Pour en finir avec nos querelles intestines

Avouons que nous offrons quand même un spectacle désolant. Ceux qui tirent les ficelles dans l’ombre doivent se frotter les mains. Nos querelles, nos chamailleries, nos invectives doivent être largement au-delà de leurs espérances. Et ces disputes ne s’arrêtent pas sur la toile, hélas! Le pays tout entier semble être partagé entre deux camps, mettant ainsi en danger notre existence commune.

Alors de grâce, n’en jetons plus. Mettons de côté nos visées partisanes et tribales et pensons uniquement au sort du Congo. Si ceux qui veulent notre disparition se croient plus intelligents que nous, faisons un effort pour leur montrer le contraire.

Pour résumé la situation, nous avons grosso modo deux camps qui se regardent aujourd’hui en chiens de faïence: ceux qui accusent Félix Tshisekedi avec son UDPS d’avoir signé en douce un pacte avec la kabilie pour être proclamé Président à la place de Martin Fayulu, et l’autre camp qui nie tout cela en bloc, affirmant que Félix Tshisekedi a remporté loyalement les élections présidentielles et que le rapprochement en cours entre l’UDPS et la kabilie est une nécessité, et que in fine, cela permettra à l’UDPS de reprendre le contrôle du pays en vue d’abattre le kabilisme une fois pour toute.

Aux deux camps, je souhaite prodiguer quelques conseils.

D’abord à ceux qui soupçonnent Félix Tshisekedi d’avoir été « nommé » Président de la République par Joseph Kabila. Même si je reconnais que j’appartiens à ce camp, je « nous » exhorte toutefois à tempérer nos propos contre Félix Tshisekedi et à ne pas continuer à monter l’opinion publique contre lui. Car comme l’a si bien dit notre compatriote Mayombo Bitumba Tipo Tipo, si nous rejetons Félix Tshisekedi, ce dernier n’aura plus qu’un seul choix, celui de s’abandonner entièrement entre les mains de la kabilie et de devenir totalement leur otage. Et les stratèges du FCC l’ont très bien compris. La preuve, ils multiplient les déclarations à l’emporte-pièce pour nous convaincre que Félix Tshisekedi est bien leur obligé. La dernière déclaration date d’hier lundi 14 janvier 2019 au cours de laquelle Alain André Atundu appelle, au nom du FCC, tous les congolais à se mettre en bloc derrière Félix Tshisekedi. Avant-hier, c’était l’inénarrable Lambert Mende qui montait au créneau pour défendre la victoire de Félix Tshisekedi contre les doutes émis par Jean-Yves le Drian, Ministre français des Affaires Etrangères sur le caractère véridique des résultats proclamé par Corneille Nangaa. La manœuvre est subtile. Elle vise, je le répète, à faire croire à l’opinion publique l’allégeance totale de Félix Tshisekedi au camp FCC pour pousser cette même opinion publique à le vomir et à le rejeter. Ce faisant, le FCC n’aura plus qu’à « ramasser » Félix Tshisekedi et à le maintenir captif entre ses griffes. Ne tombons pas dans le piège. Puisque l’UDSP affirme que seul l’intérêt national anime son action, accordons lui le bénéfice du doute et surtout du temps pour voir jusqu’où ira sa stratégie, tout en restant vigilant.

Le conseil que je donne ensuite à Félix Tshisekedi et à ses proches, c’est de maintenir la communication avec les autres forces vives de l’opposition congolaise. En diplomatie, même en temps de guerre, nous savons que les belligérants maintiennent toujours un canal de communication, aussi informel soit-il. Ce canal de communication aura le mérite de permettre à Félix Tshisekedi de s’expliquer et d’user de pédagogie afin de convaincre ses pairs sur sa bonne foi. Cela est très important à mon avis, car l’UDPS aujourd’hui ne peut pas se permettre de s’aliéner et de se mettre à dos les autres forces vives acquises au changement, notamment la Cenco, les mouvements citoyens (Lucha, filimbi, etc.), la Clc et même Lamuka. L’UDPS ne peut pas, comme certains le prétendent aujourd’hui, s’approprier à elle seule le monopole de la lutte contre la dictature. Il n’y a pas que les partisans de l’UDPS qui sont tombés sous les balles de la soldatesque de Mobutu et de Kabila. Et faire croire que l’UDPS arrivera à abattre la kabilie à elle seule et uniquement avec l’appui de sa « base », me semble pour le moins présomptueux. Si donc Félix Tshisekedi ne s’est pas vendu à la kabilie, qu’il prenne le courage d’expliquer aux autres acteurs de l’opposition le bien-fondé de sa démarche. Quelques émissaires rompus dans l’art de la négociation peuvent accomplir ce travail en toute discrétion.

