Présidentielle du 23/12: La « Dynamique Fatshi Président » décidée à porter « Félix » au sommet de l’Etat

Des « amis » de Félix-Antoine Tshisekedi (Fatshi) ont lancé, au-delà des clivages idéologiques, un comité de soutien dénommé « Dynamique Fatshi Président ». La nouvelle organisation a fait sa sortie le samedi 3 novembre. Les initiateurs se sont fixés pour objectif d’œuvrer à la victoire du candidat Tshisekedi Tshilombo à l’élection présidentielle prévue le 23 décembre prochain. Le postulant était représenté à cette manifestation par son épouse, née Denise Nyakeru. Le même samedi, Emmanuel Ramazani Shadary, candidat du « Front commun pour le Congo » (FCC) à la présidentielle, présentait son équipe de campagne composée de plus de 500 personnes.

Emmanuel Shadary, le « dauphin »

A moins de trois semaines du lancement de la campagne électorale notamment pour l’élection présidentielle, la mouvance kabiliste dite « Front commun pour le Congo » et son « candidat » à la présidentielle Emmanuel Ramazani Shadary continuent à déployer leurs « biceps » et à occuper l’espace médiatique.

Après sa « présentation » le samedi 27 octobre au Stade Tata Raphaël, le « dauphin » désigné par le « raïs » a publié, samedi 3 novembre, à Kinshasa, la liste éléphantesque des membres de son équipe de campagne. Celle-ci est composée de 48 cellules. Chacune est chapeautée par un coordonnateur.

Des observateurs sont surpris de trouver sur ladite liste non seulement des membres du gouvernement et des parlementaires mais aussi des gouverneurs de province. Sans omettre des officiers de l’armée et de la police. Face à cette situation où l’impartialité de l’Etat est foulée aux pieds – par des animateurs des institutions publiques s’étant alignés derrière un des candidats Président -, les mêmes observateurs s’interrogent si les citoyens auront effectivement le dernier mot dans le cadre d’élections libres et équitables.

ALTERNANCE DÉMOCRATIQUE

A Bruxelles, la « Dynamique Fatshi Président » a choisi le même samedi pour faire sa sortie. La cérémonie a eu lieu dans un grand hôtel bruxellois.

Dans un dépliant distribué à l’assistance, les membres de cette organisation se définissent comme une « structure indépendante composée des personnalités issues de différentes tendances politiques et de la société civile ».

Après avoir fait le constat que le Congo-Kinshasa fait face à une « crise », les membres de la « Dynamique » disent avoir acquis la conviction que « la seule voie de sortie à cette crise sans précédent passe par des moyens pacifiques au travers d’élections libres, crédibles et transparentes ». De même, l’alternance démocratique, constitue, selon eux, « la voie par excellence pour sortir de cette crise » par l’avènement aux postes de responsabilité « des hommes et des femmes capables de relever le défi ».

Aussi la « Dynamique » a-t-elle pris la résolution d’œuvrer pour la victoire de « Fatshi » du fait qu’il « incarne le renouvellement de la classe politique » et que son programme prône notamment le rétablissement de l’Etat de droit.

« CANDIDAT COMMUN »

Félix Tshisekedi Tshilombo, Président de l’UDPS

Un intervenant venu d’Irlande – Bissa Kembe Tiya, pour ne pas le citer – a tenu des propos qui méritent l’attention. « Il ne suffit pas de dire ‘Fatshi Président’ pour que l’objectif soit atteint », s’est-il exclamé. Et d’ajouter: « Nous voulons récupérer notre pays. Nous voulons le changement mais tout le monde n’agit pas dans ce sens ». L’homme de déplorer, au passage, la polémique qui ferait rage actuellement au sein de l’opposition. « Nous devons bannir la division et les insultes. Nous avons besoin d’unité car notre objectif c’est le Congo », a-t-il souligné.

Un autre intervenant nommé Doudou Inaka est plus tranché: « L’opposition doit désigner un candidat commun à la l’élection présidentielle ». Car elle aura en face d’elle le rouleau compresseur du FCC. Pour lui, « seul un candidat unique pourrait garantir les chances d’une victoire ».

Un participant à cette rencontre préfère parler à l’auteur de ces lignes sous le sceau de l’anonymat: « Le problème de l’UDPS est lié à un certain conservatisme qui frise l’intolérance ». Il poursuit: « Certains manitous de ce parti sont allergiques à la critique. Alors que la critique permet de corriger les erreurs. Même Jésus était critiqué. ‘Félix’ doit recadrer ses lieutenants tel que Peter Kazadi et veiller à l’unicité de la parole de l’UDPS. C’est lui le leader du parti. Il doit rappeler tout le monde à l’ordre ». Et de conclure: « En répliquant aux attaques contre les Baluba, Peter Kazadi a fini par écorner l’image de Fatshi… »

Membre de la « Dynamique Fatshi Président », Mamani Bokota d’inviter l’assistance à adhérer dans la nouvelle structure: « Ne soyons pas des spectateurs, agissons et soyons des acteurs ».

 

B.A.W.

43 réflexions au sujet de « Présidentielle du 23/12: La « Dynamique Fatshi Président » décidée à porter « Félix » au sommet de l’Etat »

    1. Nkomi Mbuta,

      Veuillez rappeler à Tshilombo:
      – de ne pas oser s’aventurer dans le Kongo Central en meeting ou quoi que ce soit,
      – de procéder à l’amputation du Kongo Central de la carte géographique de l’enseigne de son « ligablo » familial de parti,
      – de demander aux rares militants de son « ligablo » familial de parti qui se résisteraient encore dans le Kono Central de se diriger sans délai à Kabeya Kamwanga, le village du fondateur du ligablo-parti susmentionné,
      – Enfin, lui dire à Tshilombo: à bon entendeur.

      1. QUE PROPOSES-TU A TON « iDOLE-ESPOIR DU CONGO », TERMINATOR EX-MOBUTISTE H. NGBANDA…?

        SANS AUCUNE CONTRIBUTION RATIONELLE A CE DEBAT, COMME AUTRES TONNEAUX-VIDES ICI, TU EXCELLES PLUTOT DANS L’ART DE DECONNER POUR DECONNER. VA TE TROUVER UN PSYCHIATRE !

      2. Le kongo central, c’est notre province à nous tous. pour qui travailles-tu, Mamale, pour griffonner des âneries pareilles, mpangi ? Notre ennemi n°1, c’est Kabila et non Félix. Attention, Félix pourra nous amener vers le fédéralisme tant souhaité. Totalela ye!

  1. Le participant annonyme se confiant a notre compatriote BAW avait raison d’emettre ses critiques contre certains cadres de l’UDPS inclu Peter Kazadi. Ces cadres qui repetent les meme erreurs d’antan frisent d’exclusion et mepris politiquement suicidaires et croient pouvoir se passer des alliances necessaires pour gagner aux elections.

    Pater Kazadi, en particulier, nous rappelle l’exces de zele qu’exhibait en son temps a l’UDPS un ceratin mec du nom de Bruno Tshibala inbu de sa grande gueule. On sait avec quelle bande des traitres Tshibala « danse » aujourd’hui sous la botte de Nehemie Mwilayna.

    Bref, lque Fatshi se mefie des marchands d’exclusion comme les Peter Kazadi. L’Union de l’Opposition fera sa force face aux tricheries de la bande FCC-CENI, et de son Cheval de Troie pour decrocher un 3e Mandat au profit du voyou Tanzanien de Kingakati.

    1. Zenga Mambu désolé pour vous mais le Kongo central c’ est la terre des bakongo point barre . Votre Tshilombo représente son Kasai natal et d’ ailleurs il suffit de lire quelques interventions de ses frères ci dessus pour comprendre . Jamais un muanetu ne contredira un autre muanetu . Mais par contre vous qu’ est ce qui a fait de vous un zélateur à la botte de ces gens ? Que sont devenu tous les porteurs de mallette kongo au service de l’ UDPS ; Bruno Mavungu , Remy Masamba Makiese et tant d’ autres ? Tous ces bakongo qui croyaient faire carrière dans l’ UDPS se sont fait avoir … Si vous êtes réellement un kongo vous réfléchirez plus d’ une fois avant de vous acoquinez avec ces talibans . La désertification du Kongo central s’ accélère à cause de vos amis qui viennent couper tous nos arbres dans le seul but de se faire de l’ argent avec les makala des cuissons qu’ ils revendent ensuite à Kinsasa . Vous voulez quoi maintenant que tout le Kasai vienne s’ installer au Kongo central ? Non Zenga Mambu je vous exhorte de cessez vos insultes envers vos propre frères ceci ne fait pas partie de notre culture .

      1. Nkomi Mbuta, vous êtes aveuglés par une haine injustifiée à l’égard de Félix, un innocent de surcroît dans la déconfiture de votre république démocratique. Votre haine est à la limite même de la sorcellerie ou elle frise la sorcellerie kongo même. Mobutu et les ngbandis ont régenté 32 ans durant le Zaïre par une dictature inouïe et bête et les deux Kabila et les Katangais le dirigent, aujourd’hui, ça fait déjà 21 ans; les katangais l’avaient accepté comme  » mutoto wetu ya katanga ». Cette façon de survivre que les deux régimes nous ont imposé, ce n’est pas les balubas ou les kongos qui en veulent. Dans ce système de lutte pour la survie » the struggle of life » que l’on nous a imposé, le kasaïen en résiste et il l’est aussi victime comme le kongo. Prenons l’exemple , à l’époque de mobutu, l’entrée à l’université a été imposée par le système de quota; cela a été diaboliquement fixé par jalousie d’un côté et,de l’autre, par l’esprit de freinage au détriment des tribus studieuses pour pérenniser le règne de votre père Mobutu ainsi que de nos frères de l’équateur. heureusement, moi je n’étais pas pris par cette décision inique avec le pourcentage fait aux examens d’état et j’ai été bénéficiaire de la bourse d’études. Les balubas , ils résistent en dépit de représailles de la police politique de deux régimes; s’ils coupent les bois chez vous, c’est qu’ils doivent survivre. C’est à vous à vous organiser ! on n’ a déjà mélangé le sang, mais prudent que je suis , j’impose à ma famille ma belle culture kongo qui a beaucoup à celle de Luba. Nlongi a kongo nous dit :  » que les luba sont nos neveux » . Même si l’on arrivait à balkaniser le congo, dans le kongo central , l’on aura toujours des problèmes, des guerres intestines, des conflits/ manianga -musingombe; yombe-bamboma. Votre « nengwa » Justine Kasavubu n’avait-elle pas servi quand elle était partie servir Mzee kabila, malgré le refus de son parti d’y aller? Avait-elle obtemperé au refus de son Tshisekedi ? Aujourd’hui, elle n’a qu’à s’en prendre à elle-même si elle a perdu toute son « aura ».Je l’aimais bien quand elle fut notre chargée des affaires extérieures et ses interventions à la RFI qui donnaient des insomnies à mobutu et Ngbanda. Qu’elle ne s’acoquine pas aux résistants d’apareco, ils peuvent l’occire, car Ngbanda n’ a jamais oublié tous les coups qu’elle les avait fait subir. Tukala ye ngangu et ngindu mbote. Tuzaya muntu kazolele kongo eyina kazoleleko. Moi, je ne veux être mukongo »zoba » Mfoko.

