PPRD: Le « katangais » Calixte Mukasa quitte la « Kabilie »

Ancien administrateur-directeur général adjoint de la Gécamines, le député national élu de Kipushi, Calixte Mukasa a décidé de quitter le PPRD (Parti du peuple pour la reconstruction et la démocratie). Il invoque « des raisons de convenance personnelle ». Un cas plutôt inhabituel. Jusqu’ici, ce sont les « opposants » qui passaient avec armes et bagages dans le « clan kabiliste ». Sur la photo, on voit le secrétaire permanent du PPRD, l’impayable Emmanuel Ramazani Shadary.

Dans une lettre datée du 22 juillet 2018 dont l’objet n’appelle aucune interprétation – « ma démission comme membre effectif du PPRD » -, le député national Calixte Mukasa Kalembwe notifie au secrétaire exécutif de ce parti dominant pour le Haut-Katanga sa « démission ». « Je viens déposer en ce jour ma lettre de démission au sein du PPRD pour des raisons de convenance personnelle », écrit-il non sans rappeler les articles 15, 20, 22, 28, 29 des statuts de cette formation politique lesquelles précisent notamment que « (…) l’adhésion au PPRD est un acte individuel, libre (…)«  et « (…) la démission d’un membre effectif se constate par le dépôt d’une lettre auprès de l’organe de base de son ressort (…)« .

Mukasa conclut sa correspondance en invitant l’Assemblée nationale à prendre « les dispositions idoines en rapport avec ma nouvelle situation ». En clair, le député suppléant devrait occuper le fauteuil devenu vacant.

Depuis bientôt deux ans, l’Etat congolais vit une situation surréaliste. Et ce par la volonté de « Joseph Kabila »: les principales institutions de la République en l’occurrence le « Président de la République » et le « Parlement » sont hors mandat. Le dernier mandat du Président en exercice a expiré le 19 décembre 2016. L’élection de son successeur devait avoir lieu 90 jours auparavant. Le mandat des membres des deux Chambres du Parlement a cessé (2011-2016) « à la fin de la législature » (article 110-1 de la Constitution).

Sur le plan théorique, le chef de l’Etat et les parlementaires des deux chambres n’exercent plus un pouvoir constitutionnel. Celui va de l’investiture à la fin de l’investiture. Les juristes parlent de « compétence temporelle ». Ils sont censés expédier les affaires courantes.

Ambassadeur Jonathan Cohen

La démission de Mukasa Kalembwe survient à un moment où la mouvance kabiliste ressemble de plus en plus au « Titanic ». Dans une déclaration faite vendredi 26 juillet, le numéro deux de la représentation permanente des Etats-Unis à l’Onu, Jonathan Cohen, a rappelé que « Joseph Kabila » n’est plus éligible pour briguer un troisième mandat. Et ce conformément à la Constitution congolaise. Le diplomate a regretté que le dirigeant congolais n’ait pas profité de son allocution du 19 juillet, devant le Congrès, pour annoncer, de manière solennelle, qu’il n’entendait pas solliciter un nouveau terme. « Le temps de la posture [consistant à seriner qu’il va respecter la Constitution] est terminé », a asséné l’adjoint de l’ambassadeur US Nikki Halley.

« FRONDEURS »

Pour ceux qui ne le savent pas, le représentant permanent de l’Administration américaine aux Nations Unis à New York a rang de membre du cabinet du Président. Les Kabilistes auraient tort de penser que Jonathan Cohen est un banal « deputy chief of mission » (ministre-conseiller).

On ne sait pas grand-chose sur Calixte Mukasa Kalembwe. Sauf qu’il a été l’adjoint du Canadien Paul Fortin jusqu’à la démission de celui-ci en septembre 2009. Il a assuré l’intérim du poste, jadis très convoité, d’administrateur-directeur général de la Gécamines jusqu’à la nomination d’Ahmed Kalej Nkand. On le sait, ce dernier sera « viré » en juillet 2014 pour « manquements graves » avant d’être « blanchi » par la justice kabiliste.

Augustin Katumba Mwanke

Selon des sources lushoises, « Calixte » aurait des liens de parenté avec feu Augustin Katumba Mwanke (AKM). Ces sources considèrent que l’homme a entamé sa « traversée de la savane » au lendemain la disparition brutale, en février 2012, de celui qui passait pour son « neveu » et « protecteur ».

Depuis le décès mystérieux du tout-puissant conseiller de « Kabila » que d’aucuns désignaient par l’acronyme « AKM », les « katangais » suspectés d’ « infidélité » à l’égard du « raïs » n’ont plus de « paratonnerre ». Ils font face à des pires représailles. Le successeur de Mzee estime que ceux qui se livrent à la fronde « lui doivent tout ». Aussi, doivent-ils « passer à la caisse ».

