RDC: Sama Lukonde est arrivé ce vendredi soir à Lubumbashi

Le Premier ministre Jean Michel Sama Lukonde Kyenge est arrivé ce vendredi dans la soirée dans la ville de Lubumbashi, chef-lieu du Haut-Katanga. Une première visite dans la ville du cuivre depuis sa nomination ainsi que l’investiture de son gouvernement de l’union sacrée.

Il n’a fait aucune déclaration à la presse. Jean Michel Sama Lukonde Kyenge a été accueilli par plusieurs officiels dont Jacques Kyabula Katwe, gouverneur du Haut-Katanga ainsi que la notabilité de la province, constituée des députés provinciaux, membres du gouvernement provincial ainsi que quelques chefs coutumiers du Haut-Katanga présents dans la ville de Lubumbashi.

C’est une première visite du chef du gouvernement Jean Michel Sama Lukonde Kyenge dans la région du Katanga. Celui-ci a travaillé, avant sa nomination, comme directeur général de générale de carrières et mines (GECAMINES) pendant près de 7 mois. L’avant midi, il a assisté au premier conseil des ministres de son gouvernement présidé par le chef de l’état, Félix Antoine Tshisekedi.

 

José Mukendi/ACTUALITE.CD

15 thoughts on “RDC: Sama Lukonde est arrivé ce vendredi soir à Lubumbashi

  1. Un bourlingueur second emboîtant le pas à son chef ? Beni meurtri attend toujours leur visite mais ils préfèrent nous distraire ailleurs.

      1. Procongo,
        Vous moquez-vous de ceux qui meurent à Beni ?
        J’aimerai juste savoir. Ayez le courage de le dire.
        Jo Bonobo

      2. @procongo.
        Les RESISTANTS ont fait et continuent à faire leur part.
        Depuis 20 ans, les Bana Congo, les combattants, les Résistants ont bravé les intempéries. Ils ont organisé les manifestations devant les institutions nationales et internationales en Occident, devant les sièges des entreprises exploitant les ressources naturelles au Congo. A Kinshasa on peut voir seulement en 2021 une pancarte rouge JE SUIS BENI. C’est seulement en 2021 que deux manifestations ont été organisées pour montrer la solidarité avec les populations de l’Est, l’une contre l’ambassadeur rwandais Karega et l’autre contre l’insécurité à l’Est. Les deux manifestations ont été réprimées par le pouvoir UDPS. Des manifestations naturellement boycottées par l’UDPS.
        Les résistants s’agitent dans les manifestations depuis 2 décennies. Résultat des courses: Kabila et ses dignitaires étaient interdits de séjour en Occident. Et quand ils y venaient, ils étaient accueillis de la plus belle manière, c’est- à-dire avec des tomates et des oeufs pourris au visage. Ils étaient obligés de raser les murs.
        Les musiciens étaient empêchés de se produire en Occident. Les pasteurs-chasseurs des dîmes aussi interdits d’annoncer la Bonne Parole.
        Pendant que les massacres se déroulaient dans l’Est, à Kinshasa et ailleurs au Congo, les pouvoirs publics restaient silencieux comme des cadavres. Les Congolais remplissaient les églises pour prier, les bars pour se saouler, les salles des concerts pour se trémousser au rythme endiablé de ndombolo, les boîtes de nuit pour s’amuser. Riant toutes dents dehors comme si le pays étaient en paix. Les politiciens faisaient de la politique politicienne.
        Ngbanda dénonçait avec véhémence les crimes économiques et contre l’humanité commis au Congo. On exhumait son passé mobutiste et on faisait tomber sur lui une avalanche d’insultes. Les activistes congolais subissaient le même sorts. Ils étaient considérés comme des pauvres vivant de l’assistance sociale en Europe, laveurs des vielles personnes et des cadavres. Malgré l’incompréhension et l’humiliation, les REZISTANTS n’ont jamais lâché. Du moins la plupart d’entre eux. Ngbanda est tombé comme un bon soldat, arme à la main.
        L’UDPS et les Tshisekedi n’ont jamais dénoncé les crimes dans l’Est. Ils sont toujours restés silencieux, au pouvoir comme quand ils étaient à l’opposition. Les tueries sont quasi quotidiennes dans l’Est. Plus de 4.000 morts depuis 2 ans, dont 201 le mois derniers. Félix reste silencieux, aucun mot de sa part pour les proches des victimes. Il prie et danse. C’est choquant, non?
        Quand les fatshistes disent que la pacification de l’Est, c’est un long processus. C’est facile à dire quand on ne vit pas dans ces patelins. On ne sait pas se mettre dans la peau de nos compatriotes qui vivent chaque jour la boule au ventre. Pour eux, une minute c’est une éternité.
        Les enfants manipulés? Par qui? Par Fayulu? Par Ngbanda?
        C’est énervant!!