      2. Zenga Mambu je vous rappelle à l’ ordre ; Je ne suis pas Mobutiste pour le faire passer de mon « père » ni Gbandiste . VU ! Dites moi pourquoi défendez vous ces gens dont tous les congolais se méfient compte tenu de leur arrogance , vantardise , manque de manières en plus d’ être des mythomane et prétentieux comme nul part au monde . Je vous ai cité les exemples de Bruo Mavungu et Remy Masamba qui ont été noyé par ces talibans ; qu’ espérez vous obtenir lors du partage de gâteau ? En vérité ils se servent de vous comme tremplin dans l’ espoir de capter les voix des kongo . Votre parallèle entre kongo et luba est une insulte au peuple kongo . De quoi parlez vous au juste ? Qu’ y a t il en commun entre le peuple humble et pacifique kongo et vos amis baluba dont j’ ai énuméré les tares ci dessus ? Vous prétendez être kongo et vous ne savez même pas ce que vous êtes ; prétendre que les bakongo une fois indépendant vont se faire la « guerre » ! Ceci ne peut sortir que de la bouche d’ une personne qui s’ ignore et qui ne connaît ni son peuple ni sa propre histoire .Savez vous d’ ou sort le peuple kongo ? je vous pose une question toute simple : Dites moi qui est l’ ancêtre de tous les kongo ? Prétendre que le manianga , ntandu , yombe , ndibu etc … Vont s’ entretuer illustre bien l’ étendu de votre ignorance par à rapport au peuple dont vous prétendez appartenir . J’ ai l’ impression de lire un texte écrit par un non kongo . Si vous ne le savez pas les tribus dont vous faites allusion ont été inventé par les colonisateurs pour nous diviser et cette réthorique est souvent repris par tous ceux qui n’attendent qu’ une seule chose : Les divisions entre les kongo . Mon oeil vous attendrez toutes vos vies car c’ est impossible . Voilà pourquoi la séparation d’ avec les autres est plus que souhaitable . La base de la structure sociologique des kongo c’ est le luvila . Les même luvila se retrouvent sur toute l’ étendu de la nation kongo de l’ Angola jusqu’ au Gabon indépendamment des « tribus » inventé par les colons . Savez vous que mfumu Nkasa Mvubu dont le luvila « NYANGA ZA KONGO » avait des cousins à Mbanza Kongo ? Savez vous que mfumu Nzeza Nlandu le fondateur de l’ Abako est issus de la lignée direct du roi Kongo ? Et que tous ces mbuta ont des cousins en Angola et ailleurs dans l’ espace kongo comme moi et vous même ? Dans ma famille on a découvert des cousins dans la tribu des lari au Congo Mfoa avec le même luvila (Clan) que le nôtre . Comprenez vous cela ? Voilà pourquoi nous devons impérativement inculquer tout ça aux enfants et jeunes kongo qui s’ignorent eux même et notre histoire . Savez vous qui étaient les grand financiers de l’ Abako ? Tous le laris étaient membres de l’ Abako avant que le katangais Tshombe ne viennent les expulser vers Mfoa ; le savez vous ? Jamais les kongo ne s’ entretueront demandez conseil aux mbuta zi banti za Kongo ils vous diront qui nous sommes .

  2. Il est permis de rêver, ça on ne peut l’interdire à personne. Mais seulement là où ça devient marrant et alarmant c’est lorsqu’on voit des rêveurs qui le sont pour toute leur vie. En d’autres termes on a affaire là aux rêves qui ne deviendront jamais une réalité.
    Peut-on nous dire d’où viendra la victoire de Félix alors qu’on sait que l’élection est déjà pipée d’avance?
    Machines à tricher mises en place, électeurs fictifs, supervision des opérations par la soldatesque rwandaise et autres collabos, etc., peut-on nous dire par quell enchantement cette élection deviendra-t-elle libre et transparente?
    Ça me donne de la peine de voir notre peuple être dupé tout le temps. Les électeurs voteront en troupeau conduits aux urnes par des caciques, chefs des organisations politiques maffieuses!