L’auteur de ces lignes a tenté sans succès de joindre au téléphone le désormais ancien député afin qu’il explicite ce qu’il entend par « raison de convenance personnelle ».

On espère que Calixte Mukasa Kalembe ne va pas ajouter son patronyme sur la liste des « frondeurs » qui ne cesse de s’allonger. Quelques noms: Vano Kiboko (ancien député nationale), Jean-Claude Muyambo Kyassa (ancien membre de la majorité présidentielle), George Mawine (ancien chef adjoint de la Ligue des jeunes du PPRD), Moïse Katumbi Chapwe (ancien gouverneur PPRD du Katanga), Charles Mwando Nsimba (ancien 1er vice-président de l’Assemblée nationale) et Gabriel Kyungu wa Kumwanza (ancien président de l’assemblée provinciale du Katanga). Affaire à suivre.

 

B.A.W.

7 réflexions au sujet de « PPRD: Le « katangais » Calixte Mukasa quitte la « Kabilie » »

  1. HEIN! CETTE PHOTO ME DIS QUELQUE CHOSE! CE TRES TRES HONORABLE KIPUSHOIS HABILLE EN DEMI-DAKAR?
    EST-CE QUE, CE N’EST PAS CE MONSIEUR QUE J’AI VU S’ENTRAINER AU PRINT YA KAFU KAFU AVEC LES ATHLETES AFRO-AMERICANO-JAMAICAIN-KANADIEN ( KARL LEWIS, USAIN BOLDT, BEN JOHNSON ): SPECIALISTES AU SPRINT DE KAFU KAFU?
    MAIS GERMAIN, VOUS BLAGUEZ OU QUOI? C’EST BIEN CE FAMEUX MTOTO WA KIPUSHI.
    CE DERNIER TEMPS, CE KIPUSHOIS, S’ENTRAINE TOUT A L’AEROPORT DE KIPUSHI INTERNATIONAL EN ATTENDANT LE DECOLLAGE DE VOL DE JUMBO JET KIPUSHI – KINSASA , TOUT D’UN COUP NOTRE BONHOMME KIPUSHOI FAIT SA COMPETITION AVEC CET AVION SUPERSONIQUE. DANS CETTE COMPETITION ET SANS BLAGUES, EN COURANT, NOTRE KIPUSHOIS ARRIVE A DESTINATION ( KINSASA ) 1 HEURE AVANT L’ATTERISAGE DE CE MASTODONTE D’AVION.
    QUELLE PERFORMANCE POUR CE KIPUSHOIS.
    MALIN QU’IL EST QUE LES AUTRES, IL EST PRET POUR PRENDRE LA POUDRE D’ESCAMPETTE.
    DU MOINS, TANGO MAKAMBO EKOKOMA NDONGO CE KIPUSHOIS POURRA SE SAUVER TRANQUILLEMENT SANS ETRE RATTRAPER PAR SES PROPRES BERETS ROUGES, LES HITLERJUNGE PPRD LES GOERINGSJUNGE DE F.C.C.
    DE CETTE FACON NOTRE MALIN JAMOUSKET POURRA ECHAPPER AU LYNCHAGE DES BERETS ROUGES ( HITLERJUNGE ) ET GOERINGSJUNGE ( F.C.C. ) Y COMPRIS DU PEUPLE KONGOLAIS QUI ATTENDENT DE PIED FERME CET EVENEMENT.
    TANDISQUE LES AUTRES, TEL QUE LE PETIT KALAKA DE L’ETAT CIVIL LE SIEUR NGOIOV MUKENOV, LE VENDEUR DE NOMS KONGOLAIS, KIUNGUOV KIAKUMWANZOV etc.. JE ME DEMANDE, COMMENT VONT ILS PRENDRE LA POUDRE D’ESCAMPETTE AVEC LEUR MABUMU YA NDUNDA?
    QUAND JE VOIS TOUT CELA, JE ME DEMANDE, POURQUOI CES FATIGUES KATANGAIS NE FONT PAS APPEL MEME AU CERCLE DES TRICHEURS ATHLETES, EN OCCURENCE NOS FRERES AFRO-AMERICAINS: DWAIN CHAMBERS, TIM MONTGOMERY, TYSON GAY, LA JOLIE MARION JONES?
    MES VIEUX, QU’ATTENDIEZ-VOUS? LE LYNCHANGE GRATUIT OU LE PARDON?
    SURTOUT, NE VENIEZ PAS DIRE A VOS BERETS ROUGES DE PPRD ET DES FCC QUE VOUS N’ETIEZ PAS AVERTI POUR PRENDRE LA POUDRE D’ESCAMPETTE.
    MOI, JE SUIS TRES MAGNAGNIME, JE VOUS AVERTI D’AVANCE.
    TOUS LES TRAITRES ET COLLABOS DE NOTRE VATERLAND ( MERE PATRIE ) UNISSEZ-VOUS A KINGAKATI ET ECHAPPEZ-VOUS AVANT QU’IL NE SOIT TROP TARD.
    VRAIMENT J’AI LE KIADI KIBENI UND KEIN PARDON ( PAS DE PARDON ) ENVERS CES VERRAETER ( TRAITRES ) DE NOTRE VATERLAND ( MERE PATRIE ) .
    BA TATA, BA MAMA, BA NLEKI!
    NKI MAMBU MBUTA GERMAIN!
    BA TATA, BA MAMA, BA NLEKI LUWA NSANGU!
    BA TATA, BA MAMA, BA NLEKI, LUMUANGISA NSANGU!
    KU BAKOTILANGA KEBA!
    ZIBULA ZIBULA ZIBULA NZO MAMA, ZIBULA NZO!
    KANGA NZO KU BAKOTILANGA!
    YUDAS BAFUETI BAKA NKUBA!
    BAFUETI BAKA KISAMBETI KIBENI!

