Tanganyika: Que va faire « Kabila » à Kalemie?

Dans sa rubrique « Confidentiel », le magazine « Jeune Afrique » annonce que l’ex-président « Joseph Kabila » se prépare à aller « en vacances ». Il va s’installer pendant un mois à Kalemie, le chef-lieu de la province de Tanganyika où il a « investi dans l’immobilier ». Le Tanganyika a pour gouverneur Zoé « Kabila », alias « Monsieur frère ». Cette région congolaise n’est séparée de la Tanzanie que par le lac du même nom. L’ex-Président congolais voudrait-il transformer cette partie du pays en une sorte d’ « Emirat » au moment où des sources font état de la présence d’un important gisement d’or noir sous le lac? Et si ces investissements immobiliers dissimulaient, en réalité, une opération de « blanchiment » d’argent sale?

L’information publiée par cet hebdomadaire parisien est tout sauf un scoop. C’est depuis le début de l’année 2016 que « Joseph Kabila » – dont le second et dernier mandat devait expirer le 19 décembre 2016 – aurait « succombé » sous le « charme » de cette entité territoriale à vocation plutôt agricole et dont la superficie est de 134.940 km².

Tout s’est passé comme dans une pièce de théâtre à plusieurs actes.

Premier acte. Le 5 janvier 2016, le président sortant effectue un « séjour de travail » à Kalemie. En fait de travail, cet homme réputé paresseux et frivole, en a profité pour visiter quelques sites devant abriter un « hôpital moderne ». Il visite, à cette occasion, les quartiers de Lubuye et Mukulu à Kichanga. Quelle est la source de financement? Mystère!

Ouvrons la parenthèse. Le 11 mai 2016, la Cour constitutionnelle est saisie par un groupe de députés nationaux étiquetés PPRD, le parti kabiliste. Ces parlementaires, avec à leur tête un certain Emmanuel Ramazani Shadary, demande l’interprétation du deuxième alinéa de l’article 70 de la Constitution dont la limpidité se passe de toute interprétation: « A la fin de son mandat, le Président de la République reste en fonction jusqu’à l’installation effective du nouveau Président élu ». Pour les kabilistes, leur  « champion » reste en fonction jusqu’à l’élection du nouveau Président. Fermons la parenthèse.

Deuxième acte. Au mois de juin 2016, c’est un « Kabila » rasséréné qui revient à Kalemie. Cette fois, c’est pour lancer les travaux de construction d’un « stade moderne » de 15.000 places à Mukulu. Coût: 10 millions $. La réalisation de cet ouvrage est confiée à la société chinoise CREC 9. La construction d’un « bateau moderne » de plus de 3.500 tonnes est également mise en route.

Troisième acte. Au cours du même mois de juin, d’autres « grands travaux » sont lancés. C’est le cas de notamment de l’élargissement de l’aéroport de Kalemie. La piste d’atterrissage passe de 1.750 à 2.500 mètres. Coût: 18 millions $. L’aérogare subi, dans la foulée, un « lifting ». Les travaux sont conduits par une entreprise du Groupe Forrest et la chinoise SZTC. Les deux sociétés sont chargées de construire une université.

« BLANCHIMENT »

« Joseph Kabila » en visite à Kalemie

Quatrième acte. En janvier 2018, soit onze mois avant l’organisation des élections générales, le « raïs » se rend à nouveau à Kalemie. But: inspecter l’évolution des travaux. Avide des « fermes », l’homme se fait bâtir un « ranch » à quelques encablures du village Lukwangulo. Pour la petite histoire, « Kabila » est « propriétaire » d’une dizaine de fermes. On peut citer notamment: Ile de Mateba, Kabasha, Kashamata, Kingakati, Kundelungu etc.

Cinquième et dernier acte. Le 26 septembre 2018, Richard Ngoie Kitangala, alors gouverneur du Tanganyika, fait une sortie médiatique tonitruante à Kinshasa. Tel un prestidigitateur, Ngoie sort de son « chapeau » un « Plan de développement – 2019/2024 » de cette province. Le projet est évalué à trois milliards $. Ni plus ni moins. Le problème? le gouverneur est apparu peu convaincant sur l’origine du financement. « Une partie viendra du gouvernement national. Les partenaires techniques et financiers apporteront l’autre partie », balbutia-t-il.

Pour la petite histoire, le Tanganyika, à l’instar de la majorité de provinces du pays, souffre d’un grave déficit en énergie électrique. La région ne compte aucune industrie. Certains observateurs de s’interroger si l’ « investisseur-fantôme » annoncé ne serait pas finalement « Joseph Kabila », en personne. Il semble que l’homme aurait plein de « cash » qu’il ne peut déposer dans des banques étrangères. Aussi, investit-il dans l’immobilier. Serait-on face à une vaste opération de blanchiment d’argent sale?

Des voyageurs en provenance du « Grand Katanga » signalent une présence massive de sujets somaliens. La gestion des stations d’essence serait leur activité de prédilection. On note également la présence massive de citoyens tanzaniens.

UNE QUESTION DE SÉCURITÉ NATIONALE   

On l’a écrit à maintes reprises, dans ces colonnes, que la fratrie « Kabila » considère le Congo-Kinshasa comme un « butin de guerre ». Nés en Tanzanie où ils ont grandi et même accompli le service militaire, Joseph, Jaynet et Zoé « Kabila » n’ont aucune attache affective avec ce pays qui les a sorti du néant.
Ceux qui ont eu à côtoyer « Joseph » assurent que celui-ci est fourbe et  calculateur. Il ne fait jamais rien pour rien.