Le deuxième conseil, je l’adresse aux partisans de l’UDPS et de Félix Tshisekedi. Le ton cassant, arrogant, condescendant, suffisant et parfois injurieux que vous prenez pour répondre à ceux qui souvent, de bonne foi, vous mettent en garde contre votre rapprochement avec la kabilie, ne facilite pas les choses. Bien au contraire.

Même si vous avez la maîtrise totale de la situation, même si vous savez exactement ce que vous faites en ce moment, comme certains d’entre vous l’affirment, et que les autres ne comprennent rien à rien à votre nouvelle stratégie, prenez le temps de les écouter quand-même. N’ayez pas l’orgueil de penser qu’il n’y a que l’UDPS qui voit clair et qu’à elle seule, elle pourra venir à bout de ce régime tyrannique. Car Kabila et ses commanditaires sont rompus dans l’art de la manipulation qu’ils pratiquent depuis des lustres.

Donc, vous mettre en garde ne veut absolument pas dire que nous sommes contre vous ou contre votre leader Félix Tshisekedi. Ce que nous cherchons tous, c’est le bien du Congo et de sa population.

Les insultes et les invectives sur fond de tribalisme et de fanatisme partisan, ne font que le jeu de nos adversaires qui veulent nous maintenir dans la discorde pour mieux nous asservir. Soyons donc vigilants.

 

Par Trudon G. Kamulete N.

19 thoughts on “Pour en finir avec nos querelles intestines

  1. Message plein de sagesse…

    Mais, mais, vous semblez oublier avec qui le Congo se bat. Ce n’est pas une affaire de FCC. Ce sont d’ailleurs des médiocres. Avec tous les moyens mis à disposition pour leur candidat médiocre, ils n’ont pas reçu à le rendre crédible. Et à ce jour, personne de la directoire de ce machin ne démissionne après l’échec cuisant. Le Congo se bat contre l’occupation rwandaise et une vision hégémonique d’un groupe ethnique qui se croit en mission de se construire un royaume sur les ruines du Congo et un sol tapissé de cadavres congolais.

    Felix s’est compromis avec ces gens depuis longtemps. Il a été  » travaillé  », ensuite il s’est retrouvé ligoté et obligé de faire ce qu’on lui demandait de faire. Sans aucune chance de faire marche arrière. Il n’a jamais été élu par le peuple congolais. il le sait. On le lui a dit et répété. Il sait pourquoi il a été choisi et nommé et surtout ce qu’il doit faire. Les pauvres, ce sont tous ces amis qui se voient déjà ministres, ambassadeurs, PDG, etc…Mais ils vont très vite déchanter car ils n’auront rien. Les rwandais vont bien faire comprendre à Tshilombo qu’il n’est rien. C’est leur technique. Il sera humilié tous les jours. Il devra négocier chaque poste pour ses amis avec ce diable de Kamerhe.

    Tshilombo a trahi les idéaux de l’UDPS. Un vrai UDPSien comme Mubake doit vivre très mal tout ce qui se passe.
    Le seul moyen d’aider Tshilombo, c’est de le convaincre de refuser cette nomination par une déclaration publique et de demander pardon au peuple congolais.

    Il n’y a pas d’autres solutions, pour le sauver de l’opprobre et de la bouffonnerie qui l’attend.

    1. @Jo Bongos,

      Je vous cite «Le seul moyen d’aider Tshilombo, c’est de le convaincre de refuser cette nomination par une déclaration publique et de demander pardon au peuple congolais. »

      That really sounds good ! Bien dit. 

  2. Cher Trudon G. Kamulete N,

    L’idéal serait que le véritable vainqueur de cette élection soit reconnu comme tel. Mais si les puissants de ce monde reconnaissent la « victoire » de Tshisekedi, la crasse politique congolaise aurait intérêt à suivre vos conseils, pour les raisons que j’ai déjà avancées dans mon texte. Cela dit, je ne vous permets pas de massacrer mon nom. Je ne m’appelle pas Mayombo mais Mayoyo.

  3. @ Monsieur Trudon G. Kamulete N.

    N’ayez surtout pas peur de nous prendre pour des idiots. Genre, vous êtes les seuls, à l’udps, à avoir compris qu’il faut l’unité nationale pour sauver le Congo. Nous autres parlons pour rien.

    Allez sur YouTube et cherchez l’émission POLITITIA sur les élections en RDC. Le représentant du FCC explique que depuis IBIZA et VENISE, ils se sont rendu compte que FÉLIX avait la même vision que le PPRD. Il y a une compatibilité de point de vue.

    Pouvez-vous nous dire quelles visions Tshilombo et votre ligablo UDPS partagent -Ils avec le FCC et alias kabila depuis les négociations en catimini de Venise entre autres ?

