Sud-Kivu: prolifération des lieux de vente des médicaments à Bukavu

Une prolifération des lieux de vente des médicaments et des produits pharmaceutiques s’observe ce dernier temps dans des marchés communaux et le marché urbain de la ville de Bukavu.

Au cours d’une descente au grand marché urbain dans la commune de Kadutu, un reporter de l’ACP a constaté qu’un rayon entier est consacré à la vente des produits pharmaceutiques conservés dans des seaux. Ces médicaments sont également exposés aux rayons solaires, aux intempéries et à la poussière.

Aux points de vente de ces médicaments à travers la ville, les vendeurs et vendeuses se font passer pour des pharmaciens, des infirmiers,… Non seulement la date de péremption de certains de ces produits est déjà dépassée mais aussi ils sont vendus sans prescription médicale et bon marché par rapport aux prix des pharmacies.

Parmi les acheteurs, il y a ceux qui viennent de la ville de Bukavu ou de l’intérieur de la province du Sud-Kivu. Contacté à ce sujet, un médecin de Bukavu a dit que ce genre de pratique a des conséquences néfastes sur la santé humaine.

ACP/

2 thoughts on “Sud-Kivu: prolifération des lieux de vente des médicaments à Bukavu

  1. Ces médicaments sont probablement des contrefaçons et falsifications de médicaments. Ceux-ci représentent un risque majeur pour la santé publique en raison : de leur contenu, qui peut être dangereux : surdosage ou sous-dosage, principe actif autre que celui déclaré sur l’étiquetage, présence d’impuretés, etc…
    On peut légitimement spéculer sur l’origine, les acteurs maffieux, du but recherché. Il suffit de prendre en compte la géopolitique dans ce coin du pays.
    Ils faut sensibiliser les populations locales et les inciter à boycotter ces poisons.

Comments are closed.