  2. C’est parfait le nouveau PM trouve logique de faire son premier voyage en dehors de la capitale où il est basé dans son Katanga natal. Affaires familiales ou intérêts nationaux, tant l’Est du pays toujours endeuillé aurait dû, me semble-t-il, mériter en priorité sa visite, fût-ce pour le symbole…

    1. NONO,
      La priorité, ce sont les décisions pour l’Est (et la présence renforcée de l’armée) du pays et non la présence physique du PM. Vous confondez tout. L’Est a besoin de la solution et non de visites symboliques…

      1. Procongo,
        L’Est a besoin de la solution, dites-vous. Oui, mais cette solution se fait attendre. Nous sommes à plus de deux ans de  » l’alternance  » que les congolais espéraient comme une réponse à la tragédie de l’Est. Ne pouvez-vous pas comprendre cette forme d’impatience et de souffrance ? Même un bonobo comprendrait…
        Jo Bonobo

      2. C’est vrai Mr le préposé aux commentaires sur les avis des autres qui lui- même n’en a aucun, pas le moindre début d’une réflexion élaborée, que nos Citoyens de l’Est ont davantage besoin des solutions effectives à leurs problèmes. Mais vous voilà une fois de plus à déblatérer au nom des ayants-droits. Avez-vous pris la peine de leur demander ce qu’ils pensent ? Depuis des lustres ils attendent la présence de notre Tshilombo National qui lui-meme l’avait promis et les élèves de Beni leur ont emboîté les pas en faisant le siège de leur mairie. Qui êtes-vous pour leur interdire les visites de leurs dirigeants ? Un pauvre commentateur sans qualité et sans talent des avis des autres. Vous devriez pisser de honte !

      3. @NONO & Jo Bongos,
        Laissez ce laquais de prokagame tranquille. Il doit travailler pour justifier sa maigre pitance, fusse-t-il au prix du sang des Congolais.

      4. Jo Bongos
        « Ne pouvez-vous pas comprendre cette forme d’impatience et de souffrance ? »
        impatience de recouvrer la stabilité n’est pas l’impatience de voir le Président. Il était à Beni dès le début de son mandat. Il n’a pas eu besoin pour cela d’une manifestation des élèves manipulés. Vous parlez maintenant de tragédie ; cela vous évite votre vague « ON » (On tue à Beni. Mais qui tue ?). Les filles et fils de cette région sont aussi complices de leur situation. La stabilité est un long et complexe processus qui requiert la participation de tous. Il faut vraiment avoir une vision simpliste pour demander au Président de résoudre cette crise comme par un coup de baguette magique. Par ailleurs, vous avez été très patient avec Ngbanda avec ses ultimatums à Kabila et promesses ; il a même changé la définition de la 5e colonne en constatant l’irréalisation de ses paroles… Lui qui savait même où Kabila dormait et avait la possibilité de lui donner un coup de grâce. Vous avez été patient et tolérant. Alors que s’il l’avait fait, nous ne serions peut-être pas là en train de piaffer d’impatience.

