RDC: la MONUSCO confirme avoir transporté le pasteur Ekofo de Kinshasa à Entebbe

La MONUSCO confirme que le pasteur Ekofo de l’Eglise du Christ au Congo (ECC) a voyagé samedi dernier à bord d’un de ses avions de Kinshasa-Entebbe (Ouganda), sur demande de l’intéressé. Cette précision a été apportée par la porte-parole de la Mission onusienne à Radio Okapi jeudi 8 février, à la suite des informations faisant état de la disparition de ce pasteur protestant.

« Il est vrai que la MONUSCO a délivré un titre de transport au pasteur pour un vol entre Kinshasa et Entebbe, sur un vol régulier de samedi dernier », a affirmé la porte-parole de la MONUSCO, Florence Marchal.

Elle a toutefois précisé qu’il s’agissait d’une procédure tout à fait normale: « Ce n’est pas un cas exceptionnel. Entre 10 et 30% de passagers des vols quotidiens de la MONUSCO sont des personnes, des passagers qui ne sont pas de personnels des Nations unies […] Nous avons délivré un titre de transport entre Kinshasa et Entebbe sur la base de la demande du pasteur ».

Mme Marchal dit toutefois ignorer la destination finale de François-David Ekofo. « Le fait de délivrer ce titre de transport n’implique pas que nous soyons au courant de la suite du voyage du pasteur », a-t-elle poursuivi.

Cette information a été confirmée par l’ECC ce même jeudi. Mais, dans un communiqué publié la veille, le président de l’Eglise du Christ au Congo disait être sans nouvelles de son pasteur Ekofo depuis le dimanche 4 février 2018.

Le révérend Ekofo Bonyeku, officiant du culte célébré à l’occasion de la commémoration du 17e anniversaire de l’assassinat de Laurent-Désiré Kabila, le 16 février, est devenu célèbre pour avoir appelé les dirigeants de la RDC à restaurer l’autorité de l’Etat sur l’ensemble du pays. Il a appelé les dirigeants congolais au véritable nationalisme et à se mobiliser pour léguer à la génération future un pays où l’Etat existe réellement.

 

Source: Radio Okapi, 08.02.18
© Congoindépendant 2003-2018

11 réflexions au sujet de « RDC: la MONUSCO confirme avoir transporté le pasteur Ekofo de Kinshasa à Entebbe »

  1. Et vous de la MONUSCO qui travaillez avec son pion Nangaa, et louez ses progres-bidon, esperez que le Voyou de Kingakati illegalement au sommet, et voulant s’y eterniser dans le sang, organisera les Elections le 23 Decembre?

    1. Cher Jean-Robert Muzuri,

      Quand je travaillais en République Centrafricaine, j’avais côtoyé dans le cadre de mes fonctions le Colonel Clément Bitangalo, le commandant du contingent des casques bleus congolais dans la ville de Bambari. Avant de devenir un casque bleu, il revenait du front de l’est de notre pays. Voici la confidence qu’il m’avait faite un jour : « Quand je voyais les casques bleus agir dans notre pays, je me posais mille et une questions sur leur présence. Je critiquais toujours leur attitude. Mais depuis que je suis devenu moi-même un casque bleu, j’ai tout compris. La première chose que je vais faire si jamais je dois retourner à l’est du pays, c’est de leur présenter mes excuses pour mes critiques qui ne se justifiaient pas maintenant que je connais les règles d’engagement des casques bleus ». Les Missions de maintien de la paix des Nations Unies sont dirigées par des êtres humains qui peuvent commettre des erreurs. Des interférences des puissants peuvent parfois compliquer la donne. Mais ce qui est surtout important à retenir, c’est que ces missions ne se substituent pas aux autorités des pays concernés. Elles appuient leurs efforts à redresser leurs nations. Si ces autorités n’ont aucune volonté politique d’aller de l’avant, il ne faut pas blâmer les Nations Unies. Les Nations Unies étaient au Liberia. Elles étaient et demeurent au Congo-Kinshasa. Apres deux législatures, le Liberia a connu l’alternance. Mais le Congo-Kinshasa ne l’a pas connue. Où est la faute ?

