Présidentielle du 23/12: Olive Lembe « à la rescousse » de Ramazani Shadary

Plusieurs semaines après le lancement de la campagne électorale, le candidat du Front commun pour le Congo (FCC) à la présidentielle, a éprouvé toutes les peines du monde à convaincre qu’il incarnait la rupture avec le « système Kabila ». Après avoir aligné, sans grand succès, deux membres de sa fratrie dans l’équipe de campagne d’Emmanuel Ramazani Shadary, « Joseph Kabila » – qui considère l’Etat comme un bien personnel – a trouvé en son épouse, Olive Lembe di Sita, l’ « arme fatale » qui lui manquait. Bonjour les dégâts!

« Si les élections du 23 décembre étaient libres, transparentes et équitables, le vainqueur sera, ni le FCC, ni Emmanuel Ramazani Shadary ». Il n’est plus rare d’entendre des réflexions de ce genre tant dans les milieux de l’opposition que dans la coalition pro-kabiliste où le « dauphin » désigné par le Président hors mandat n’a pas que des « adorateurs ».

Certains membres du FCC ayant accompagné Ramazani lors de certaines de ses tournées électorales se disent stupéfaits par l’ « indifférence » voire le « rejet » qui se lisait sur les visages des gens. Et ce en dépit des moyens d’Etat et des facilités mis à la disposition du candidat. « Après dix-huit années de pouvoir aux résultats que l’on sait, il n’est tout simplement pas crédible de la part de celui qui est censé continuer le travail commencé par le raïs de promettre de faire de la sécurité, la priorité des priorités ou encore de faire du Congo-Kinshasa un pays émergent ». Celui qui parle est un candidat député FCC. Notre interlocuteur d’ajouter: « Qui est cet habitant des provinces du Kivu et de l’Ituri qui pourrait gober de tels boniments? »

Selon les habitués de la ferme de Kingakati, « Kabila » dissimule mal l’incertitude ambiante au sein de sa « famille politique » par une phrase elliptique: « Faites-moi confiance ». Notre source assure avoir surpris le « raïs », à plusieurs reprises, tenant sa tête avec ses deux mains au niveau de la tempe. Cette fausse assurance parait démentie par la décision du « raïs » de lancer son épouse Marie-Olive dans la bataille dans les deux Kivu.

Depuis 48 heures, deux vidéos circulent en boucle sur les réseaux sociaux. Sur l’une, on voit l’ex- « première dame » tenir un discours à la limite de la « xénophobie » devant des « mamans » congolaises venues l’écouter à Goma. « Ne votez pas pour les candidats qui sont mariés à des étrangères », tonnait-elle avant de fustiger les postulants « qui racontent de mensonges à la population ». Faisant mine d’improviser ses éléments de langage soigneusement préparés, elle poursuit: « Qui parmi ceux qui critiquent mon cher époux aujourd’hui n’a pas bénéficié des libéralités de sa part? » Version originale: « Qui n’a pas mangé dans l’assiette de Kabila? »

Sur l’autre séquence filmée, on voit « Marie-Olive » confondre le débat électoral avec des commérages en brocardant ceux des candidats qui ne brilleraient pas, selon elle, par l’exemplarité dans leur vie privée. A tort ou à raison, tous les regards étaient tournés mardi 18 décembre vers un ancien proche du « raïs » passé à l’opposition.

Marie-Olive Lembe

Au Kivu, Marie-Olive Lembe s’est découvert la vocation d’ « exorciste ». On l’a vu poser sa main droite sur la tête du candidat du FCC à la présidentielle en balbutiant quelques « incantations » en guise de bénédictions. Après celles-ci, elle conclut sans grande conviction: « Shadary sera le vainqueur de la présidentielle ». « Qui conseille cette dame en matière de communication? », s’interrogeaient, mardi, plusieurs chroniqueurs kinois. Des internautes, eux, ont pris résolution de la « déballer ». Au motif qu’elle a ouvert la boîte de pandore. 