    Le pays est occupé avec un bilan qui dépasse l’imagination. L’objectif est de mettre fin À L’OCCUPATION ! Pas de se battre sur le nom du président. Si nous avons une réaction courroucée contre FÉLIX c’est parce que son pacte redonnant les béquilles à un régime qui était finissant ne va pas dans le sens de l’intérêt et de l’objectif à atteindre (mettre fin à l’occupation).

    On négocie après la publication des résultats, pas avant. Avant la publication des résultats CACH et LAMUKA savaient que le FCC était loin derrière.

    Au lieu de venir nous chanter l’unité nationale, dites nous pourquoi CACH et LAMUKA n’ont pas fait une alliance pour contrer la kabilie. C’est Parce que alias kabila a placé 2 pions dans les 2 formations (Lumbi et Kamerheon).

    Kamerheon a toujours travaillé pour kabila mais seuls Félix et l’udps ne semblent pas être au courant. Avez-vous lu les accords de Nairobi ?

    Page 1: la présidence de la république ne pourra pas diriger les institutions et ministères ci-après: sénat, banque centrale, finances, infrastructures, défense et justice. Après que chaque leader ait servi pendant 1 mandat, la compétition sera ouverte de manière démocratique, libre et transparente. Les autres institutions seront attribuées aux autres partenaires et à la société civile.

    Qu’apporte l’UNC à l’UDPS pour tout prendre ? Les voix du sud KIVU ?
    De sources sûres, nous savons que cet accord a été rédigé par les actuels maîtres du Congo et validé à Kigali.

    Bino nde batu ya mayele na ba diplôme ya ICC, pourquoi avez-vous laissé FÉLIX signer un accord aussi idiot ???? Suivant cet accord, il ne se représentera pas la prochaine fois, lisez bien cet accord. La prochaine fois c’est Kamerheon. On lui donne la présidence (le titre sans le pouvoir) et rien d’autre. Il s’est fait avoir comme un illettré.

    Au lieu oya kotia makele ya pamba pamba, Avez vous lu le 2e deal qu’il a signé avec Kabila ? Yebisa Félix que tozali na accord wana. Entre autre, Il lui est strictement interdit de faire des enquêtes sur le génocide congolais. Il va prétendre que c’est pour la réconciliation nationale. De quelle réconciliation va-t-il parler puisque ces massacres ont été surtout commis par des rwando ougandais.

    Il était allé rassurer Museveni qu’il va respecter le deal. Il lui est aussi interdit dans le fameux deal de se mêler des affaires sécuritaires, etc…

    Pourquoi voulez-vous qu’on suive un faussaire de diplôme, un traitre qui négocie dans le dos du peuple congolais depuis IBIZA et travaille plus pour sauver le régime en place que pour le bien-être du peuple congolais. L’argument de Mayoyo que vous brandissez est pour moi irrecevable.

    A vous attendre il faut soutenir tous les traîtres congolais sinon ils deviendront otage de leur trahison. Alors soutenons aussi Mende, Boshab, Minaku, Atundu… de peur de les perdre et dans l’espoir de les récupérer. Sans blague !!!

    On a tapé sur katumbi, Bemba… personne ne parlait de tribalisme. Il faut arrêter avec cet argument. Le deal de FÉLIX est dangereux pour l’avenir du pays, nous n’allons pas le soutenir.

    Kende ko yebisa ye:
    ** on ne résout pas un problème avec ceux qui l’ont créé (le FCC de aka kabila le partenaire de Tshilombo)
    ** On ne libère pas le pays avec l’aide des occupants (la bande à Kagame)
    ** On ne rend pas hommage à un génocidaire (aka Kabila)
    ** On ne signe pas des deals dangereux dans l’espoir de ne pas les respecter

    S’il pense qu’il va demander à sa base et retirer ses signatures, akolela na monoko ya mboka. Pour moi c’est un traitre de la pire espèce.

  4. @trudon.
    En août 1992,Etienne Tshisekedi était élu premier ministre à la CNS. Comme il n’était pas du même bord politique avec Mobutu, le conflit éclata entre les deux hommes et la cohabitation n’avait pas duré.Aux yeux de Tshisekedi, tous les zaïrois qui lui avaient succédé à la primature étaient des usurpateurs. Mungul Diaka, Kengo, Birindwa, Likulia, ne méritaient pas le poste. Même Birindwa,un cadre de l’UDPS,il ne l’avait nullement soutenu.Feu le Sphinx de Limete bloqua le pays,affaiblit l’Etat. In fine,un conglomérat d’aventuriers venus des montagnes de l’Est déferla dans notre pays et s’y incrustèrent jusqu’à ce jour.Cela fait un peu plus d’un quart de siècle qu’ils squattent nos institutions.Le bilan est désastreux.

