Sud-Ubangi: l’assemblée provinciale demande à l’exécutif de poursuivre en justice José Makila et Oscar Molambo

L’assemblée provinciale du Sud-Ubangi demande au nouveau gouvernement provincial de porter plainte contre l’équipe sortante du gouverneur intérimaire Oscar Molambo et José Makila, ancien gouverneur de cette province. L’organe délibérant reproche à ces personnalités, la mauvaise gestion de la province.

L’assemblée provinciale estime que le gouvernement sortant a appauvri le Sud-Ubangi, en brillant par plusieurs actes de détournement des fonds et biens de cette province.

La décision a été prise samedi 27 janvier à la clôture de la session extraordinaire de l’assemblée provinciale, indique le président de cette institution, Vincent Mani. Cette session était consacrée essentiellement à la gestion de la province du Sud-Ubangi par le gouvernement sortant. Une gestion jugée « calamiteuse » à la remise et reprise par le nouveau gouverneur Taila Nage. Celui-ci avait signé sous réserve le procès-verbal de reprise.

L’examen fait par les députés provinciaux révèle plusieurs cas de détournement. Parmi les principaux auteurs, l’ancien gouverneur José Makila devenu vice-premier ministre des Transports est accusé d’avoir détourné 1.821.000 dollars, dont un crédit octroyé à la province du Sud-Ubangi par Afriland Bank, qui n’aurait « servi à rien ».

Le gouverneur intérimaire Oscar Molambo, lui, devra être poursuivi pour détournement d’un véhicule 4X4, de 4 motos et de 94 millions des francs congolais du denier public.

Par ailleurs, l’assemblée provinciale exhorte le nouveau gouvernement dirigé par Taila Nage d’honorer la facture de 175.000 dollars de la société chinoise qui a livré 7 minibus qui opèrent pour le transport urbain en commun à Gemena.

DÉPUTÉS PROVINCIAUX MANIPULÉS

Contacté par Radio Okapi, José Makila estime que les députés provinciaux du Sud-Ubangi font preuve d’incompétence, de piètre figure et de manipulation politicienne. Il regrette que ces députés qui sont à l’organe délibérant depuis dix ans soient « incapables » de « faire la différence » entre un audit technique et celui politique.

« Que vaut l’audit effectué à posteriori sans confrontation avec l’audité. Que faisaient-ils pour m’auditer et contrôler ma gestion quand j’étais avec eux », s’interroge José Makila.

Par contre, l’ancien gouverneur les invite à travailler. Depuis qu’ils sont là, ces députés n’ont produit aucun édit, travail principal pour lequel ils sont à l’assemblée provinciale. Sinon, cette assemblée provinciale du Sud-Ubangi n’a pas sa raison d’être, conclut José Makila.

 

Radio Okapi, 28.01.18
© Congoindépendant 2003-2018

7 réflexions au sujet de « Sud-Ubangi: l’assemblée provinciale demande à l’exécutif de poursuivre en justice José Makila et Oscar Molambo »

  1. JOSE MAKILA EST UN VAGABOND SANS FOI NI LOI – COMME D’AILLEURS SON PATRON BRUNO TSHIBALA ET AUTRES VOLEURS ET JOUISSEURS SE TREMOUSSANT AUX PIEDS DE L’ASSASSIN ET IMPOSTEUR TANZANIEN SE CRAMPONNANT ILLEGALEMENT AU SOMMET DANS LE SANG.

    LA VRAIE JUSTICE SOUS L’ETAT DE DROIT QUI ARRIVE INEVITABLEMENT EN RDC RATTRAPERA TOUS CES BANDITS-VOLEURS ET LEUR PETIT CHEF HYPO KANAMBE ALIAS « JOSEPH KABILA » !

  2. Un vrai spécimen de BMW, prêt à toutes les compromissions pour de l’argent! Quelqu’un peut-il nous donner le parcours réel de ce monsieur? Ce serait révélateur!

    Il n’y a qu’au Congo dit démocratique qu’on peut avoir des énergumènes de cet acabit aux fonctions de vice-premier ministre! Pauvre pays!

