UNPC: un mémorandum contre les assassinats des journalistes en gestation

Au cours d’une conférence de presse qu’il a tenue, mardi 17 août, le président de l’Union nationale de la presse du Congo (UNPC), Gaby Kuba, de déposer, dans les tout prochains jours auprès des autorités du pays, un mémorandum condamnant les assassinats ciblés des journalistes en RDC.

Le président national de l’UNPC a déploré, à cette occasion, l’assassinat de quatre journalistes. Le dernier cas est celui de Joël Musavuli, directeur de la Radiotélévision communautaire Babombi (RTCB), dans la nuit du vendredi 13 au samedi 14 août 2021, dans le territoire de Mambasa, en Ituri.

Il a, par ailleurs, annoncé qu’il compte de faire décréter « une Journée sans médias » sur toute l’étendue du territoire national, à titre de protestation contre ces meurtres, et exiger des enquêtes minutieuses et sérieuses, afin que ces auteurs présumés soient jugés et punis conformément à la loi.

Gaby Kuba a, toutefois, exhorté les journalistes basés dans des zones dites « rouges », telles que les provinces de l’Ituri et du Nord-Kivu « où des attaques empêchent les journalistes d’exercer leurs métiers en toute tranquillité », de faire preuve de prudence.

ACP/

2 Commentaires on “UNPC: un mémorandum contre les assassinats des journalistes en gestation

  1. Un pays où des journalistes sont assassinés ou « empêchés d’exercer leur métiers en toute tranquillité » est clairement un pays de merde, de père et de mère.
    Voilà ! C’est dit.

  2. Gaby Kuba est un farfelu et l’UNPC, une vraie coquille vide. Face aux assassinats de journalistes on déclenche une journée sans médias pour se faire entendre. Demander aux journalistes à la prudence est un non sens. Il est éonnant que les journalistes continuent d’être assassinés dans un Etat de droit made in Tshilombo Tshintuntu !

Comments are closed.