  3. LE REVE PRIMORDIAL DE LA MAJORITE DES KONGOLAIS QUI AIMENT LEUR PAYS EST DE CHASSER L’OCCUPANT DE LA TERRE DE NOS ANCETRES. VRAI OU FAUX? VRAI.
    MOI GERMAIN, QUOIQUE J’AI NE SUIS PAS NE AU GRAND KONGO MAIS QUELQUE PART OUTRE-ATLANTIQUE, DE MERE BIOLOGIQUE NEE KONGO, A VRAI DIRE ET CE N’EST UN SECRET POUR PERSONNE, J’AIME ET J’ADORE LE PAYS DE MA DEFUNTE MERE BIOLOGIQUE: LE GRAND KONGO AU DESSUS DE TOUT.
    EN CE MOMENT CRITIQUE QUE TRAVERSE NOTRE BEAU ET CHER PAYS, JE SOUTIENDRAI TOUT CANDIDAT KONGOLAIS QUELQUE SOIT SA TRIBU, SA REGION, SA RELIGION, UN VRAI CANDIDAT DU PEUPLE PRET A FAIRE SORTIR LE PEUPLE DANS LA RUE POUR DEBOUTER TOUT D’ABORD L’OCCUPANT ET ENSUITE LES ELECTIONS. C’EST CA LA SOLUTION CLEF ET INCONTOURNABLE POUR TOUT PEUPLE SOUS SOUMISSION ETRANGERE. IL N’Y A D’AUTRES SOLUTIONS A CETTE EQUATION SI SIMPLE.
    MES CHERS COMPATRIOTES, VOUS SAVIEZ AUSSI BIE QUE MOI QUE DEPUIS 1997 LES CONGLOMERATS D’AVENTURIERS QUE LE GRAND MARXISTE- LENENISTE, LE MAQUISARD MZEE LDK A AMENE DANS SA GIBECIERE, LES CONGLOMERATS D’AVENTURIERS SOI-DISANT LIBERATEURS QU’IL A DIVERSE SANS ENCOMBRE DANS TOUTES LES PROVINCES DU KONGO, AUJOURD’HUI, LES SOI-DISANT LIBERATEURS SONT BIEN IMPLANTES SUR LA TERRE DE NOS ANCETRES COMME LES BINSEKUA ( TICS ) , SANS PARDON EN SUCCANT LES SANG DES NOS FRERES ET SOEURS DEPUIS 21 ANS.
    IL ME SEMBLE QUE L’HOMME POLITIQUE KONGOLAIS N’A PAS ENCORE APPRIS DES SES ERREURS.
    L’HOMME POLITIQUE KONGOLAIS SE COMPORTE COMME UN ELEPHANT, ROI DE LA JUNGLE KONGOLAISE ( UN GANG ) DANS UN MAGASIN DE PORCELAINE PRET A TOUT CASSER. IL N’A PAS PITIE DES PERTES QUI VONT EN DECOULER SUIVANT LA DEVISE  » JE M’EN FOUS, ADVIENNE QUE POURRA! « .
    DONC POUR L’HOMME POLITIQUE KONGOLAIS, LA POLITIQUE EST COMME JOUER A LA LOTTERIE, SI JE GAGNE, C’EST SUPER, GENIAL. SI JE PERDS, CELA M’EST EGAL, JE M’EN FOUS, PROCHAINEMENT JE VAIS DE NOUVEAU TENTER MA CHANCE, QUOI.
    C’EST TOUJOURS PAREIL CHEZ LES LEADERS AFRICAINS SUBSAHARIENS ASSOIFFES DE POUVOIR. ILS TRAVAILLENT TOUJOURS EN ORDRE DISPERSE. MAIS MES VALEUREUX LEADERS NOIRS, C’EST PAS DE CETTE FACON QUE L’ON POURRA GAGNER LES ELECTIONS ET SURTOUT DANS UN PAYS SOUS OCCUPATION, N’EST-CE PAS?
    AUSSI LONGTEMPS QUE TOUTES LES INSTITUTIONS STRATEGIQUES SONT ENTRE LES MAINS DE L’OCCUPANT, AUCUN PARTI POLITIQUE DU PEUPLE NE GAGNERA LES ELECTIONS. PRESIDENTIELLES JAMAIS, NIET, NO NEIN, NON. GAGNER LES ERECTIONS PRESIDENTIELLES, OUI, LA EN TOUT CAS, JE SUIS D’ACCORD AVEC TOUTE FEMME OU HOMME POLITIQUE QUELQUE SOIT SON PAYS.
    SACHONS CECI QUE L’HOMME BLANC, N’A PAS ENCORE LACHE L’OCCUPANT, LEQUEL INCARNE LE MAL KONGOLAIS. L’HOMME BLANC SOUTIENT TOUJOURS L’IMPOSTEUR, IL NE L’A PAS ENCORE VOMI LACHE, D’OU NE SOYONS PAS COMME CE VOLEUR VOLE DANS UN REVE ISLAMIQUE. C’EST PAS  » KALA YI NGANGU, KALA YI TECHNIQUE « , CAR DEMAIN CE MEME HOMME BLANC VOUS CHANTERA LA MEME CHANSON COMME UN TCHAKOU  » VOUS AVIEZ PERDU LES ELECTIONS PAR MANQUE DE CANDIDAT UNIQUE « .
    LE MUZUNGU  » HOMME BLANC  » SAIS TRES BIEN QUE, MEME UN ELEVE DU PRIMAIRE EST CAPABLE DE BATTRE HIPPOLYTE KANAMBE ALIAS JOSEPH KABILA, MAIS CES MIZUNGUS VIENNENT AVEC LEURS MAUVAISES NGANGUS ET TECHNIQUES EN POUSSANT NOS LEADERS POLITIQUES A DES DIVISIONS  » DIVISER POUR BIEN REGNER « . C’EST CE QUI VA SE PASSER CE 23 DECEMBRE 2018 AU GRAND KONGO, SI ELECTIONS PRESIDENTIELLES AURONT LIEU.
    MES SOEURS ET FRERES, SOUVENIONS-NOUS ENCORE DE 2006, 2011, 2016? QUI ETAITSORTI VAINQUEUR? C’EST PAS MOI NI VOUS MES CHERS FRERES ET SOEURS, MAIS TOUJOURS UN OCCUPANT APPUYE PAR LES MIZUNGUS  » HOMMES BLANCS « .
    DEPUIS DEBUT NOVEMBRE, JE SUIS ICI AU PAYS DE L’ONCLE TOM OU J’AI L’HABITUDE DE PASSER LE THANKSGIVING DANS LA FAMILLE.
    IL Y A DEUX ANS, EN 2016, LORS DES ELECTIONS AMERICAINES, HILLARY CLINTON ETAIT SURE DE GAGNER LES ELECTIONS FACE A DONALD TRUMP, FINALEMENT C’EST Mr. TRUMP QUI ETAIT DECLARE VAINQUEUR.
    PAR LA JE VOUDRAIS DIRE, MEFIONS-NOUS DES SONDAGES, CAR CE SONT DES ETRES HUMAINS QUI FABRIQUENT LES SONDAGES. VOILA D’AUTRES MACHINES A TRICHER TRES TRES MODERNES QUE L’ON APPELLE  » SONDAGES  » CET APPAT VOUS DONNE L’ENVIE DE GAGNER, FINALEMENT LE GAGNANT DANS CE COMBAT DU SIECLE COMME DISENT MES COMPATRIOTES AFRO-AMERICAINS IN AMERICAN ENGLISH  » ALI BRUMA YE, ALI BRUMA YE  » QUI VOUDRAIT DIRE  » ALI BOMA YE « .
    SI JE NE ME TROMPE PAS, C’ETAIT EN 1994 IN KINSASA AU STADE  » TATA RAPHAEL  » COMBAT DU SIECLE QUE J’AVAIS SUIVI EN TRANSMISSION DIRECTE ICI MEME AU PAYS DE L’ONCLE SAM. LE VAINQUEUR ETAIT LE DEFUNT CASIUS CLAY  » MOHAMMED ALI  » ET NON GEORGE FOREMAN.
    AVEC CE SHOW ELECTORAL A LA KABILIE: VEHICULES MILITAIRES, AVIONS, HELICOPTERES, BATEAUX, SOUS-MARINS, PIROGUES, POLICES MONTEES A BICYCLETES, POLICES MONTTES A CHEVAL, HOMMES, FEMMES VIEILLARDS, ENFANTS ET SURTOUT MILITAIRES TRANSPORTANT DE N’IMPORTE QUOI POUR QUE LES ELECTIONS TRANSPARENTES ET APAISSES PUISSENT AVOIR LIEU DANS 1 MOIS DANS CE CONTINENT KONGO, JE VOUS ASSURE ,C’EST DU VATER MORGANA POUR L’OPPOSITION. SOUVENIONS- NOUS ENCORE, AU MOIS D’OCTOBRE 2018, SI JE ME SOUVIENS BIEN, DANS CE MEME STADE  » TATA RAPHAEL  » , LE PLEIN PLEIN JUSQU’A FAIRE CRAQUER TOUS LES MURS DU STADE YA NGANI YA TATA YA BA NOKO NABINO, TOUS CES HOMMES, FEMMES, ENFANTS, VIEILLARDS, QUI ONT FAIT LE PLEIN , SAVIEZ-VOUS D’OU SONT-ILS VENUS, QUI ETAIENT-ILS? AUJOURD’HUI AVEC VOS SONDAGES, VOUS CRIEZ DEJA VICTOIRE! C’EST COMME VENDRE LA PEAU DE L’OURS AVANT DE L’AVOIR TUE. OU BIEN SELON CET ADAGE:  » MAMA NA BANA LAMBA D’AVANCE FUFU YA KABAKATA, NAKEYI NA PECHE KO LOBA BA MBISI PO TOLIA NA FUFU « . QUELLE ILLUSION ET FANTAISIE!
    EN TOUT CAS, LE 23 DECEMBRE 2018, LES KONGOLAIS CHANTERONT LE MEME REQUIEM  » TRICHERIE ! TRICHERIE ! TRICHERIE ! CETTE CHANSON BIEN AIMEE DES NOIRS AFRICAINS SE VENDRONT COMME DE PETITS PAINS LE 23 DESAMBERE 2018 DANS TOUT LE KONGRO. LE MOIS D’OCTOBRE 2018, C’ETAIT LE CAMEROUN QUI AVAIT ENTONNE CETTE BELLE CHANSON. ET NOS HOMMES BLANCS REPETER EN COEUR CE MEME REFRAIN SACRE  » MANQUE DE CANDIDAT UNIQUE ! « . JE SUIS ENCORE ICI AU PAYS DE L’ONCLE SAM JUSQUE JANVIER FIN 2019. QUI VIVRA VERRA EUH! D’AILLEURS, ROBI NA ROBI, COMME D’HABITUDE VOUS ALLEZ ENTENDRE UNE DISLOCATION TOTALE DE L’OPPOSITION, AINSI COMME D’HABITUDE UN KAMEHREON. UN MATUNGULOW, UN FAYULOW, UN MOKIAW etc etceri SE DETACHERONS DU PELETON POUR TENTER LEURS CHANCES EREKO PAMBA QUOI ! ON APPELLE CA  » KORARA PONGI YA BA BEBES « . QUI AURA RAISON LE 23 DESAMBERE 2018?
    WAIT ANS SEE!

  4. Chers Compatriotes,
    Il ne nous reste que l’écriture pour faire savoir aux lecteurs que tous les Congolais ne partagent pas forcément les élucubrations de leurs politiciens ou des gestionnaires de ces partis. L’UDPS, et l’opposition, si elles ont décidé que Félix Tshisekedi soit le candidat aux élections présidentielles, elles n’ont pas tiré des leçons des expériences passées. Rien d’étonnant, Kabundi et Tshisekedi à la tête d’un parti ne peuvent pas produire mieux que leur président et père défunt. Un candidat que le concurrent qui n’a pas envie de lâcher le pouvoir applaudit est un candidat dont le concurrent connaît bien les faiblesses, et qui est rentré dans le jeu du concurrent. En plus si ce concurrent est celui qui a arraché la victoire des élections de 2011 (élections gagnées par Etienne Tshisekedi, dixit l’Archevêque Cardinal de l’Eglise catholique romaine de Kinshasa), nous pouvons nous demander s’il n’y a pas eu d’entente entre celui que les opposants et l’UDPS pourraient considérer à tort comme un opposant ou un candidat de l’opposition, alors qu’il joue le jeu de ceux qui ont tout planifié pour qu’il (Félix), reste un éternel opposant à l’instar de son père. Le Maréchal de la deuxième république avait dit que de son vivant, Etienne Tshisekedi ne pouvait pas devenir président du Zaïre, je me demande si, avec ce que je vois Félix peut le devenir au Congo lui qui n’a ni charisme de son père, ni un entourage des conseillers du calibre des conseillers que le Raïs a hérités du Maréchal. Pauvre peuple congolais. Il doit tout renverser et se doter d’une nouvelle classe politique qui n’a aucun lien avec la classe passée qui a trahi le pays et le peuple. Que Dieu nous vienne en aide.

    1. Non, il ne reste pas que l´écriture, mais aussi le terrain d´action. Le problème du Congo, c´est avant tout ses intellectuels (et non les politiciens qui font partie de cette catégorie). Car, quand les Sakombi ne sont plus, il se trouve d´autres intellectuels pour faire vivre la tradition. Et recrutement eza pasi te. Les candidats sont nombreux. Même en Occident. Et en plus, les intellectuels congolais, c´est des guelards qui ont horreur du terrain où vivote le peuple auquel ils aiment bien s´adresser. Et ils se plaignent qu´on n´écoute pas leurs élucubrations. Le peuple est préoccupé par la date du 23 décembre; il ne reste que quelques semaines; le défi était énorme: se débarrasser de Kabila. Par la voie des élections ou par le boycott des élections. La décision à prendre doit être mûrie. Face à un problème réel, un défi réel, un danger réel, un intellectuel congolais ne trouve pas mieux que de se contenter d´une vague prodiuction: « Pauvre peuple congolais. Il doit tout renverser et se doter d’une nouvelle classe politique qui n’a aucun lien avec la classe passée qui a trahi le pays et le peuple. Que Dieu nous vienne en aide. » Élucubrations, quand vous nous tenez!

  5. Félix Antoine Tshilombo alias Félix Tshisekedi FATSHI pour ses nombreux fanatiques aveugles laxistes, envoûtés, ensorcelés depuis 1982 qui expérimentent le dicton « Tel père tel fils », les péripéties électorales de 2018 sont exactement les mêmes qu’en 2011…

    Si le défunt père était un opposant poids lourd largement populaire auprès de tous les Kongolais, charismatique, radical à l’apparence, subtilement corrompu car rompu politiquement parlant, le fils à l’opposé est un poids mouche, moins charismatique, visiblement corrompu moins rompu à la manœuvre politique dilatoire, uniquement populaire auprès d’une frange des fanakwiti talibans ultra tribaux friands de la coterie tribale qui pensent accéder à la mangeoire avant la fin de l’occupation Tutsi Power pour s’enrichir comme leurs pairs de la Majorité Présidentielle pro Rwanda…

    Les sorties politiques de Félix Antoine Tshilombo sont toujours en décalage avec les aspirations profondes du Peuple Kongo Souverain Primaire. Depuis 2015, l’Udps aile familiale a sorti sa feuille de route donnant les béquilles à Kanambe alias Joseph Kabila suite aux ballets diplomatiques de Mugalu, Kalev sur la rue Pétunias, Tshilombo nia l’existence des tractations d’ibiza, Venuse, Monaco, acculé l’admit toute honte bue…

    La piètre communication de Félix Antoine Tshilombo démontre clairement qu’il est un collabo traître en totale intelligence avec les ennemis extérieurs (imperialistes) et intérieurs (Tutsi Nilotiques, ses beaux-parents)…