    Il y a eu les Accords de la St Sylvestre. Il était question que le premier ministre vienne de l’opposition pour une gestion consensuelle de la période de la Transition jusqu’aux élections.Pour Félix,le poste lui revenait de droit,au nom du père.Mais Kabila débauche d’abord Badibanga,ensuite Tshibala. Aux yeux de Félix,ces cadres étaient des imposteurs.Ils étaient voués aux gémonies. Et leurs carrières politique s’est arrêtée net. Badibanga,candidat à la présidentielle,aux législatives et provinciales à perdu à tous les niveaux.

    Félix prend langue,en catimin avec la kabilie à Ibiza,à Venise.Quand on lui pose la question à ce sujet,il nie tout en bloc. Motema na yee témoin.
    Avec Kamerhe,il claque la porte de de Géneve.Les deux roublards créent CACH Ils se présentent à la présidentielle comme opposants,en fait, FATSHI était le plan B de Kabila. A en croire le journal français Médiaspart, FATHI-VIT avaient reçu de Kabila la rondelette somme de 10 millions de $ pour battre la campagne. Avant la proclamation des résultats,le fils de son père commence des négociations avec le pouvoir de Kabila. Il embrasse Kabila sur la bouche.Il promet de lui ériger un monument. Kabila qui a tué et fait tuer les Congolais,lui qui n’a pas protéger nos mamans contre les viols. Vraiment!!!

    Comme son père,Félix ne soutient personne dans la course au pouvoir. Félix et vous ses partisans ,vous invitez les congolais à le soutenir.
    Pendant près de 4 décennies,l’UDPS a rabâché les oreilles des congolais avec le discours de l’instauration d’un Etat de droit,de démocratie. Qui dit démocratie,dit aussi les valeurs. La roublardise,la tricherie,la trahison,ce sont pas des valeurs démocratiques. L’appel du pied que lancent fatshistes pour soutenir leur idole est une preuve que la victoire de Felix n’en est pas une.Si c’était le cas,Monsieur Maboko Mpembe n’avait besoin de serrer les mains ensanglantées de Kabila. Cette victoire est contestée à l’intérieur et à l’extérieur du pays. CENCO,c’est pas n’importe quelle institution au Congo.Même si le couple CACH-FCC, sous la houlette de Félix ,donne à chaque congolais villa avec piscine,cela ne va pas enlever la tâche d’une victoire volée.
    A l’UDPS,on raisonne beaucoup plus avec les tripes que avec les cerveaux. Sinon,ce dernier temps,ce parti connaîtrait des nombreuses défections. Nous,peuple congolais,on observe seulement l’ange et le diable assis en train de manger sur la même table.

    1. Tu devais par commencer à agir. Pour chasser Mobutu Kabila n’a pas attendu que la transition arrive à terme. Toi qui a un cerveau tu devais avoir de solutions plus efficaces. Mais comment jusqu’à date tu demeure plaintif.
      Le deal de Felix n’empeche en rien une quelconque action salvatrice de la nation, menez là et boutez les rwandais et leur collabos comme Felix dehors. Sinon, la sagesse nous recommande de laisser le temps au temps et qui sait si la demarche de Felix peut aider à mettre un pas bie hésitant dans la quete du bien-être du congolais.

      1. @ Mike Nsunda

        Vous avez raison de dire que le deal (la trahison) de Félix n’empêche en rien une quelconque action salvatrice mais il peut rendre les choses encore plus compliquées. Le fameux pas hésitant dont vous parlez peut bien être un tout petit pas, qui pis est, dans la mauvaise direction.

        Parfois il vaut mieux ne rien faire que de faire pire.

