Sans eux, la RDC demeurera à jamais sous-développée et misérable

  1. DE QUI S’AGIT-IL?
Tongele N. Tongele
Tongele N. Tongele

Il s’agit de vous: jeunes filles et jeunes garçons de la RDC. Il s’agit de vous: élèves et étudiants de la RDC. Il s’agit de vous: diplômés d’études supérieures et universitaires en chômage en RDC.

Vous êtes abandonnés, bafoués, ignorés et négligés par vos leaders, par les dirigeants de votre pays qui ont l’obligation morale et civique de faire de vous les bâtisseurs de la RDC. Vous êtes exclus de la gestion de votre pays. Vos opinions ne comptent pas aux yeux de vos leaders et dirigeants politiques qui sont toujours prêts à donner l’ordre à la police de vous pourchasser, frapper et tuer pour la simple raison que vous avez exprimé vos opinions. Mais qu’est-ce que le monde constate? Le monde entier voit et constate que vos dirigeants et leaders politiques enfoncent la RDC dans la pauvreté, le chaos, la misère, et le sous-développement, justement parce qu’ils vous ont exclus du processus de la gestion du pays.

Jeunes filles et jeunes garçons de la RDC, élèves et étudiants, diplômés d’études supérieures et universitaires en chômage, sachez ceci: vos souffrances et misères sont le reflet de l’incompétence, de la mégestion, et de la médiocrité de vos dirigeants et leaders politiques. C’est le reflet du pays en faillite sous la direction de vos dirigeants et leaders politiques. Vos souffrances et misères ne reflètent aucunement ce que vous êtes, ce que vous pouvez réaliser ou devenir. En effet, vous êtes des talentueux indomptables avec une force intérieure extraordinaire. C’est grâce à votre force intérieure, c’est grâce à vos énergies de résistance que vous survivez les oppressions et les abus dont vous êtes victimes chaque jour.

Votre président illégitime hors mandat, vos premiers ministres et ministres, vos députés et sénateurs, vos gouverneurs, etc., ils ont tous fait montre d’incompétence et de médiocrité légendaires. Ils ne font absolument rien pour vous donner l’orientation, l’infrastructure et l’environnement que vous méritez et dont vous avez besoin pour faire valoir vos énergies, développer vos compétences, réaliser vos espoirs et vos rêves, et ainsi bâtir et développer la RDC. Vos dirigeants et leaders politiques ont complètement échoué dans leur tâche de vous indiquer la direction à suivre, de vous tracer les programmes d’actions et projets de société à accomplir, de vous mobiliser pour développer vos talents et devenir entrepreneurs, créateurs des compagnies pour réparer et tracer vos routes et chemins de fer, créateurs des compagnies de construction pour construire vos bâtiments ministériels, cliniques et hôpitaux, écoles et universités, ports et aéroports. Ils ont échoué dans leur rôle de vous stimuler à devenir créateurs des usines pour transformer les matières premières abondantes de votre pays en produit finis (comme boutons, aiguilles, fils électriques, ampoules, tôles, souliers, ordinateurs, voitures, bateaux, avions et leurs pièces de rechange) dont votre pays a besoin.

  1. POURQUOI LA RCD PATAUGE ET S’ENFONCE DANS LE SOUS-DEVELOPPEMENT?

C’est parce que votre président illégitime hors mandat, vos premiers ministres et ministres, vos députés et sénateurs, vos gouverneurs, vos juges de la cour suprême de justice et des tribunaux, etc., ils vous ont exclus, ignorés et abandonnés par égoïsme, insouciance, corruption, médiocrité et incompétence, alors que c’est vous les jeunes Congolais qui êtes les bâtisseurs de la RDC à travers vos imaginations créatrices, entreprises et usines. C’est en fait vous qui allez, devez et devriez développer la RDC par vos compagnies et par les travaux de vos mains.

