours du conflit aigu de la coalition au pouvoir qui a  provoqué les fameuses consultations et sa rupture courageuse, la quête d'une ''union sacrée pour la Nation'. Les droits et libertés des citoyens, la lutte contre les antivaleurs notamment la corruption et l'impunité, une justice independante, la cohésion sociale (lutte contre le tribalisme)…
    # 4. Le délabrement généralisé du pays avec une "misère sociale" croissante (lutte contre la pauvreté), l'absence "d'infrastructures" minimales autant sociales (santé, education…) que physiques (routes, voies ferroviaires, ponts, numerique…)…
    5. "L'économie" en général, cimmerge, production, agriculture, production, industrialisation,
    emplois, pouvoir d'achat…
    6. La "diplomatie" la visibilité internationale positive…
    7. Etc, etc…
    #'Attendons demain son discours pour voir comment il y a répondu et compte y répondre dans l'avenir !

    1. PS
      Je viens de lire un article pertinent sur « les promesses faites par Thisekedi lors du Congrès de 2019 (discours sur l’État de la Nation) mais non-tenues à ce jour ». Le journal recense 12 qui n’ont pas été tenues en 2020 comme annoncé et celles qui n’ont même pas connu un début de commencement.
      Le DISCOURS SUR L’ETAT DE LA NATION est un exercice constitutionnel annuel exigé au Chef de l’État pour faire un
      bilan exhaustif de ses actions et celles de tout le pays l’année écoulée et les perspectives sur celles qu’il programme pour la prochaine année et dans l’avenir. Ça fait beaucoup que 12 promesses publiques n’aient trouvé reslisation même si on en explique les raisons. Cela pose un problème sérieux de rigueur et de discipline dans notre gouvernance : beaucoup trop de discours de bonne intention sans matérialisation. Le président Tshisekedi fera-t-il mieux avec le prochain ou son discours ne sert-il à rien ?

  7. HELLO Mr. RAZ!
    HOW ARE YOU? HOW’S YOUR HEALTH? I HOPE EVERYTHING IS OKAY.
    SIMPLY, I WOULD LIKE TO THANK YOU FOR YOUR BEST HEALTH WISHES TO ME.
    SHORT, THANKS VERY MUCH.
    MAY OUR ANCESTORS BLESS YOU.
    @ MES CHERES SOEURS ET FRERES EN SANG ET EN OR, AVIEZ-VOUS ENTENDU? ARE YOU READY? YEAH! YEAH! PLEASE WHAT? CE LUNDI 14 DECEMBRE 2020 PEUT-ETRE 10 GMT, FATSHI LE PRESIDENT COPISTE ET ESSAYISTE S’ADRESSERA A LA NATION DEVANT LES DEUX CHAMBRES DU PARLEMENT REUNIES “ UNION SACREE UDPS-CACH ET UNION DIABOLISEE FCC” DONT LE PARRAIN ET LE CHEF SUPREME DE CES DEUX ANTITES EST HIPPOLYTE KANAMBE ALIAS JOSEPH KABILA FISTON RWANDO-TANZANIEN.
    POUR MOI, C’EST DU BOMA L’HEURE,PASSE TEMPS, UN NON EVENEMENT.
    JE NE SAIS COMBIEN DES MINUTES OU HEURES VA DURER LEDIT DISCOURS.
    MEIN GOT ( MON DIEU ), QUI VA PAYER AUX AUDITEURS CES HEURES PERDUES POUR ECOUTER LE FAMEUX DISCOURS, ALORS QUE LE GRAND KONGO TRES RICHE EN MALOBA ( PAROLES ) EST DEJA AU D’UNE BANQUEROUTE TOTALE? LES CAISSES VIDES!