  5. Mes excuses tout d’abord à notre compatriote Mayoyo Bitumba Tipo Tipo. Je ne sais pas ce que j’avais en tête au moment où j’écrivais son nom pour pouvoir le massacrer de la sorte !
    Qu’à cela ne tienne, je vous remercie tous pour vos commentaires et pour la vraie passion que vous avez pour le Congo.
    Hier 15 janvier 2019, à la Cour Constitutionnelle, le Procureur près ladite Cour a demandé aux juges de réserver une fin de non-recevoir au recours introduit par Martin Fayulu. Sauf surprise de dernière minute (et je doute fort que cette surprise ait lieu), Martin Fayulu sera débouté, bien ce soit probablement lui le vrai vainqueur des élections du 30 décembre 2018.
    Ceux qui ont cru un moment qu’en utilisant les moyens légaux, on allait pouvoir obtenir la vérité des urnes, doivent déchanter.
    Nous nous acheminons donc vers la confirmation de Félix Tshisekedi comme Président de la République. Un Président de la République « étiquette », « marionnette » qui ne servira que de faire valoir à ses maîtres tapis dans l’ombre.
    Que reste-il au peuple congolais comme solution pour se tirer d’affaire ? C’est ça la vraie question !!!
    1/Une révolution ? Un peuple aussi divisé, peut-il mener à bon terme une révolution ? J’en doute fort. Que les historiens nous aident à répondre à cette question. Ce qui est sûr, c’est qu’avec la proclamation par la Cour Constitutionnelle de Félix Tshisekedi comme 5ème Président de la RDC, ses partisans vont laisser libre cours à leur triomphalisme béat, ce qui aura comme conséquence d’exacerber encore davantage les tensions déjà latentes au sein de la population, minant durablement la cohésion et l’unité de note pays. Compromettant du coup la possibilité de faire se soulever ce peuple comme un seul homme.
    2/Une lutte armée ? Avec quels ressorts, quels moyens et quels soutiens extérieurs ? A mon humble avis, je pense que c’est la pire des solutions, car avec près de deux décennies de conflits armés, le pays aura du mal à se relever d’une autre guerre.
    3/Un putsch militaire ? Par qui et au profit de qui ? Très hypothétique, me semble-t-il.
    Que nous reste-t-il alors ? Sinon que d’espérer que le même Félix Tshisekedi puisse, je ne sais par quel concours de circonstance, par quelle magie, retourner la situation et prendre la kabilie à son propre jeu. Ce scénario peut-il arriver ? J’avoue que je n’y crois pas moi-même, mais j’en parle quand même juste pour vous montrer que nous devons faire quelque chose pour sauver ce pays.
    Si nos adversaires cogitent et montent des scénarios pour nous maintenir dans l’esclavage, nous avons le devoir, que dis-je, l’obligation, de réfléchir deux fois plus que eux pour faire échec à leur plan machiavélique.
    L’avenir de notre pays en dépend.

    1. @ Monsieur Trudon G. Kamulete N.

      Accepter la fraude made in kabilie n’est pas une fatalité. C’est même un déshonneur !

      Que Félix nous démontre maintenant qu’il est un homme libre. Qu’il exige lui-même la vérité des urnes et la publication de tous les PV.

      S’il a perdu qu’il se range derrière son frère pour bouter les rwandais dehors.
      Nous ne sommes pas condamnés à exécuter la volonté de aka Kabila.

      Ce que vous ne voulez pas comprendre que s’il accepte la fraude, il se met en position de faiblesse. Après son faux diplôme, il en pire son cas.

    2. @ Monsieur Trudon G. Kamulete N,

      Je présume qu’à l’UDPS, ils ne sont pas tous ivres de champagne ou de Zododo. Il doit bien y en avoir quelques uns avec la tête froide. Ils doivent bien voir dans quel cauchemar Tshilombo est en train de les conduire. Ils peuvent faire pression avec la  » Base  » pour que Tshilombo refuse cette farce. Ils se trompent s’ils croient que les rwandais vont accepter ce Tshilombo comme un vrai président. Il sera humilié tous les jours. Tout ce qu’il va avoir, c’est l’argent. Les rwandais vont continuer à tuer les congolais et piller le Congo. Tenez, on va voir s’il va installer l’état major des armées à Beni comme il l’avait annoncé pendant sa campagne. Ses amis qui se voient déjà ministres n’auront que leurs yeux pour pleurer. Ils seront les premiers à le descendre dans quelques mois quand ils se rendront compte que chômeurs ils sont, chômeurs ils resteront. Mawa trop !

  6. Chers Compatriotes,
    Je dois d’abord féliciter notre compatriote Kamuleta pour un article aussi complet. Muana ya mokolo lopango dit écrit : « Accepter la fraude made in kabilie n’est pas une fatalité. C’est même un déshonneur ! ». Je ne sais pas s’il croit qu’un Congolais est actuellement aux yeux du monde un homme d’honneur. Il ne comprends pas que Félix ne peut pas montrer immédiatement qu’il est libre. Ses propos me laissent perplexe. Félix est aussi entouré d’un cabinet, je pense qu’il discute de certaines choses pour l’avenir au pays. Alors, écoutons un peu ce que disent les autres pour mettre un peu d’eau dans notre vin pour le bien du Congo. Que Dieu nous vienne en aide.

    1. Ndeko Elili,

      Ça fait déjà plusieurs posts où vous balancez des choses qui me dépassent. Je ne veux pas être désagréable avec vous donc je vais éviter de rentrer dans le détail.

      J’ai vraiment du mal à vous suivre.