      5. NONO,
        1. c’est marrant de constater qu’il vous est difficile de voir en vous « le préposé aux commentaires sur les avis » d’Elombe, Elili, Simon et autres.
        Rassurez-vous que nous avons tous les mêmes droits, libertés d’opinion et d’info. Apprenez à nous supporter comme nous vous supportons dans votre état dépressif depuis que Félix est Président. Il ne le restera pas éternellement ; il partira et le Congo continuera, si cette vérité peut stabiliser un tant soit peu votre état.
        2. »… les avis des autres qui lui- même n’en a aucun » : Et pourtant vous réagissez , quoiqu’à l’emporte-pièce, parce que j’ai un avis et l’ai donné. Vous ne réagissez pas dans le vide, quand même. Un peu de logique, NONO.
        3. « nos Citoyens de l’Est ont davantage besoin des solutions effectives à leurs problèmes » : Comme si l’armée n’y est pas ou n’ y fait rien. Obandi lokuta ? Votre mauvaise foi vous a souvent fait raconter que Félix est un jouisseur et inconscient, et vous a rendu incapble d’expliquer le naufrage du FCC. Kabila serait tellement faible qu’un jouisseur et inconscient l’a mis en déroute, c’est ca ? Une narration des bilobalobeurs, des divagateurs surexcités.
        4. « … au nom des ayants-droits » : C’est dit où ? Pas besoin du statut d’ayant-droit pour contredire un bilobalobeur.
        5. « Depuis des lustres ils attendent la présence de notre Tshilombo National… » : Le président Tshisekedi y était allé deux fois sans avoir eu besoin d’une théâtralisation déresponsalisante des adultes abusant des enfants. Il faut être un sacré… pour laisser son enfant dormir dehors à la mairie.
        6. « Qui êtes-vous pour leur interdire les visites de leurs dirigeants ? » : Comme souvent, vous éprouvez d’énormes difficultés à bien lire ce qu’on vous dit. Je n’ai pas parlé ici d’une quelconque interdiction, mais de la priorité. O comprendre sikoyo ?
        7. « Un pauvre commentateur sans qualité et sans talent des avis des autres » : Il faut plus que du talent pour vous rendre conscient de votre aveuglément, fanatisme… Accro du djaleloisme, vous vivez et supportez mal la contradiction.

      6. Procongo@
        Plus au moins 20 000 hommes.. l´armée est « fortement » présente au Kivu et en Ituri.. mais les performances de cette armée ne correspondent á pas á sa supériorité numérique.
        Avec cette option d´état de siège, ces 20 000 hommes sont avant tout un facteur d´insécurité pour la population civile.
        Un PM ou un Président de la République qui rend visite regulièrement aux troupes en opération militaire est une bonne chose pour la morale des militaires.
        Mieux? Si le PM pouvait visiter les militaires avant.. de mettre en musique l´état de siège, il va se rendre compte des insufisances logistiques.. et pire des insufisances intellectuelles des généraux qui commandent les 20 000 hommes.
        Á Kin, nous avons constatés l´échec du « couvre feu » imposé pendant la crise du Covid, esperons que l´état de siège ne va pas suivre le même.. car l´improvisation est la marque de fabrique de Felix depuis deux ans!
        L´EST, UNE PRIORITE?
        Les congolais attendent des actions plus coriaces de la part du gouvernement.
        La réintroduction de la peine de mort envers les généraux qui vendent des armes et munitions aux milices exige un moratoire que le ministre de la Défense devrait deposer au Parlement.
        Quelle est cette priorité qui se traduit pas par un budget spécial en faveur du Kivu ?

