Vivement une justice (réellement) indépendante!

L’avènement de l’Etat de droit serait-il le « cadeau » que le Congo-Kinshasa recevra à l’occasion de ses soixante années d’existence en tant qu’Etat? C’est la question que se posent des observateurs. Le 30 juin prochain, l’ex-Zaïre va commémorer son soixantième anniversaire. Le bilan, on le sait, est plus que contrasté. Ce n’est pas le sujet de cet édito.

Depuis une dizaine de jours, un seul sujet occupe les conversations dans les milieux congolais. Et ce tant dans les 26 provinces du pays qu’à l’étranger. Il s’agit de ce que d’aucuns appellent déjà « l’affaire Kamerhe ».

Directeur de cabinet et allié politique du président Felix Tshisekedi, Vital Kamerhe est détenu, depuis 8 avril, à la Prison centrale de Makala. Il lui est reproché des malversations présumées dans le cadre du « programme de 100 jours » du chef de l’Etat. Il va sans dire qu’il continue de jouir de la présomption d’innocence.

Les partisans du « dircab » Kamerhe ont crié « au complot! ». Un complot qui aurait pour but, selon eux, de barrer la route au Président de l’UNC (Union de la nationale congolaise). Celui-ci n’a jamais fait mystère de son ambition de devenir calife à la place du calife à l’horizon 2023.

Après le tribunal de paix, le tribunal de grande instance de Kinshasa/Matete a rejeté la demande de libération provisoire introduite en faveur du prévenu. « VK » risque de passer plusieurs jours encore à Makala. Et ce jusqu’au moment où le magistrat instructeur aura la conviction que sa remise en liberté n’aura pas un « effet désastreux » sur les autres devoirs d’enquête.

Sur les réseaux sociaux, le débat fait rage entre les pro- et les critiques de « VK ». Chacun y va de son argument.

A tort ou à raison, des Zaïro-Congolais tentent de dépasser le débat « politico-politicien » en se focalisant sur les « aspects positifs » pouvant découler de cet « événement judiciaire ».

Pour eux, le dossier judiciaire sous examen devrait constituer « le point de départ » d’un véritable « renouveau » de la justice congolaise. Une justice juste, impartiale et humaine. Aussi, « Vital » devrait-il avoir droit, comme le proclame l’article 10 de la Déclaration universelle des droits de l’homme, à ce que sa cause soit entendue équitablement et publiquement par un tribunal indépendant et impartial.

En soixante années de vie politique, les Congolais n’ont jamais vu un seul directeur du Bureau ou cabinet présidentiel se faire auditionner par des magistrats avant d’être placé en garde à vue.

Ces Congolais rêvent de l’avènement non seulement d’une justice (réellement) indépendante mais aussi d’un Président de la République qui se comporte en « Serviteur de l’Etat » en conformant ses actes aux règles de droit. Ce qui implique l’obligation de rendre compte.

Comme souvent à pareil événement, le procureur général près la Cour d’appel de Matete, Adler Kisula Betika Yeye, est perçu, malgré lui, comme une réincarnation de « Zorro le justicier ». D’autres le comparent à Eliot Ness, cet agent spécial du Trésor américain qui a inspiré le film « Les incorruptibles ». Le rôle d’Eliot Ness y est campé par l’acteur Kevin Costner. Une certitude: le magistrat Kisula et son équipe sont entrés dans l’Histoire.

Restons néanmoins lucides! Depuis la nuit de temps, les magistrats congolais broient du noir. Sans jeu de mots. Adler Kisula et les membres de son équipe ne viennent pas d’une autre planète. Ils font partis de la société congolaise. Ce sont des hommes et des femmes faits de chair et de sang. Des hommes et des femmes qui aspirent à une vie quotidienne meilleure pour eux-mêmes et les membres de leurs familles. Il faut craindre que Kisula et les autres soient confrontés aux mêmes « réalités congolaises », si ce n’est déjà le cas.

Si le chef de l’Etat est animé de la ferme résolution de doter le pays d’une justice indépendante et efficace – « où les juges ne sont soumis dans l’exercice de leur fonction qu’à l’autorité de la loi » (article 150-2 de la Constitution) -, il n’y a pas trente-six solutions. Il devrait premièrement insérer l’amélioration de la situation sociale des magistrats parmi les grandes priorités de son quinquennat qui est déjà amputé de 15 mois. Il devrait deuxièmement responsabiliser le Conseil supérieur de la magistrature à jouer son rôle dans l’élaboration du budget annuel de fonctionnement réaliste de l’Institution « Cours et tribunaux ».

La médiocrité n’est pas une fatalité. La rectitude n’est pas non plus l’apanage d’un peuple ou d’une race. Blanc, noir ou jaune, l’homme reste perfectible. Il n’est mauvais que lorsqu’il évolue dans un « mauvais système » ou dans des « mauvaises conditions ».

Les peuples qui gagnent se sont approprié le credo selon lequel « pour être vertueux, l’homme a besoin d’un minimum de bien-être ». C’est le prix à payer pour doter le Congo-Kinshasa d’une justice (réellement) indépendante.