      1. Si vous pensez qu’actuellement le congolais n’est pas aux yeux du monde un homme d’honneur c’est aussi à cause des gens comme vous qui acceptent et défendent la fraude avec des arguments à dormir debout.

      2. Si vous faites confiance au cabinet de Félix qui lui a fabriqué un faux diplôme et le laisse signer des accords dangereux, pour réfléchir sur l’avenir du pays c’est votre droit.

      Quand on a gagné une élection présidentielle ça veut dire qu’on a son peuple derrière soi. C’est une ineptie que d’affirmer que Félix ne peut pas montrer maintenant qu’il est un homme libre. Il a peur de qui puisqu’il a gagné paraît-il ?

  7. Mon frère, nous parlons politique ou morale. Si c’est de la morale j’adhère à votre demarche mais c’est de la politique sans prentention aucune je penses que nous sommes bien loin de la real politik. La politique n’est pas une quête de la vérité, elle n’a pas pour valeurs le bien, l’honneur, l’honneteté et j’en passe. L’efficacité est la base de toute demarche polotique. Il faut recourir aux moyens le plus efficaces pour prendre et conserver le pouvoir. Le prince recommande la ruse et la force. Si nous nous eloignons de ce principe alors nous resterons des eternels plaintifs. Cependant si l’un des nous ou un groupe d’entre nous pensent par la ruse parvenir à leur fin donnons leur la chance. C’est une des plusieurs tentatives jusqu’à ce qu’on trouve la moins mauvaise et moins ephemère.

  8. C’est un message qui semble apaisant mais qui n’en est pas du tout. Juste parce qu’ aussi longtemps on ne se departira pas de colporter des rumeurs et d’en faire des convictions nous aurons fait fausse route. Moi je suis de ceux qui soutiennent à fond Félix Tshisekedi. Et je suis sûr qu’ il est sur la bonne voie. Fatshi n’a pas pris des armes pour convaincre Kabila de ceder le pouvoir. Votre message semble faire croire à un Fatshi naïf qui n’a d’autre alternative que de se vendre à Kabila pour que ce dernier s’exécute. Vous devez savoir ce que vous voulez réellement pour ce pays. Fatshi a gagné les élections. Le reste c’est des racontars.

    1. @ Ben Kapuya,

      Puisque vous êtes sûr que le diplômé de l’ICC a réellement gagné pourquoi se range-t-il du côté de la Ceni pour ne pas publier les résultats par bureau de vote et les PV afin que Fayulu et la Cenco se taisent.

      Il fait d’Alias Kabila le genocidaire son partenaire, il cède tout à Kamerhe pour quelques voix du nord Kivu qu’il pouvait avoir lui-même… et vous dites qu’il est futé, plus malin que les rwandais ?

      Il a fait quoi comme formation à l’icc ?

  9. Chers Compatriotes,
    Le problème avec notre plateforme ici est que certaines interventions sont parfois de bonne foi, des réactions qui n’ont qu’une visée, montrer qu’on peut dire quelque chose et même se permettre d’être désagréable. La situation actuelle ne nécessite ni la recherche de la vérité, ni le soutien d’une personne en particulier. Ce que je dis ne peut pas être compris par plusieurs. Car, nous restons encore dans une démarche qui se limite à ce que nous avons appris dans certaines écoles. Je ne sais pas où Muana ya mokolo lopango dit. S’il était en dehors du Congo, l’exemple d’Algor et Georges Bush Junior suffirait pour qu’il comprenne ce que j’écris. L’exemple de la Belgique serait un deuxième exemple. J’ai l’impression que nous ne voyons pas la finalité qui est le Congo. Nous voyons les personnes et nous nous arrêtons aux personnes. Si les diplômes sont importants pour la présidence au Congo, demandez aux députés de changer la loi. Si Félix a fabriqué les diplômes, sa candidature serait étudiée et écartée par les commissions ad hoc de la CENI. Maintenant, nous sommes au niveau où, pour la première fois, le pays doit passer l’étape de passation pacifique du pouvoir. A ce niveau nous devons tous nous demander ce que nous allons tous faire pour que le pays se redresse. L’honneur du Congolais est sali par Elili ? J’accepte ce que vous dites afin que nous ayons la paix, surtout que ma réponse nous nous avancerait en rien. Mais si vous taisez votre personnalité pour ne considérer que l’avenir du pays, vous vous rendrez compte que ce n’est pas le moment de soulever certains problèmes et de nous battre. Nous avons déjà perdu des compatriotes comme ça. Nous devons faire avec cette situation qui nous a tous surpris. Je crois que vous avez lu mes premières lignes lorsque j’ai appris les résultats publiés par la CENI. Nous devons avoir le réflexe de nous considérer d’abord comme des Congolais et non comme des membres des tribus. Je pense aussi que ces réactions sont des héritages de notre passé où à l’indépendance tous les partis politiques, à l’exception du Mouvement National Congolais, ressemblaient à des rassemblements tribaux et provinciaux. Sortons de cet enfermement, voyons ce qui peut être fait avec celui que la CENI nous présente. Si c’était Martin et que les autres Congolais réagissaient comme maintenant, je réagirais de la même manière. Parce qu’en nous battant nous n’avons plus le temps d’étudier ce que nous devons faire pour le pays, et de façon plus sérieuse. Les querelles électorales existent partout, les contentieux électoraux existent même dans les vielles démocraties. Mais, la situation du pays actuellement est tellement grave que nous ne pouvons pas nous permettre ce gaspillage de temps et d’énergie. Focalisons-nous sur ce qu’il faudra faire dans l’avenir. Si Félix prouve qu’il est « Kabila Joseph » revu et corrigé, nous devrons prendre nos responsabilités, non pas parce qu’il est « Moluba », mais parce qu’il n’a pas assumé ses responsabilités du chef de l’Etat comme il faut. Je peux pas affirmer les résultats de la CENI, ni les infirmer non plus, car, ce n’est pas mon rôle maintenant. Mais ce que je fais, est ce que je crois être mieux pour le pays. Que Dieu nous vienne en aide.

