Sud-Kivu : démission du ministre provincial de l’intérieur

Le ministre provincial de l’Intérieur, sécurité, décentralisation, affaires coutumières et foncières au Sud-Kivu, Luc Mulimbalimba Masururu, a démissionné, vendredi 8 juin, de ses fonctions.

Au cours d’un point de presse qu’il a tenu tôt le matin dans son cabinet de travail à Bukavu, le ministre a déclaré que sa démission se justifie par le fait que son ministère se butte au mur d’un manque de moyens de sa politique.

Il a néanmoins exprimé sa gratitude à l’autorité morale de son parti politique AFDC (Alliance des forces démocratiques du Congo) pour la confiance placée en lui, tout en disant rester fidèle au chef de l’Etat, Joseph Kabila.
ACP/Congo Indépendant

2 réflexions au sujet de « Sud-Kivu : démission du ministre provincial de l’intérieur »

  1. Depuis la création des institutions provinciales, les animateurs de celles-ci ne travaillent pas pour ces entités dites décentralisées. Ils passent le clair de leur temps dans des querelles liées à la gestion. Entretemps les provinces s’enfoncent davantage dans le sous-développement. Ils sont dans la quasi totalité de la MP-PPRD.
    En tout cas ils incarnent la médiocrité.
    Au regard de l’inefficacité de ces structures, on doit envisager leur suppression.

    1. @Kolomabele,

      Merci pour ce constat qui doit interpeler tout le monde.
      On croyait qu’il suffisait que les gens soient de la même région pour qu’ils s’entendent, que nenni ! Ils passent leur temps à se battre à coup de Motion.

      Tant que nous aurons des médiocres, rien ne fonctionnera. Les partisans du fédéralisme ou de la démocratie régionale doivent revoir leur copie.

Les commentaires sont fermés