Combien des entreprises et usines sont créées chaque année par vous, jeunes filles et jeunes garçons de la RDC, pour transformer les matières premières de la RDC en produits finis sur place afin d’éradiquer la pauvreté et le chômage? Combien des compagnies et entreprises de réparation des routes et chemins de fer sont créées par les jeunes Congolais chaque année? Combien des usines de productions des biens manufacturés sont créées en RDC chaque année par les jeunes Congolais depuis l’indépendance de ce pays? Combien des contrats miniers, combien des contrats de repartions des tronçons routiers, combien des contrats de construction des bâtiments administratifs, etc., sont offerts par le gouvernement Congolais aux compagnies congolaises de construction? Vous savez bien la réponse à ces questions: zéro, rien. Il n’y a pas des compagnies et usines des Congolais pour produire sur place ce dont la RDC a besoin. Le gouvernement Congolais n’octroie pas des contrats des grands travaux publics aux compagnies congolaises qui sont non-existantes.

Est-ce que cette situation de manque des compagnies et usines par les Congolais pour faire des grands projets du pays préoccupe le président de la RDC, le premier ministre et les ministres, les députés et sénateurs, les gouverneurs, etc.? Non. Les dirigeants et leaders politiques Congolais ne sont absolument pas préoccupés par le fait qu’il n’y a pas des compagnies et usines des Congolais pour faire des grands projets et produire sur place ce dont le pays a besoin. Le gouvernement Congolais utilise plutôt les compagnies minières étrangères pour exploiter les matières premières et partager les profits qui vont tout droit dans les comptes bancaires des dirigeants Congolais en Occident ou en Chine ou au Panama. Le gouvernement Congolais offre plutôt les contrats des grands travaux de construction et de réparation des infrastructures aux compagnies étrangères à travers des mécanismes de corruption bien perfectionnés par les dirigeants et leaders politiques de la RDC.

Jeunes Congolais: tant que votre président illégitime hors mandat, vos premiers ministres et ministres, vos députés et sénateurs, vos gouverneurs, bref vos dirigeants et leaders politiques vous excluent, vous ignorent et vous négligent alors que c’est vous les bâtisseurs de la RDC, votre beau pays demeurera à jamais sous-développé et exploité par quiconque a la main mise sur les politiciens incompétents et médiocres de la RDC.

  1. QUE FAIRE POUR REMETTRE LA RDC SUR LE CHEMIN DU DEVELOPPEMENT?

Première condition nécessaire: Il faut à tout prix faire partir le président illégitime hors mandat et son gouvernement des incompétents, médiocres, malhonnêtes et voleurs. Les marches pacifiques et la prise en mains de la justice doivent continuer et aller de pair. Il faut maintenir le maximum de pression sur le gouvernement illégitime afin qu’il ne puisse pas bloquer ou truquer les élections de Décembre 2018. Tant que ce gouvernement des illégitimes et des médiocres est à la tête de la RDC, les jeunes bâtisseurs de la RDC seront toujours exclus, ignorés et négligés pendant que la RDC s’effondre et s’enfonce dans le sous-développement et la misère.

Deuxième condition nécessaire: vous, les jeunes filles et jeunes garçons de la RDC, vous devez savoir que les médiocres et les illégitimes vont disparaitre subitement, et donc vous devez vous préparer à élire des successeurs crédibles et compétents qui ont des plans d’actions concrètes pour vous mobiliser à développer vos talents afin de créer des entreprises et usines pour produire sur place ce dont vous et votre pays avez besoin et ainsi éliminer la pauvreté et le chômage.

Troisième condition nécessaire: vous les jeunes filles et jeunes garçons de la RDC devez développer un état d’esprit nouveau en ce qui concerne vos études. Cet état d’esprit nouveau c’est ceci: vous devez avoir en tête que l’objectif ultime des études surtout supérieures et universitaires n’est pas l’obtention des diplômes. Non. L’objectif ultime c’est l’acquisition et le développement des connaissances, habiletés et capacités pour qu’à la fin de vos études vous puissiez devenir des créateurs des compagnies, d’entreprises et des usines pour produire sur place ce dont votre pays a besoin, et ainsi remettre votre beau pays sur le chemin du développement technologique et industriel. Pour que vous puissiez développer cet état d’esprit nouveau en ce qui concerne vos études, voici les trois étapes que je vous propose.