    Aucun leader respecté, respectable reconnu n’a été un collabo donnant des faux espoirs le jour à ses compatriotes qu’il trahit impunément la nuit jusqu’à les menacer que s’ils se soulèvent ils auront l’Udps familiale sur leur route… Ceci explique cela quand on est marié à une hirondelle Tutsi Rwandaise, on ne pourra jamais libérer totalement le peuple que sa belle famille tue impunément depuis 1997…

    Dans l’opposition sans travail ni revenus financiers officiellement, depuis sa naissance en politique, Tshilombo affiche un train de vie insolent, roulant carrosse en plein Kinshasa souvent sans plaque d’immatriculation, utilisant les voitures blindées du Parc automobile Présidentiel géré par son beau-frère, frangin de sa femme légitime Tutsi Rwandaise… Signes extérieurs de la corruption, preuves matérielles de sa concussion avec l’imposteur alias Joseph Kabila…

    À propos des élections pièges à con truquées d’avance que l’Udps familiale veut à tout prix gagner même avec la MAV (Machine à Vendre le Kongo) la boucle vient d’être bouclée ! Les Kongolais toujours réactifs, les occupants Tutsi habituellement proactifs, aidés par les faux opposants qui s’opposent au Peuple ont choisi le collabo Sam Bokolombe (Ensemble pour piller le Kongo l’ancêtre du G7) dissident, frondeur du PPRD comme le Président de son parti Moses Soriano alias Moïse Katumbi Juif-Italo-Zambien, pour clore l’épisode élections, MAV, ce dernier (Sam Bokolombe) demande ouvertement le report des élections ouvrant la porte au dialogue tant attendu, lieu du partage des postes avec sûrement Félix Tshilombo comme futur 1er ministre après Sammy Badibanga, Bruno Tshibala de la famille restreinte Tshisekedi (Accords d’Ibiza Cenco Vatican Interdiocesain Saint Sylvestre)…

    Vive le soulèvement populaire éboulement final à l’improviste pour stopper net la Tutsisation du Kongo occupé par le Tutsi Power. La Luta continua la Victoria e certa. INGETA

    1. Ainsi tu t ‘en prend à la femme de Tshitshi en la traitant d’ hirondelle . c’ est par jalousie que tu la traites ainsi parce qu’elle est belle. postes ta moche femme ici on verra pourkoi tu t’accharnes contre Tshitshi. je parie que ta femme est la plus moche d’ Afrique . Jaloux !

      1. Distraction puérile @Kazadi le fanakwiti taliban haineux de la pensée unique made in Limete Pétunias…. Décidément Umberto Eco a raison « Les réseaux sociaux ont généré une invasion d’imbéciles » et « Les cons ça ose tout, c’est à ça qu’on les reconnaît » dixit Michel Audiard

        Pauvre@Kazadi du Rwanda mille collines, fanakwiti taliban, nulle part nous avions insulté quiconque ici, avez-vous déjà vu de votre vivant une noire Bantoue moche de la tête aux pieds ?…

        Vous perdez les pédales faute d’arguments valables pour éluder les nôtres qui vous ont désarçonné pauvre fanatique aveugle, envoûté, ensorcelé @Kazadi des mille collines… Aviez-vous déjà créé un être humain pour la traiter de moche, c’est de la haine enfouie dans vos membres corporels qui transparaît sur les réseaux sociaux… Rien d’étonnant…

        Si notre femme est de l’ethnie Luba du Grand Kasaï ou Kuba, Songe, Mutetela, que direz-vous pauvre tribaliste haineux@Kazadi ? Tiens c’est le patronyme de notre meilleur ami de tous les temps (Kazadi), Musakata de Bandundu que nous sommes, Lumumbistes Mulelistes de surcroît…

        Vous osez insulter les femmes Kongolaises privilégiant les hirondelles Tutsi Nilotiques Rwando-Burundo-Ougandaises comme l’a fait en plein Kigali un certain Iffok Edimolo de la MAV qui a vanté vos femmes Tutsi bêtement humiliant la femme Kongolaise (son épouse, ses sœurs, belles-sœurs et cousines comprises), insuler de moche une femme Bantoue Kongolaise moitié Topoke (Haut-Kongo), moitié Nsansala (Bas-Kongo) sans la connaître de vue prouve que vous êtes un nul, vous n’êtes pas un vrai Kongolais mais un Kongorais infiltré de carte d’électeur Inienzi de la pire espèce qui a pris un nom Kasaïen pour se camoufler…

        Jalousie ? Avez-vous bu du Lotoko mélangé avec des comprimés de Xamax pour pondre des telles inepties… Donc si on dénonce votre petit dieu Félix Antoine Tshilombo Kanambe Mutwale traître collabo corrompu jusqu’à la moelle épinière, on devient jaloux, lui qui est un grand fainéant pur et dur qui vivote avec l’argent de la corruption, un parvenu, margoulin, escroc, fanfaron, farfelu, hypocrite, race de vipère, tombeau blanchi, faussaire qui brandit bêtement des faux diplômes pour bluffer ses laxistes inconscients congénitaux fanatiques aveugles de votre espèce… Sic

        On reconnaît dans votre post une coterie tribale Tutsiphone-Lubaphone bien orchestrée pour imposer aux Kongolais des visées politiques d’occupation étrangère Tutsi Power éternellement….

        Insultes, injures et qualificatifs ou qualificatios! Le vrai Christ traita les pharisiens scribes d’hypocrites races de vipère sépulcres ou tombeaux blanchi sans choquer les haineux de votre genre. Faites-vous au moins la différence entre insulte, injure (mocheté), les qualifications requises à la femme de Felix Tshilombo-Kanambe (hirondelle Tutsi Rwandaise comme Marie-démone Mushobekwa et l’avare Francine Muyumba la maîtresse d’alias Kabila), et les qualificatifs requis (traître, aventurier, escroc, collabo) à votre FATSHI ex simple vendeur de pizza, distributeur des prospectus à Bruxelles, habitué des nganda Mambo, courreur des jupons invétéré derrière les fesses des Tutsi Nilotiques Rwandaises en lieu et place de suivre un cursus, moralité il n’a jamais été titulaire d’un diplôme CESS, Bac +1, l’équivalent d’Examen d’État ni des faux diplômes qu’il a introduits bêtement à la CENI pro Rwanda…

        Malédiction générationnelle ! Tous les fanatiques aveugles de l’UDPS aile familiale qui cautionnent les conneries, bêtises, pitreries, aventures et comédies de Tshilombo sont maudits de génération en génération avec cause, ce dernier n’arrive même pas à honorer son défunt père outre-tombe. In fine sachez-le @Kazadi le Tutsi Nilotique Tshisekediste des circonstances « Un con dans une Ferrari restera toujours un con » … Pfff

  6. Tant que le probleme de la machine a tricher ne sera pas resolu, ne revez pas d’une victoire de l’opposition. tant que le fichier electoral ne sera pas nettoye, ne revez pas d’une victoire de l’opposition.
    Le jeune candidat a la presidence, Mr. Shekomba, lui meme ingenieur des nouvelles technologies vient de clouer le bec aux membres de la ceni. Il a ete avec eux pendant plus des six heures durant pour une reunion technique sur la conception de la machine, son fonctionement et son utilisation. cette machine est tout a fait un ordinateur avec une programmation. Shekomba explique que l’on peut voter a 8heures le candidat A et c’est le candidat B qui peut apparaitre comme elu a 20 heures.Cela depend de la maniere dont la machine est programe. Voyant le danger s’approcher, Naanga a refuse d’ouvrir a Mr.Shekomba la boite des donnees interne pour des fausses raisons de securite car il etait deja le dos au mur. Mr. Shekomba dit que meme si vous envoye des temoins, cela ne dit rien car ce sont des temoins electroniques qu’il faut a l’opposition puisque la tricherie se passe dans la machine. C’est ainsi qu’il a fait une proposition que la ceni a du mal a accepter et pourtant c’est la meilleure des propositions qui consiste a demander aux votants d’utiliser la methode manuelle, la machine etant la simplement pour indiquer au votant le numero de son candidat et d’introduire le papier dans l’urne. Tant que ces conseils du specialiste et professionel Mr. Shekomba ne seront pas pris en consideration, le peuple congolais va accompagner Shadari et Kanambe dans leur victoire. TOFUNGOLA MISO. Dire comme l’UDPS que nous iront aux elections avec ou sans machine est une naivete et un suicide collectif.

    1. Cher Raz,
      Ceux qui ont décidé d' »accompagner Shadari et Kanambe dans leur victoire » l’ont fait en conscience, et ils savent ce qu’ils attendent en retour. C’est notre peuple qu’il faut plutôt plaindre, il sera conduit aux urnes comme un troupeau sans berger, obnubilé par les promesses fallacieuses de chefs des organisations ethno-politico-maffieuses!

  7. Il est certes permis de commenter voire même critiquer une œuvre. Mais ce commentaire ou cette critique devra être positif ou négatif (c’est selon) mais constructif de sorte à permettre à l’auteur ou l’artiste une amélioration.

    Beaucoup de nos compatriotes sont des attentistes et opportunistes. Ils ne sont pas acteurs mais critiquent et font tout pour décourager ceux qui osent ne fut-ce qu’élever leur voix pour prétendre à un avenir probable. Ils crient à l’occupation de l’occident où ils résident mais une fois les pieds à Kinshasa, ils se transforment en dialeloistes (Makolo kotambula,…) ou mieux encore, ils sont soupçonneux et traitent tout le monde de corrompus alors qu’ils vivent dans la corruption immonde de l’occident. Enfin ils sont inactifs mais voudraient occuper les postes en vue afin d’assouvir leur appétit glouton de donneur de leçons.
    Depuis l’avènement de Kabila Laurent jusqu’aujourd’hui, ils ont usé du mensonge et n’ont d’autre alternative que d’en abuser encore et toujours surtout avec l’arrivée des réseaux sociaux.

    Le Congo-Zaïre n’a pas besoin de ce genre de personne qui puent la négativité de l’action. Le terrain est inoccupé et attend celui veut devenir maître. Les jours passent et ne se ressemblent pas de peur de devenir « DOYEN » qui racontent, que dis-je, qui rapporte l’histoire comme s’il était acteur principal alors qu’il n’est que le produit de la tradition orale u lieu d’incarner la valeur de la vaillante KIMPA.

    ENCOURAGEONS CEUX DES NOTRES QUI SONT CAPABLES D’AGIR DE SORTE QUE DEMAIN (10 OU 20 ANS PLUS TARD) NOS ENFANTS PUISSENT SE REJOUIR. LE SACRIFICE!!!

