Tanganyika: Zoé « Kabila » à la tête d’un « régime de terreur »

Gouverneur de la province de Tanganyika depuis le mois d’avril 2019, Zoé « Kabila » se voit reprocher une série d’actes constitutifs d’excès de pouvoir. Dans un mémorandum daté du 20 décembre 2019 adressée au Président de la République, trois chefs coutumiers et trois chefs de groupements et localités du Territoire de Kalemie font état d’arrestations arbitraires, expropriations et spoliations. Depuis 2016, « Joseph Kabila », chef omnipotent, a investi plusieurs dizaines de millions de dollars dans les infrastructures de cette ville congolaise. Des investissements qui « puent » à mille lieux une vaste opération de blanchiment. Question: la ville de Kalemie va-t-elle devenir un lieu de rendez-vous pour tous les « blanchisseurs » de l’argent sale?

Dans son message de vœux de nouvel an qu’il a lu le mardi 31 décembre dans les studios de la station provinciale de la RTNC/Tanganyika – avec son accent à couper au couteau -, le gouverneur Zoé « Kabila » est apparu plutôt serein. « J’espère que cette année sera une année de prospérité où vos projets vont se matérialiser ». Il a terminé son adresse par un appel à l’unité en citant la devise belge: « L’union fait la force ». Ignorance? Dédain?

Premier ministre Sylvestre Ilunga Ilunkamba

En visite à Kalemie, du mardi 31 décembre 2019 à jeudi 2 janvier 2020, le Premier ministre Sylvestre Ilunga Ilunkamba semblait également ignorer l’existence du mémorandum précité. Il n’en a pas fait mention. Et ce bien qu’une copie lui a été destinée.

Au chef-lieu de la province de Tanganyika, le « Premier » a pu, en compagnie de « Zoé », visiter le nouveau bâtiment de l’Assemblée provinciale, financé par la province.

Ilunga Ilunkamba a visité également d’autres travaux dont l’initiateur et le financier n’ont pas été cités parce qu’il s’agit de « Joseph Kabila »: un bateau de 3.500 tonnes et 500 places, un pont sur la rivière Lukunga, un hôpital moderne dit « hôpital espoir », un stade omnisports de 15.000 places, l’allongement de la piste d’atterrissage de l’aéroport de Kalemie de 1.750 à 2.500 mètres.

On apprenait qu’une entreprise française serait occupée à installer des signaux lumineux devant guider les aéronefs durant les vols nocturnes. On apprenait également que la Régie des voies aériennes (RVA) entend élever Kalemie au rang d’aéroport international. On cherche en vain les sites touristiques à visiter ou l’attrait économique.

« RÉGIME DE TERREUR »

On ne pourrait que comprendre la « préoccupation » exprimée par l’ancien candidat à la Présidence Martin Fayulu Madidi dans son message « à la nation ». « (…), Je dénonce l’idée de la ‘privatisation’ de la province de Tanganyika dans le sens de l’ériger en ‘principauté’ qui serait un Etat dans un Etat, propriété exclusive d’une famille ».

Pour mémoire, en avril 2016, le journaliste américain Richard Miniter du magazine américain « Forbes » avait crédité « Kabila » d’une fortune mal acquise évaluée à 15 milliards $. Du « cash » dont l’origine est difficilement avouable.

Dans la correspondance adressée au président Felix Tshisekedi Tshilombo, les chefs coutumiers Benze, Tumbwe, Rutuku et les chefs de groupements et localités Moni, Lukwangulu et Kasabondo décrivent par le menu la paralysie administrative et le pillage des ressources qui règnent dans cette province. Et ce depuis l’avènement à sa tête du frère de l’ex-président. Un « intouchable » qui ne ferait qu’à sa tête.

Au lieu d’être au service de la province et de la population, le gouverneur « Zoé » a mis celles-ci à son service. « La province du Tanganyika et plus particulièrement le territoire de Kalemie sont pris en otage » par le chef de l’exécutif provincial et son « dircab », un certain Kitwanga, alias « Hitler ».

Parmi les autres oukases chahutés par les « chefs », on peut citer notamment la fermeture des petits ports JSK et Comter où les habitants ont l’habitude d’accoster leurs pirogues après avoir pêché dans le lac Tanganyika. Il y a aussi des démolitions de maisons, des expropriations et spoliations. « Nous vivons vraiment dans un régime de terreur à Kalemie », soulignent-ils.