  3. HUM!?!?!?
    MES CHERS ET CHERES COMPATRIOTES,
    40 ANS DES VACHES MAIGRES, VOILA LES TALIBANS AU POUVOIR AVEC LE SLOGAN STAFFS UDPS D’ABORD, PEUPLE APRES.
    ADIEU LE CAPITALISME SAUVAGE DE KANAMBE HIPPOLYTE !
    VIVE L’IMPERIALISME SAUVAGE DE FATSHI BE ET SES TALIBANS AVEC TOUTE SA MISERE ECONOMIQUE ET FOLIES POLITIQUES.
    NOUS OPPRIMES ET DAMNES DE LA TERRE, ATTENDIONS TOUJOURS LA PAIX, LE TRAVAIL, LA LIBERTE, L’EGALITE, LA FRATERNITE, LE BONHEUR, NON SYSTEMATIQUE, SANS DISCRIMINATION MAIS POUR NOUS TOUS,
    HIER, C’ETAIT LE SLOGAN:  » KISALU ME BANDA « , AUJOURD’HUI, UN AUTRE SLOGAN:  » MVITA ME BANDA = LA GUERRE MONDIALE SUR LA TERRE DE NOS ANCESTRES PEUT COMMENCER « .
    SCHLACKT ALLER MUETTER IM KONGO KANN BEGINNEN = LA BATAILLE DE TOUTES LES MERES PEUT COMMENCER.
    MA FOI, MOI GERMAIN, J’AI UN BAC 0 + 100 es POLITIQUES ET RELATIONS INTERNATIONALES.
    JE NE COMPRENDS RIEN DE LA POLITIQUE , JE SUIS UN VERITABLE POLITICIENSOT.
    J’AI TOUJOURS EN MEMOIRE CE QUE DISAIT LE POLITICIEN ROGER LUMBALA EN RECADRANT UN HONORABLE, UN CERTAIN MWANA
    LOPANGO.
    YO MWANA LOPANGO? YES SIR ROGER LUMBALA!
    YO OTANGAKI SCIENCES POLITIQUES NA UPN?
    YES, MISTER ROGER LUMBALA!
    MWANA MOKOLO LOPANGO, OMONA EPAYI WAPI PE NA MBOKA NINI CONSTITUTION YA GRAND KONGO ETRE FACONNE PAR UN PRESIDENT ASILISA ATA CO = CICLE D’ORIENTATION TE ET PAR SON AMI POSSEDANT UN CERTIFAT D’ECOLE ARTISANALE EN MECANIQUE-AUTO, REPARATION DES VEHICULES DE TOUTES SORTES, METIER QU’IL AVAIT APPRIS DANS UNE COLONIALE APPELLEE  » ECOLE BIDAMA OU LA BOUFFE ETAIT GRATUITE, LE MATIN CAFE AU LAIT DANS UN GOBELET + DU PAIN QUOVADIS DUR A PLONGER DANS LE GOBELET A CAFE POUR QU’IL SOIT SOFT EN BOUFFANT.
    SON CERTIFICAT EN MECANIQUE EN POCHE ET SANS PRATIQUE, IL S’EN VA FAIRE SA PRATIQUE CHEZ UN GARAGISTE DE COIN.
    YO MOKOLO MWANA LOPONGO, CROYEZ-VOUS AVEC DES POLITICIENS DE CETTE TAILLE, DE CE GABARIT, LE GRAND KONGO CONNAITRA L’ALTERNANCE? JAMAIS!
    CE N’EST PAS DU FATA MORGANA, C’EST LA VERITE.
    MWANA MOKOLO LOPANGO, KASI TUNA NGAI ROGER LUMBALA BA ETUDES NA NGAI KO?
    HONORABLE ROGER LUMBALA TOYAKI AWA PONA BA POLEMIQUES YA PAMBA PAMBA TE, ETALI BA DIPLOMES TE.
    PASSONS A D’AUTRES CHOSES.
    QUEL EST CE COMPATRIOTE DE BONNE VOLONTE POUVANT M’AIDER A RESOUDRE CETTE EQUATION DIFFICILE?
    1) AU MOMENT OU L’ON TUE TOUJOURS A BENI, ITURI, AU KIVU, POUR NOS RICHESSES DU SOUS-SOL ET DU SOL.
    LES AUTORITES DE KINSASA CLOUEES COMME DES AIMANTS DANS LEURS FAUTEUILS SONT INCAPABLES DE PRENDRE LEURS RESPONSABILITES, UNE INDIFFERENCE TOTALE DE TOUTE LA CLASSE POLITIQUE DE KINSASA EN LAISSANT NOS COMPATRIOTES DANS LA DETRESSE ET L’ABANDON TOTAL.
    DE SURCROIT, AUCUNE VISITE SUR LES LIEUX DES DRAMES.
    DEPUIS 20 ANS, NOS COMPATRIOTES SONT ABANDONNES A EUX-MEMES ET NE SAVENT A QUEL SAINT SE VOUER.
    2) COMME VOUS LE SAVEZ, IL Y A AU GRAND KONGO, LA PRESENCE DES ARMEES ETRANGERES DE 9 PAYS LIMITROPHES.