    1. TRES BIEN DIT. DONC, QU’EN DEPLAISE AUX CHANTRES DE HAINE ANTI-TSHILOMBO S’ELUCUBRANT SUR INTERNET AVEC LEUR DEMI-DIEU (SANGUINAIRE) TERMINATOR HONORE NGBANDA SE CACHANT A PARIS

      AJOUTONS A VOTRE ANALYSE INCISIVE L’EXIGENCE DE SOUTENIR DES INSTITUTIONS FORTES AU LIEU D’HOMMES FORTS OU PROVIDENTIELS, COMME NOTRE COMPATRIOTE MAYOYO NE CESSE DE PRECHER

      1. Comparer Tshilombo à Ngbanda c’est comme essayer de comparer le jour et la nuit: il n’y a pas match entre un artiste qui démarre et un autre à forte notoriété!

    2. Madame Tumba,

      Vous êtes libre d’encourager ceux de votre village de Kabeya Kamwanga qui, sans préjucice de répondre demain devant la Justice du Congo libéré pour délit réitéré contre les finances publiques, se trouvent immérgés dans la corruption par les occupants-tueurs nilotiques tutsis du Rwanda qu’ils caressent dans le sens du poil. Les enfants du Kongo Central de demain (10 ou 20 ans plus tard) ne vont pas se réjouir avec le sordide butin de corruption sur le sang congolais de votre idole. Par conséquent donc, prière d’exiger votre sacrifice à ceux de Kabeya Kamwanga dont l’embonpoint serait assuré par les entrées financières de corruption.

      Par ailleurs, vous faîtes allusion à des mobutistes dont certains sont devenus les plus gloutons de la mangeoire de l’occupation tutsie, feignant la non implication en la matière de Tshilombo et de son père. A ce propos je vous rappelle que depuis plusieurs mois et du vivant de Monsieur Tshisekedi, Monsieur Ngbanda avait demandé à Tshilombo de dire qui de lui ou de son père etait plus mobutiste. La réponse à cette question traîne encore à ce jour de sortir de la bouche de Tshilombo, de la même manière que traîne le cadabre de son père dans une morgue de Bruxelles.

      1. Mamale,
        vous faites pitié. Relisez le post auquel vous réagissez vaille que vaille. Il n´évoque ni ethnie, ni parti politique. Il est d´une hauteur rayonnante. La thèse est posée dès le départ:
        « Il est certes permis de commenter voire même critiquer une œuvre. Mais ce commentaire ou cette critique devra être positif ou négatif (c’est selon) mais constructif de sorte à permettre à l’auteur ou l’artiste une amélioration. »
        Au regard de cette affirmation, votre post, Mamale, est aussi bien hors-sujet que terre à terre. Une bonne relecture vous en convaincrait. Je m´adresse à vous et non aux enfants du Kongo Central au nom desquels – comme pour faire rire les esprits sérieux – vous parlez.

      2. Et quelle sanction de Justice resereverais-tu alors a ton idole voyou-sanguinaire de Ngbanda Honore pour son chapelet de crimes sous MPR-Parti Etat?

        Dis-nous si CV de criminel de ton Ngabanda est comparable a Tshilombo – dont la seule l’erreur est d’etre fils de…

  8. Je crains hélas que la fameuse « Dynamique Fatshi Président » ne soit qu’un clan d’« amoureux divers de Tshilombo » légitimement autorisés à célébrer les mérites, exploits passés et rêvés de leur proche plutôt qu’un cercle réfléchi qui fonde d’abord son choix sur des critères éprouvés… Vouloir porter un homme fût-il son intime au sommet de l’État est une responsabilité autrement plus lourde qu’on se doit de regarder mille fois son choix.
    Quels critères sérieux Tshilombo remplit-il pour ce job ? A part une certaine audience qu’il tient de sa candidature à partir d’un parti populaire (Kinshasa, Kasai), personnellement je ne lui trouve ni expérience indispensable à ce haut niveau de fonction ni cursus académique, qui tous les deux font déjà comme dit Matungulu « qu’on ne se contente pas en désespoir de cause d’un président pas tout à fait préparé à la fonction, obligé de faire à la guerre comme à la guerre alors que nous avons les moyens de produire des candidats nettement mieux préparés…»

    Autre hic, c’est ce malheureux héritage, cet entourage et ambiance d’une Udps obsessionnellement à se surestimer, volontiers intolérante et allergique à la critique jusqu’au sectarisme tribaliste qui risquent de l’isoler convoqués ci-dessus par certains observateurs. Déjà la nécessité d’une stratégie commune (programme, candidature) du côté de l’opposition pour se donner plus des chances de victoire face à l’adversaire unique qu’est le dauphin saute aux yeux de tous sauf à ceux de quelques intégristes de l’Udps entourant Tshilombo (les 3 K que pourfend Katumbi). Qu’attendre alors d’une « Dynamique Fatshi Président » résolue à faire à tout prix de Tshilombo le candidat de l’opposition sinon rien ?
    On va ainsi se retrouver avec ce curieux paradoxe où aujourd’hui c’est Katumbi qui est obligé de faire la propagande de Tshilombo auprès des troupes, Ensemble, G7, et autres alliés sinon parmi ces derniers personne n’en veut et aura compris pourquoi . De plus le même Katumbi qui promeut sa candidature exige de lui pour cela qu’il renvoie ses collaborateurs arrogants et intolérants, les fameux 3K (Kabund, Kazadi, Kabuya)…

    Une leçon ? On peut faire autrement, chers amis, les Congolais peuvent faire autrement et mieux la politique pour que leur pays aille mieux : simpliste ou populiste que cela paraisse, c’est pourtant non seulement la vérité vraie mais aussi possible, possible que demain la politique se fonde sur des projets concrets et que les politiciens soient redevables (l’ « accountability » anglaise ou entrepreneuriale càd autant l’obligation des moyens dans leurs tâches que la nécessité des résultats à la fin pour être admis à poursuivre…). Les sympathisants de Tshilombo et lui-même feraient mieux de s’en inspirer et décider d’abandonner les fanatisme, clientélisme, tribalisme… qui nous ont plongé en enfer et nous cohabiterons tous en paix et prospérité…

    1. Je trouve que Félix, s´il prend sa démarche d´aller à ces élections au sérieux, a intérêt d´être attentif aux crituques qui lui sont formulées, voire à son entourage.
      Par contre, je trouve léger de brandir/citer Matungulu et Katumbi qui ne font pas mieux. Matungulu qui prône l´intellectualisme (aveuglé par des diplômes) oubliant des valeurs comme probité, cohérence, dignité, non-compromission… Ce Matungulu, intellectuel de son rang, qui s´est aligné derrière Olenga Nkoy, n´est pas une référence. Ce Katumbi, qui a dans son entourage des politiciens médiocres, vagabonds… Ce Katumbi (populaire au Katanga), qui a accepté deux penaltys frauduleux de Kabila tant ses intérêts étaient bien servis, n´est pas une référence. Conclusion: C´est tout le monde qui doit éviter le fanatisme, clientélisme, auto-aveuglement… Ces défauts sont à trouver partout. Critique et autocritique sont urgentes.

      1. Deux trois choses si vous permettez, Compatriote Procongo !

        – Vous évoquez des critiques bienvenues contre Tshilombo et son entourage mais sans même commencer à nous les nommer ; lesquelles seraient-elles selon vous ?
        – Vraisemblablement vous avez porté votre choix sur Tshilombo parmi tous dont pour certains, vous n’hésitez pas à brocarder l »intellectualisme’, le ‘fétichisme des diplômes’ contre leur ‘manque de probité, de cohérence, de non-compromission’, pouvez-vous nous démontrer comment Tshilombo y est effectivement meilleur, autrement dit sur quels critères effectifs (vérifiables!) l’avez-vous choisi car tout cela n’est pas bien certain pour moi ?
        – Matungulu que vous ne semblez pas beaucoup apprécier a émis il y’a quelques jours ur JA une idée qui moi m’a emballé : « il serait trop cher payé aujourd’hui le luxe de se permettre encore un PR pas préparé alors que nous avons des meilleurs choix, alors que notre pays continue à trop souffrir de l’amateurisme et perversité de ses dirigeants ». Qu’en pensez-vous ?
        – Vous vous voulez contre le « fanatisme, le clientélisme, l’auto-aveuglement » pour la « critique et l’autocritique », moi et beaucoup d’autres aussi, non seulement cela ne mange pain de le dire, il est plus facile de le dire que de le réaliser mais aussi c’est le combat raisonnable et patriotique voulu par nous tous, disais-je ; une question alors : en quoi vous et Tshilombo que vous défendez êtes-vous là-dessus sur le bon chemin, en quoi votre choix personnel ne relève pas d’un certain fanatisme sinon d’un choix sentimental par exemple sur fond ethno-régional ?

        Je ne suis guère dans quelque procès générique ou ad hominem, je profitais juste de vos propos et de ce sujet tantôt passionnel tantôt rationnel mais toujours important, pour me poser et poser les vraies questions, pour statuer sur bien des points qui nous concernent s’agissant de cher Congo où souvent les plus malins renvoient toujours les (ir)responsabilités et culpabilités à d’autres alors qu’ils sont souvent les premiers (ir)responsables et les plus coupables… Jusqu’où, jusque quand ?

      2. Cher Nono,
        1. Pas besoin d´énumerer ces critiques. Je dis seulement qu´il a intérêt à écouter les critiques s´il n´est pas aventurier.
        2. « Vraisemblablement vous avez porté votre choix sur Tshilombo parmi tous »: Soyons logiques. Ai-je écrit cela? Je vous ai rappelé que Matungulu et Katumbi ne sont pas des références. Le reste n´est que de la production de votre libre imagination.
        Ce que je pense de Matungulu, je vous l´ai dit. J´avais une grande estime pour lui (le voyant comme quelque de réfléchi), mais quand je l´ai vu derrière Olenga Nkoy avec un raisonnement terre à terre, j´ai tiré des conclusions. Matungulu peut parler de la nécessité de bons choix (qui n´en parle pas? Au fait, il ne dit rien de spécial). Mais il n´en fait pas partie.
        3. « en quoi vous et Tshilombo que vous défendez êtes-vous là-dessus sur le bon chemin, en quoi votre choix personnel ne relève pas d’un certain fanatisme… »: ENCORE UNE FOIS, daignez relis mon post au lieu de vous embrouiller dans vos imaginations. Je peux aussi argumenter pour Muanda Nsemi sans être de Muanda Nsemi… Matungulu et Katumbi ne sont pas des références. Est-ce le fanatisme qui vous empêche de voir les défauts du côté de Katumbi.
        4. « … les plus malins renvoient toujours les (ir)responsabilités et culpabilités à d’autres alors qu’ils sont souvent les premiers (ir)responsables et les plus coupables… » : C´est justement à cela que vous jouez et c´est ce qui justifie ma première réaction. Et je concluais: « Ces défauts sont à trouver partout. Critique et autocritique sont urgentes. »

  9. Mfumu Mamale c’ est vrai cet histoire m’ a échappé plus d’ une fois merci de nous l’ avoir rappelé … Et cette question reste toujours sans réponse : Qui de Ngbanda et de Tshisekedi était plus mobutiste ??? Le réponse on la connaît !