HOLD-UP ÉLECTORAL

A trois jours de la fin de la campagne électorale, l’ambiance politique est de plus en plus glauque. Signe de temps. Certaines missions diplomatiques ont fait évacuer leur « personnel non-essentiel » tout en invitant les ressortissants de leur pays de retarder tout voyage vers le Congo-Kinshasa. L’incurie qui règne au sommet de l’Etat enferme le pays dans le petit cercle des zones à haut risque.

Certains observateurs commencent à envisager sérieusement une « probable défaite » du « dauphin » de « Kabila » à la présidentielle.  Comment réagira « Joseph Kabila » en cas de confirmation de cette hypothèse qui semble de moins en moins risible?

Les mêmes observateurs se souviennent des « confidences » faites à l’hebdomadaire « Jeune Afrique » par Zoé « Kabila » selon lesquelles leur famille « n’est pas prête à céder le pouvoir à n’importe qui ». Pour cette fratrie, c’est Ramazani Shadary ou l’apocalypse.

On imagine que « Joseph Kabila » s’arrangerait bien avec le président de la centrale électorale Corneille Nangaa pour faire proclamer « Shadary » « vainqueur » de la présidentielle. On s’achemine donc lentement mais sûrement vers un nouvel hold-up électoral comme ce fut le cas en 2006 et 2011. Quelle sera la réaction de la population congolaise? 

Une phrase prononcée, vendredi 14 décembre, par le ministre de la Communication et des médias Lambert Mende lors de son point de presse n’est pas passée inaperçue: « Fayulu a été mis sur orbite non pas pour battre campagne mais pour préparer la contestation post-électorale. Nous avons les moyens de l’en empêcher ». Questions: Le vote qui sera exprimé le 23 décembre ne serait-il qu’une formalité? « Joseph Kabila » se prépare-t-il à décréter l’état d’urgence dès le lendemain des élections pour imposer son « dauphin »?

Après avoir aligné, en vain, Jaynet et Zoé « Kabila » dans l’équipe de campagne de Ramazani, le « raïs » a sorti l’ « arme fatale » qui lui restait. Il s’agit de son épouse. Hélas, l’intrusion de « Mama Olive » dans l’arène politique n’a fait qu’exacerber l’ambiance de sauve-qui-peut qui règne au sein du FCC.

La future ex-première dame a raté sa sortie médiatique. Elle devrait s’attendre, dans les jours qui viennent, à recevoir une volée de bois vert. Une pitoyable fin de règne…

 

Baudouin Amba Wetshi

11 réflexions au sujet de « Présidentielle du 23/12: Olive Lembe « à la rescousse » de Ramazani Shadary »

  1. les abeilles congolais ont piqué la dame olive qui ne comprend pas la mort de sa fin de règne, ce qui est regrettable elle aurait du caché Shadary sous la pagne qui aurait dû le couvrir contre tout attaque de l’opposition,mais elle s’est trompé à la poser sur son épaule qui ne peut aider Shadary à surmonter sa mortication électorale.