    COMME NOS COMPATRIOTES ACCEPTENT TOUJOURS L’INACCEPTABLE EN TRAVAILLANT GRATUITEMENT POUR L’ETAT COMME SAMEDI COMMUNISTE DANS LES PAYS DES DEMOCRATIES POPULAIRES ET HABITUES AUX ARRIERES DES SALAIRES IMPAYES DE PLUSIEURS ANNEES, ILS ET ELLES SERONT PRESENTS , LES OREILES COLLEES SUR LEURS TRANSISTORS EN ATTENDANT L’ARRIVEE DE PERE NOEL APPORTER LA BONNE NOUVELLE, LES CADEAUX DE NOEL.
    POUR ET D’AUTRES COMPATRIOTES UNE PURE DISTRACTION VISANT A FAIRE DORMIR LES NAIFS ET NAIVES COMPATRIOTES HABITUES AUX REVES DE TYPE “ I A HAVE A DREAM, ONE DAY PAPA NOEL M’APPORTERA UNE BONNE NOUVELLE PEUPLE D’ABORD LAQUELLE CHANGERA COMPLETEMENT LA VIE DE TOUTE MA FAMILLE “, WAYA YO, DREAMER QUE VOUS ETES, REVEZ DAVANTAGE, D’AILLEURS, REVER N’EST PAS LE MONOPOLE DE PERSONNE.
    WIRKLICH, ES SCHMERZT DAS RECHT AUF HERZ FUER EINIGE MEINE LANDSLEUTE, DIE SPAETERE LUEGEN VERSTEHEN ( CA FAIT MAL AU COEUR POUR CERTAINS COMPATRIOTES LESQUELS COMPRENNENT LES MENSONGES EN RETARD ).
    EN CHASSANT LES MENSONGES, ILS REVIENNENT TOUJOURS PARMIS NOUS.
    HIER C’ETAIT CONCERTATIONS, CONCENTRATIONS, CONSULTATIONS, DIALOGUES, CONFERENCES, CONGRES, SEMINAIRES, EXCURSIONS, PELLERINAGES, CONCLAVES EN ATTENDANT LA FUMEE BLANCHE SUR LE DOME DE KINGAKATI ANNONCANT LA BONNE NOUVELLE DU CHEF SUPREME DE DEUX ENTITES POLITIQUES DU PARRAIN DE L’UNION SACREE ET DE L’UNION DIABOLISEE DONT LE TIMONIER ET GUIDE SUPREME N’EST QUE HIPPOLYTE KANAMBE ALIAS JOSEPH KABILA SUJET ETRANGER SOI-DISANT MTOTO WA KATANGA.
    VRAIMENT, BETO BA KONGOLAIS MAVUANGA NA MAVUANGA, SOMMES EPITHETES PAR D’AUTRES NATIONS KONGOLAIS SONT DES KIMPUMBULU ET RESTERONT KIMPUMBULU VIVANT DANS UN PAYS PLEINE DES RICHESSES DE TOUTES SORTES.
    BANDEKO NA NGAI ( MES COMPATRIOTES ) FAISONS TRES ATTENTIONS, CAR LES LEADERS POLITIQUES ACTUELLES VEULENT NOUS AMENER A LA CASE DE DEPART DES CONFERENCES LESQUELLES DANS LES PASSES N’ONT RIEN APPORTE DES BIENS AUX PEUPLES KONGOLAIS:
    CONFERENCES SAN CITY, SAN KINGAKATI, SAN SALVADOR, SAN KIGALI, SAN KAMPALA, SAN BUJUMBURA, SAN MINEMBWE,, SAN JUAN, SAN MARINO, SAN BERNARDINO, SAN ANTONIO, SAN BARTOLOMEO, SAN BONIFACIO, SAN CRISTOBAL.
    AUTANT DE SAN QUI N’ONT RIEN DE SPECIAL AU KONGO, SEULEMENT GASPILLAGE DE NZIMBU ( ARGENT) ET PROMESSES INUTILES QUI DONNENT AUX NAIVES ET NAIFS KONGOLAIS DES INSOMNIES GRATUITES.
    MES CHERS COMPATRIOTES EN CHAIR ET EN OS, FAISONS LE CALCUL, VOUS VERRIEZ QUE C’EST DU TEMPS PERDU.
