Premier ministre sans pouvoir, Tshibala totalise une année à la Primature

Nommé le 7 avril 2017, le Premier ministre congolais, Bruno Tshibala Nzenzhe, vient de totaliser une année à la tête du gouvernement. « L’effet Tshibala » n’a pas été au rendez-vous au cours de ce laps de temps. L’ambiance générale au pays reste marquée par l’intolérance, l’insécurité et l’arbitraire. Les « securocrates » continuent à faire plus la pluie que le beau temps.

Lors de son investiture, le successeur de Samy Badibanga Ntita avait articulé un programme comportant cinq priorités: organisation des élections « dans le délai convenu », stabilisation et relance de l’économie nationale, amélioration des conditions de vie de la population et restauration de la sécurité de personnes et de leurs biens. On cherche en vain, la moindre embellie.

Ancien proche parmi les proches d’Etienne Tshisekedi wa Mulumba dont le parti UDPS se réclame de la social-démocratie, le « Premier » Tshibala peine à « réformer ». Il n’a pas su transformer la doctrine de combat qu’il prêchait jadis en une idéologie d’Etat. L’homme qui avait qualifié d' »épitaphe » l’arrêt de la Cour constitutionnelle du 11 mai 2016 autorisant « Joseph Kabila » à rester en fonction – jusqu’à l’élection du nouveau Président – est devenu un vulgaire « situationniste ».

Comme tout politicien « débauché », Tshibala est un « chef » de gouvernement sans pouvoir. Il n’exerce qu’une apparence de l’imperium. L’effectivité du pouvoir se trouve au Palais de la nation.

Humiliation suprême, sur ordre du « dircab » à la Présidence de la République, Néhemie Mwilanya Wilondja, aucun membre du gouvernement porteur d’un ordre de mission signé par le « Premier » ne peut sortir du territoire national sans le « go ahead » du même « dircab ». « Bruno » préféra courber l’échine plutôt que faire des vagues.

A quelques huit mois de la date fixée pour la tenue des élections, le scepticisme reste total sur la réelle volonté du Président sortant à faire organiser des consultations politiques libres, transparentes et honnêtes.

Le seul changement intervenu au cours de ces 12 mois se situe, sans malice, au niveau du train de vie de l’ex-secrétaire général adjoint de l’UDPS. Moralité: l’exercice du pouvoir d’Etat reste plus que jamais l’instrument privilégié d’enrichissement. Tous les politiciens l’ont compris…

B.A.W.

8 réflexions au sujet de « Premier ministre sans pouvoir, Tshibala totalise une année à la Primature »

  1. APPELER CE TRAITRE INCOMPETANT ET CORROMPU « 1-ER MINISTRE » C’EST SE MOQUER DE NOTRE CONSTITUTION COMME LE FAIT L’IMPOSTEUR TANZANIEN ILLEGALEMENT AU SOMMET DEPUIS 2001.

    TSHIBALA BRUNO EST LE CHEVAL-DE-TROIE DE SON MAITRE NEHEMIE MWILANYA QUI EST LE « VRAI » (ET ILLEGAL) 1-ER MINISTRE, OEUVRANT A LA SOLDE DE SON BOSS TANZANIEN HYPO KANAMBE (ALIAS JOSEPH KABILA).

    MALGRE SES SCANDALES EN SERIES, ET NEPOTISME EMPLOYANT PLUS DE 300 AMIS ET MEMBRES DE SA FAMILLE, TSHIBALA NE S’INQUIETE PAS. CAR ETANT A LA PRIMATURE PAS COMME 1ER MINISTRE, MAIS PLUTOT POUR ACCOMPLIR SA VRAIE MISSION D’AGENT DESTRUCTEUR DE LA VRAIE OPPOSITION ET SURTOUT L’UDPS-LIMETE QUI A EXCLU ET VOMI CE TRAITRE NEO-KANAMBISTE EVOLUANT SOUS LA TABLE DU VOLEUR-PPRD NEHEMIE MWILANYA.