    A CELA, KINSASA EN DECLARANT L’ETAT DE SIEGE, ON FAIT APPEL A L’ARMEE KENYANNE SPECIALISEE POUR LA DEFENSE DE LA FAUNE ET SPECIALISTES DE MATTRAQUAGE DES BRACONNIERS DE BONOBO.
    HE CONGOPRO, POUR VOTRE INFO, IL NE S’AGIT PAS DE BONOBO ETRE HUMAIN DE JO BONGOS MAIS BIEN BONOBO DE KIMPENZI, NKEWA, KIE KIE KIE! JO BONGOS LOSAKO NAYO!
    JO BONGOS WUMELA EH!
    PAR AILLEURS, JE ME DEMANDE MOI MEME AU FOND DE MON COEUR, EN DECLARANT L’ETAT DE SIEGE, CELA VOUDRAIT DIRE, DECLARATION D’UNE GUERRE MONDIALE OU BIEN D’UNE GUERRE MONDIAU?
    QUANT A MOI INGNORANT DANS LE DOMAINE MILITAIRE ET DE GUERRE MONDIAU , AVEC DES SOLDATS CHETIFS DE CE GABARIT KENYAN , IMPOSSIBLE DE GAGNER MEME UNE GUERRE MONDIALE, ILS SONT CAPABLES DE GAGNER UNE GUERRE MONDIAU ET NON MONDIALE.
    LES AUTORITES DE KINSASA NE SOUVIENNENT-ILS PLUS DE SCHLACK ALLE MUETTER = LA BATAILLE DE TOUTES LES MERES ENTRE UGANDA ET LE RWANDA SUR LE TERRITOIRE KONGOLAIS OU PERIRENT DES INNONCANTS KONGOLAIS?
    ON NOU APPREND QUE LES SOLDATS KENYANS SERONT DEPLOYES A L’EST DU PAYS DANS UNE REGION MINIERE.
    AH BON! ON FAIT SIGNER DE DEALS EN CANTIMINI POUR FAIRE ENTRER LES TROUPES ETRANGERES DANS LES REGIONS MINIERES COMME CRESEURS, QUOI!
    ADIEU, LE TRAVAIL DES MINEURS DANS LES PUITS ET GROTTES.
    COLTANS, COBALTS, DIAMANTS, CUIVRES, OR etc.. A GOGO!
    TOUS LES MILITAIRES DU MONDE ENTIER, WELCOME TO KONGO!
    A PROPOS, EST-CE QUE LA REPUBLIQUE DU KENYA A-TELLE DEJA REMBOURSE DES MILLIONS DES DOLLARS US QUE LE KONGO A PERDU DANS UNE GRANDE BANQUE KENIANNE?
    JUSQU’ICI LA DIRECTION DE CES MILLIONS DES DOLLARS US SONT INCONNUS.
    MOTUNA EZALI LISUMU TE, EZALI KAKA MOTUNA EH, ZUWA TE, KOKANELA NDEKO TE OH, NGAI NAZALI NA NGAI KAKA MOKOMI EH!
    SOUVENIEZ-VOUS ENCORE DE DANIEL MAKILA
    DE MPIAKA, MON PAPE, CONGOPRO, MIABI, TOUS LES DJALELOISTES CHEVRONNES, AUTRFOIS SOUDOYES PAR LA KABILIE? AUJOURD’HUI ILS ONT CHANGE DE CASAQUE?
    INTELLECTUELS, HONORABLES MINISTRES ET GUEULARDS DE HAUTES FACTURES, LES SOUHAITS ET REVES DE NOS FRERES , SOEURS DE BENI, ITURI…N’ONT QUE SES SOUHAITS: LA PAIX ET SANS OUBLIER NOS FRERES ET SOEURS EGALEMENT EN DETRESSE DU VILLAGE MUPOMPA INSISTE SUR CE PLAN DE SAUVETAGE:
    – AIDE AU LOGEMENT ET CONSTRUCTION D’ECOLES DIGNES.
    – AIDE ALIMENTAIRE.
    – AIDE AUX BONS SOINS.
    DANS TOUT CELA, JE NE SUIS PAS AVOCAT DE DIABLE MAIS JE NE FAIT QUE REPETER CE QUE J’AURAI ENTENDU DE LA BOUCHE DES RESSORTISSANTS MUPOMPA ABANDONNE PAR LES HONORABLES DU GRAND KASAI.
    HAUT- LA MAIN! JE NE SUIS QUE MOKOMI YA BA SANGO YA MBOKA NA BISO, MEHR NICHT UND NICHT WENIGER = NI PLUS ET NI MOINS.
    JE M’ARRETE ICI.
    ZUWA TE, LIKUNIA TE, TOZALI SE BOMOKO!
    PLEASE, RESPECT MY WAY OF THINKING AS I RESPECT YOURS TOO.
    PLEASE, BE GENTLEMAN, NO STUPID COMMENTS ARE NEEDED HERE. YOU HAVE THE CHOICE. READ OR NOT READ. THAT’S THE SIMPLE WAY FOR ANYONE, OK!
    SI MES ECRITS BLESSENT, DANS CE CAS JE DEMANDE PARDON A CEUX QUI SONT BLESSES, OK!
    ICH BIN NUR EIN EINFACH SCHRIFTSTELLER UND KEIN KRITIKER = JE SUIS SEULEMENT UN SIMPLE ECRIVAIN ET NON CRITIQUEUR.