    MEINE DAME UND HERREN, KEIN WUNDER ( MESDAMES ET MESSIEURS PAS DES MIRACLES A OPERER ), 18, 20, 30.. DES ANNEES PERDUES POUR RIEN, UNE POLITIQUE MADE IN RUSSIA A LA PUTIN – MEDVEDEV : 18 ANS POUR RAIS, ENSUITE 18 ANS POUR FATSHI, AINSI VA BONNEMENT LA VIE DE NOS DEUX MARIES RAISOVA ET FATSHI BETON.
    MES CHERS COMPATRIOTES, POUR VOTRE COMPREHENSION DANS LES LANGUES SLAVES SURTOUT EN LANGUE RUSSE, POUR CONNAITRE UN NOM DE FAMILLE DU GENRE FEMININ, IL Y A LIEU D’AJOUTER A LA FIN DU NOM DU SEXE FEMININ “ VA”, EXEMPLE; RAIS MASCULIN , RAISOVA FEMININ, KABUND MASCULIN, KABUNDOVA FEMININ, MUKOKO MASCULIN, MUKOKOVA FEMININ, JANET MASCULIN, JANETOVA FEMININ, ZOE MASCULIN, ZOEVA FEMININ, KIMPUMBULU MASCULIN, KIMPUMBULOVA FEMININ, MPIAKA MASCULIN, MPIAKOVA FEMININ, BOLOLE MASCULIN, BOLOLEVA FEMININ, MALEMBA MASCULIN, MALEMBOVA FEMININ, KIKWANGA MASCULIN, KIKWANGOVA FEMININ.
    VOYEZ-VOUS LES LANGUES SLAVES EN PARTICULIER RUSSE FACILE A APPRENDRE.
    HEP, ALLEZ-Y! FAITES DES EXERCICES A DOMICILE, VOUS VERREZ C’EST COMME LA MER A BOIRE LES LANGUES SLAVES EN PARTICULIER LA LANGUE RUSSE..
    NOTRE CAUSE PRINCIPALE ICI, NOUS DISONS HAUT ET FORT, PAS DE DEUXIEME CHANCE A FATSHI ET HIPPOLYTE KANAMBE ALIAS JOSEPH KABILA L’OCCUPANT.
    JE M’ARRETE ICI MY SISTERS AND FRIENDS.
    PLEASE NO STUPID COMMENTS ON MY WAY OF THINKING. PLEASE BE GENTLEMEN. THE CHOICE OR BEST WAY FOR YOU: READ OR NOT READ, OK!
    BITTE, ICH BIN KEIN DUMMY, ICH BIN EIN NORMAL MENSCH WIE SIE bzw WIE ALLE LEUTE.
    NOUS ATTENDONS DE PIED FERME LE FAMEUX DISCOURS AVANT DE REAGIR ET ANALYSER LES FAITS.
    NAFINGI PERSONNE ET NE ME TAXER PAS DE RAISOPHOBE ET FATSHIPHOBE, OK! YES SIR! JAWOHL MEISTER ( OUI CHEF ).

  8. MES CHERES SOEURS, FRERES ET INTERNAUTES,
    J’AI UTILISE DANS MES PROPOS LES MOTS  » SAN = SAINT ET SAINTE AU LIEU DE SUN = SOLEIL, EX. SAN CITY = SAINTE VILLE, SAN BERNARDINO = SAINT BERNARDIN UNE VILLE EN CALIFORNIA. A NE PAS CONFONDRE SAN = SAINTE OU SAINT ALORS SUN = SOLEIL, SAN FRANCISCO = VILLE ET PORT MARITIME DES ETATS-UNIS, SUR OCEAN PACIFIQUE.
    MERCI BEAUCOUP POUR VOTRE COMPREHENSION, UN ETRE HUMAIN N’EST PAS UN ROBOT, DIT-ON.
    DANKE IM VORAUS ( MERCI D’AVANCE ).

Comments are closed.