  10. Les propos graves de certains individus qui se disent « vrais Kongolais » sur cet espace CIC sont hallucinants à la limite révisionnistes, ils confirment que la connaissance livresque est souvent une lettre qui tue…

    Nier les évidences, essayer en vain de changer la Vérité qui s’impose envers, par devers, contre tout en Mensonge enrobé de ruse machiavélique confirme Job 32 : 8 « Mais en réalité, dans l’homme, c’est l’Esprit Divin, le souffle du Véritable Dieu Tout-Puissant, qui donne l’intelligence ou sagesse »…

    Ce qui se passe au Kongo depuis 22 ans à tous les niveaux provoque l’inversion des valeurs. L’acte malsain de trahison posé par Félix Antoine Tshilombo Tshisekedi en négociant le poste du « Président provisoire Bizimungu II » des Occupants Tutsi Nilotiques s’il n’est pas condamné énergiquement risque de devenir « l’Unité de mesure » de l’excellence pour les Kongolais qui aiment s’amuser bêtement avec la vie de leurs compatriotes par égoïsme, opportunisme, roublardise, fourberie afin de se goinfrer la panse et mener une vie de pacha alors que le pays se meurt…

    À propos de la Sagesse, l’Ecclésiaste Qotelet aka Proverbes. Le Roi Salomon écrit dans le livre de Sagesse (Sagesse 8 : 1 « La sagesse atteint avec force d’un bout du monde à l’autre, et dispose tout avec douceur »)..

    À propos de la Vérité, Science et intelligence, il (Roi Salomon ou Mon Mon en Sawa Ancien l’ancêtre du Lingala qui rencontra la Reine de Sabbat accompagnée des Tutsi Nilotiques comme porteurs de ses bagages) rajoute dans Proverbes 23 23 « Apprends à être véridique, sage, discipliné et intelligent, et ne gaspille pas ces qualités » ou « Achète la Vérité, et ne la vends point, achète la sagesse, l’instruction (la discipline, la doctrine, l’éducation ou la morale) et la prudence (l’intelligence, le discernement ou la raison)…

    Le combat inutile des Tshilombistes devenus malheureusement des Kabilistes-Kanambistes purs et durs est fini. Que celles et ceux qui veulent rejoindre la mangeoire dressée par les Occupants perdants rentrent au pays faire valoir leurs diplômes auprès de Félix Tshilombo aka Philippe Pétain Léon Degrelle et son partenaire politique l’imposteur usurpateur d’identité Kongolaise Hippolyte Kanambe alias Joseph Kabila…

    Vive la Résistance Kongolaise contre l’impérialisme mondial et les Occupants Tutsi Nilotiques Rwando-Burundo-Ougadais…

    Vive l’Article 64. Vive le soulèvement populaire éboulement final à l’improviste pour stopper net la Tutsisation du Kongo occupé par les Tutsi Power. La luta continua la Victoria e Certa. Ingeta