  10. @Combattant résistant de l’ombre
    Tout ce que tu racontes montrent combien tu es nul et tu le resteras.. Tu as traité la femme de Fatshi d irondelle de Tutsi et je repond à ta question bête si j ai deja vu une famme noire Bantoue moche. Oui j en connais une trop moche que son mari n ose pas poster la photo ici. C’ est la tienne . prouves le contraire et laisse celle de Fatshi tranquille. si tu la traites d’hirondelle de Tutsi, montre nous ton corbeau de je ne sais quoi.. Je te rappelle que je suis libre d’ être fan de Félix comme toi tu es libre d épouser les idées de Terminator. C’est la démocratie.

    1. @Kazadi
      Un peu plus de cohérence dans votre raisonnement quand même : vous vous déclarez « libre d’être fan de Félix » mais ne pouvez que rembarrer les idées des autres qu’ils ne peuvent librement porter eux-mêmes selon vous mais toujours sous l’instigation d’un certain Terminator; C’est aussi cela la démocratie : laisser véritablement la liberté à chacun de penser comme il l’entend sans lui retirer cette capacité en le mettant inévitablement sous la tutelle de quelque ‘gourou’… Trop facile donc pour vous et sans justification de se rabattre comme à court d’argument sur Terminator…

  11. @Kazadi piètre Kasaïen soi-disant transformé inconsciemment en Tutsi Nilotique fanakwiti taliban qui confond le qualificatif « hirondelle » et « beauté physique et spirituelle »… Le fanatisme aveugle, l’ignorance, la confusion, l’incohérence, la mauvaise foi, l’oubli, l’amnésie, la courte mémoire vous jouent des tours, qui a dégainé le premier ? Libre à vous d’être fanakwiti Tshilombiste, de quoi nous nous mêlons mais de grâce éluder nos arguments sans réactions épidermiques dignes d’un patenté fanatique aveugle…

    L’argument implacable selon lequel la femme de Tshilombo est une hirondelle Tutsi Nilotique Rwandaise est profond, difficile à éluder, jusque ce matin, elle est toujours sa femme, une hypothétique future première dame dans les rêves de ses fanatiques aveugles que vous êtes alors que l’hôpital Panzi du Prix Nobel Denis Mokwege a des raisons d’exister à cause de ses frères qui ont commis des viols innommables sur les femmes Kongolaises avec objets contondants… La beauté de la femme du traître collabo ne guérira jamais l’anatomie débridée des femmes destructurées par les membres de la belle famille du faussaire Félix Tshilombo… Sic

    Postez une photo sur le site Congo indépendant pour prouver quoi à un dégénéré inconscient de votre genre qui vole plus bas dans son raisonnement sur un sujet aussi grave pour l’avenir des millions des Kongolais, en plus vous nous tutoyez comme ci nous avions gardé les vaches Watusi ensemble, vous êtes à plaindre, « une femme hirondelle » dans le jargon des renseignements n’a jamais été une insulte pour les gens censés qui ont une tête bien faite… Même si nous sommes Lumumbistes Mulelistes, nous soutenons à 1000 % l’Officier Supérieur des Renseignements Mr Honoré Ngbanda qui donne du tournis aux employeurs Tutsi Power de votre demi-dieu Félix Tshilombo traître collabo… Pfff

    Sur tous les argumentaires contenus dans notre premier poste aussi graves les uns et les autres sur votre leader autoproclamé de l’Udps aile familiale Félix Antoine Tshilombo aka FATSHI pour le fan aveugle que vous êtes, seule l’assertion « Hirondelle » de la femme de Félix Tshilombo vous a rendu malade jusqu’à avoir des ulcères à l’estomac, des buyi buyi et kolokoto en âge adulte, vacciné de manguele… Franchement la coterie tribale vous a rendu haineux, de mauvaise foi à ce point ?… Sic

    Donc si nous comprenons bien @Kazadi l’amoureux inconditionnel fanatique aveugle de Félix Tshilombo Kanambe aka FATSHIK, la beauté de la femme du traître collabo Félix Tshilombo Kanamberere de Kabeya Kamuanga versus Mupompa importe plus que l’avenir des 100 millions des Kongolais qu’il engage bêtement dans son deal diabolique, bête et con avec sa belle famille Tutsi Nilotique du Rwanda aux conséquences incalculables… Décidement le fanatisme aveugle est une forme d’esclavagisme mental, spirituel, moral, intellectuel…

    @Kazadi un Kongolais soi-disant Kasaïen du Rwanda mille collines, comment pourrez-vous imaginer la mocheté de quelqu’un sans l’avoir vu de vos propres yeux, votre cerveau estropié avec cortex, thalamus, frontale infectés par la haine vous rend plus bête que Félix Tshilombo que vous défendez très mal, votre petit dieu de la secte Pétunias comme tout faussaire est un petit mafieux, escroc, margoulin, fanfaron, farfelu, rêveur puisqu’il brandit en 2018 des diplômes non obtenus oubliant que dans cette ère du Verseau, tout se sait. Vous cautionnez son leadership bancal raison pour laquelle vous osez penser bêtement que seule la « beauté physique qui est certes relative » de sa femme hirondelle Tutsi Nilotique va absoudre toute la mocheté et gravité de ses actes de trahison, de traîtrise, de concussion avec les ennemis du Kongo… C’est hallucinant de mettre sa toute petite intelligence courte comme le péché au service du mal @Kazadi sujet du roi fainéant Tshilombo Kanambe de Kigali-Gisenyi-Mupompa-Kabeya Kamuanga… Sic

    Umberto Eco a amplement raison d’affirmer que « Les réseaux sociaux ont donné le droit de parole à des légions d’imbéciles qui, avant, ne parlaient qu’au bar, après un verre de vin et ne causaient aucun tort à la collectivité. On les faisait taire tout de suite alors qu’aujourd’hui ils ont le même droit de parole qu’un prix Nobel. C’est l’invasion des imbéciles. »… PFFF…. Bon vent

  12. Cher Nono,
    Le contexte du Congo actuel est tel qu’une analyse pertinente devrait-être factuelle à 100% (c.à.d basée sur les faits » et 0%idéologie). Votre critique sur Felix est plus idéologique voire ethnicisée parce que vous oubliez qu’il faut des institutions fortes et non des hommes forts.(Rappel Débat avec Mayoyo Tipo-Tipo). Sur le plan des faits toujours , Georges Weah au Liberia avait été élu président en remplacement d’une économiste formée aux Usa. En Haïti, un musicien avait été également élu président face à des personnalités bien instruites du monde politique. En dépit du fait que l’homme devrait-être mieux formé, il faudrait surtout des institutions fortes. Dans le cas précis de votre intervention , vous êtes plus dans la critique aisée. Mon point de vue est que Tshisekedi Felix formé à l’école de son père, ferait un bon président dans le contexte d’institutions même minimalement établies. Je sais qu’il est par ailleurs victime de la haine « Antiluba » distillée d’abord par Mobutu et ensuite par les kabiliste.Mais , en situation d’élection libre et transparente, c’est Felix le ticket gagnant. J’ai été au Katanga et à Kinshasa au mois de juillet et Août de cette année. Je sais de quoi je parle.

    1. Cher Armand,

      On reste dans l’ordre de l’analyse  »factuelle » comme vous l’avez suggéré et surtout en essayant d’être honnêtes.

      Pourquoi à chaque fois que Tshilombo, candidat à l’élection présidentielle donc légitimement objet des critiques, est  »critiqué », vous ramenez tout sur une pseudo  »haine Antiluba ». Tiens, ça me rappelle une certaine rhétorique, bien connue. Seriez-vous, tous, déjà contaminés ? Le lit faisant souvent bien les choses.

      Croyez-vous que des institutions fortes avec des hommes peu préparés, peu habillés, outillés pour la fonction dirigeante soit une garantie de bonne gouvernance, de démocratie ? Je vous invite à observer ce qui se passe aux Etats-Unis avec ce comique de Trump.

      La critique de Nono serait, à vos yeux  »idéologique » voire  »ethnicisée ». Waou…c’est grandiose ! A propos, connaissez vous une critique  »politique » sans soubassement idéologique ? A propos d’ethnie, auriez-vous la gentillesse de nous rappeler la composition…ethnique du cabinet de Tshilombo ? Kie kie kie…

       »Félix formé à l’école de son père, ferait un bon président dans le contexte d’institutions même minimalement établies ». Ah bon, quelle école ? La même qui a formé Samy Badibanga, Bruno Tshibala, Olenga Nkoy ? pour ne citer que quelques  »Tintin » médiocres parmi les plus médiocres. Vous êtes bien marrant, cher Armand.

      Vous tentez de comparer la situation du Congo avec le Libéria, Haiti… Mais Armand, vous voulez rigoler. Je vous suspecte intelligent. Je veux bien penser que vous essayez simplement de défendre un frère de…tribu ?

      Cher Armand, maintenant pardonnez moi de vous poser une question forcement naïve : Après tout ce qu’on sait de la situation du Congo, depuis l’invasion rwandaise, croyez-vous vraiment qu’il soit sage de confier la direction de ce pays à quelqu’un dont l’épouse est une rwandaise ou burundaise ou ougandaise ?

      Amitiés non ethnicisées.

