Terrorisme d’Etat: « Kabila » fait vandaliser le siège d’un parti pro-Katumbi

Le duel « Kabila »-Katumbi prend chaque jour une tournure inquiétante qui ne rassure guère une population congolaise qui aspire à la paix, à la décrispation de l’environnement politique et surtout à un autre avenir. Vendredi 1er juin, le Tout-Lubumbashi était en émoi après l’attaque du siège du PND (Parti national pour la démocratie et le développement) dont le président national n’est autre que Salomon Kalonda Idi, le bras droit de l’ancien gouverneur du Katanga Moïse Katumbi Chapwe. Les assaillants ont opéré dans la nuit de jeudi 31 mai à vendredi 1er juin. Cette agression porte apparemment une signature dans la mesure où « Joseph Kabila » se trouvait déjà à Lubumbashi au moment des faits. Il en est de même du ministre de l’Intérieur et de la… sécurité, le « professeur » Henri Mova Sakanyi.

« L’attaque a eu lieu vers une heure du matin ce vendredi 1er juin. Les agresseurs ont tiré à la mitrailleuse lourde. Je sais distinguer le type d’arme. Le plus inquiétant dans cette histoire est que cet acte qu’on peut qualifier de ‘terroriste’ ait pu avoir lieu alors que chef de l’Etat et son ministre de l’Intérieur séjournent dans la ville ». L’homme qui parle est un confrère kinois qui est en séjour familial dans la capitale du cuivre.

Selon certains témoins, l’agression serait l’œuvre des éléments de la garde prétorienne de « Joseph Kabila » pompeusement appelés « garde républicaine ». « Des militaires sont venus à bord de plusieurs véhicules de l’armée, accompagnés d’une dizaine de membres de la ligue des jeunes du PPRD, les fameux bérets rouges », précise un Lushois. Celui-ci a naturellement requis l’anonymat. « Qu’en sera-t-il lors de la campagne électorale et du vote? », s’est-il interrogé.

Immeuble Hypnose

Certains détails de cette affaire laissent les observateurs pantois. D’abord, l’immeuble attaqué se trouve au centre de la ville. Ensuite, la cible choisie est située à un jet de pierre du siège du gouvernement provincial. Enfin, l’attaque a eu lieu quelques neuf heures après l’arrivée de « Kabila » à Lubumbashi. Le ministre de l’Intérieur Henri Mova Sakanyi se trouve dans la même ville. Autre détail: les agresseurs se sont acharnés particulièrement sur un poster géant de Katumbi qui ornait le portail d’entrée du bâtiment. Décidément, le « raïs » ne voudrait plus voir « Moïse ». Même pas en photo.

« TERRORISME D’ETAT »

Comble de paradoxe, Mova s’est entretenu, jeudi 31 mai, avec des représentants des communautés étrangères du Haut Katanga. A l’ordre du jour: la montée de la criminalité observée ces dernières semaines. Au cours de cette rencontre, les porte-paroles des allochtones se sont plaints de ce qu’ils appellent l’ « application asymétrique de la loi ». En clair, une justice aux ordres.

Pour la petite histoire, « Kabila » dont le dernier mandat a expiré depuis le 19 décembre 2016 séjourne au chef-lieu du Haut-Katanga en vue d’inaugurer « des bâtiments construits dans le cadre de la révolution de la modernité », souligne une dépêche de l’Agence congolaise de presse. Après Lubumbashi, le Président hors mandat est attendu à Kasumbalesa, à la frontière avec la Zambie, où il procédera à la pose de première pierre de la construction d’un « port sec ». Un réveil tardif qui dissimule mal de l’enfumage.

Immeuble du gouvernorat

Ce qui s’est passé dans la nuit de jeudi 31 mai et vendredi 1er juin à Lubumbashi porte un nom: « terrorisme d’Etat ». Ce cas est loin d’être le premier du genre. Le 20 septembre 2016, le siège de l’Union pour la démocratie et le progrès social (UDPS) avait été incendié par des sbires du régime finissant. L’enquête est toujours « en cours ».