    TENEZ, JEUNE AFRIQUE VIENT DE REVELER QUE LA FIRME OBSCURE COREENNE « MIRU SYSTEMS » A EU L’AVAL DE TSHIBALA SUR INJONCTION DE MWILANYA DE LUI VERSER $150 MILLION POUR DES MACHINES-A-VOLER DE NANGAA, PION-PPRD EVOLUANT LUI AUSSI A LA SOLDE DE HYPO KANAMBE.

    L’AMBASSADE DE COREE DU SUD A KINSHASA QUI DENNONCE VIGOUREUSEMENT LES MAGOUILLES AUX ALLURES MAFIEUSES DE MIRU SYSTEMS A AVERTI LE GOURVENEMENT CONGOLAIS QUE LES RESULTATS UTILISANT LES MACHINES DE MIRU SYSTEMS NE SERONT PAS FIABLES.

    MAIS TSHIBALA QUI EST DEJA DANS LE CIRCUIT-PPRD DES POTS DE VIN SUR CES $150 MILLION AVEC SON MAITRE HEHEMIE MWILANYA, NANGAA, ET BASENGEZI-PERE & FILS, Y PRETE SOURDE OREILLE..

    1. Et le rwandais Ruberwa, ministre de la décentralisation, ce n’est pas  » C’EST SE MOQUER DE NOTRE CONSTITUTION COMME LE FAIT L’IMPOSTEUR TANZANIEN ILLEGALEMENT AU SOMMET DEPUIS 2001. » ?

      Et tous ces généraux rwandais aux divers postes de commandement de l’armée, qu’en pensez-vous ?

      Hein, pouvez-vous répondre ?

  2. Tous ces  » médiocres » vont se faire zigouiller (au poison) un à un par l’envahisseur rwandais. Un des juges du Tribunal constitutionnel vient d’en payer les frais. Tout traître ne mérite qu’une rétribution à la hauteur de sa traitrise. J’ai dit!

  3. Il avait trop parler de kabila et aujourd’hui qu’il est près de kabila qu’est-ce qu’il a fait des tous ces qu’il parler en critique ?
    Cest le même cas de tous ces qui fait des bruits aujourd’hui s’il prend cette place je crois de tout mon coeur qu’il ne seront pas différents de tshibala Nous sommes fatigué des politiciens congolais qui sont là que pour chercher propres intérêts personnes et non du peuple
    Mais un jour ce pays sera entre les mains d’un fils de Dieu retenait bien cette parole

  4. La classe politique congolaise actuelle est en réalité une association de malfaiteurs, comme l’a dit dernièrement un révérend sur Congoindependant ! Que voulez-vous attendre de ces gens qui n’ont aucun sens de l’honneur et prêts aux retournements de vestes les plus inattendus! Nés avant la honte!

  5. Le fanatisme aveugle est une forme d’esclavagisme mental, spirituel, intellectuel, moral. Il est inconcevable en ayant des preuves aussi irréfutables tangibles d’enrichissement illicite du 1er Ministre étiquette de l’Occupant Tutsi Power Sieur Bruno Tshibala qu’on ait encore un fan club des vrais Kongolais en son honneur…

    Il est inadmissible qu’à ce stade de sa traîtrise prouvée,, ques compatriotes Kongolais soient toujours derrière ce voleur traître collabo aguerri qui en une année de mauvaise gouvernance a comme bilan le vol des derniers publics, n’a fait que se servir dans les caisses de l’Etat sans vergogne…

    En laissant faire ce genre d’individus débauchés un à un par les Occupants Envahisseurs Tutsi Nilotiques Rwando-Burundo-Ougandais sous-traitants des commanditaires Impérialistes Anglo-Saxons Occidentaux pendant les multiples manœuvres politiques dilatoires dont la classe politique Kongolaise corrompue médiocre inconsciente congénitale toutes tendances confondues est experte en la matière, elle qui fait partie des exécutants qui légitiment par des élections pièges à con truquées d’avance, par des dialogues bidons, des négociations et concertations nationales exclusives à perdiems exagérés la présence des Occupants Envahisseurs TUTSI NILOTIQUES BANYAMULENGE BANYARWANDA INIENZI sur le sol Kongolais… La Tutsisation du Kongo aura encore et encore des beaux jours devant elle…