  13. Armand continuez de prendre vos désirs pour des réalités . Votre Tshilombo qu’ est ce qu’ il a déjà dirigé dans ce pays pour lui accorder un tel crédit ??? Votre citation :
    « Mon point de vue est que Tshisekedi Felix formé à l’école de son père, ferait un bon président dans le contexte d’institutions même minimalement établies. » Vraiment ?
    Vous prenez les gens pour des cons ou quoi ? Personne n’ a oublié son fameux cabinet privé ultra tribal c’ est déjà un très mauvais départ au point qu’ avant même de faire le premier pas il trébuchait …. A moins que vous ne soyez un taliban membre de sa coterie tribal ou une personne dépourvu de mémoire . Votre avis frise le fanatisme aveugle d’ une bassesse innommable .

  14. Cher Bongos ,
    Faites une investigation ou un réquisitoire des faits. Renseignez-vous sur les origines ethniques de l’épouse de Felix. Vous ne pouvez manquer de rater ceci :  » Fille Congolaise 100% du Kivu ». Encore une critique ethnicisée.
    Mon frère Bongos, vous avez pourtant soutenu Mbemba mariée à une Bresilienne. Mbemba est l’artisan de l’occupation du pays par les armées ougandaises(Tutshi aussi). Quid de notre frère Sindika Dokolo dont la femme est Russo-angolaise. Je vous informe que l’Angola contrôle une bonne partie de nos eaux territoriales riches en pétrole. Si le Rwanda occupe l’Est du Congo, l’Ouest est sous contrôle de l’Armée Angolaise. Nos frères et sœurs sont maltraités et refoulés par les angolais. Le pays n’existe plus. Je souhaite que vous puissiez aussi parler de l’occupation des terres congolaises par les angolais.(Fouillez les archives de l’Onu sur les conflits fonciers entre le Congo et l’Angola). Moi je crois au « Congolese dream »
    « Let’s wait and we’ll see »: dixit Bongos.

    1. Mon cher Armand,

      Madame Tshilombo serait dont 100% du Kivu. Tant mieux. Si tel est le cas, contrairement à ce qui généralement connu, je présente mes excuses et retire ma question à ce propos. Tiens, il semble que le rwandais Ruberwa, aussi, soit  »100% du Kivu  ». C’est dingue.

      Bemba n’est pas candidat à l’élection présidentielle. Son épouse serait brésilienne ? Pas de problème. A ma connaissance, les brésiliens ne tuent pas à Beni. Le Brésil n’occupe pas le Congo.

      Sindika Dokolo n’est pas candidat à l’élection présidentielle. Son épouse russo-angolaise ? Ni la Russie, encore moins l’Angola ne sont à Beni. Et je ne suis pas au courant des terres congolaises occupées par l’Angola. Je ne sais pas, merci de m’édifier.

      Nos frères et soeurs sont maltraités et refoulés par les angolais. Je le sais et condamne ces pratiques contre les droits humains. Et d’ailleurs même Sindika les condamne fortement, ouvertement.

      Tout comme vous, j’aimerai croire à un  »Congolese dream ». Let’s wait and we’ll see.

    2. Un dernier mot quand même, Compatriote Armand : quel sens attribuez-vous au terme « ethnicisé » cher à votre argumentaire quand vous le reprochez à vos interlocuteurs lorsque ceux-ci s’inquiètent de l’épouse « prétendue rwandaise » de Tshilombo – j’ai déjà répondu ici à cette accusation certifiant selon mes informations qu’elle était jusque-là connue des siens comme « mushi » du Kivu -, mon propos est donc ailleurs. Ailleurs selon que je voudrais savoir si ce reproche vous parait « ethnicisé » à l’égard de son mari prétendant à des hautes fonctions face au risque de conflit d’intérêts, les siens en loyauté à son épouse et ceux de son épouse chérie qui risquerait de l’influencer dans sa fonction qui le poussera forcément à négocier avec le « voisin rwandais aujourd’hui ennemi hégémoniste et expansionniste » ou alors de façon générique sur un délit de xénophobie chez notre candidat à la présidentielle ?
      Autrement dit : jugez-vous « ethnicisé » le reproche fait à un politique de haut niveau de notre pays le soupçon de collusion éventuelle avec un pays ennemi via sa femme ou simplement que ce soupçon vous parait « ethnicisé » parce qu’il est adressé à un « luba » par un citoyen suspect pour vous de « haine anti-luba » ? Je peux paraître forcer ici le trait mais c’est bien le contexte qui me l’oblige…
      Avec un peu de jugeote dénuée d’affectivité indue, vous aurez compris que votre reproche n’a pas le même sens dans les deux cas. Si tant est qu’à ma connaissance ceux qui s’en interrogent ici ne sont pas particulièrement xénophobes, ils ne s’inquiètent que de cette possible collusion avec l’ennemi, quoi de plus salubre pour un citoyen qui veut défendre les intérêts de son pays. Je viens d’ailleurs de lire une précision de taille sur le sujet chez le Compatriote Jo Bongos qui confirme qu’il use de la même vigilance vis-à-vis de n’importe quel autre pays qui serait convaincu d’une « occupation » équivalente à celle qu’exerce le Rwanda sur notre pays.
      Ainsi donc mon interrogation que j’ai formulée ailleurs, je n’y reviendrais pas davantage sauf peut-être à la rappeler succinctement : qui est vraiment tribaliste, celui qui accorde invariablement une dimension tribaliste (haine anti-luba) à toute critique à l’endroit de Tshilombo ou celui qui place de bonne foi cette critique dans nos questionnements citoyens envers nos politiciens souvent médiocres ? Parfois à malin malin et demi…