Questions: Quel est le dessein qui se dissimule derrière les « investissements immobiliers » accomplis par l’ex-Président à Kalemie et ses environs? Pourquoi ce dernier a-t-il entreposé tout un arsenal dans cette contrée? Voilà une question qui est de nature à intéresser la sécurité nationale.

Huit mois après l’investiture de Felix Tshisekedi Tshilombo à la tête de l’Etat, force est de constater que les « hommes du raïs » continuent à occuper les postes névralgiques du pays comme si de rien n’était. A savoir: l’armée, la police, les services de renseignements civils et militaires. Sans omettre les organismes générateurs de recettes et la Banque nationale.  Aucune restructuration en profondeur n’a eu lieu à ce jour.

Le nouveau chef de l’Etat qui clamait sa volonté de « gouverner le Congo autrement » semble tétanisé par son devancier au point de s’accommoder des anciens collaborateurs de ce dernier. Des hommes et des femmes à la réputation sulfureuse.

A en croire « Jeune Afrique », l’ex-Président congolais va convoquer « prochainement » un « congrès de refondation » du PPRD. Il sera désigné président de ce parti.

Baudouin Amba Wetshi

39 thoughts on “Tanganyika: Que va faire « Kabila » à Kalemie?

  1. Amba Wetshi, arrête de jouer au jeu des malins comme le diable avec son équipe. En lieu et place de nous parler du Président de la République par rapport à sa tournée euro-américaine, tu nous ramènes plus loin avec les images de ton frère Kanambe. Tu veux dire aux congolais que le passage de Félix Tshisekedi à New-York est inaperçu pour toi! Hum ozalaka nayo mutu ya Lamuka musica! (Ahahaha….). Tu as longtemps mis la tête dans le sable, et là tout le monde peut maintenant voir le reste du corps dans son exhibition de la danse de Fayulu… Mawa!
    C’est ma dernière fois de consulter ton site que je croyait être là pour tous les congolais,mais hélas!

    1. @b.michel
      C’est un bonheur de savoir que vous n’allez plus consulter ce site.
      Ouf, allez, dégagez ! Allez voir du côté de Digitalcongo.net ou rejoindre vos frères dans la milice Ngomina à Minembwe. Des gens qui vous ressemblent y sont.
      Débarrassez le plancher !

    2. @michel.
      Etre de Lamuka, est-ce un crime? C’est plutôt un geste patriotique. On est du côté du peuple pour souffrir avec lui.
      Etre avec CACH-FCC, c’est être avec ceux qui ont commis des crimes économiques et contre l’humanité et leurs complice-alliés. Il n’y a que au Congo que les criminels et les complices et leurs alliés sont adulés. Le jour où BAW et le CIC.COM vont se trémousser au rythme de Djalelo Mulopwe… Certains congolais qui fréquentent ce site vont se sauver sur la pointe de pied.

      1. kolomabele,
        « Etre de Lamuka, est-ce un crime? C’est plutôt un geste patriotique. On est du côté du peuple pour souffrir avec lui.
        Etre avec CACH-FCC, c’est être avec ceux qui ont commis des crimes économiques et contre l’humanité et leurs complice-alliés… »
        Vous parlez de Lamuka de Katumbi, Bemba, Muzito… Ne vous ridiculisez pas jusqu´à ce point avec un schématisme, un manichéisme à la… FANATISME nde likambu !

    3. @b.michel,
      Bon debaras. CIC n’a pas besoin de propangadistes « CACHE » -FCC.
      Au lieu de nous cracher tes inepties sur CIC, sois plus utile et va plutot « fouiner » chez tes amis a la Presidence pour, entre autres, restituer au Tresor $15 Million de vos detournements et vols recents.

      1. Boniface
        et CIC n´a besoin que de propagandistes Apareco – Lamuka ? Kiekiekiekie ! BOKOKANI. Vous êtes pareils, même si vous vous combattez comme des gamins…

  2. Avez vous dit Tshilombo, « President »? Alors que les chefs de toutes les institutions de l’Etat defilent a Kingakati y faire allegiance a un Voyou.
    Et un « President » qui gouvernerait autrement….? Alors que son dir-cab vole $15 million du Tresor (comme jadis Boshab), et que Tshilombo n’y trouve rien d’anormal, et ne va pas « fuiner » dans de crimes au sommet.

  3. Quels sont les prérequis pour qu’une Démocratie soit admise dans la Communauté des Démocraties créée en 2000 à Varsovie ?… Parmi les 30 pays membres qui la compose actuellement, la RDC soi-disant République Démocratique du Congo-Kinshasa n’y figure pas… Selon Wikipédia l’objectif de cette Organisation Intergouvernementale est “l’initiative de la Communauté des Démocraties a pour but de forger un consensus international parmi les pays dévoués à l’ideal démocratique, ce afin de travailler ensemble pour soutenir et faire avancer la démocratie là où elle existe, et la défendre quand elle est menacée.” … Force est de constater que le Kongo RDC n’en est pas une, c’est une imposture sanguinaire, une dictocratie-démocrature diabolique, une démocratie des fosses communes connue du monde entier… La fratrie Kanambe (Hippolyte, Jeannette, Zoé) qui confisquen, y détient l’Imperium (effectivité du pouvoir) est une association des imposteurs Rwandais (alias Joseph Kabila, alias Jeannette Kabila, alias Zoé Kabila) se comportent en terrain conquis; se ballade paisiblement e Tanganyika au Kongo Central, de Kinshasa au Katanga, de l’Équateur au Grand Kivu car leur president protocolaire (Félix Antoine Tshisekedi Tshilombo) nommé par eux (IMPOSTEURS RWANDAIS) a décidé de ne pas fouiné dans leur passé soi-disant qu’il a beaucoup de travail pour l’avancement de l’Occupation étrangère contre les vrais Kongolais, c’est un truc de ouf (fou)… L’élite politico-intellectuelle-artistico-religieuse trop réactive, peu proactive est la première à blâmer car elle est aux abonnés absents pour dénoncer l’imposture qui a élu domicile au Grand Kongo, elle se contente malheureusement de commenter, d’analyser les actes politiques illégaux, illégitimes que posent les frangins Kanambe et leur fausse frangine comme si les Kongolais étaient dans une vraie démocratie… Jusqu’à quand ? Pauvre RDC… Ainsi soit-il… INGETA