Première étape: observez les conditions médiocres de vie et de la société dans lesquelles vous vivez. Vous devez par exemple vous rendre comptes des infrastructures qui ne marchent pas: il n’y pas des voies et moyens de transport qui relient les villages, villes et cités à travers la RDC. Les cités en RDC sont chaotiques; les saletés sont rampantes dans les grandes villes et agglomérations de la RDC; les eaux stagnantes favorisent la multiplication des moustiques qui causent la malaria; les latrines sales dans des villes et cités sont à l’origine de beaucoup de maladies; les immondices partout dans des villes et cités en RDC sont source de l’insalubrité et des maladies qui tuent des milliers en RDC chaque année; il n’y a pas d’hôpitaux et cliniques qui fonctionnent bien dans des villages, villes et cités en RDC; la carence des produits pharmaceutiques est systémique; les habitants de la RDC ne produisent pas des biens manufacturés alors que le pays a toutes les ressources naturelles pour produire toutes ces choses sur place. Les écoles primaires et secondaires, les instituts supérieurs et universitaires sont chaotiques avec niveau d’enseignement médiocre. Les bâtiments administratifs, les bâtiments des campus universitaires et des instituts supérieurs sont en état de délabrement horrible. Les fonctionnaires de l’Etat ne sont pas payés régulièrement et sont souvent impayés pendant des mois voire des années. Les soldats et policiers impayés pendant des mois voire des années s’engagent dans des pratiques de criminalité et d’extorsion vis-à-vis des populations civiles. Les politiciens sont médiocres et malhonnêtes, insouciants et incompétents. La liste des choses qui ne fonctionnent pas en RDC est longue et inclut presque tout. C’est ce bilan qui doit éveiller votre état d’esprit en tant que jeunes bâtisseurs de la RDC, et c’est ce bilan qui doit vous motiver dans vos études.

Deuxième étape: vous devez vous posez la question de savoir quel type d’études pouvez-vous faire pour arriver à résoudre ne fut-ce qu’un de ces problèmes. Votre état d’esprit c’est de penser qu’à la fin de vos études, vous puissiez être en mesure de créer une usine, une compagnie, une entreprise, ou un mouvement de pensée pour résoudre ne fut-ce qu’un de ces problèmes. En d’autres termes, vous devez vous poser la question de savoir quelle faculté, quelles études faire pour obtenir les connaissances nécessaires pour créer une entreprise, une usine, un mouvement de pensée, etc., afin d’apporter une solution concrète à un problème concret que vous avez constaté dans votre communauté, votre village, votre ville ou cité, votre province, etc. Si ce que vous voulez devenir dans la vie c’est d’être comme les politiciens médiocres que vous voyez autour de vous et dont vous convoitez peut-être leur style de vie, alors votre état d’esprit n’est pas de développer votre pays par les travaux de vos mains, mais plutôt obtenir un diplôme avec espoir de joindre l’équipe des médiocres pour devenir riche en pillant le pays comme eux. Alors avec vos études et votre fameux diplôme, vous allez davantage enfoncer la RDC dans l’exploitation, le sous-développement et la misère.

