Ville de Kinshasa: Le gouverneur Kimbuta présente un bilan positif de sa mandature

Elu gouverneur de la ville de Kinshasa en janvier 2007, André Kimbuta Yango a énuméré, vendredi 16 novembre, les six « réalisations phares » que son gouvernement a mis en oeuvre durant la mandature finissante. C’était au cours d’une intervention à la plénière de l’Assemblée provinciale de la capitale.

Il a épinglé notamment: la Direction générale des recettes de la ville de Kinshasa (DGRK) chargé de centraliser les recettes provenant de différents entités et services générateurs des revenus propres à la ville; la construction d’un centre d’enfouissement technique de Mpassa, destiné à la gestion des déchets et l’élaboration du schéma d’orientation pour l’urbanisation de la ville de Kinshasa.

Il a épinglé également la construction du nouveau bâtiment de l’Hôtel de ville de Kinshasa, celui du gouvernement provincial ainsi que le siège de l’Assemblée provinciale.

Pour lui, le bilan de son gouvernement, associé à celui de l’APK (Assemblée provinciale de Kinshasa), est positif, dans la mesure où les deux institutions, en étroite collaboration, ont mené des actions qui influent déjà positivement à la vie sociale des kinois. D’autres actions seront visibles au cours de la prochaine mandature.

En dehors de six « réalisations phares » précitées, le gouverneur a énuméré plusieurs autres qui s’insèrent dans le programme de décentralisation de la ville et l’instauration de la gouvernance participative dans les communes.

Au plan des infrastructures, André Kimbuta Yango a fait état de la réhabilitation des avenues Luamba et Kulumba, dans la commune de Limete. Sans omettre le boulevard Kimbuta à Ndjili. La dotation de la province d’engins pour les travaux routiers et d’autres pour les sapeurs pompiers, ainsi que la construction des marchés municipaux et la modernisation de l’éclairage public entrent également dans la ligne de compte.

S’agissant de la mobilité, Kimbuta Yango a cité la mise à disposition des bus pour le transport urbain.

Dans le domaine sanitaire, l’exécutif provincial a réhabilité une trentaine de morgues dans les communes et procédé à l’ouverture d’un centre de dialyse à l’hôpital général provincial de référence de Kinshasa (HGPRK).

En ce qui concerne l’éducation, le chef de l’exécutif provincial, a évoqué, à titre indicatif, la construction de six écoles et la réhabilitation de 136 écoles publiques à travers la capitale.

ACP/ Congo Indépendant

5 réflexions au sujet de « Ville de Kinshasa: Le gouverneur Kimbuta présente un bilan positif de sa mandature »

  1. Kimbuta doit vivre dans un Kinshasa imaginaire, dans son esprit. C’est connu, la consommation du chanvre induit des états occasionnels et atypiques de désorientation, de confusion, d’angoisse et de délire. Présenter un bilan positif de la gestion de la ville de Kinshasa est sans aucun doute un symptôme de délirium.

  2. KIMBUTA FUME TELLEMENT LA PELOUSE QU IL NE VOIT PAS CE QUE TOUT LE MONDE VOIT DANS KIN LA POUBELLE. DOMMAGE QU ON ENVOIE PAS DES IMAGES A CONGOINDEPENDANT SINON JE VOUS LES ENVERAIENT DE CHAQUE COMMUNE POUR CONFIRMER CE QUE JE DIS TJRS QUE KIN EST ACTUELLEMENT LA VILLE LA PLUS SALE QUE JE N AI JAMAIS VU MEME PAS DU TEMPS DE MOBUTU.

  3. Un bilan positif pour la Ville de Kinshasa ? Est ce que le Gouverneur KIMBUTA n’est-il pas par hasard un mort vivant ? Un schizophrène peut être….Donc, pour ma part, je considère que Kimbuta a de gros yeux non pour voir et distinguer des objets dans leur sens réel, mais bien pour dire le contraire de la réalité. Bref, André Kimbuta est un illusionniste sans scrupule.

    J’ai dit !

    Kolomboka

  4. Je suis à Kinshasa, je peux affirmer sans être contredit que la ville de Kinshasa se porte mal. Elle est sale, les routes posent problème, la vie sociale est compliquée. Les anti-valeurs comme la corruption est érigée en norme dans tous les secteurs de la société. Des denrées de base comme l’eau et l’électricité dans un délestage permanent et chronique.

  5. Kimbuta gère la Ville de Kinshasa comme son épicerie personnelle,son ligablo. L’ivresse du pouvoir a fait de lui un daltonien.Il ne voit pas les immondices,la rivière Kalamu devenue une déchetterie,la voirie,les bruits,la consommation des boissons fortes par les jeunes,les kuluna,le chômage…

Les commentaires sont fermés