    1. Quels sont les prérequis pour qu’une Démocratie soit admise dans la Communauté des Démocraties créée en 2000 à Varsovie ?… Parmi les 30 pays membres qui la composent actuellement, la RDC soi-disant République Démocratique du Congo-Kinshasa n’y figure pas… Selon Wikipédia l’objectif de cette Organisation Intergouvernementale est “l’initiative de la Communauté des Démocraties a pour but de forger un consensus international parmi les pays dévoués à l’ideal démocratique, ce afin de travailler ensemble pour soutenir et faire avancer la démocratie là où elle existe, et la défendre quand elle est menacée.” … Force est de constater que le Kongo RDC n’en est pas une, c’est une imposture sanguinaire, une dictocratie-démocrature diabolique, une démocratie des fosses communes connue du monde entier… La fratrie Kanambe (Hippolyte, Jeannette, Zoé) qui confisque, y détient l’Imperium (effectivité du pouvoir); est une association des imposteurs Rwandais (alias Joseph Kabila, alias Jeannette Kabila, alias Zoé Kabila) se comportent en terrain conquis; se balladent paisiblement de Tanganyika au Kongo Central, de Kinshasa au Katanga, de l’Équateur au Grand Kivu car leur president protocolaire (Félix Antoine Tshisekedi Tshilombo) nommé par eux (IMPOSTEURS RWANDAIS) a décidé de ne pas fouiner dans leur passé soi-disant qu’il a beaucoup de travail pour l’avancement de l’Occupation étrangère contre les vrais Kongolais, c’est un truc de ouf (fou)…

  4. @ Ndeko BAW,
    On n’a pas  » le temps de fouiner dans le passé  ».
    C’est le  »Grand-Prêtre No.2  » qui l’a dit.

  5. A Monsieur Baudouin : Je suis désolé de vous interpeller sur ce qui suit :
    Êtes-vous combattant ou journaliste parce que je suis complètement perdu ? Si vous êtes combattant, subséquemment, je concède à tout point de vue sur vos écris.
    Cependant, s’il faut prétendre que vous est journaliste alors là, il y a un grand souci. Quel article chargé des contractions ? Ci-dessous, je vais vous faire remarquer votre rejet en bloc de qui pourrait être considéré comme points positif pour le Congo parce que depuis longtemps vous vous refermer dans votre esprit de combattant de journaliste au lieu d’ être parfois le journaliste qui reflechi.
    1) Nés en Tanzanie où ils ont grandi et même accompli le service militaire, Joseph, Jaynet et Zoé « Kabila » n’ont aucune attache affective avec ce pays qui les a sorti du néant.
    2) Certains observateurs de s’interroger si l’ « investisseur-fantôme » annoncé ne serait pas finalement « Joseph Kabila », en personne. Il semble que l’homme aurait plein de « cash » qu’il ne peut déposer dans des banques étrangères. Aussi, investit-il dans l’immobilier.
    Ces deux points et d’autres arborent vos ratés et le manque profond du sens de journalisme. En effet, pour moi ces investissement qu’ils soient avec l’argent de blanchissement sont un plus pour le Congo. Kabila et consorts sont balubakat du Haut Lomami comme Mze Kabila leur père selon le chef coutumier de balubakat. Leur mere Sifa est de Maniema ( Sud Kivu). Voila que l’ homme a la recherche de l’identité choisi le Tanganyika pour investir. Voulez vous qu’ il investisse cet argent en Tanzanie ? veuillez donc revoir vos émotions. Puis-je vous rappeler que vous avez longtemps évolué a coté de Kengo, qui a aussi volé en blanchi l’ argent. Peux- il nous montrer même un petit investissement au Congo ? Congolais tika motema mbindu !!
    Kandolo

    1. Compatriote Kandolo,
      Qui vous a trompé à ce point qu’un journaliste n’avait pas le droit d’avoir des opinions ? Il y’a même des journaux dont on sait d’avance leur penchant à droite, à gauche, au centre. BAW journaliste a donc tout le droit de dénoncer ceux qu’il croit être nuisibles pour son pays, si c’est le cas.
      Il y’a à côté les faits, l’information recoupée que le journaliste livre à ses lecteurs, auriez-vous pris en défaut BAW sur l’authenticité ou la véracité de ses infos, merci de le lui signifier plutôt que d’y aller dans un réquisitoire qui brasse tout et rien.
      Ici vous n’avez trouvé qu’à lui reprocher sur des « Kabila » qui auraient eu le bonheur d’investir leur pactole au Tanganyka et pas vous soucier de l’origine délictueuse sur celui-ci. C’est votre choix mais souffrez que des patriotes trouvent des raisons de condamner un homme qui a foulé la première fois le sol de notre pays presqu’en guenilles avec ses bottes de jardinier de chef kadogo comme seul patrimoine se retrouve multimillionnaire voire milliardaire après 20 ans. Comment a-t-il fait pour accumuler cette fortune sinon en pillant le Trésor public ; ça ne vous choque pas mais beaucoup de Congolais, oui. « Motema mbindo » ezali alors wapi ?