 

Baudouin Amba Wetshi

16 thoughts on “Vivement une justice (réellement) indépendante!

  1. MON CHER COMPATRIOTE BAUDOUIN AMBA WETSHI ET TOUT LE MONDE BONJOUR OU BONSOIR LA OU VOUS ETES EN CE MOMENT.
    VOTRE ANALYSE EST TRES PERTINENTE POUR LA SIMPLE RAISON POUR AVOIR TOUCHE UN POINT QUE D’AUTRES COMPATRIOTES FEIGNENT DE NE RIEN COMPRENDRE A PROPOS DE CES MOTS DIAMETRALEMENT OPPOSES: JUSTICE ET INJUSTICE.
    DISONS-LE, DEUX MOTS QUI TOUCHENT DIRECTEMENT CERTAINES TRIBUS OU ENTITES ETHNIQUES DU GRAND KONGO DEPUIS L’ARRIVEE DES CONGLOMERATS D’AVENTURIERS SOI-DISANT LIBERATEURS DU KONGO Y COMPRIS DES JOUISSEURS DU REGIME, DES VIP DU REGIME DE LA REPUBLIQUE BANANIERE. D’AILLEURS, A NEW-YORK HARLEM/MANHATTAN, A COTE DE LA GRANDE SALLE APPELEE  » APOLLO THEATER « , UN GRAND ETABLISSEMENT THEATRALE ET MUSICALE TRES BIEN CONNU PAR TOUS LES GRANDS MUSICIENS DE CE MONDE. A COTE DE CE GRANDIOSE ETABLISSEMENT APOLLO, DANS LE BATIMENT A COTE PAS SI LOIN, SE TROUVE UN IMPOSANT BATIMENT AVEC CE RIGOLO INSCRIPTION  » BANANA REPUBLIC ». C’EST BIEN POSSIBLE SURTOUT EN FAISANT ALLUSION A LA REPUBLIQUE BANANIERE DU KONGO PENDANT LES PERIODES DE TOUTES LES REBELLIONS KONGOLAISES APRES L’ INDEPENDANCE DU PAYS DE NOS ANCESTRES.
    JE M’EXCUSE D’AVANCE AUX LECTEURS POUR CEUX QUI VONT ME LIRE SURTOUT IN WASTING THEIR TIME IN READING ME. ANYWAY AND NO WORRY, EN LISANT, ON APPREND BEAUCOUP DE CHOSES NOUVELLES.
    THANK YOU SO MUCH IN ADVANCE.
    OK, PASSONS AU VIF DU SUJET.
    JE NE CROIS PAS QUE LE COMPATRIOTE AMBA BAUSOUIN WETSHI ET D’AUTRES COMPATRIOTES TAXERONT MES PROPOS DE HORS-SUJET.
    QUANT A MOI ET CE QUE JE SACHE, DANS UNE PRESSE MEDIA ECRITE ET PARLEE: TOUTES LES PERIPETIES SONT BONNES A NARRER ET A ECRIRE VOIRE MEMES LES FAITS RESTROPECTIFS DOIVENT ETRE ETALER EN PUBLIC A TITRE DE REFERENCE ET EXEMPLE.
    MES CHERES ET CHERS COMPATRIOTES, VOUS SAVEZ AUSSI BIEN QUE MOI CE QUI S’EST PASSE LA SEMAINE PASSE, SI JE NE ME TROMPE PAS, C’ETAIT MERCREDI 8 AVRIL 2020 AU PARQUET 4eme RUE LIMETE, NON LOIN DU SIEGE DE L’UDPS.
    AU JUSTE, IL S’AGISSAIT DE QUOI? DE L’ACCUEIL CHALEUREUX PAR UNE MASSE HUMAINE: HOMMES, FEMMES, ENFANTS, SOURDS, MUETS, BREF DES BADAUX DE TOUTES LES COULEURS D‘ACABITS MILITANTS DE L’UDPS ET UNC, INDISCIPLINES SANS MASQUES DE PROTECTION, VENUS SALUER L’ARRIVEE D’UNE GRANDE AUTORITE ETRANGERE VISITER LES INSTALLATIONS DU PARQUET KONGOLAIS SISE SUR LA4eme RUE LIMETE? NON, TOUS CEUX BADAUX DE LA NATION KONGOLAISE, LES UNS SONT VENUS HURLER ET CHANTER DES QUOLIBETS ENVERS LE TOUT-PUISSANT, L’INTOUCHABLE DIRWC DE FELIX, PARDON LE TOUT-PUISSANT, L’INTOUCHABLE DIRCAB DE FELIX EN LA PERSONNE DE VK = VITAL KAMEHRE, LE PRESIDENT DE UNC.
    TANDISQUE LES AUTRES MILITANTS DE L’UNC SONT VENUS ACCOMPAGNER LEUR IDOLE , LE TIMONIER ET PR DU PARTI UNC EN CROYANT EVITER L’AUDITION ET L’INCARCERATION DE LEUR PRESIDENT DU POLITBURO.