Ne considérez pas comme model les dirigeants corrompus, amateurs et arrogants qui sont autour de vous, et qui s’accrochent au pouvoir pour s’enrichir sans jamais articuler de façon claire un plan d’action, un projet de société, pour vous permettre d’acquérir et développer des connaissances, compétences et capacités techno-professionnelles pour le développement de votre pays. Ces politiciens médiocres et corrompus que vous voyez fleurir sont des avares et des vipères qui vont tôt ou tard disparaitre comme des fantômes sans trace. Quant à vous, jeunes Congolais, poursuivez vos études avec un état d’esprit de résoudre les problèmes de pauvreté et misère de votre pays par les travaux de vos mains. Aspirez au succès et au pouvoir sociopolitique et économique comme étant le résultat d’une vie de travail honnête. Aspirez à diriger le système judiciaire de votre nation pour en faire un modèle d’équité et d’incorruptibilité. Aspirez à diriger la législature de votre nation pour en faire un modèle d’intégrité et de vision pour un meilleur future. Aspirez à devenir des organisateurs et leaders dans vos communautés pour éduquer les gens dans vos villages, villes et nation, afin que les gens s’élèvent à un niveau de vie caractérisée par l’honnêteté, le savoir-faire, le respect d’autrui, la prospérité et l’hygiène. Aspirez à devenir entrepreneurs, chercheurs et innovateurs scientifiques afin d’inventer des solutions efficaces à de nombreux problèmes confrontés par votre nation. Aspirez à devenir des professeurs, des médecins, des écrivains, des penseurs, des artistes, et des motivateurs qui prêchent par exemples, paroles et actions.

Troisième étape: quand vous poursuivez vos études supérieures et universitaires, ça doit être avec l’état d’esprit d’acquérir des connaissances, habiletés et compétences nécessaires pour réaliser ce que vous voulez devenir dans la vie. En d’autres termes, votre objectif principal pour poursuivre des études supérieures ou universitaires doit être l’acquisition et le développement des connaissances, compétences et capacités de créer une entreprise, une usine ou une compagnie pour résoudre un problème ou des problèmes de votre communauté, votre village, votre cité ou ville, votre province, votre pays. C’est cela, l’esprit nouveau que vous, les jeunes filles et jeunes garçons de la RDC devez cultiver pendant que vous poursuivez vos études supérieures ou universitaires. Bref, pendant que vous suivez les cours, en classe, votre état d’esprit doit constamment chercher à tirer des leçons qui peuvent vous permettre de comprendre comment réaliser ce que vous voulez devenir dans la vie. Il s’agit pour vous de savoir comment est-ce que les contenus des cours que vous apprenez en classe vont vous aider à réaliser votre projet de vie. Cela veut dire que vous ne vous contenter pas simplement de mémoriser et réciter les théories et formules apprises en classe, mais vous cherchez vraiment à comprendre les principes que vous pouvez tirer de ces cours pour réaliser votre projet de vie. Avec cet état d’esprit, vous allez lire d’autres livres, vous aller naviguer l’internet, écouter les radios et regarder les émissions télévisées, lire les journaux, etc., non pas passivement mais attentivement pour chercher à trouver d’autres idées que vous n’avez pas pu trouver dans les cours dispensés en classe. Et chaque fois qu’une idée intéressante vous arrive soit à travers un cours en class, soit en lisant un livre, soit en écoutant la radio, soit en lisant dans l’internet, etc., vous allez immédiatement reconnaitre que c’est une idée pertinente dont vous avez besoin pour réaliser votre projet de vie. Et progressivement, vous allez rassembler ces idées qui vont constituer le fondement des connaissances pour vous permettre de forger votre projet de vie pendant ou après vos études. C’est cela l’état d’esprit, la mentalité, que vous devez adopter en ce qui concerne vos études et les connaissances à acquérir pour vous permettre d’imaginer et de lancer votre compagnie, votre entreprise ou votre usine sans attendre passivement, avec un diplôme en main, l’aide qui ne viendra jamais du gouvernement des médiocres dirigeants de la RDC.