    2. PS
      A noter que si BAW a fait bien état d’une possible opération de « blanchiment » d’argent sale, son article s’est d’abord concentré sur un « Emirat » fortifié que ‘JK’ se propose de créer au Tanganyika à coté de sa Tanzanie natale. Il y a abondamment investi en immobilier et infrastructures, aéroport, hôpital, stade et un Plan de développement couteux… De quoi créer un coin autonome super doté où il se claquemurerai au besoin loin du reste du pays et même des pauvres du coin.Tout cela sur le dos du pays et le lac qui promet à coté…

    3. @kandolo.
      Vous êtes d’accord avec BAW sur un point:l’enrichissement sans cause de Josephe Kabila et sa fratrie.
      Quels étaient leurs avoirs avant 1996? Leur papa exerçait quel métier? Etait-il chef d’entreprise?En étant au pouvoir pendant 18 ans,les Kabila se sont enrichis immensément. Ils sont devenus multimillionnaires en $. Ces millions viennent des détournements des deniers publics,de la corruption,de la fraude fiscale…Habitué à baigner dans une atmosphère d’antivaleurs, le peuple congolais ne bronche pas.Dans des pays où on sait distinguer le bien du mal,les choses ne se passeraient pas comme ça. Barack Obama,Nicolas Sarkozy et François Hollande,qui ont eu à diriger des pays riches, sont partis avec combien des M$,en quittant le pouvoir? Cherchent-ils à investir dans leurs patelins d’origine?
      L’autre a dit qu’il ne va pas fouiner dans le passé des gens. Il ne fera pas la chasse à l’homme. Les Kabila et leurs compères peuvent savourer tranquillement le fruit de leur rapine.Ils ont oublié que leur pater avait institué OBMA(offices des biens mal acquis).
      Au Congo,les criminels économiques et contre l’humanité ne sont pas inquiétés. Au contraire,ils sont adulés. CONGOLAIS, BOLOLE ELEKI. Buzoba eleki.

  6. Joseph Kabila a encore et toujours le contrôle du pouvoir central. Si jamais le dispositif mis en œuvre pour qu’il en soit ainsi venait à lui échapper, il aurait beau jeu de rebondir à travers une nouvelle aventure guerrière à partir de la province du Tanganyika. Le « blanchiment » d’argent sale ne serait donc pas la seule motivation possible de la présence de Joseph Kabila dans cette province après qu’il ait réussi à déployer un important arsenal militaire dans ladite province et qu’il ait hissé son frère à sa tête.

  7. Lu quelque part pour vous!
    RDC: Si Félix Tshisekedi fouinait dans le passé…
    Le 7 Juin 1982, Hissène Habbré renverse Goukouni Oueddei et prend la tête du Tchad. Il exécute ses opposants pour néttoyer le Pays de la gangrène. Samuel Doe ne fait pas dans la dentelle, non plus. Le tombeur de William Tolbert fait exécuter en public, attachés à des arbres, 13 ministres du gouvernement précédent afin de « purifier » le Liberia. Cependant, à la grande surprise de ces deux peuples et de tous ceux qui ont vécu pareille expérience, le sang a continué à couler et des dictatures en ont remplacé d’autres!
    Si Félix Tshisekedi fouinait dans le passé, Honoré Ngbanda répondrait de son influence sur les « hiboux », ces assassins cagoulés qui ont enlevé aux kinois leur sommeil dans les derniers jours du règne de Mobutu. Si l’actuel Chef de l’Etat Congolais revisitait le passé, Jean-Pierre Bemba s’expliquerait sur la marche de l’opposition réprimée dans le sang par sa milice sous son règne en tant que vice-président du régime 1+4 de Joseph Kabila. Si le Président Congolais ouvrait le livre du passé, il verra les traces de Moïse Katumbi dans les paradis fiscaux. S’il humait le passé, il sentirait l’odeur injustifiée des multiples maisons d’ Adolphe Muzito acquises sous sa primature [sous le régime Kabila]. Si Félix Tshisekedi prêtait l’oreille aux cris d’Adam Bombolé, la justice entendrait Martin Fayulu d’avoir vendu à $40.000, son vote qui a fait d’ André Kimbuta le gouverneur de Kinshasa.
    Pour éviter le séisme que cette chasse à l’homme provoquerait dans le paysage politique Congolais, Félix Tshisekedi dit: « Je ne ferai pas ce travail d’aller fouiner dans le passé…On peut repartir avec eux en se disant, si vous avez conmis certains impaires dans le passé, maintenant, c’est fini, c’est le temps de se racheter et montrer à notre peuple un nouveau visage et de nouvelles intentions… »

    1. @kandolo.
      A leur tour,ils ne manqueront pas de rappeler à FATSHI comment il est monté sur le tabouret présidentiel. Il est lui-même le fruit de la corruption,de roublardise et de la trahison.

    2. @Kandolo
      Merci d’avoir partagé ce  » Lu quelque part  ».
      Mais, très sincèrement, ne trouvez-vous pas que cette incantation est uniquement à charge contre Ngbanda et LAMUKA ?
      Quid de  » Kabila  » et ses Vichy-médiocres congolais ?
      Fouiner dans le passé est nécessaire pour réparer ce pays. C’est même une nécessité. Cela peut prendre la forme d’un Tribunal pénal international sur le Congo, pour -déjà- commencer à juger les faits documentés dans le Rapport Mapping et aussi, les autres atrocités, crimes contre l’humanité, fosses communes, assassinats, génocide… qui continuent d’avoir lieu devant nos yeux séchés, par exemple.
      Qu’en pensez-vous ? Sans réflexe tribal, si possible.