QUE MIJOTE LA FRATRIE « KABILA »?

Zoé, Jeannette et Joseph « Kabila »

Pour une raison connue de lui seul, le gouverneur a sommé plusieurs milliers d’habitants des ilots Kibizye et Bilila situés dans le lac Tanganyika « d’aller vivre ailleurs ». « Il est en train de convoiter ces îlots soupçonnés de regorger des minerais précieux », notent-ils.

Les rédacteurs de ce mémorandum accusent « Zoé » de s’être attribué, sans titre ni droit, un vaste territoire estimé à 15.000 km² en vue d’installer une « ferme ». Agit-il par « procuration »?

C’est depuis le mois de juin 2016 – soit six mois avant la date d’expiration de second mandat – que « Joseph Kabila » a commencé à « lorgner » sur la ville de Kalemie. Une agglomération qui n’est séparée de la Tanzanie que par le lac Tanganyika.

On le sait, les membres de la fratrie « Kabila » ont passé la majeure partie de leur existence dans ce pays voisin qui les a vus naître. Pays où ils ont grandi. Ils n’ont foulé le sol du Zaïre qu’à l’âge adulte fin 1996. Joseph et Jaynet seraient nés en 1971. Zoé serait né en 1979.

« Kabila » a préparé son « coup » depuis un certain temps. En 2016, plusieurs chars de combat avaient quitté le port d’Ilebo au Kasaï. Destination finale: le Tanganyika (134.940 km²), alors un des districts du « Grand Katanga ». Que sont ces engins devenus? Qui oserait poser la question à « Kabila »? 

Que va faire le président Tshisekedi Tshilombo après lecture du « mémo » lui adressé par ces autorités coutumières? Fera-t-il ouvrir une enquête parlementaire ou « enterrer » purement et simplement ce dossier qui intéresse, sans conteste, la sécurité nationale? Va-t-il fermer les yeux au nom de la prétendue « alternance pacifique »? Affaire à suivre.

 

B.A.W.

9 thoughts on “Tanganyika: Zoé « Kabila » à la tête d’un « régime de terreur »

  1. Permettez, cher BAW :
    – « RDC : « Kabila est arrivé au pouvoir avec mission de diviser le pays » (Fayulu à Kikwit)
    = https://linterview.cd/rdc-kabila-est-arrive-au-pouvoir-avec-mission-de-diviser-le-pays-fayulu-a-kikwit/

    “Nous congolais, serons pas esclaves d’un pays étranger. Que personne ne vous corrompe. Kabila est arrivé au pouvoir avec une mission, celle d’affaiblir, de diviser le pays afin de parvenir à la balkanisation ”, a dit Martin Fayulu.
    Et d’ajouter : “ Il [Kabila] a donné la province du Tanganyika à son frère, Zoé Kabila. L’exécution du plan de balkanisation est très avancée ”. »
    – « Mémorandum adressé au Chef de l’État par l’Alliance des Chefs coutumiers – Province de Tanganyika – Territoire de Kalemie », 20 décembre 2019″
    = https://afrique.lalibre.be/app/uploads/2020/01/KALEMIE-NEWS.pdf