Depuis l’accession de « Joseph Kabila » à la tête de l’Etat congolais la force publique (l’armée, la police nationale et les services de renseignements civils et militaires) est devenue une « milice » au service de l’oligarchie au pouvoir.

HAUTE TRAHISON

Depuis dix-sept ans, la force publique n’est plus au service de la nation. Elle est détournée de ses missions. A savoir: assurer la sécurité des personnes et des biens, maintenir l’ordre public et défendre l’intégrité du territoire nationale.
Des voix s’élèvent pour exiger une enquête sur l’attentat commis au siège du PND. C’est le cas notamment d’André Claudel Lubaya, président de l’Alliance des Mouvements du Kongo (AMK). Sera-t-il entendu? On peut franchement en douter dans ce pays où les magistrats debout et assis sont régentés par le « dircab » à la Présidence de la République, Néhémie Mwilanya Wilondja.

L’article 188 de la Constitution est sans équivoque :« Les Forces armées sont républicaines. Elles sont au service de la Nation toute entière. Nul ne peut, sous peine de haute trahison, les détourner à ses fins propres ». Tôt ou tard, ceux qui ont transformé le pouvoir politique en « bien » d’un « clan » auront à rendre compte.

Faudrait-il donner raison aux acteurs politiques autant qu’aux activistes de la société civile qui clament matin, midi et soir qu’il est chimérique d’espérer des élections libres, transparentes et apaisées tant que « Joseph Kabila » aura la haute main sur l’appareil d’Etat?

 

Baudouin Amba Wetshi

9 réflexions au sujet de « Terrorisme d’Etat: « Kabila » fait vandaliser le siège d’un parti pro-Katumbi »

  1. Baudouin Amba Wetshi, bien sûr que oui Joseph Kabila » aura la haute main sur l’appareil d’Etat. comment aller aux élections avec un monsieur hors mandat?, et comment aller aux éléctions avec quelqu´un qui vous démontre clairement qu´il ne partira que d´une balle dans la tête. la ceni est à sa cause, les trucheheries à grande échelle déjà bien programmé. pour moi il ne nous reste qu´une chose. le soulévement populaire. parce que avec kanambe in n´y aura pas d´alternance au congo.

    Baudouin Amba Wetshi

    1. A Baudouin Amba,

      Merci infiniment pour cette production intellectuelle. Cependant, je vous fais remarquer que votre journal en ligne a déjà démystifié cet homme à la barbe pimentée, donnant l’apparence d’un véritable fou en divagation.Dommage que le peuple congolais ne comprends toujours rien.Sinon Hippolyte Kanambe serait défenestré depuis très longtemps, le 19 Décembre 2016 notamment. Mais le Évêques de la CENCO complices de notre malheur collectif, ont sans l’avis du peuple congolais, pu accorder à cet énergumène sans éducation et encore moins, une quelconque instruction, un sursis d’une année, qui lui aurait permis de se requinquer, manquant par la suite, du respect à tout le monde. Pour ma part, on doit boycotter toutes les élections en vue pour le contraindre de quitter notre pays. A défaut, nous regretterons ce temps perdu, par manque d’initiatives et de courage. Bref, on aura guère pitié des collabos du genre de Lambert Mende Omalanga, André Atundu, Kin Kiey Mulumba, Kalev Katond, Aubin Minaku, etc……

      J’ai dit !

      Kolomboka

  2. JOKA n ayant aucune culture, son comportement ne peut etre que proche de l animal. Chassez le, peuple congolais, sinon, la RDC sera et restera un vaste cimetiere. L homme est et reste Thanatologue, double de la thantopraxie.