      1. « Mais, très sincèrement, ne trouvez-vous pas que cette incantation est uniquement à charge contre Ngbanda et LAMUKA ? »
        Pourtant Jo Bongos ne s´offusque pas des incantations uniquement à charge contre les autres !
        Oui, la justice est indispensable. Mais les assassinants… contre les Congolais, c´est avant le Rapport Mapping. Ce que certains Congolais ont fait au peuple congolais nécessite aussi justice.

    3. @ Kandolo
      Oui, continuons a « fouiner » et demander a ton Tshilombo et son V.K. de nous expliquer aussi la destination de $15 Million disparus du Tresor.
      Nous parions que c’est ce dossier que Tshilombo ne veut pas « fouiner »!

    4. Dans un État de droit, c’est d’abord la justice qui décide de la suite à donner aux délits et crimes commis et la loi c’est même la meilleure façon de gérer de façon saine les différents conflits sociaux et politiques. Si le PR décide de placer les affaires du pays au dessus de la loi en convoquant de son seul chef comment mener le pays on tombe dans un arbitraire qui lèse les uns et favorise les autres.Tshisekedi a décidé de ne pas fouiner dans le passé pour éviter selon vous un séisme qui embraserait le pays, c’est une option qui est à double tranchant si elle ignore d’autorité la justice et la réparation des victimes qui peut se retourner contre lui et surtout laisser le pays à la merci des plus forts. Ngbanda, Bemba, Katumbi, Muzitu, Fayulu mais aussi ‘JK’ et sa nombreuse clique sont des justiciables comme les autres, leurs éventuels délits et crimes passés devront si besoin passer au crible de la justice dans une procédure transparente et indépendante. Voilà ce que doit prôner un Magistrat Suprême garant du bon fonctionnement des institutions, le reste n’est qu’essais et erreurs qui risquent de nous faire retourner à la continuité dangereuse de l’ancien régime…

  8. L’effroyable imposture d’Hippolyte Kanambe dit « Joseph Kabila » et de sa fratrie a encore de beaux devant nous. Il est raconté que l’homme fait construire un navire de transport de passagers et de marchandises ainsi qu’un quai d’appontement à Kalemie, sur le lac Tanganyika, en vue d’établir une liaison avec le port lacustre de Kigoma, en Tanzanie; raison pour laquelle l’ex-kadogo a decidé de nommer comme gouverneur du Tanganyika son semi-lettré de frérot alias « Zoé Kabila Mwanzambala ». Monsieur « mille identities » possède des participations majoritaires dans des mines de lithium, d’or et d’étain.
    Et entre-temps notre Pétain national n’aurait pas le temps de « fouiner dans le passé » pour sanctionner cette famille d’imposteurs hors-la-loi.

    1. KUM,
      et vous, vous n´avez que le temps de radoter, de sucer vos vomis ? Vous avez le droit de « fouiner dans le passé » de NGBANDA, KABILA, BOSHAB, KALEV… et de les poursuivre en justice.

  9. Cher BAW,
    # La lecture de votre article m’indique que vous auriez du produire en même temps un décryptage de l’entretien de Tshisekedi à la presse française au terme de sa visite officielle en Belgique tant il est plus que jamais éloquent sur sa personnalité (trop bonasse ?), sa vision politique (simpliste ?) et son fonctionnement (une navigation trop à vue ?) à la tête du pays.
    # « Émirat de Tanganyika », une propriété des « Kabila » (c’est curieux je viens de Dubaï, un des Émirats Arabes Unis qui est la principauté de la famille Al Maktoum, ce sont tous des monarchies héréditaires, propriétés des leurs émirs). Kiekiekieee, celui du Tanganyika aura donc comme émirs les « Kabila ».
    # Trêve de plaisanteries, Tshisekedi a émis dans cette interview des propos qui révulsent et renvoient à sa conception non seulement vis-à-vis des « Kabila » et l’odieux passé qu’ils ont infligé au pays mais aussi entre les lignes comment il voit les relations d’un certain bon voisinage avec les pays qui nous entourent à l’Est et qui nous posent bien des problèmes depuis un moment, le Rwanda d’abord puis l’Ouganda, le Burundi et la Tanzanie.
    Notre nouveau PR oublie vite qu’il doit cohabiter avec son prédécesseur devenu néanmoins son partenaire mais en même temps (ancien ?) adversaire voire ennemi politique qui continue à maintenir une grande influence sur l’appareil sécuritaire et dispose de la majorité au Parlement et dans les assemblées provinciales. Une cohabitation singulière et risquée où il accepte de composer avec des responsables présumés de crimes de sang et de détournements de fonds et même jusqu’à avec des hauts officiers de l’armée et de la police responsables plus que présumés dans des crimes de guerre, des massacres ou la répression de ses propres militants et d’autres. Selon lui, le prix à payer pour la paix, comme il l’a répété face aux journalistes français.
    # Tout d’un coup, contrairement à ses diatribes dans l’opposition, il reporte sa confiance personnelle à Yuma sous prétexte qu’il n’aurait pas la preuve des accusations formulées contre lui laissant aux instances spécialisées qui ne l’ont jamais rien prouvé dans ce sens d’en faire la démonstration.
    Il n’a pas « à fouiner dans le passé » pour sanctionner les responsables de crimes économiques commis sous l’ère de ‘JK’ a-fortiori lui-même. Voilà où nous en sommes alors que notre Tshilombo National crie à qui veut l’entendre son combat acharné contre la corruption. Un programme quasi contradictoire et une morale politique qui semble avoir changé de tout au tout de l’opposant au président quitte à faire le deuil du besoin de justice exprimé par la population. Allez-y comprendre quelque chose pourvu que le résultat tombe, nous consolerons-nous…
    # Et ainsi de suite jusqu’à cette espèce de pantalonnade dans la défense de la séparation des pouvoirs qu’il convoque dans la fameuse affaire de 15 millions tout en en parlant lui-même (quelle risible ironie !) et à trouver tout à fait normales dans un pays bien administré les rétrocommissions contre les détournements…
    Etc, etc…, on en tire presqu’une vérité et sinistre s’il en est : ainsi parti avec l’indifférence assumée envers les crimes passés et face à un bon voisinage forcé de notre nouveau Président avec les États nous environnant à l’Est, l’Émirat de Tanganyika des émirs « Kabila » risque d’avoir de beaux jours. A quoi sert-il alors d’avoir un État central ?
    Pauvre Congo !!!