  2. QUE VIVE LE 3e MANDAT VIRTUEL DE LA KLEPTOCRACIE KABILISTE SOUS SON NOUVEAU MASQUE, LA COALITION « CACHE »-FCC.
    ZOE KABILA NE FAIT Q’APPLIQUER LES REGLES DE VOYOUCRATIE PPRD-FCC SOUS L’ AUTORITE TRES IMMORALE DE SON FRANGIN.
    TANDIS QUE FATSHI NOUS ENDORT AVEC SES VIDES DISCOURS, LES MAFIOSI CONTINUENT A VOLER LE PATRIMOINE DE L’ETAT INCLU LES AVOIRS DE LA GECAMINES EN PARTENARIAT AVEC LES KABILA. DEVRIONS-NOUS RAPPELER LE RECENT SCANDALE DE BLANCHISSEMENT DE $220 MILLION EN MAGOUILLES COUSUES PAR DAN GERTLER ET ALBERT YUMA – INBUES DE FAUX PROCES?
    APRES L’A PRETENDUE ALTERNANCE DU 24 JANVIER 2019, LE PAYS CONTINUE SOUS LA DOMINATION DES KABILA SA DESCENTE AUX ENFERS, ALORS QUE FATSHI ET SON MAJORDOME KAMERHE SE LA COULENT DOUCE EN DETOURNEMENTS ET VOYAGES INUTILES.
    INSOUCIANT DE LA MISERE DES CONGOLAIS, DONT ENSEIGNANTS, MEDECINS RECLAMMANT LEURS « SALAIRES DE MISERE », FATSHI VIENT D’ACCORDER AUX 31 DEPUTES DECHUS ET FAINEANTS DES EMOLUMENTS MENSUELS ET PRIVILEGES POUR…. 5 ANS A VENIR.
    FATSHI NE VA SURTOUT PAS « FOUINER » DANS LA KLEPTOCRATIE KABILISTE..? SI OUI, QU’IL COMMENCE D’ABORD PAR NOUS RENDRE COMPTE DES $15 MILLIONS, ET DE SES PROMESSES D’ENQUETES.

  3. SACRILÈGE ! Notre aïeul Bantou vrai Kongolais « Tanganyika » se retourne dans sa tombe, un
    satané intrus Rwandais est devenu Roi non-initié par la force hypocrite, la ruse machiavélique « Ubuenge » près du Lac mystérieux qui porte son nom élogieux.. Le réveil brutal suivi du règlement des comptes légitime du Peuple Kongolais contre les faux politiciens RDCiens-Kongorais seront épiques… Les murs noircis du Royaume de Satan le Chérubin jadis oint s’en souviendront… Vive les Maï Maï ANPK (Armée Nationale du Peuple Kongo)… Ainsi soit-il… INGETA

  4. La ‘kanambie’ à la manœuvre ? « Des » Chefs coutumiers du Tanganyika démentent avoir signé un mémorandum dénonçant le gouverneur ‘Zoé Kabila’ (= https://www.politico.cd/desintox/2020/01/04/des-chefs-coutumiers-dementent-avoir-signe-un-memorandum-denoncant-le-gouverneur-zoe-kabila.html )…
    La suite…

    1. QUE CERTAINS CHEFS COUTUMIERS « KANAMBECILES » PUISSENT SE RETRACTER APRES AVOIR OBTENU DES « ENVELOPES » NE NOUS ETONNE PAS DANS CETTE REPUBLIQUE BANNANIERE DONT LE MODE CLASSIQUE. DE GESTION (INCLU A LA PRESIDENCE) MEME PASSE PAR LA CORRUPTION ET ACHAT DE CONSCIENCES.
      LA VERITE EST TETUE MEME AU ROYAUME VOYOUCRATIQUE DU TANGANYIKA. ZOE ET SES FRANGINS NE L’ETOUFFERONT PAS A JAMAIS. CAR TOT OU TARD, LA « VRAIE » JUSTICE LES FRAPPERA.

  5. PS
    Qu’importe, nous, nous savons que ce qui y est décrit ressemble tout à fait à la « maison ». Que certains chefs coutumiers aient peur des représailles ou de perdre leurs subsides et que d’autres aient eu le courage de dénoncer la dictature, la vérité est plus proche du mémorandum. L’autorité centrale serait donc mieux inspirée d’y voir de plus près car nous savons bien que c’est depuis un moment que ‘JK’ et sa fratrie ont décidé de faire du Tanganyika leur ‘principauté’. Une partie du magot volé sert et a servi à cela…

  6. Dommage que tous les congolais de partout à travers le monde observent comme des moutons de Panurge le mal et où le désordre ambiant que vit la mère patrie. Evidemment ce désordre est entretenu par Joseph Kabila ainsi que sa fratrie. Et personne n’est capable aujourd’hui de le stopper dans sa folie meurtrière. Pourtant, cet individu qui terrorise le peuple congolais, ne dispose d’aucune intelligence même celle dite artificielle. Mais il se sert de la chicote pour nous mettre au pas. On s’y accommode facilement sans la moindre réaction de notre part. Peuple ignorant tokosuka wapi ?
    J’ai dit !
    Kolomboka

Comments are closed.