  1. CONCLUSION

Jeunes filles et jeunes garçons de la RDC, vous êtes les bâtisseurs de la RDC, et sans vous la RDC demeurera à jamais sous-développée. La RDC est aujourd’hui sous-développée et continue à s’enfoncer dans la pauvreté, médiocrité et misère parce que vous, les jeunes bâtisseurs de la RDC, vous êtes abandonnés, bafoués, ignorés, négligés et rejetés par vos dirigeants et leaders politiques insouciants, médiocres et incompétents qui s’en foutent de vous. Mais les maux, la pauvreté, les miserais et les atrocités que vous voyez autour de vous ne sont pas comparable à l’excellence qui est en vous. Vous êtes intelligents et capables; vous pouvez faire des grandes réalisations, inventer des choses sophistiquées et extraordinaires, si vous rejeter l’état d’esprit d’aller aux études pour mémoriser des cours, des théories et des formules pour passer d’examens et obtenir des diplômes; mais plutôt aller à l’école avec l’état d’esprit nouveau de chercher des connaissances qui vont vous équiper avec des idées claires, des habiletés et capacités pour réaliser ce que vous voulez faire dans la vie afin de résoudre ne fut-ce qu’un des multiples problèmes qui rongent votre village, votre commune, ville, cite, province et pays. Avec un tel état d’esprit nouveau de créativité, vous savez que vous allez à l’école, vous allez à l’université avec la détermination d’acquérir des idées, connaissances, capacités et compétences techno-professionnelles pour devenir inventeurs, innovateurs et entrepreneurs, et ainsi relever le défis de bonne gouvernance, de création d’entreprises et des usines pour produire sur place ce dont votre pays a besoin afin d’éradiquer la famine, le chômage, la pauvreté, et ainsi lancer la RDC sur le chemin du développement scientifique, technologique et industriel.

 

Par Tongele N. Tongele, Ph.D.
Docteur en génie mécanique et professeur d’université aux USA
tongele@cua.edu

3 réflexions au sujet de « Sans eux, la RDC demeurera à jamais sous-développée et misérable »

  1. Cher Monsieur, vous vivez aux états-unis ?
    Un pays où il suffit d’un permis de conduire pour s’acheter une arme ?
    Alors à un moment il faut arrêter les discours et passer à l’action,
    Ne me demandez pas comment, vous êtes un professeur …

    1. Chère Solange,

      Merci pour ta réflexion et commentaire sur mon article. Tu as certainement raison de dire qu’il faut passer à l’action. Mais je ne pense pas qu’il faut arrêter les discours pour passer à l’action comme tu sembles suggerer dans ton commentaire. Non. Discours et action doivent aller de pair. C’est en fait le discours qui inspire, gavanise, mobilise, genere et guide des actions efficaces de changement et de developpement que monde le Occidental connait à ce jour.
      Au moment où les populations Congolaises luttent pour la libération de la RDC, au moment où les populations Congolaises marchent pour qu’il y ait changement en RDC, pendant que nombreux y ont déjà sacrifié leurs vies, il faut que ceux et celles qui sont vivants et qui continuent avec cette lutte puisent penser et clairement articuler ce que doit être le résultat de ce changement tant désiré et recherché par les habitants de la RDC.
      Solange,
      Aux USA, il suffit d’exhiber un permis de conduire pour s’acheter une arme comme tu l’as bien dit. Mais saches que ces armes sont conçues par les jeunes entrepreneurs Américains qui créent des compagnies et des usines pour produire toute sorte de biens manufacturés y compris des armes. Ces jeunes Américains réfléchissent, inventent, et ne vont pas à l’école ou à l’université pour mémoriser des théories et passer d’examens pour obtenir un diplôme, Non. Ils étudient pour savoir concevoir, inventer et créer des usines pour faire entre autres des armes dont tu as fait mention dans ton commentaire.