    1. @Ndeko Nono
      De mon point de vue, quiconque a suivi cette interview aura constaté deux choses :
      1. La conception de l’exercice du pouvoir de ce président s’avère être une  » Coop  ». Un criminel célèbre rwandais aurait dit :  » Vous voyez ce que donne le pouvoir ?  ».
      2. Un vide sidéral en connaissances historiques qui fondent toute compréhension et pratique de la gouvernance d’une nation.

  10. MES CHERES SOEURS ET FRERES EN CHAIR ET EN OS!
    AVANT TOUT, JE VAIS VOUS DIRE UNE CHOSE: NARRER UNE HISTOIRE, SUJET POLITIQUE, ECONOMIQUE OU SCIENTIFIQUE D’UNE FACON ACADEMIQUE EN AMDOUANT, EN LOUANT, EN APPLAUDISSANT, EN FLATTANT..N’EST PAS MON STYLE.
    MON STYLE C’EST DE L’HUMOUR, CRITIQUES, SATIRES, STYLE COMIQUE.. TOUT CELA POUR FAIRE OUBLIER LES SPLEENS ET SURTOUT APPORTER LA JOIE AUX COMPATRIOTES EN COURROUX ET EN DETRESSE.
    COMME DISENT NOS VOISINS DES MILLES COLLINES: ORINGA ORINGA TE ETARI YO EH! EST-IL QU’AVEC CES STYLES JE SUIS TOUJOURS DANS MA PEAU COMME UN POISSON DANS SON AQUARIUM.
    PAR AILLEURS, MERCI D’AVANCE A TOUS LES ANALYSTES POLITIQUES, ECONOMIQUES, AUDITEURS ET TOUT COURT LES INTERNAUTES, INTERVENANTS QUI M’ECOUTENT, QUI M’INSULTENT TOUT BAS ET TOUT HAUT DANS LEURS COEURS, JE LEUR DIS DE TOUT COEUR: UN GROS BISOUS, BISOUS! BISOUS! MAKE LOVE BETWEEN US AND NOT WAR!
    INDEED, IN GERMAIN WE TRUST! BUT WE DO NOT TRUST HIPPOLYTE KANAMBE ALIAS JOSEPH KABILA. LISTEN ME Mr. HIPPOLYTE KANAMBE ALIAS JOSEPH KABILA, NOBODY IN DEMOCRATIC REPUBLIC TRUST YOU! WHY, NOBODY TRUST ME AND MY FAMILY?
    MAIS MA FOI, D’OU VIENNENT TOUS CES GENS LA? QUI SONT LEURS AMIS D’ENFANCE, D’ECOLE, DU QUARTIER? LEURS ANCETRES D’OUVIENNENT-ILS? TOUJOURS PAS DE REPONSE, ILS PREFERENT REPONDRE DANS UN LANGAGE DE RIKUKUMA ( LIKUKUMA ). D’AILLEURS, EN LISANT LES COMMENTAIRES DE CERTAINS FANATIQUES KONGORAIS AVEUGLES DE LA KABILIE, IGNORANT DE L’HISTOIRE DU GRAND KONGO, NE EN 1997 QUELQUE PART DANS LE MAQUIS DE FIZI BARAKA, GRANDI A KINSASA, VEULENT NOUS FAIRE CROIRE QUE LEUR EMPEREUR  » JOSEPAH KABILA DE SON VRAI NOM HIPPOLYTE KANAMBE  » EST BEL ET BIEN KONGOLAIS EN CHAIR ET EN OS. EH NGE, NGEKELE LUVUNU KIBENI, NGE BIKA LUVUNU KO! BONI BORINGI KOKOSA BISO BOYE KO! KIE, KIE, KIE, QUELLE INVENTION EN CE 21eme SIECLE AUTOUR D’UN FANTOME OU D’UN INCONNU QUE LE GRAND KONGO N’A JAMAIS ENTENDU? LA VRAIE FAMILLE DE MZEE, SES ENFANTS BIOLOGIQUES ET CONSORTS, ILS SONT JETES DE FORCE EN EXIL SOIT ONT ETE ELIMINES, TEMOINS ENCOMBRANTS POUR LA KABILIE.
    FABRIQUER, FABRIQUER COMME VOUS VOULEZ VOTRE HISTOIRE A DIGITALCONGO MAIS PAS ICI A CIC ETDANS D’ AUTRES MEDIAS SERIEUX, LESQUELS NE DISENT QUE LA VERITE RIEN QUE LA VERITE.
    ET OUI, CETTE FRATRIE DE LA KABILIE SE COMPORTE EN MAITRE ABSOLU VOIRE MEME COMME PROPRIETAIRE TERRIEN DU GRAND KONGO.
    ON DIT QUOI SUR LA KABILIE ET D’OU VIENNENT-ILS ET QUI SONT-ILS?
    CROYEZ-VOUS QUE HIPPOLYTE KANAMBE EST PARTI OU COMPTE PARTIR A KALEMIE POUR CHERCHER LA FEMME OU JOUER CASINO? WAYA, IL EST PARTI POUR UN AUTRE OBJECTIF, DIEU SEUL CONNAIS LES MAGOUILLES DE CET HOMME TAISEUX.