  2. Tout en félicitant la MONUSCO pour l’évacuation de la fournaise congolaise du vaillant évèque Ekofo, j’aimerais inviter l’ONU dont dépend ladite MONUSCO à une profonde réflexion, ou mieux, à une autocritique de son rôle réel au Congo.

    Le cas de Monseigneur Ekofo n’étant qu’un iceberg devant un océan de violations des droits fondamentaux de l’homme au Congo, ce pays dont cette ONU sait pertinemment qu’il se trouve occupé par le Rwanda, quel est le sort des millions de congolais résignés au seuil de l’esclavage pendant que de leurs richesses volées, les autorités rwandaise bombent ouvertement le torse? N’est-ce pas une monumentale hypocrisie et même un crime de la part cette ONU de maintenir des milliers d’hommes avec matériel performant, et contempler passivement ce qui serait la plus grande tragédie du siècle, si pas du millénaire?

  3. @ Jean Robert Muzuri
    Et si ce voyou de Kingakati organise les élections le 23 décembre, qui remportera ces élections selon vous ???
    Vous croyez vraiment que la situation tragique et ubuesque actuelle se prête encore aux élections ????
    Vous croyez vraiment que cette vermine que nous avons laissé entrer chez nous grâce au DIALOGUE INTERCONGOLAIS de SUN CITY quittera le Congo par des élections ????

    1. TU SEMBLES N’AVOIR PAS COMPRIS L’IRONIE DU MESSAGE DE NOTRE COMPATRIOTE JEAN-ROBERT MUZURI CI-DESSUS QUI MET A NU L’HYPOCRISIE NOTOIRE DE LA MONUSCO.

      QU’EN DEPLAISE A MAYOYO BITUMBA-TIPO QUI LUI AUSSI TAPE DANS L’AIR, LA MONUSCO N’EST Q’UNE BANDE DE FAINEANTS AYANT INTERET A MAINTENIR LE STATU-QUO CHAOTIQUE AFIN DE JUSTIFIER LEUR PRESENCE BUDGETIVORE EN RDC. « NO KABILA…NO JOB »…

  4. A Entebbe ? Rien que ça ? Et pourquoi pas à Kigali, tant qu’on y est ?

    Et où l’avez-vous laissé ? Dans un salon de l’aéroport ? Ou bien l’avez-vous transféré dans un vol en partance de Papouasie-Nouvelle-Guinée ?

    Nous avons le droit de savoir. Dites-nous tout.

  5. En fait il y a lieu de se demander à quoi joue la Monusco. Tantôt suppôt de l’homme aux 1000 identités et de ses mentors du Tutsi-power; tantôt faisant semblant d’être du côté de ces damnés de la Terre!

  6. HEIN! ENTEBBE? EST-CE NORMAL CA? LE PAYS OU VIENT TOUS LES MALHEURS DU KONGO!
    BREF, DANS CETTE AFFAIRE-LA D’ENTEBBE, JE VOIS LA TACTIQUE DE TUTSI-POWER MUSEVENI TRANSFERER NOTRE HEROS Mgr DAVID FRANCOIS EKOFO CHEZ LE TAXIMAN POUR FINALEMENT REJOINDRE LE GRAND COLONEL MAQUISARD, LE REVOLUCIA JOHNY TSHIBANGU.
    QUAND ATTENDEZ-VOUS BANA MONGALA, BANA KASAI? VOILA L’OCCASION VOUS OFFERTE SUR UN PLATEAU EN OR COMME LEITMOTIF POUR EN FINIR AVEC CE REGIME SANGUINAIRE SOKI TE BAKOSILISA NOS VRAIS OPPOSANTS ET INTELLECTUELS. NOUS SERONS TOUS ECRASES SANS PITIE.

  7. La Monusco n’a pas à faire d’autocritique car elle joue bien son rôle, celui qui lui a été confié par la « communauté internationale », c’est-à-dire l’Occident avec en tête les Etats-Unis, rôle qui est de couvrir le pillage sans précédent du Congo par les multinationales et autres rapaces internationaux.

    C’est nous qui ne comprenons rien et continuons à croire que l’ONU s’occupera de notre sort! On est déjà sorti de la Guerre froide!

Laisser un commentaire