  4. GHOST,
    ce n’est pas de posts pro ou contre Félix qui m’intéressent, mais des posts sensés. Là vous en produisez un (à la différence des platitudes de Nono sur des enfants manipulés honteusement par des acteurs immoraux et parents irresponsables) et je trouve que c’est bien. Vous faites bien d’axer votre discours sur l’armée. D’entrée de jeu, je dois dire que ce n’est pas mal que le PM ou le Président de la République rende visite regulièrement aux troupes en opération militaire, mais ce n’est pas une priorité. Ils y a plusieurs manières de remonter „le moral“ (vous vouliez dire, et non la morale laquelle est aussi un problème) des miilitaires. Le Président a déjà été plusieurs à l’Est et doit donc déjà être bien informé sur „les insuffisances logistiques et intellectuelles de sgßénéraux qui commandent les 20.000 hommes“. La sortie d’hier du porte-parole de l’armée, le Général Kasonga, le confirme. C´est donc très problématique de discourir sur base de la prémisse que le Président a mis en musique l’état de siège dans l’ignorance de cet état des faits.
    Le couvre-feu [que je condamne si ce n’est qu’en raison de la pandémie corona] est un problème dans des pays dits développés. Et Félix ne le décrète dans une démarche solitaire. La marque de fabrique de Félix depuis deux ans, ce n’est pas l’improvisation, mais la volonté de faire avancer le Congo malgré les cancanages et les critiques intempestives de certains Congolais. De l’humanisation de l’ANR, en passant par la relance de la diplomatie et de l’économie, jusqu’au déboulonnage du système Kabila en cours, Félix montre qu’il a un plan. Bien entendu, il y a encore des défis. C’est un processus.
    Les Congolais ne doivent pas qu’attrendre des actions plus coriaces de la part du gouvernement. Ils doivent aussi participer et collaborer. C’est ensemble qu’on réussit. La population de l’Est est interpellée ici. Le 1er Ministre a re-souligné en arrivant à Lubumbashi que la situation de l’Est est la priorité des priorités. Nous disons bonne chance.