  3. José Makila, Jean-Lucien Busa, Roger Lumbala, Joseph Olenga Nkoy,Bruno Tshibala,Ndeko Basile…toutes ces grandes qui criaient toutes dents dehors contre Kabila, sont devenues inaudibles depuis qu’elles ont rejoint la mangeoire. Naturellement on ne parle pas quand la bouche est pleine. Quand on est un homme d’Etat, soucieux de sa réputation, on dépose une plainte contre ceux qui vous accusent de détournements de deniers publics.
    Donner une simple réponse du berger à la bergère, comme le fait José Makila, c’est un suffisant pour prouver son innocence.

  4. Quand un homme devient aussi arrogant,cela veut Tout simplement signifier qu’il tant vers son déclin…
    Laissons au temps son temps.

  5. Le petit homme José Makila prototype (archétype) de l’homme politique Kongolais corrompu, médiocre. Le verbiage (la logorrhée) caractérise son expression intellectuelle, l’hypocrisie, le manque de tact et de retenue sont les caractères communs à tous les membres toutes tendances confondues de cette classe politique Kongolaise minable, toxique, inconsciente congénitale remplie des Mobutistes, des Kabilistes et Kanambistes…

    PEUPLE SOUVERAIN PRIMAIRE L’IMPOSTURE BEMBE JUIF-ZAMBIENNE AVEC L’ÉMINENT MEMBRE DU TUTSI POWER MOSES SORIANO ALIAS MOÏSE KATUMBI AU KONGO EST À PROSCRIRE (Deutéronome 17 : 15 “Tu mettras sur toi un roi que choisira le Véritable Dieu Nzambe Tata, tu prendras un roi du milieu de tes frères, tu ne pourras pas te donner un étranger, qui ne soit pas ton frère ou “Tu ne manqueras pas de t’établir pour Roi celui que le Véritable Dieu Nzambe Tata aura choisi; tu t’établiras pour Roi un homme qui soit d’entre tes frères; et tu ne pourras point établir sur toi un homme, qui ne soit pas ton frère”).

    LE KONGO N’ACCEPTERA PAS UN DEUXIÈME IMPOSTEUR AUSSI ILLETTRÉ IGNARE BÊTE CON NUL À CHIER QUE LE PREMIER KANAMBE SON BEAU-FRÈRE TUTSI RWANDAIS…

    Les familles nanties Makila, Tshisekedi, Tshilombo, Kabila, Kanambe, Soriano, Kamerhe, Fayulu, Mbusa Nyamwisi, Kamitatu, Kengo Lobitch, Sessanga, Bazaiba ne sont pas les seuls propriétaires attitrés du Kongo pour négocier la vente du Kongo au plus offrant surtout ils ne sont pas habilités à être des mandataires attitrés pour hypothéquer l’avenir des 80 millions des vrais Kongolais et des générations futures en cédant tout le droit de propriété (l’usus, le fructus et l’abusus) aux étrangers moyennant avantages et moyens financiers…

    Tout concoure dans le sens que plusieurs personnalités Kongolaises corrompues médiocres qui se font visibles dans ce cycle de crise à répétition au Kongo roulent pour Moses Soriano alias Moïse Katumbi Chapwe le Juif-Zambien Goyim faux Kongolais de carte d’électeur…

    Le Kongolais se radicalise à l’extrême, la colère qui couve dans les cœurs des Kongolais sera dévastatrice, Le Kongo dans son ensemble n’acceptera plus jamais une deuxième imposture successive par le Juif-Zambien infiltré faux Kongolais qui est un plus con, plus nul à chier, plus illettré, plus bête, plus dilettante, plus incompétent que le premier Tutsi Rwandais Arido Hippolyte Kanambe alias Joseph Kabila Kabange mutoto wa Rwanda…

    Le dernier mot appartient au Véritable Dieu Nzambe Tata par le Peuple Kongo Souverain Primaire mais jamais l’avenir du Kongo sera une affaire des autres peuples soient-ils grands comme les juifs sionistes ou les impérialistes Anglo-saxons Occidentaux…

    Organisons-nous sérieusement, soutenons massivement la Coalition Armée d’autodéfense Patriote Républicaine Nationaliste Yakutumba la Frappa Mai Mai en participant à
    *L’opération 1 dollar-euro par Paypal* sur l’adresse lafrappa-lettre-ouverte.org…

    La luta continua la Victoria e Certa. Ingeta

Les commentaires sont fermés