  2. SAPRISTI ! C’EST QUOI CA COMME THEATRE?
    QUI EST CETTE DAME VETUE EN SUPER WAX DENTELLE NGELI NGELI AVEC SA PERRUQUE EN NOIRE ACHETEE A BROADWAY OU A MATONGE CHAUSSEE DE WAVRE, EN TRAIN DE BENIR LE DAUPHIN DE SOI-DISANT MTOTO WA KATANGA?
    DE QUELLE CONGREGATION RELIGIEUSE CETTE MAMELO EST-ELLE?
    DE LA CONGREGATION LUCIFERIENNE OU DE LA SECTE RELIGIEUSE DE  » DIABLOTINE  » ?
    CETTE BENEDICTION SIGNIFIE INDIRECTEMENT: DAUPHIN EMMANUEDI, PENDANT 21 ANS NOUS AVIONS MANGE, BU, AMUSE, VOLE, EMPRISONNE ET EGORGE LES INNONCENTS, DETRUIT LE GRAND KONGO TOUS ENSEMBLE ET EN PLUS NOUS AVIONS TOUS ENSEMBLE RENDU CE PEUPLE MALHEUREUX, SHADARY, ECOUTEZ-MOI BIEN:
    MOI ORIVE REMBE, AU NOM DE LA KABILIE, JE VOUS BENI NKADIAMPEMBA  » EMMANUEL  » CAR NOUS SOMMES ARRIVES A LA FIN, NOUS ALLONS MOURIR TOGETHER, VOUS NE NOUS ECHAPEREZ PAS, PREPARIONS-NOUS A NOTRE LYNCHAGE  » QUI COMMENCE MAL FINI MAL « . QUE SATAN VOUS EMMENE A L’ENFER ET SURTOUT NE PLUS REVENIR SUR CETTE TERRE SACREE QUE LE BON DIEU TOUT PUISSANT A DONNE AUX KONGOLAIS LAQUELLE LA KABILIE OCCUPE INJUSTEMENT.
    CHERS COMPATRIOTES, DANS 5 JOURS, LES FAMILLES DES TRUANDS ET DESTRUCTEURS DU GRAND KONGO FERONT TOUT POUR ETOUFFER LE SOULEVEMENT POPULAIRE MAIS CETTE FOIS-CI BAKO LONGA TE, C’EST TROP TARD, LE PEUPLE NE RECULERA PAS DEVANT LE FEU DES MERCENAIRES SHEBAB, HISBOLLAH ET D’AUTRES MILICES RECRUTEES PAR LA KABILIE POUR TUER INUTILEMENT LES PAISIBLES KONGOLAIS POUR LEUR LUTTE NOBLE ET JUSTE.
    CETTE FOIS-CI LE PEUPLE VAINCRA. DANS CET ATROCE COMBAT
    D’AILLEURS, EN CE MOMENT ET COMME TOUJOURS, LA KABILIE EST DEJA EN FUITE VERS GOMA A LA FRONTIERE DE PAYS DES MILLES COLLINES OU ILS SE CACHENT EN LAISSANT LES COLLABOS ET TRAITRES KONGOLAIS MASSACRER LEURS COMPATRIOTES ET CELA SANS TEMOINS OCCULAIRES.
    CETTE FOIS-CI, MADAME ORIVE REMBE, AUTOPROCLAMEE NEE KONGO OKORERA NA MONOKO YA MBOKA  » MONO MFUIDI EH, BAFWA BAFWA, BASALA BASALA « .
    ADIOS LA KABILIE, WENDA, WENDA KUNA MABUNGI.
    BA YAYA, BA MAMA, BA TATA, KIBUTI, NTEKOLO, LUZIBULA MESO, LUKANGA NZILA KU BAKOTILANGA YI KUNA BATINANGA. BAFWETI BAKA NKUBA KIBENI.
    CHERS COMPATRIOTES, CONNAISSIEZ-VOUS CETTE CHANSON ?
    BANA FCC – PPRD – UNC / MP BASAMBELAKA HIPPOLYTE KANAMBE
    TANGA BA KOMBO NA BANGO:
    ORIVE REMBE REMBINE
    LAMBERT LAMBERTINE
    SHADARY SHADARINE
    KARUBI KARUBINE
    JEREMIAH JEREMIAHINE
    KAMERHE KAMERHINE
    NANGAA NANGAAINE
    BEKONDA BEKONDINE
    ANDELE ANDELINE
    MINAKU MINAKINE
    KIMBUTA KIMBATAKINE
    BUSHAB BUSHABINE
    ALBERT ALBERTINE
    CLEMENT CLEMENTINE
    KANIAMA KANIAMINE
    MOKOLO MOKOLINE
    KASONGO KASONGINE
    BAFWA BAFWA, BASALA BASALA, WENDA WENDA KU MABUNGI !
    KUVUTUKA KO KU NSI KONGO !
    VIVA ! VIVA ! VIVA LE GRAND KONGO LIBERE !

