RDC : le député Jacques Djoli fustige la part allouée à la défense dans le budget 2022

Sécurité

Ph. ACTAULITE.CD

Le député national Jacques Djoli a centré son intervention sur l’aspect sécuritaire à la plénière de ce lundi 15 novembre consacrée à la présentation du projet de loi de finances de l’exercice 2022 par le Premier ministre Sama Lukonde Kyenge.

Il fustige notamment la part de 3,5% de dépenses allouée à la défense contre 38,21% pour les services généraux dans l’administration.

« Le gouvernement, dans son programme, s’était donné comme objectif, de reconstruire notre système de défense, de renforcer l’autorité de l’Etat et de résoudre les défis sécuritaires. Lorsque nous lisons le budget précédent, il y a une explosion de dépenses dans les ministères dits de fonctionnement ou des services généraux. On nous parle des taux d’exécution et de dépassement qui arrivent à 219 ou 253%. Dans l’actuel budget, les services généraux dans l’administration vont prendre 38,21% de dépenses. Les ministères de finances et du budget, qui préparent le budget, eux-mêmes se donnent 11% et qu’est-ce qu’on donne à la défense : 3,95% », a-t-il déclaré devant ses collègues à la suite de la présentation du ministre.

Et de rappeler :

« Nous sommes un pays en guerre. Nous sommes un pays où l’armée n’est pas équipée, ni habillée. Comment pouvons-nous créer les conditions de notre disparition en tant que nation ? L’ensemble des services de l’Etat ont vu leur rémunération être augmentée sauf l’armée. Ce n’est pas normal. Là, on a besoin des effectifs, du recrutement, de la formation. Notre part du budget avoisine 0,7% du PIB  lorsque le Rwanda arrive à 2% de leur PIB … ».

Ce projet de loi de finances est évalué à 20 682,6 milliards de Francs congolais (CDF), soit un taux d’accroissement de 41,5% par rapport au budget initial de l’exercice 2021 chiffré à 14 620,5 milliards de CDF.

Dans ce projet de budget, le gouvernement a prévu 500 milliards de francs congolais pour le début des opérations électorales et 250 milliards de francs congolais pour le recensement et l’identification de la population. Ces fonds sont à retrouver dans la rubrique des crédits prévisionnels.

ACTUALITE.CD

4 Commentaires on “RDC : le député Jacques Djoli fustige la part allouée à la défense dans le budget 2022

  1.  »Les ministères de finances et du budget, qui préparent le budget, eux-mêmes se donnent 11% et qu’est-ce qu’on donne à la défense : 3,95%. »
    NINI TOSALI TE ?
    On attend les talibantaba très actifs sur ce site nous expliquer cette ineptie.

  2. Et aussi,un édito de BAW,bien fouillé,nous seriait d’un plus……
    Budget de défense au rabais,dépassement budgetaire de plus de 300% à la présidence,l’IGF qui contrôle à la tête du client,l’enseignement qui est oublié…etc,etc
    Qu’en pensez-vous,mon brave plumier de CongoIndépendant?
    Patriotiquement.

  3. DEFENSE ET BUDGET
    L´absence d´ambition dans le domaine de la défense est plus que visible avec ce budget.. 4 % du budget quand 2 ministères (Finances et Budget) peuvent obtenir 11 % ? Incroyable á lire ceci.
    Pour quelle raison le ministre des finances serait-il plus important quand l´Est du pays est dans une guerre permanente, facteur qui fait obstacle aux investissements des entreprises internationales?
    Pour quelle raison, l´actuel président du Congo refuse ouvertement, explicitement d´investir dans la défense du Congo afin de sécuriser notre peuple, nos ressources minières et l´integrité de notre territoire nationale?
    Même avec le 11 % qu´on accorde aux deux ministères, c´est aussi insufisant quand il suffit de de reduire de 50 % le budget de l´Institution Président de la République, de 50 % le budget du Parlement (Senat et Assemblée nationale) et de 50 % le fonctionement du gouvernement pour être capable d´obtenir des équipements militaires modernes ..hélicoptères pour augmenter la mobilité, drones de combat et de reconnaissance pour augmenter les capacités informationnelles et la puissance de feu.. primes de combat pour chaque militaire dans les opérations et commencer la construction des infrastructures pour une « défense de proximité) sous la forme de deux grandes bases militaires á Kisangani et Kindu afin de racourcir le temps d´intervention des troupes.
    ABSENCE D´AMBITION OU TRAHISON?
    C´est la question que mister BAW devrait rechercher la réponse.
    Observez que notre président a été en visite en Europe plusieures fois et jamais il n´a été au siège de l´OTAN pour demander une aide militaire en faveur du Congo.. Jamais le président Felix n´a été devant le Parlement de l´UE pour faire un speech sur la longue guerre de 20 ans au Congo, jamais pendant ses voyages en Allemagne, il a été visiter le siège d´AFRICOM.. même pendant le G7, le président pouvait bien s´adresser á toutes ces puissances planètaires et expliquer combien son peuple a grandement besoin d´une aide militaire afin d´en finir avec cette guerre de 20 ans.. NADA, rien..

  4. Faut-il aller à Harvard, Stamford, Cambridge ou avoir fait Saint-Cyr pour comprendre que le KONGO-ZAÏRE est occupé politiquement, militairement, sociologiquement, spirituellement et que la politique faite dans un pays occupé ne pourra jamais le libérer totalement ?… Nous (Combattant Résistant de l’Ombre) persistons et signons encore et encore si Jacques Djoli, André Mbata et Evariste Boshab sont des Professeurs d’Université de Droit Constitutionnel, les comédiens (Vue de Loin, Mbatasiala et Saï Saï) le sont aussi… Comment ne peuvent-ils pas comprendre que le KONGO-ZAÏRE baptisé faussement RDC alors qu’elle n’est démocratique que de nom est Sous-Occupation, si eux qui dispensent le Savoir aux étudiants ne le comprennent pas, par quelle magie leurs étudiants, les wewas et shegue le comprendront ? Le député Jacques Djoli fustige la part allouée à la défense dans le budget 2022, mais oublie-t-il que les FARDC (Forces Armées Rwandaises Déployées-Disséminées au Congo-Kinshasa) infiltrées et commandées par les Officiers Banyarwanda ne défendent pas l’intégrité territoriale de la RDC occupée comme le stipule la Constitution de Liège taillée sur mesure pour l’Occupation Rwandaise ?… Les ressortissants Kasaïens de l’Udps (Union des Démons Proches de Satan) signalent la présence des Soldats Rwandais dans le Grand Kasaï, Jacques Djoli veut-il encore l’augmentation du Budget de la Défense du Gouverne et ment d’Occupation pour que le Système Empire Hima Tutsi et leurs Soldats Banyarwanda qui ont quadrillé notre pays et ont placé plusieurs bases militaires et stations d’écoutes stratégiques y restent éternellement ?… Un proverbe Français dit « Science sans conscience n’est que ruine de l’âme » [cela signifie que la Science doit être soumise à la moralité pour éviter les débordements, par exemple la BOMBE ATOMIQUE, grande decouverte chimique qui a fait beaucoup de victimes]… « Quittez les Institutions d’Occupation Rwandaise  » dixit Honoré NGBANDA… Ainsi soit-il… INGETA

Comments are closed.