      Les jeunes Congolaises et Congolais doivent aller à l’école et à l’université non pas pour mémoriser des théories, passer d’examens, obtenir un diplôme, et aller chercher du boulot qui n’existe pas, ou chercher à devenir conseiller dans le gouvernement des médiocres, corrompus et incompétents. Les jeunes Congolaises et Congolais doivent plutôt aller à l’école ou à l’université pour apprendre comment on fait les choses, comment concevoir, inventer, créer des usines pour la production de toute sorte des choses y compris des armes dont tu parles dans ton commentaire, afin de pourvoir à leurs propres besoins, aux besoins de leurs communautés et nation. C’est en effet facile d’acheter une arme aux USA comme tu l’as dit, mais c’est parce que les jeunes Américains vont à l’école et à l’université non pas pour mémoriser des théories, passer d’examens et obtenir des diplômes pour aller chercher d’emplois dans leur gouvernement. Non. Les jeunes Américains étudient pour acquérir et développer des connaissances, capacités et habileté de créer des nouvelles idées, créer des entreprises et usines pour fabriquer toute sorte de biens manufacturés y compris des armes.
      Les Congolaises et Congolais ne doivent pas se contenter de s’acheter une arme, s’acheter une voiture, un avion, une moto, un ordinateur, une caméra, une aiguille, un bouton, un parapluie, une paire de souliers ou de lunettes, une montre, etc. Acheter, acheter, consommer, consommer ne développe pas un peuple ou un pays. Les jeunes Congolaises et Congolais doivent briser ce cercle vicieux d’achat-consommation- et-sous-développement en allant à l’école et à l’université non pas pour mémoriser des théories, passer d’examens, obtenir des diplômes et attendre que le gouvernement médiocre de la RDC puisse leur créer ou donner du boulot. Les jeunes Congolaises et Congolais ne doivent rien attendre de ce gouvernement des vipères et sangsues. Les jeunes Congolaises et Congolais doivent plutôt rentrer en eux-mêmes pour découvrir leurs talents et aller à l’école ou à l’université pour apprendre comment développer ces talents afin de créer des entreprises et usines pour transformer les matières premières abondantes de la RDC en produits finis, et ainsi produire sur place ce dont le pays a besoin pour éradiquer la pauvreté et le chômage.
      Solange,
      L’action oui. Avec arme ou sans armes, l’essentiel c’est l’esprit de créativité et de développement des compétences, capacités et habiletés pour faire des choses par soi-même pour soi-même. C’est cela la meilleure voie d’action libératrice par les jeunes filles et jeunes garçons de la RDC pour la relance technologique et industrielle de la RDC.
      Les armes ont fait partir les Belges (indépendance). Les armes ont fait partir Mobutu. Laurent Desiré Kabila est parti par les armes. Tant que les populations et les nouveaux leaders n’articulent pas clairement les plans d’actions concrètes pour mobiliser les jeunes filles et jeunes garçons à développer des connaissances et capacités pour devenir créateurs d’entreprises et des usines pour produire sur place tout ce dont le pays a besoin, ton idée et ta suggestion d’utiliser le permis de conduire pour s’acheter une arme aux USA afin de passer à l’action demeurera futile.

      Bref, Chère Solange, saches que le président illégitime hors mandat et son gouvernement des voleurs vont s’évanouir et s’évaporer subitement de façon inattendue comme ceux qui les ont précédés dans la même besogne. Voilà pourquoi tous les Congolais et Congolaises doivent exiger que tout discours contre le régime illégitime de la RDC puisse articuler clairement comment les jeunes filles et jeunes garçons Congolais seront mobilisés à travers des programmes d’actions concrètes à acquérir des connaissances techno-professionnelles et des capacités entrepreneuriales afin de créer par eux-mêmes des entreprises et des usines pour construire et réparer leurs routes, chemins de fer, aéroports, ports, stades, bâtiments administratifs, hôpitaux, campus universitaires, ponts, parcs nationaux, etc. En d’autres termes, les actions pour le changement en RDC, les actions développement de la RDC sont, et seront, le résultat de réflexion, d’imagination créatrice, et des discours qui mobilisent et inspirent aux actions transformatrices.

  2. Il faut surtout plus de paysans, de soldats et d’ouvriers qualifiés.

    La ribambelle d’étudiants sortis du système universitaire finira au chômage faute de débouchés dans un pays non-industrialisé.

Les commentaires sont fermés