  3. Ah bon! Cette dame est donc sorcière pour exorciser, ou mieux ensorceler en public le bouffon Shadary. Toutes les pièces du puzzle viennent de se caser. L’on comprend pourquoi elle accepta l’inacceptable de partager le lit avec un tutsi rwandais Kanambe, de cette race amoreuse du sang et qui constitue un virus pour toute intégration africaine et une menace réelle et immédiate pour la gente africaine en général, et congolaise en particulier.

    Madame Olive devrait avoir un sursaut patriotique. D’elle pourait dépendre le prompt retour à la normalité de notre pays. D’une part, elle a l’opportunité de glisser dans le plat de légumes de mille colines dont rafole son contre nature de mari, une bonne dose de poudre de peau de crapaud et de gécko au moyen desquels ces nilotiques à la taille des palmiers à huile ont décimé des milliers de nos vaillants soldats et officiers. D’autre part, Mère Olive peut aider en nous fournissant les détails des habitudes intimes de nos ennemis tutsis dont elle est au courant à travers son exécrable de mari: dorment-ils les pieds en l’air, combien de tasses de sang humain avalent-ils avant d’aller se coucher, si seulement ils se couchent, quel Dieu prient-ils ou mieux dit quel démon invoquent-ils…

  4. Chers Compatriotes,
    En Eglise, Saint Paul a bien précisé la position de la femme. Je ne sais pas ce qui se passe dans les Eglises de réveil. Mais une dame qui impose les mains à un homme qui n’est ni son enfant, ni son mari reste bien une situation absurde. Eh bien, comme Shadary est bien béni par sa maman politique, nous verrons ce qui va se passer. Que Dieu vienne en aide au peuple Congolais.

  5. Religiosité imbecilisante à l’état pur ! On se croirait dans une arène des fous et déglingués qui s’ignorent. Après des malades qui gouvernent les peuples, place aux faux politiciens imposteurs manipulateurs charlatans religieux prosélytes de JC Blanc Aryen Indo-européen qui sévissent au Kongo utilisant le pouvoir sanguinaire comme leur faux saint-esprit…

    Hébreux 7 : 7 dit « Or c’est sans contredit l’inférieur qui est béni par le supérieur ». Seuls le vrai Christ Noir et son cousin Jean le Baptiste connaissant la Loi et leur condition divine ont fait exception (Matthieu 3 : 14-15 « Mais Jean s’y opposait, en disant : C’est moi qui ai besoin d’être baptisé par toi, et tu viens à moi ! Christ lui répondit : Laisse faire maintenant, car il est convenable que nous accomplissions ainsi tout ce qui est juste. Et Jean ne lui résista plus »)…

    L’homme étant le chef de la femme spirituellement dans l’Assemblée du Véritable Dieu même si l’homme Blanc capitaliste sauvage a modifié tout de ce qui fut Vérité Divine depuis la création, la remplaçant par le Mensonge du système humain (il a changé l’heure, le temps et le calendrier, institué le mariage contre nature, homme et homme, femme et femme, voté des lois immorales contre le Véritable Créateur…), la femme devenue insoumise, émancipée dans le système diabolique actuel établi par l’homme rebelle contre Son Véritable Créateur…

    Ceci étant Olive Lembe humilie publiquement Emmanuel Shadary Ramazani qui prétend vouloir diriger les Kongolais de toutes confessions, animistes or Docteur Denis Mokwege à l’opposé a été béni humblement par une vieille dame du Kivu pour son prix Nobel de la Paix qui répare les vagins des femmes violées… Chercher l’erreur…

    La politique comme art du mensonge est compatible avec la religion humaine (Jacques 1 : 27  »
    La religion pure et sans tache, devant le Véritable Dieu notre Père, consiste à visiter les orphelins et les veuves dans leurs afflictions, et à se préserver des souillures du monde ». Le Kongo est un État laïc, l’usage des symboles religieux dans la politique est la conséquence de l’ignorance, de l’incrédulité, de l’enseignement biblique erroné d’un peuple devenu imbécile religieux, manipulé par leurs faux pasteurs et faux prophètes qui ont déstructuré la cellule familiale en RDC (Rép à démocratiser)…