  11. Chers Compatriotes,
    Notre combattant de l’Ombre écrit : « Les propos graves de certains individus qui se disent « vrais Kongolais » sur cet espace CIC sont hallucinants à la limite révisionnistes, ils confirment que la connaissance livresque est souvent une lettre qui tue… » Je partage ce point de vue. Nous avons publié beaucoup, parfois dans des éditions qui n’ont que faire des contenus de nos publications et qui ne sont pas des éditions critiques. Cela étant, quel est le problème que nous avons résolu avec nos publications au niveau du pays ? Cher compatriote, je voulais vous dire ce que vous savez déjà, la lutte en ce niveau ici ne se passera plus par un soulèvement populaire que nous n’avons jamais eu jusque là. Car, à ce niveau, nous avons en face ceux qui sont des professionnels des massacres des innocents qui ne se gênent pas à tirer à bout portant sur les personnes sans armes. Nous devons lancer une guerre d’intelligence qui est aussi efficace. Un pays africain que je connais bien avec un problème avec les fils du pays qui jouaient avec la sécurité publique. Une démarche a été engagée contre ce club de malfaiteurs. Au bout de six mois, ils s’étaient exilés eux-mêmes. Pour le niveau de lutte que je viens d’invoquer, nous avons besoin de tous nos compatriotes, nous devons être unis. C’est pourquoi, l’article de notre compatriote Kamulete devrait être connu de nouveaux dirigeants pour pouvoir examiner les possibilités de faisabilité des solutions qu’il propose. Que Dieu nous vienne en aide.

  12. @Elili,

    Apparemment vous vous êtes senti visé par notre message alors que nous visions clairement les néo Tshilombistes fanatiques aveugles de l’Udps familiale Limete-Pétunias devenus bêtement Kabilistes-Kanambistes qui pactisent bizarrement avec le diable en miniature (l’imposteur Hippolyte Kanambe alias Joseph Kabila) de Tingi-Tingi-Kingakati auteur des 13 millions des morts au Kongo…

    Par respect nous vous répondons sans vouloir à tout prix vous convaincre d’être d’accord avec nous (Combattant Résistant de l’Ombre), nous avions eu dans un passé récent des échanges de mots sur un sujet à propos du « Gouvernement de la Diaspora » mis en place déjà avec Madame Justine Mpoyo Kasa-Vubu, nous nous connaissons que virtuellement mais non physiquement, ce que nous faisons dans l’ombre importe peu…

    La critiquée est aisée, l’art est difficile, nous vous le concédons mais souvent c’est de l’abondance du coeur que la bouche parle et que les doigts écrivent… Chacune ou chacun apporte sa pierre à l’édifice « Combat de la Résistance  » sur tous les fronts, CIC en fait partie, si vous en doutez, cessez toute contribution dans ce forum, si vous estimez que le problème n’est toujours pas résolu au niveau du pays, ce n’est pas pour cela que nous devons nous taire, nous décourager en acceptant l’inacceptable, en défendant l’indéfendable, en cautionnant religieusement la bête nomination de Félix Antoine Tshilombo par un éminent membre de l’Occupation Tutsi Power qui est l’ennemi n°1 du Kongo…

    Nous vous citons « Cher compatriote, je voulais vous dire ce que vous savez déjà, la lutte en ce niveau ici ne se passera plus par un soulèvement populaire que nous n’avons jamais eu jusque là. Car, à ce niveau, nous avons en face ceux qui sont des professionnels des massacres des innocents qui ne se gênent pas à tirer à bout portant sur les personnes sans armes »…

    Détenez-vous la science infuse pour affirmer des telles hérésies et inepties ? Êtes-vous assez fûté dans la prédiction en qualité de Nostradamus ou Raspoutine pour en être catégorique ou serez-vous assez orgueilleux pour se projeter dans le continuum temps-espace afin de savoir toute la matière prophétique sur le Kongo ?

    Humblement nous vous dirons notre sacerdoce « Soulèvement populaire » s’appuie sur les prophéties de Simon Kimbangu disponibles à tous sur Mr Google. La « Révolution au Kongo » n’est pas une invention de notre propre imagination, nous nous appuyons aussi sur « un fait historique véridique », à savoir le Soulèvement populaire du 04 Janvier 1959 qui est un précédent car l’histoire est un éternel recommencement…

    Depuis un certain temps, nous avons l’impression que @Elili vous acceptez d’être classé dans la rubrique des « confusionnistes » qui font preuve d’une incohérence inégalée. Pour nous qui ne sommes ni politiciens encore moins païens, nous détectons un certain penchant du « virus » « positionnement » qui transparaît dans vos messages successifs depuis la nomination de Félix Antoine Tshilombo Tshisekedi comme « Président provisoire » des Occupants Tutsi Power et de sa Base fanatisée qui ne représente que moins des 15 % des voix UNC (Union des Cons Congolais) comprise selon les vrais résultats recueillis par les Sud-Coréens fournisseurs de la MAV (Machine à vendre le Kongo) qui sont nettement en corrélation avec ceux de la Cenco observatrice des élections pièges à con truquées d’avance qui ne sont pas une panacée au Kongo…

    Bon vent @Elili… Bonne conne continuation…

Comments are closed.