  3. On (Peuple Kongo Souverain Primaire) s’en fout, on s’en tape, on s’en bat les couilles, on s’en moque eperdument de cette vandalisation du siège d’un des faux partis politiques qui ne devrait jamais exister sous l’occupation Tutsi Power-Onu-Monusco. On le dit et répète que le pays est occupé, faire de la politique équivaut à la trahison, tout parti ou toute partie politique doit être dissout (e) pour devenir un mouvement de résistance, d’activisme, de pression, les faux politiciens Kongolais corrompus s’entêtent comme des mules. Qu’ils crèvent, on s’en balance…

    Tous des truands ces faux politiciens Kongolais et Kongorais en costume et cravate! En Occident on vole, on travaille, on construit, on se projette à long termeen Afrique en général, au Kongo en particulier on vole, on détruit on se tourne les pouces, on ne voit pas plus loin que son petit nez. Les délits d’initié, conflits d’intérêts, pots de vin, favoritisme dans une OPA (Offre Publique d’Achat) sont des formes de corruption à l’Occidental importées en RDC (Rép Démocrature du Congo-Kinshasa) comme mode de bonne gouvernance… Hallucinant

    En réalité un scrutin libre et transparent coûte absolument rien dans un pays normal, les gouvernements fantoches Africains et les acteurs pleiniers oligarques banquiers Blancs tapis dans les bureaux huppés, climatisés gonflent les chiffres pour rien. Il suffit d’une base des données, des rames de papier, une bonne dose organisation interne. Adjugé. Sic

    Les vrais Kongolais ont accepté l’esclavagisme par consentement licite. A cette allure cette génération-ci risque de passer comme celle de nos parents, grands-parents et aïeux sans qu’elle voie le salut face à l’impérialisme mondial qui se métamorphose. Le Président de France le banquier Macron moins âgé que plusieurs Kongolais de l’élite politico-intellectuelle-artistico-religieuse Kongolaise défaillante entre en jeu pour prendre le relais de la recolonisation. Jusque quand ?

    Inimaginable ! 3e Elections pièges à con truquées d’avance d’affilée pour légitimer cette fois-ci l’imposture Zambienne par Moses d’Agnano Soriano alias Moïse Katumbi infiltré Juif-Italo-Zambien faux Kongolais de carte d’électeur dissident frondeur PPRD, president de la plateforme Ensemble pour piller le Kongo qui veut à tout prix devenir Magistrat Suprême du Kongo pour continuer le pillage de la RDC car il est un éminent membre du Tutsi Power marié à une Nilotique Tutsi hirondelle Rwandaise… Basta

    La luta continua la Victoria e Certa pour stopper net la Tutsisation du Kongo occupé par le Tutsi Power-Onu-Monusco. INGETA

  4. C’ est ce qu’ on appelle un effet boomerang . A moins qu’ on en soit amnésique mais les katangais ont semé et maintenant ils récoltent .
    Pourquoi Hippolyte Kanambe est aussi arrogant ? La réponse est dans la citation de mfumu Kolomboka : « Dommage que le peuple congolais ne comprends toujours rien.Sinon Hippolyte Kanambe serait défenestré depuis très longtemps, le 19 Décembre 2016 notamment. Mais le Évêques de la CENCO complices de notre malheur collectif, ont sans l’avis du peuple congolais, pu accorder à cet énergumène sans éducation et encore moins, une quelconque instruction, un sursis d’une année, qui lui aurait permis de se requinquer, manquant par la suite, du respect à tout le monde. » Voilà la base de tous nos malheurs actuels c’ est l’ église catholique et ses évêques qui ont donné une bouée de sauvetage à cet intrus et qu’ on arrête de faire l’ apologie de cet institution !