    La pie bavarde, la Jezabel Madame Olive Lembe se prend pour L’Or Mbongo, Micheline Shabani ou Tshala Muana en posant de tels actes indécents en public prêchant malicieusement JC Blanc Aryen Indo-européen manipulé par Satan le Chérubin jadis oint qui est en réalité un démon de haut rang utilisé par les sectes ésotériques et églises de sommeil (Maman Catho et Binzambi Nzambi) comme leur faux dieu créateur qui a usurpé la place du Véritable Dieu Tout-Puissant Redoutable Maweja Mvidi Mukulu wa Bankulu, Akongo Nzakomba, Mungu Baba, Nzambi ya Mpungu Tulendo dans le cœur des pauvres Kongolais envoûtés collectivement…

    La manière dont le dauphin têtard « ShadaryKabila » se soumet docilement à l’imposition des mains pleines de sang de cette dame de trèfle démontre qu’au Kongo la classe politique toutes tendances confondues est corrompue, pourrie, toxique,, médiocre. Les faux politiciens Kongolais et Kongorais sont capables de vendre âmes, femmes et enfants au Diable Lucifer Satan le Chérubin jadis oint pour accéder à la mangeoire à tout prix… Sic… Rendez-vous le 23 Décembre 2018… Qui vivra verra (monera) !

    Vive le soulèvement populaire éboulement final à l’improviste pour stopper net la Tutsisation du Kongo occupé par le Tutsi Power. La Luta continua la Victoria e Certa. Ingeta

  6. Sacrilège!
    Ainsi se sont toujours comportés les idolâtres, sans révélation sur comment rendre un culte agréable au Créateur.

  7. Médiocre vaudeville… un bluff intégral !
    Si l’imposition des mains pouvait sortir l’Afrique du sous-développement, ça se saurait.

  8. Elle a du mal à accepter de quitter le Palais présidentiel,qui n’est pas un Palais royal ou impérial.
    Michelle Obama a quitté la Maison Blanche,elle n’en est pas morte.

  9. Malheur aux peuples aux élites sans boussole. Car ils resteront condamnés à la misère. Le processus électoral est émaillé de violence orchestrée par les détenteurs du pouvoir ? Oui, mais il n’y a rien de neuf à cela. Nous le vivons dans la quasi-totalité des Etats africains. Dans les Etats qui échappent à cette violence, ceux-ci sont dirigés, dans leur écrasante majorité, par des dictateurs à la peau de démocrates qui imposent leur loi à leurs peuples. Question pour un champion : Qu’avons-nous fait depuis les indépendances pour qu’il n’en soit pas ainsi ? Réponse : Rien ! Et c’est dans ce « rien » que réside avant tout notre misère. Les questions de gouvernance sont vécues comme des fatalités alors même que les Etats africains disposent de la matière grise censée les résoudre. Dans le processus électoral en cours au Congo-Kinshasa, les dés sont pipés dès le départ, c’est-à-dire le non-respect par le despote de l’Accord de la Saint Sylvestre. L’unique intérêt de ce processus, c’est la possibilité qu’il puisse offrir au peuple tant martyrisé l’instant déclencheur d’une insurrection populaire qu’il attend désespérément depuis longtemps. Cet instant n’est rien d’autre que la fabrication du vainqueur de l’élection présidentielle non pas par les urnes mais par la volonté du despote. Mais qui dit « possibilité » de déclenchement de l’insurrection populaire ne dit pas forcément matérialisation de celle-ci. Et quand l’insurrection populaire est finalement au rendez-vous de l’histoire, cela ne signifie pas forcément que le peuple aura enfin la peau de son despote. Ils sont légion les despotes ayant survécu à une insurrection populaire. Mais les Congolais ont-ils conçu ou imité un système politique démocratique pour attendre des insurrections populaires à l’issue des élections ? Non ! Ce « non » explique que la grande misère de notre peuple principalement due au fait qu’il dispose malheureusement des élites sans boussole.

Les commentaires sont fermés