Silence… un avocat bruxellois va être radié

Pour avoir refusé d’obéir à un ordre qu’il considère « n’ayant jamais existé » au regard du droit, François Sabakunzi, avocat au barreau de Bruxelles est menacé de… radiation par le Conseil de discipline d’appel francophone et germanophone. Il lui est reproché purement et simplement « d’être incompétent ». Au motif qu’il aurait diligenté des procédures pour lesquelles son client, Parfait Salebongo Ebwadu, « a perdu en justice ». Pour cette instance, « s’il y a eu des décisions, déclarées irrecevables et non-fondées par le juge, le coupable c’est moi », martèle le juriste.

Qui est François Sabakunzi? Ancien de l’Ecole royale militaire (ERM), l’homme est un ancien officier supérieur (major) des Forces armées rwandaises (FAR). Il a connu la prison sous le régime du président Juvénal Habyarimana pour « conspiration ». Selon certains historiens, ce sont les « Inkontanyi » du Front patriotique rwandais (FPR) qui l’avaient fait libérer au début de la « guerre civile » en octobre 1990. L’officier prit le premier avion. Destination: Bruxelles. En Belgique, il s’inscrit à la faculté de droit à l’ULB (Université libre de Bruxelles) avant d’embrasser la profession d’avocat au barreau de Bruxelles.

Depuis 2011, Maître Sabakunzi est le conseil du médecin belgo-congolais Parfait Salebongo Ebwadu qui fait face à une tentative de spoliation. Le médecin est en procès avec les HIS (Hôpitaux Iris Sud) pour « rupture abusive » du contrat de collaboration qui liait les deux parties. « Tout a commencé par la tentative de détournement d’une partie des honoraires de mon client », confie l’avocat. Les HIS ont décidé de mettre fin à ce contrat. « Nous avons mené un combat au niveau des cours et tribunaux à Bruxelles ».

Procédurier de choc, Me Sabakunzi s’étonne de l’acharnement dont fait l’objet son client de la part des avocats et employés des HIS « sans mandat ». L’enjeu tourne autour de la « vente publique forcée » de la maison de Dr Salebongo pour apurer une créance estimée à une dizaine de milliers d’Euros. « Comment peut-on affirmer qu’un avocat est incompétent alors qu’on n’est pas juge? », s’interroge l’avocat en ajoutant: « Sommes-nous dans un Etat de droit ou pas? »

 

B.A.W.
© Congoindépendant 2003-2018

 

> Interview de Maître Sabakunzi

7 réflexions au sujet de « Silence… un avocat bruxellois va être radié »

    1. Plus on vous suit sur ce forum, plus la déception est grande!
      Connaissez-vous un minimum sur cette affaire? A chaque publication relative au Dr Salebongo sur ce même site, nous n’avons enregistré aucun témoignage de votre part… et c’est votre droit. A partir du moment où le mot « rwandais » apparaît quelque part, il faut croire que cela engendre de l’admiration au plus profond de votre âme et vous pousse à jouer le rôle du parfait schizophrène: amour-haine contre le voisin de l’Est… Mawable!

      1. @Mwimbayi Mashi Mimpe,

        Votre diarrhée écrite ne m’impressionne pas. Je vais vous dire pourquoi.

        Primo, vous êtes totalement à coté de la plaque. Relisez les articles sur l’affaire du Dr Salebongo. Vous verrez que j’ai témoigné, en soutien de sa cause. Une fois, je me demandais pourquoi il ne faisait pas appel à un avocat et une deuxième fois, je lui demandais de ne pas lâcher. Vous êtes donc un fieffé menteur quand vous écrivez :  »A chaque publication relative au Dr Salebongo sur ce même site, nous n’avons enregistré aucun témoignage de votre part… et c’est votre droit ».

        Deuzio, j’aurai souhaité que le Dr Salebongo soit défendu par un avocat d’origine congolaise du barreau de Bruxelles. Nous sommes dirigés par des rwandais. Nous sommes massacrés par des rwandais. Nos mamans sont violées par des rwandais. Nos richesses sont volées par des rwandais et devons-nous encore être défendus par des rwandais ? Avez-vous déjà entendu un intellectuel rwandais prendre position contre la politique guerrière et de domination menée par le pouvoir rwandais au Congo, depuis bientôt deux décennies? C’est un regret que j’exprime mais le Dr est libre de choisir l’avocat qui lui convient.

        Tertio, un  »voisin de l’Est » ou d’ailleurs, ne vole pas les biens de son voisin. Ne tue pas. Ne viole pas. Ne sponsorise pas des rebellions chez son voisin. Compris ?

        Si vous faites part de ceux qui dénient l’occupation rwandaise de votre propre pays – je présume que vous êtes congolais- c’est votre droit. Je ne pense pas comme vous. Je ne suis pas Rimbaud, pas Verlaine non plus, pour transformer la cruauté en poésie. On est le diable, on ne le devient pas. Relisez ces poètes et vous comprendrez, peut-être.

        Ceci dit, cher Monsieur, dans l’avenir, réfléchissez avant d’exposer votre logorrhée verbale pour jouer l’intéressant. Car la schizophrénie n’est peut-être pas là où vous pensez…Mawable!

      2. « Parfois, il vaut mieux faire semblant d’être un âne… pour éviter d’être embêté par ceux qui font semblant d’être intelligent! » (Lu quelque part sur le Net)

  1. Cette Belgique est pourrie de partout. Aucune différence avec les républiques bananières. Voyez toutes ces affaires.
    Une démocratie de façade. Je parie que le Dr Salebongo et son conseil ont soulevé un lièvre qui devrait rester inconnu de tous et maintenant on cherche à lui régler des comptes.

Les commentaires sont fermés