    ON DIT QU’ILS CE SONT TRANSFORMES EN CATHECHISTES OU EN CATHECHUMENES SORTIS DE L’ECOLE PUBLIQUE OF KINGAKATI POUR CATECHISER OU ENSEIGNER LA SAINTE BIBLE AUX NAIVES ET NAIFS KONGOLAIS SELON L’EVANGILE SAINT IMPOSTEUR:  » LES TERRES DE LA TANGANYIKA ET MINEMBWE  » APPARTIENNENT A LA FRATRIE KABILA, KIE KIE KIE! KIADI KIBENI KUNA KONGO DIETO!
    ON DIT QUOI? POUR NOUS FAIRE GOBER DE N’IMPORTE QUOI, ON DIT QUE LE VRAI PRESIDENT FULL NUMBER ONE DU GRAND KONGO DOIT EFFECTUER UN VOYAGE INNOFFICIEL A KALEMIE CITY, TANGANYIKA, CURIEUSEMENT DANS CE COIN DU PAYS DE L’INFATIGABLE ORATEUR DE LA LANGUE DE MOLIERE Mr. ZOE A ELU DOMICILE ET LE BIG BROTHER COMPTE Y POSER LA PREMIERE PIERRE DE LA REPUBLIQUETTE OF TANGANYIKA DONT LA CAPITALE SERA KALEMIE CITY A L’EXEMPLE D’UNE AUTRE REPUBLIQUETTE DEJA EXISTANTE EN CATIMINI SOUS LE NOM  » REPUBLIC OF MINEMBWE ». HEIN! COMME ILS SONT RAFFINES CEUX PETITS MALINS POUR AVOIR MORCELES LE GRAND KONGO EN PETIT MORCEAU DANS LE BUT DE REALISER LEURS FORFAITS CACHES DANS LES TIROIRS DE KINGAKATI AVEC LA CONNIVENCE ET UN GRAND COUP DE POUCE DE LEUR FAMEUX MINISTRE DE LA CENTRALISATION QUOI! AH BISO BA KONGOLAIS BAZUA BISO KAKA BA NGOROBE, LES VRAIS YUMA!
    ON DIT QUOI POUR CES DEUX REPUBLIQUETTES? ON DIT CES DEUX REPUBLIQUETTES SERONT PROCLAMMEES LE MEME JOUR, LE JOUR J A LA STUPEFACTION DE TOUS LES KONGOLAISES ET KONGOLAIS.
    ALORS, ON DIT QUOI DE NOTRE MUANA MBOKA PRESIDENT Nr. 2, A MOITIE PRESIDENT DU GRAND KONGO?
    ON DIT QU’IL A DEJA FOUINE, FOUINE, FOUINE PARTOUT MEME AU CIEL ET EN ENFER. IL N’A PAS TROUVE DES TRACES DE PROCLAMMATION DANS LES JOURS, MOIS OU ANNEES AVENIR DE LA  » BANANA REPUBLIC « .
    ON DIT QUE, POUR LE MUANA MBOKA PRESIDENT A MOITIE, C’EST DU MAYI YA MOTO ETUMBAKA ERAMBA TE! C’EST DU MOKOMBOSO AZANGA MOKIRA. AH BON C’EST ERAMBA ET DE MOKIRA!
    ON DIT QUE DANS CES DEUX REPUBLIQUETTES NON ENCORE PROCLAMMEES, LA NUIT TOMBANTE , ON COMMENCE A ERRIGER LES FRONTIERES. LES KONGOLAIS ET KONGOLAISES DE SOUCHE, LES BAKOLO YA MBOKA, LES BAKOLO YA MABELE COMMENCENT A DEGUERPIR, ERRENT DANS LA FORET, MEURENT DE FAIN, MANQUE DE TOUT ET NE SAVENT A QUEL SAINT SE VOUER.
    ON DIT QUOI A PROPOS DE HALF PRESIDENT NUMBER TWO OF DEMOCRATIC REPUBLIC KONGO?
    ON DIT QU’IL A FOUINE DAVANTAGE ET NE VOUDRAIT RIEN ENTENDRE DE CETTE AFFAIRE DE MANDORA AZANGA ROBANZO, DE BIROBA ROBA. POUR LUI C’EST DU BUANGA NTU QUOI!
    AU FINISH, ON DIT QUOI! SELON LA CITATION DU COMPATRIOTE  » MUFUNCOL ON DIT  » LIKAMBO YA MABELE, EZALI LIKAMBO YA MAKILA « .
    BA TATA, BA MAMA, BA NLEKI, KIBUTI, LIZIBULA MESO! KA LUNIMBA KO!
    QUI VIVRA, VERRA!
    JE M’ARRETE-LA!
    PLEASE NO STUPID COMMENTS ARE NEEDED HERE. BE GENTLEMAN ON MY WAY OF THINKING! PLEASE, THINK ABOUT  » FREEDOM OF SPEECH= MEINUNGSFREIHEIT  »
    ALSO, DO NOT FORGET:  » FREEDOM OF SPEECH ALLOWS INDEPENDENT MEDIA LIKE CIC AND OTHERS TO EXIST, ISN’T  »
    KEIN PLATZ FUER VERRAETER UNSER VATERLAND! FREIHEIT FUER KONGO!
    AND NOW, IMPEACHMENT, IMPEACHMENT ON BOTH PRESIDENTS!
    BISOUS! BISOUS! BISOUS!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!