  15. @ MFUMU NKOMI MBUTA, JO BONGOS, MAMALE, NONO, COMBATTANT RESISTANT DE L’OMBRE Y COMPRIS D’AUTRES VAILLANTS KONGOLAIS QUI LUTTENT POUR LA LIBERATION DU PAYS DE NOS ANCETRES, JE VOUS DEMANDERAI CECI, NE CAPITULER JAMAIS DEVANT LES TRAITRES ET ASSOIFFES DU POUVOIR QUI VENDENT NOTRE BEAU ET RICHE PAYS AUX CONGLOMERATS D’AVENTURIERS DE L’AFDL ET AVENTURIERS DE CERTAINES PROVINCES DONT LEADERS NE VOIENT QUE LE  » ZIMBU « . DANS CERTAINES PROVINCES DU GRAND KONGO, ON TROUVE DES INGENEURS, DOCTEURS, MAITRES, SAVANTS… POUR MOI, ILS NE SONT QUE DES NZINI ZA MAMA, MBULA ZA MAMA, JE M’EXCUSE D’AVANCE SUR CES MOTS, J’AI PAS EU D’AUTRES MOTS A LA PLACE, DES DOUCTOURS, DES SAVOUNIS, LESQUELS SONT AU SERVICE DE CE TAXIMAN SOFELE PIPI PI, CET ETRANGER VENU DE LA TANZANIE, PARACHUTE SUR LE GRAND KONGO AVEC SON TAPIS VOLANT A LA ALI BABA POUR DIRIGER LES INTELLECTUELS KONGORAIS DE TOUTES LES COULEURS, QUOI. NKENDA ET KIADI KIBENI KUNA KONGO DIETO .
    COMME L’ONT BIEN DIT LES COMPATRIOTES JO BONGOS ET MFUMU NKOMI MBUTA :  » L’ARGENT REND FOU ET NKENDA « . VRAIMENT, C’EST HONTEUX .
    QUEL PEUPLE AVIONS-NOUS DANS CE GRAND KONGO? VOILA, QUE L’ON VOUS PRESENTE EN CHER ET EN OS CE LION DE TERREUR QUI DETRUIT VOTRE PROVINCE, REND MALHEUREUX VOS ENFANTS, FRERES, SOUERS, VOS PARENTS, ET VOILA VOUS L’APPLAUDISSEZ ET L’EMMENER EN TIPOY, ROULER TAPIS ROUGE ET JETER LES MAPUTAS/ PAGNES DE NOS MAMANS SUR SON PASSAGE. SI VOUS TROUVEZ CA NORMAL, QUANT A MOI, C’EST ANORMAL ET INCROYABLE ! TOMONA MAKAMBO YA NDENGE BOYE EPAYI WAPI NA MOKILI?
    AU KASAI, KONGO CENTRAL, BANDUNDU, MANIEMA, KATANGA, SIBERIE, ALASKA, TOUNDRA, MONGOLIE? JE N’ARRIVE PAS A REPONDRE A CETTE QUESTION POURTANT FACILE COMME BONJOUR.
    DEPUIS LE DEBUT NOVEMBRE 2018, I AM HOME, QUELQUE PART DANS CE PAYS DE L’ONCLE SAM, PAYS DE MON DEFUNT PERE BIOLOGIQUE ET OU EST ENTERRE EGALEMENT MA DEFUNTE MERE BIOLOGIQUE NEE KONGO QUE J’ADORE AU DESSUS TOUT, LAQUELLE DE SON VIVANT AIMAIT SON PAYS NATAL LE  » GRAND KONGO « .
    DE SON VIVANT, J’AVAIS APPRIS BEAUCOUP DE BONNES CHOSES DE L’HISTOIRE DU GRAND KONGO ET SON PEUPLADE ET SURTOUT A NE PAS OUBLIER DES CHOSES FASCINANTES DU ROYAUME DU KONGO, GRACE A CET HERITAGE GRANDIOSE ECRIT DE SA PROPRE MAIN  » LES 3 CARNETS DU KONGO-BELGE ET RWANDA -URUNDI « , VERITABLES CHEF D’OEUVRES.
    EN LISANT INCESSAMENT SES 3 CARNETS, LESQUELS SONT SOIGNEUSEMENTS CONSERVES DANS LA BILIOTHEQUE FAMILIALE ICI OUTRE-ATLANTIQUE, J’AI TOUT DE SUITE CONCLU QUE, LES MENTALITES DE CERTAINS PEUPLADES DU KONGO SONT RESPONSABLES DE NOTRE MALHEUR. SI LE GRAND KONGO N’AVANCE PAS, C’EST PARCE QUE CERTAINES TRIBUS, JE DIS BIEN CERTAINES TRIBUS SONT UN FREIN AU DEVELOPPEMENT DE CE PAYS CONTINENT QUI EST LE GRAND KONGO AUX RICHESSES INCALCULABLES DU SOL, DU SOUS-SOL ET EN RESSOURCES HUMAINES. NKENDA KIBENI, COMME L’AIME DIRE MFUMU NKOMI MBUTA ET L’ARGENT REND FOU SELON NOTRE JO BONGOS.
    MES CHERS COMPATRIOTES, NE SOYONS SI FANATIQUES COMME DES TALIBANS AFGANISTANAIS ET AVEUGLES AUX DEMAGOGIES DE NOS CERTAINS LEADERS DE LA MAJANRE OU DE LA MANGEOIRE, CAR POUR CES DERNIERS, LE PLUS IMPORTANT EST SA PROPRE FAMILLE, LES QUELQUES AMIS DE SON ENTOURAGE ET JAMAIS VOUS UN INCONNU KASAIEN, UN INCONNU NE KONGO, LUBA, TETELA, MONGO, NGBANDI, MBUDJA, NGOMBE, NGBETU etc..
    DEMAIN, CES SOI-DISANT ENFANT DU PAYS QUE VOUS ACCUEILLEZ AVEC TAMBOUR ET TROMPETTE, AVEC HALLUCINATIONS, EXTASES, NE FERONT RIEN POUR VOS PROVINCES, ELLES RESTERONT TOUJOURS EN ETAT DE DELABREMENT: EROSIONS, MANQUE D’EAU, MANQUE D’ELECTRICITE, PAS D’ECOLES ET VOIRE MEME INCAPABABLES DE CONSTRUIRE DES DISPENSAIRES DE PAILLE, SENTIERS ET ROUTES EVENTREES. N’EUT ETE LES WEWA OU LES WEWEURS, LES MOUSTROUNGUEURS LES BICYCLETTES EN BOIS, VOUS ET VOS FAMILLES SERIEZ INCAPABLES DE VOUS DEPLACER D’UN VILLAGE A L’AUTRE, N’EST-CE PAS?. LORSQUE LES ELECTIONS ARRIVENT, LES VOILA VENIR VOUS MENTIR EN VOUS DONNANT DES PROMESSES DE VATER MORGANA, DES PROMESSES IRREALISABLES.
    DANS CE 21eme SIECLE L’HOMME ET LA FEMME KONGOLAISE VIVENT DANS LA MISERE TOTALE DANS CETTE PLANETE TERRE, D’OU JE VIENS A LA CONCLUSION QUE LE LEADER KONGOLAIS EST COMPARABLE A UN CHIEN QUI FAIT SON MUNIAMU NIAMU EN PRESENCE DE SON MAITRE, CES POURRITICHIENS LA N’AURONT JAMAIS HONTE ET REPETERONS TOUJOURS LEURS ACTES HONTEUX DE  » MUNIAMU  » EN PUBLIC.
    J’ESPERE QUE J’AI NE PAS MENTI ET QUE J’AI DIT HAUT CE QUE LES AUTRES PENSENT PLUS BAS.
    AVIEZ-VOUS IMAGINER UNE SECONDE EN FAISANT VOTRE EXAMEN DE CONSCIENCE EN TOUTE TRANQUILITE QUE BIENTOT 69 ANS ET POUR NE PAS EXAGERER PRESQUE 1 SIECLE D’INDEPENDANCE DANS CE VASTE CONTINENT  » KONGO « , RIEN NE BOUGE, RIEN NE VA, LE PAYS NE FAIT QUE DEGRINGOLER A CAUSE DES CERTAINS INTELLECTUELS ET PROVINCES DE NFUATI. VRAIMENT JE SUIS TRES FACHE ET J’AI DROIT DE DIRE LA VERITE, CAR DIRE LA VERITE ET TOUTE LA VERITE N’EST PAS LE MONOPOLE DES KASAIENS, DES NE KONGO Y COMPRIS DE NOS FRERES ET SOEURS DE BANDUNDU, DES LUBAS, DES TETELAS, DES NGBANDIS, DES MONGOS, MBUDJAS, NGBAKAS, TOPOKES, LIBINDJAS… JE DIS DE PERSONNE. DIRE LA VERITE ET RIEN QUE LA VERITE EST LE DEVOIR DE TOUTE PERSONNE ET SURTOUT ACCEPTONS LES CRITIQUES DES AUTRES POUR BATIR UN BEAU ET RICHE PAYS POUR NOS GENERATIONS FUTURES, QUELLES SOIENT NE KONGOS, KASAIENNES, TETELAS, MONGOS, NGBAKAS, NGOMBE, MBUDJAS, LUBAS etc ET etceteri.
    SI NOUS CHERCHIONS A CEDER OU A VENDRE LA TERRE DE NOS ANCETRES EN ACCEPTANT DES MONTS ET MERVEILLES, TO OU TARD, BOKOLELA NA MONOKO YA MBOKA.
    SI VOUS CROYIEZ AVOIR DEJA TUE LA PEAU DE L’OURS, ALORS DES AUJOURD’HUI, JE VOUS CONSEILLERAI, QUE CHAQUE CANDIDATS ASSOLIFFES A L’ERECTION PRESIDENTIELLES DE NFUATI AILLENT CONSULTER LE FAMEUX CHANTEUR DE CHARME AUX LUNETTES NOIRES FRANCO-KONGORAIS  » MAITRE GIMS  » APPRENDRE CETTE BELLE MELODIE EN TENOR, SOPRANO, BASSE, LE DISQUE D’OR  » TRICHERIE , TRICHERIE, TRICHERIE, TRICHERIE, QUE TOUS LES KONGORAIS AIMENT EN CHOEUR AU GRAND KONGO ET SURTOUT N’HESITEZ PAS D’Y ALLER CONSULTER LE PERE CURE DE VOS PAROISSES POUR APPRENDRE LE REFRAIN  » KYRIE, KYRIE, KYRIE. ELEISSON ! KYRIE ELEISSON !, REFRAIN A CHANTER LE 25 DECEMBRE 2018 A MINUIT A LA NAISSANCE DE HIPPOLITE KANAMBE ALIAS JOSEPH KABILA. JE VOUS ASSURE, SI ERECTION AURA LIEU LE 23 DECEMBRE 2018, CE QUE JE DOUTE FORT, CAR LA KABILIE EST PRETE D’ANNONCER QUE LES ELECTIONS N’AURONT PAS LIEU DU FAIT QUE SON DAUPHIN EST MARADE, JE DIS BIEN DAUPHIN AZARI MARADE, ERECTION NKATU, ERECTION APANA, ERECTION EZARI TE, ERECTION REPOUSSEE POUR CAUSE  » DAUPHIN MARADE « . EN TOUT, BA MILITANTS YA BA PARTIS NA BINO BATIYA BA POURRITICHIENS NA BA SANDUKU / CERCUEILS DIRECTION  » NECROPOLE  » DANS LA FOSSE COMMUNE. ABU PIA. WENDA WENDA KUMABUNGI ! WENDA WENDA KUVUTUKA KO ! QU’ILS PARTENT POUR TOUJOURS ET SURTOUT NE PLUS REVENIR AU KONGO.
    POUR CETTE DECEPTION DU 23 DECEMBRE 2018, JE M’ARRANGERAI DU COTE DES TALIBANS DECUS, LEQUELS CETTE FOIS-CI DESCENDRONS DANS LA RUE POUR CHASSER SANS PITIE LEURS LEADERS DEMAGOGUES DE LEURS PARTIS DE NFUATI ET SURTOUT CHASSER L’OCCUPANT ET COLLABOS QUI SONT LES ENNEMIS Nr. 1 DES KONGOLAIS.
    EN TOUT CAS, AU PAYS DE L’ONCLE SAM OU JE SUIS ACTUELLEMENT POUR PASSER EN FAMILLE  » THANKSGIVING  » JE PRENDRAI LE PREMIER VOL A DESTINATION DE KINSASA POUR PORTER MAINS FORTES AUX MANIFESTANTS TALIBANS POUR EN DECOUDRE UNE FOIS POUR TOUTE CONTRE CE REGIME PROURRIE.
    PLEASE, NO COMMENTS ARE NEEDED ! BE GENTLEMAN !

  16. Pour tout vous dire, je ne trouve rien à répondre à tous ces concitoyens par ailleurs non sans instruction qui se précipitent à sortir un argumentaire savant pour défendre Tshilombo à chaque fois qu’on ose parler de lui et par dessus le marché en convoquant une prétendue « haine anti-luba » qui habiterait leurs interlocuteurs… Pas la peine d’aller plus loin, ils s’autorisent légitimement un droit de réponse parce qu’ils sont eux-mêmes « luba ».
    Ils ne me croiront pas si je leur réplique que le repli ethno-tribal n’a jamais figuré à mon logiciel personnel et que si j’ai des réserves sur les capacités de Tshilombo à être cet homme d’État dont notre pays a besoin par ces temps difficiles qui sont les nôtres, c’est bien parce que j’en doute à partir de mon analyse de son itinéraire.
    Il sera peut-être choisi candidat commun de l’opposition non selon moi sur ses mérites propres mais sur l’héritage (biologique) de son père et le poids politique de son parti. Pas suffisant à mon avis, dans tous les cas, il n’est pas mon premier choix.
    Je laisse ainsi se battre avec leurs fantômes les malins qui se croient tels en renvoyant à leurs interlocuteurs le « péché du tribalisme anti-luba » parce que d’abord eux-mêmes n’entrevoient les faits qu’à l’aune du tribalisme dès qu’un « non-luba » est confronté à un « luba » , avais-je dit. Autrement dit, il n’y a pas plus tribaliste que celui qui ne trouve à reprocher aux autres d’être tribalistes.
    Voilà ma seule réponse, rien dans toute cette prose qui m’a été adressée n’en méritait davantage, désolé !

  17. Armand und Jo Bongos,
    cher Armand, je comprends votre réplique au regard de certains posts comme ceux de Nkomi et Mamale. Je trouve édifiant que, Jo Bongos et vous, vous vous efforcez de formuler vos avis divergents de manière non ethnicisée (Super, les Congolais peuvent faire mieux). Et là vous deux vous faites avancer le débat. À ce sujet, l´argument « formé à l’école de son père » n´est pas solide, car – comme Jo Bongos vous l´a fait remarqué – les Tshibala, Olenga Nkoy (jusqu´à des ndeko Basile) s´en sont aussi reclamés. Vous pouvez argumenter autrement, surtout que vous avez été sur le terrain comme vous le dites.
    Pour ma part, j´estime que pour sauver le Congo, il est important que tous ses enfants (sans exception) privilégient la critique et l´autocritique.

  18. Procongo di Mfuati
    Qui vous a mandaté pour distribuer des poinst par ici ? Si vous n’ avez pas le courage de dire les choses comme il se doit au lieu d’ utiliser la langue de bois qui selon vous ferait  » avancer le débat » vous avez raté là l’ occasion de vous taire . Débat di mfuati widi kuaweee !

Les commentaires sont fermés