  2. Mieux vaut tard que jamais.
    Mais M. Mukasa, prenez bien garde à vous-même. Faites attention au « Navitchok » rwandais et aux méthodes brutales de votre ancien chef: l’ex- Mtoto yetu.

  3. Les rats Ppdistes quittent le navire Tutsi Power en totale perdition en haute mer. Les vagues (mbonge) de la taille des gratte-ciels qui s’abattent sur ce bateau ivre assoment, déconcertent, consternent les faux politiciens Kongolais escrocs corrompus…

    Seuls les imbéciles ne changent pas d’avis. Voyons voir où ira-t-il ce Calixte Mukasa Kalembe l’archétype du politicien Kongolais corrompu médiocre toutes tendances confondues…

    Notre petit doigt nous (Peuple Kongo Souverain Primaire) dit qu’il fera exactement pareil comme ses amis du G7, opposants de la 25e heure, des dinosaures en voie de disparition, des gros crocodiles qui fuient la pluie pour aller se réfugier dans l’eau couleur sang rouge du fleuve Kongo rempli des cadavres de Kanambe alias Joseph Kabila qu’il a servi fidèlement les yeux fermés durant plus de deux décennies…

    En résumé, cette fronde, cette dissidence est un non-événement, ça n’impacte en rien la vie des pauvres Kongolais, en réalité faire de la politique au Kongo RDC (Rép Démocrature du Congo-Kinshasa) est devenu un gagne-pain, un métier, un emploi durable qui assure un confort, une assurance de perception des salaires réguliers alors que les simples fonctionnaires sous-payés sont impayés ayant des arriérés de salaire de plus 50 mois… Inimaginable sous une démocratie

    Aux dernières nouvelles, les 500 millions annuels destinés aux traitements de salaire des fonctionnaires de l’État sont utilisés pour rémunérer tous kes connards sénateurs, deputains, ministres, dirigeants d’entreprises publiques, employés de la présidence, membres de la CENI qui fournissent un travail bâclé, le pire est que cela dure depuis 17 ans, quelques idiots mongoloïdes et fanatiques aveugles veulent le renouveller… Hallucinant !!!

    La luta continua la Victoria e certa pour stopper net la Tutsisation du Kongo occupé par le Tutsi Power. Ingeta

  4. Tiens tiens n’ est ce pas l’attardé mental qui claironnait il y a si peu que son maître Hippolyte Kanambe resterait président de la RDC au delà du 23 décembre prochain ? Qu’ il quitte le navire avant le naufrage , cela ne le dédouanera nullement ; il répondra de ses actes et paroles devant la justice populaire . Il n y aura plus de pardon car il n’ était ni fou ni amnésique pendant qu’ il servait son petit kadogo de maître , il ne faut pas nous prendre pour des cons !

  5. Chers Compatriotes,

    Prenons acte et observons. C’est un non événement. Les loups ne se mangent pas entre eux, mais j’ai l’impression qu’ils partagent rarement un même territoire. Seul l’avenir nous dira ce qu’il en est. Quant à nous, il serait temps de nous concentrer sur ce que nous voulons que notre pays devienne pour le plus grand bien de nos enfants. Que Dieu nous vienne en aide.

Les commentaires sont fermés