    Le prophète Jérémie insatiable, incisif devant le Roi de Juda n’avait d’égal aux faux religieux enrichis aurifiés faux pasteurs charlatans occultistes satanistes Binzambi Nzambi et Prélats Catholiques malhonnêtes complices de la classe politique Kongolaise minable aventureuse, il (Jérémie le prophète des Nations) déclara Jérémie 17:9 *Le cœur de l’homme est tortueux par dessus tout, il est méchant; Qui peut le connaître ? Moi, le Véritable Dieu Tout-Puissant Créateur, j’éprouve le cœur, je sonde les reins, pour rendre à chacun selon ses voies, selon le fruit de ses œuvres*..

    Il en est de même pour tous ceux et toutes celles comme Bruno Tshibala vrai Kongolais Bantou de sang qui soutiennent sur la situation chaotique qui prévaut au Kongo le gros Mensonge au détriment de la Vérité inaltérable qui s’impose contre tout envers tout par devers tout, même au sein de la fameuse Cour Constitutionnelle nommée, cooptée par l’imposteur alias Joseph Kabila… Le salaire de la traîtrise est une mort, une seconde mort eternelle…

    On les croyait immortels ces faux juges traîtres collabos esclaves des Tutsi. L’un d’eux vient de trépasser. Que dira-t-il devant le Grand Juste Juge à propos de l’imposture de son Boss sur la Terre Bantoue et Pygmée Kongolaise en faisant partie de la Cour des Nuls ? Vanité de vanité disait le Roi Ecclésiaste… Bruno Tshibala tout est vanité et poursuite de vent…

    La luta continua la Victoria e Certa. Vive le Soulèvement Populaire imprévisible éboulement final. Ingeta

  6. LU POUR VOUS:
    Une équipe de Médecins sans frontières (MSF) affirme traiter une moyenne de 57 cas de violences sexuelles par mois dans le territoire de Masisi, contre 23 en 2017.

    Pour les deux Kivus, 106 meurtres, 80 enlèvements et 52 accrochages entre belligérants ont été enregistrés en février d’après le « Baromètre sécuritaire » tenu par les experts du Groupe d’études sur le Congo (GEC) de l’Université de New York.
    DITES-NOUS ALORS CE QUE FAIT « TSHIBELABELA » DIT BRUNO FACE À CETTE CALAMITÉ!

  7. iL Y A 10 JOURS, A LONDRES, M. TSHIBALA A RECONNU, AU COURS D UNE INTERVIEW A LA BBC, QU IL Y A AU MOINS TRES PRISONNIERS POLITIQUES EN RDC: EUGENE DIOMI NDONGALA, JEAN CLAUDE MUYAMBO ET DIONGO.
    IL EST QUAND MEME PARADOXAL QUE DEPUIS, AUCUNE DEMARCHE E SOIT AMORCEE POUR LA LIBERATION DES CONCERNES, DONT LE DEUX PREMIERS SONT CITES NOMMÉMENT EN TANT QUE PRISONNIERS POLITIQUE EMBLEMATIQUES QUE LES SIGNATAIRES DE L ACCORD POLITIQUE DE LA ST. SYLVESTRE SE SONT ENTENDU DE LIBERER. M. BRUNO TSHIBALA RISQUE DE NE PAS ETRE EPARGNE PAR L HISTOIRE DE CE PAYS, CAR IL SERA RATTRAPPE PAR LES CONSEQUENCES NEFASTES DE SA POSITION COUCHEE DE PM DE SERVICE.

Les commentaires sont fermés