  5. MES CHERS COMPATRIOTES BONJOUR OU BONSOIR!
    ON EST OU LA? A LOLA OU A RIFERO ( L’ENFER ), DONT LE PROPRIETAIRE EST HIPPOLYTE KANAMBE ARIAS (ALIAS ) HOMME UNIVERSEL. N’OUBLIONS PAS QUE DANS CE PAYS GRAND KONGO, HABITUE A TOUS LES DUELS, LE GAGNANT A TOUJOURS ETE LE MTOTO WA KATANGA QUE NOUS CONNAISSIONS TRES BIEN DU NOM HIPPOLYTE KANAMBE ALIAS KABILA.
    QUE CA SOIT AUX ELECTIONS QUE PRESQUE TOUS LES KONGORAIS VEULEN A TOUT PRIX, LE GRAND TRICHEUR HIPPOLYTE KANAMBE SERA TOUJOURS GAGNANT, CAR NOUS KONGOLAIS NE SOMMES PAS SOUDES POUR DONNER UN BON KISAMBETI A CE CHAUFFEUR DE TAXI JAUNE, MAIS NOUS PASSIONS NOTRE TEMPS A CORRIGER L’ORTHOGRAPHE, LA GRAMMAIRE, LES GALIMATIAS DES AUTRES. C’EST CA L’INTELLECTUEL KONGOLAIS, CAR SI VOUS VOULEZ QUE L’INTELLECTUEL KONGOLAIS, IL FAUDRA PARLER UN FRANCAIS COMPLIQUE, INCOMPREHENSIBLE AUX AUTRES COMME A L’EPOQUE DE LA COLONIE BELGE. VOILA UN VERITABLE KALAKA, PANTON AVEC SA TENUE: CULOTTE ( COUPE POUR LES AMOUREUX DU KAKISME COLONIAL ) FLANQUE DE MEME D’UNE CHEMISE KAKI BIEN AMIDONNEE BIEN REPASSEE, D’UN CHECHIA ROUGE PIQUE SUR LA TETE AVEC UNE PETITE QUEUE NOIRE AU DESSUS DU CHECHIA COMME UN MUSULMAN RADICALISE, DACTYLOGRAPHE A CHARIOT-RUBAN NOIR NON AUTOMATIQUE QU’ON DOIT POUSSER PAR SA MAIN DROITE A GAUCHE, FAISANT SALIR LES MAINS DE NOS FAMEUX KALAKA ( CLERCS ),STENOGRAPHE, UNE LANGUE ET ECRITURE COMPLIQUEE COMPRISE SEULEMENT PAR LES KALAKA, LES PLANTONS COLONIAUX FLANQUES D’UNE BICYCLETTE KINGA, DE LA COMPAGNIE KITUNGA, PARDON COMPAGNIE KINGA, COMME MOYEN DE TRANSPORT POUR DISTRIBUER LES COURRIERS A LA CITE BELGE OU CITE INDIGENE OU CHEZ NOS PARENTS APPELES PAR LES COLONISATEURS BELGES  » LES BASENZIS , CITE YA BASENZIS « , NOS FIEROS KALAKA S’APPELAIENT  » KALAKAS MUSENZIS « .
    CE OU CES MUSENZIS KALAKA, AUTREFOIS ASSIS SUR UNE PETITE TABLE D’ENFANT D’UNE ECOLE GARDIENNE ET D’UNE PETITE CHAISE A 3 PIEDS EN SE BALACANT DANS TOUS LES SENS PAR MANQUE D’EQUILIBRE, SOMNOLANT SUR SA PETITE ET SON NGONDO DEVANT LA PORTE DE SON MUKUBWA COLONIAL POUR FAIRE ENTRER DANS LE BUREAU DE SON MAITRE LES RECACITRANS CONVONQUES CHEZ LE MAITRE COLONIAL.
    AUJOURD’HUI, NOTRE MUSENZI COMPATRIOTE KALAKA DEVENU SOIT-DISANT SUPER INTELLECTUEL, DOMICILIE SELON LUI A RHODE / BRUSSELS CHEZ LES FLAMANDS, SE DIT PLUS MUFRANCAIS QUE LES FRANCAIS DE SOUCHE A NOUS DONNER LES COURS DE LA LANGUE FRANCAISE, DONC LE MUSENZI KALAKA A LA PEAU MOKOBO COMME NOUS SE DIT FLAMAND, VOUDRAIT APPRENDRE AUX KONGOLAIS LE KIFALANSA, D’AILLEURS, EN SE VATANT QU’IL A UN BUREAU ET QUE LES LETTRES DEMANDES D’EMPLOIS QU’ILS RECOIVENT DE SES COMPATRIOTES KONGOLAIS SONT PLEINES DE FAUTES, D’OU KISALU IKELE VE. JE ME DEMANDE, COMMENT SE SENTE PAR EX. LA DIASPORA ALLEMANDE, AMERICAINE, ANGLAISE, SUD AFRICAINE, ZIMBABWEENNE, DANS CES PAYS OU LA LANGUE EST L’ALLEMAND, L’ANGLAIS.. QUELLE ARROGANCE DE CE JADIS MUSENZI DE LA CITE INDIGENE DU KONGO DE NOS PARENTS!
    KIADI KIBENI POUR CE MUSENZI, CES BASENZI SONT NOMBREUX PARMIS NOUS.
    AVEC UNE GRANDE DISCRIMINATION DE CETTE AMPLEUR, COMMENT VOULIONS NOUS, COMBATTANTS, RESISTANTS ,TOUT COURT LA DIASPORA GAGNONS CETTE SALE GUERRE: DUEL KANAMBE – KATUMBI. DUEL OLENGANKHOY – FELIX-VIEUX BRUNO TSHIBLA-BAZAIBA-MOKIA-FAYULU-KENGO-MOVA ET J’EN PASSE.
    AUJOURD’HUI, INCENDIE DE L’IMMEUBLE DE PND ET PEUT- ETRE DEMAIN INCENDIE DE L’IMMEUBLE DE CONACO, DE PSA, ABAZI, CEREA, MNC, PCR, PCDL, PUNA, DAPRA HORODE, PD, PDC, OPEKA, MNC/K , MNC/L, ML17, MLC, MNR, MEN, MPR…ET JAMAIS L’INCENDIE DE PPRD/MP.
    BREF, ALLONS-Y COMPRENDRE QUI EST DERRIERE CES ACTES CRIMINELS.
    NOUS NE SOMMES PAS DANS LES FORUMS POUR EXPRIMER NOS ARGUMENTS ET BONNES IDEES, COMMENT SAUVER ET LIBERER NOTRE PAYS AUX DE NOS ENNEMIS, UN POINT, UN TRAIT. LE FOND DE NOS IDEES ARGUMENTS SONT IMPORTANTS QUE LE CHAFRI CHAFRA CHAFRIN CHEVRE QU’EXIGE CE MWALIMU WA KIFALANSA AUX COMPATRIOTES.
    CE RESPONSABLE CRIMINEL KALAKA MUSENZI DE HAUT RANG KAFUETI KANGAMA, KAFUETI BAKA NKUBA ET KISAMBETI BENI.
    MERCI ET JE M’EXCUSE D’AVANCE A TOUS ET TOUTES QUI SE SENTENT BLESSEES A TRAVERS MES PROPOS. LUTTONS CONTRE LES MANIPULATION DES SBIRES DE L’ANR DE KALEV GARCON DE COURSE AU SERVICE DE KANAMBE HIPPOLYTE ALIAS JOSEPH KABILA.

