RDC: les membres de la presse présidentielle placés en garde à vue viennent d’être libérés

Les trois membres de la presse présidentielle qui étaient placés en garde à vue par le Conseil national de sécurité (CNS) depuis samedi 25 juillet dernier viennent d’être libérés, apprend-on des sources d’ACTUALITE.CD.

Il s’agit d’un journaliste de la télévision nationale (RTNC) attaché à la présidence, Patrick Mukuy, ainsi que deux cameramen Roger Diey et David EKabani.

Ils étaient soupçonnés d’avoir fait fuiter le dernier discours du Chef de l’Etat sur la levée de l’état d’urgence.

Quelques minutes avant la diffusion du discours de Félix Tshisekedi sur la levée de l’état de d’urgence, un audio d’une minute avait été partagé sur les réseaux sociaux.

 

ACTUALITE.CD

2 thoughts on “RDC: les membres de la presse présidentielle placés en garde à vue viennent d’être libérés

  1. Trois membres de la presse présidentielle soupçonnés d’avoir fait fuiter le dernier discours du Chef de l’Etat sur la levée de l’état d’urgence – un audio d’une minute avait été partagé sur les réseaux sociaux avant l’annonce officielle -, ont été mis en garde puis libérés tandis que Giscard Kusema, directeur adjoint de la presse présidentielle, également suspect a été privé de ses téléphones pour des raisons d’enquête.
    Certains parmi lesquels beaucoup de sympathisants Udps ont crié à un complot contre Tshisekedi notamment venu de l’UNC dont serait proche Kusema. Ne s’agit-il pas simplement des négligences et autres maladresses de gestion tant on peut se demander où se trouve le bénéfice à tirer de l’ebruitement de ce discours ? Attendons la suite…

Comments are closed.