  5. KOLOMABELE
    Méthodologie : Je parle des résistants, vous, vous parlez de bana na Congo, combattants, résistants. Omoni différence te ?
    1. Parmi ceux qui ont marché, il y a des Congolais de tout bord (Udps, Mlc, Abako, lumumbistes, kimbanguistes…). Vous ne pouvez pas falsifier l’histoire.
    2. L’Udps, qui a massivement participé aux marches des chrétiens du 16 février, contre Kabila… a aussi le DROIT de boycoter des marches inutiles. Pourquoi faire une marche contre l’insécurité avec Muzito qui avait promis de créer de l’insécurité pour bloquer Félix ? L’Udps a aussi des droits que vous devez respecter.
    3. „Ils [les dignitaires de Kabila] étaient obligés de raser les murs“ : Pourtant MUZITO n’a pas rasé de mur. Il a tenu en Europe une conférence, encadré par les criailleurs de la diaspora. Il a fallu un courageux comme Mpia, venu de l’Argentine, pour exposer cette flagrante et honteuse INCOHÉRENCE et lâcheté des combattants-résistants de l’Europe.
    4. „Les musiciens étaient empêchés de se produire en Occident“ : FALLY est plus dangereux et coupable que MUZITO ?
    5. „Pendant que les massacres se déroulaient dans l’Est, à Kinshasa…“ : Pendant ce temps, Boketshu, pour ne citer que lui, a chanté et dansé le sundama à la fête des mobutistes ; il a même célébré pompeusement son anniversaire dans une salle remplie, devinez, de qui comme invités ? Les combattants-résistants n’avaient pas non plus boycotté leurs régulières visites des ngandas de Matonge, etc.
    6. „NGBANDA dénonçait avec véhémence les crimes économiques et contre l’humanité commis au Congo“ : Pourquoi dénoncer alors qu’il affirmait clairement qu’il savait où KABILA dormait et il ne lui était pas difficile de l’éteindre. Vaste mensonge !
    7. „On exhumait son passé mobutiste et on faisait tomber sur lui une avalanche d’insultes“ : QUAND EST-CE QU’UN PASSÉ EST PASSÉ ? Les victimes auraient la même réponse que leurs bourreaux ?
    8. „Ngbanda est tombé comme un bon soldat, arme à la main“ : Quelle arme ? Et tombé où au moment où il était déjà allongé sous les eaux ? Et enterré où ? Il y a des gens qui ont affronté l’AFDL en face au congo même. Il faut du culot hors norme pour comparer leur courage et leurs risques aux marches ‘paisibles’ en Europe.
    9. „Quand les fatshistes disent que la pacification de l’Est, c’est un long processus“ : Allez alors mettre fin aux atrocités de l’Est ! Le pays vous sera gré. Quand NGBANDA mentait qu’il avait accès au lit de Kabila, mais ne voulait pas le tuer, avait-il oublié que „c’est facile à dire quand on ne vit pas dans ces patelins“ ? Refusait-il alors de „se mettre dans la peau de nos compatriotes qui vivent chaque jour la boule au ventre“ ? Et il est parti sans avoir jeté même une petite pierre sur Kabila. Oui, „c’est énervant !“

Comments are closed.