  6. VOILA UN PUR VOYOU AUX ABOIS, S’ACHARNANT DE SE MAINTENIR ILLEGITIMEMENT ET ILLEGALEMENT AU SOMMET DU PAYS QUI NE VEUT PLUS DE CE CRIMINEL-SANGUINAIRE DONT LA PLACE EST A LA CPI.

    HYPO KANAMBE (ALIAS JO KABILA) ET SES BANDITS INCLU MOVA EN PAIERONT TRES CHER ET BIENTOT

  7. Quand le vrai Christ Noir traita les Scribes Pharisiens Aryens Indo-européens de races de vipère, sépulcres ou tombeaux blanchis, IL ne choqua personne même les fanatiques aveugles du Sanhédrin restèrent muets sans crier au scandale….

    Traiter Félix Antoine Tshilombo alias Félix Tshisekedi de faux politicien, qualifier ces congénères de la classe politique Kongolaise minable des malades mentaux n’est pas une injure ou une insulte. Ce sont des qualificatifs qui collent si bien à leur état d’âme…

    Le fanatisme aveugle est une forme d’esclavagisme mental, spirituel, intellectuel, moral. Le fanatisme exagéré rend le fanatique succeptible, incohérent, confusionniste, de mauvaise foi… Sic

Les commentaires sont fermés