  11. @ BAW: Jalousie mal placée envers les KABILA.
    @ Tous les Kongolais qui se reconnaisent sous domination rwandaises, achetez des billets sur Rwandair online, bon prix, vol regulier Kinshasa-kigali et allez y reclammer votre independence. Laissez les CONGOLAIS construire leur pays y compris le Tanganyka.

    1. @minue itoka,
      Ubwenge sans frontières !
      En kinyarwanda, iminwe itoga veut dire les mains sales.
      A mon avis, vous n’êtes pas loin d’avoir  » iminwe itoga  » au lieu de minue itoka.
      Toyebi bino. Totimbela bino… ti na suka, bande d’assassins !

  12. BAW écrit :
    « Le nouveau chef de l’Etat qui clamait sa volonté de « gouverner le Congo autrement » semble tétanisé par son devancier au point de s’accommoder des anciens collaborateurs de ce dernier. Des hommes et des femmes à la réputation sulfureuse.
    Mais c´est lui qui définit ce qu´il entend par « gouverner autrement ». BAW ne pousse pas sa réflexion un peu loin. Des gens à RÉPUTATION SULFUREUSE sont aussi nombreux dans LAMUKA. Qui était 1er Ministre pendant qu´on tuait CHEBEYA et TUNGULU dont la mémoire est ‘monopolisée’ par certains aujourd´hui ? Qui identifie qui ? Qui est ‘habilité’ à identifier les « collabo », à déterminer qui peut venir au sein de la diaspora congolaise tenir des réunions ? MUZITO – que Boketshu et co. avaient accueilli à bras ouvert sans exiger RÉPARATION – n´a-t-il pas récemment affirmé toute honte bue qu´ »ILS » allaient destabiliser le pays pour EMPÊCHER la venue des investisseurs. Il n´y a pas eu de tollé. « ILS », ce ne sont pas des personnes à réputation sulfureuse ?

    1. @Procongo
      Je sais BAW journaliste plutôt engagé pour la cause de son pays mais je ne le connaissais pas porte-parole de l’opposition Lamuka au point qu’à chaque fois qu’il fait l’analyse d’une situation il devrait le faire à l’aune ou en comparaison avec Lamuka et ses animateurs.
      Me voila ainsi Gros-Jean comme devant moi qui croyais que depuis le 24 janvier 2019 le pouvoir au Congo/Zaïre était détenu par une coalition CACH-FCC qui lie le nouveau Président à son prédécesseur. Ce sont donc ces derniers qui sont les premiers responsables de la conduite effective du pays selon leur programme et que les autres sont dans l’opposition à jouer tant bien que mal le contre-pouvoir…
      Et si en plus le pouvoir refuse de « fouiner dans le passé », qui sommes-nous pour chercher des poux à certains et non à d’autres, kiekiekieee ?

      1. Nono
        1. « … je ne le connaissais pas porte-parole de l’opposition Lamuka »: Personne ne l´a présenté ainsi. Nono, lamuka et arrêtez de rêver.
        2. « … au point qu’à chaque fois qu’il fait l’analyse d’une situation » : N+ avez-vous pas remarqué la ‘supercherie’ dans vos propos ? Votre « à chaque fois ». C´est pour faire dire à l´autre – et vous le faites souvent ! – ce qu´il ne dit pas.
        3. « … dans l´opposition à jouer tant bien que mal le contre-pouvoir »: Hahahahahaha, dixit le fanatique inconscient. Seulement eux. Les autres ne jouent pas tant bien que mal leur rôle ? Vos posts sont amusants.

    2. @ ProCongo (ou « ProKinga-kati »),
      Tous ceux que cites ici ne sont pas au pouvoir aujourd’hui, et n’ont pas fait des promesses-bidon du genre « Peuple d’Abord » tandis que la nuit, ils s’activent a voler $15 Million en moins de 8 mois au sommet.
      Va donc fabriquer d’autres excuses pour CACH-er votre Kleptocracie !

      1. Marcel Munduki
        Ils ne sont pas au pouvoir et ils ne font pas partie du groupe de « recrutables » pour neutraliser Kabila (dixit Ambongo) ? C´est clair que les personnes que j´ai citées n´ont pas fait de promesses-bidon du genre ‘Peuple d´abord’, mais plutôt des promesses plus que bidon, car basses, criminelles et sadiques du genre : « Nous allons destabiliser le pays pour empêcher la venue des investisseurs ». Ils sont prêts à occasionner des morts pour le pouvoir. Kindoki déclaré avec délectation (se pourléchant les babines !). La liste des gens à réputation sulfureuse est longue. C´est curieux que cela te dérange. Va apprendre à objecter !

  13. On croirait que dans la tête de KABILA retentit chaque jour l´affirmation de FAYULU :
    « Monsieur Kabila est citoyen congolais, il a sa place ici au Congo , il FERA CE QU´IL VOUDRA. »

Comments are closed.