    CE-JOUR LA, LE GRAND KONGO A ECHAPPE BELLE A UNE 3eme GUERRE MONDIAU, JE DIS BIEN DECLENCHEMENT D’UNEGUERRE MONDIAU DES DEUX UNITES SOUDARDES ET DE SURCROIT ALIEES, A SAVOIR: UNITES TALIBANNES 13eme RUE DIRIGE PAR LE MARECHAL KABUNDOV ET DE L’AUTRE COTE UNITES CHAPERONS ROUGES DIRIGE PAR L’AMIRAL UBWENGI.
    GOT SEI DANK = DIEU MERCI, OFFENSICHTLICH HAT DIE MUTTER ALLER SCHLACHTEN IN MANIER DER DIKTATOR UNTER SADDAM HUSSEIN HIER IN MATETE GERICHT NICHT STATTGEFUNDEN = DE TOUTE EVIDENCE, DANS CES BATAILLES DE TOUTES LES MERES A LA MANIERE DE DICTATEUR SADDAM HUSSEIN AU PARQUET DE MATETE N’A PAS EU LIEU ICI. AU COURS DE CE SALE AFFRONTEMENT SAUVAGE APPELE GUERRE MONDIAU DE MBWA ASUI MBWA DANS LA STEPPE DU BOULEVARD LUMUMBA, NON LOIN DE L’ECHANGEUR DE LIMETE , DANS CETTE BATAILLE, IL N’Y A PAS EU MORT D’HOMMES, SEULEMENT DE DEGATS INCALUCULABLES: ARBRES DERACINES ET ARRACHES, LES WEWA, KINGAS ET TUK-TUK BRULES, PELOUSES DEVASTEES, LES NTABA ET LES MBWA TSHIBELELE TUES ET BOUFFES NON CUIT PAR CEUX IMPITOYABLES CARNASSIERS DE PREMIER RANG. DONC IL Y AVAIT EU CRIME CONTRE L’HUMANITE, CRIME CONTRE LES ESPECES ANIMALES ET CRIME CONTRE LA NATURE. J’ESPERE L’ORGANISATION DE DROITS DE L’HOMME ET DES ESPECES ANIMALES NE FERMERONT PAS LEURS YEUX, CAR TOUS CEUX INDISCIPLINES CARNASSIERS, NE SONT PAS VENUS SALUER LEUR IDOLE PREFERE VK OU SOIT VENUS CUEILLIR LES TONDOLO ET LES MAYEBO, MAIS ILS SONT VENUS POUR LA CASSE.
    C’EST QUI ETAIT BIZARRE DANS CET AFFRONTEMENT DE MBWA ASUI MBWA, LA POLICE BIEN ARMEE JUSQU’AUX DENTS, N’AVAIENT MEME PAS REAGIT DANS CES BATAILLES DE TOUTES LES MERES, PAS MEME UN COU DE FUSIL DISSUASIF EN L’AIR POUR DISPERSER CEUX FAMEUX KIMPUBULU DE LA NATION.
    CETTE MEME POLICE SE CONTENTAIT EN AMADOUANT ET EN DISTRIBUANT DES FRIANDISES ET BOISSONS SUCREEES BIEN TAPEES A CEUX CORIACES MILITANTS DEVENUS DEPUIS LE 8 AVRIL 2020 DES ENNEMIS JURES. CACH EKUFI NA YANGO KAKA NDENGE WANA. VRAIMENT KIADI KIBENI KUNA KONGO DIETO.
    COMPATRIOTE BAUDOUIN AMBA WETSHI, VOTRE ANALYSE PERTINENTE SUR LE SUJET DON’T LE TITRE CI-AFFICHE A RETENU TOUTE MON ATTENTION PARTICULIERE A SAVOIR SUR LE PARAGRAPHE CI-APRES, JE VOUS LE CITE INEXTENSO: “ En 2007 et 2008, des éléments d’une unité spéciale de la police dénommée « Bataillon Simba » ont canardé des adeptes du mouvement politico-religieux Bundu dia Kongo, rebaptisé Bundu di Mayala. Bilan: plus de 100 morts et autant de blesses .”
    A CELA, IL Y A LIEU D’AJOUTER D’AUTRES CARNAGES DESENYELES, TINGI-TINGI ET J’EN PASSE, PERPETRES PAR LES ELEMENTS SOUDARDS DE LADITE POLICE SPECIALE DU GENERAL D’OPERETTE JOHNY NUMBI. LE SANGUINAIRE GENERAL JUSQU’ICI N’EST PAS ENCORE ETE INQUIETE ET IL A PEUR DE PERSONNE CE GENERAL JADIS REPARATEUR DES RADIOS, TV & LAPTOPS AU COIN D’UNE AVENUE DE LUBUMBASHI. LA COMMUNAUTE INTERNATIONALE Y COMPRIS TOUTES LES ORGANISATIONS DES DROITS DE L’HOMME, JUSQU’A CE JOUR BOUCHE BEE.
    JE NE SUIS PAS SYNDICALISTE NI AVOCAT DE BDK DU CHEF SPITITUEL POLITICO-RELIGIEUX MUANDA NSEMI, DES ENYELES, TINGI-TINGI, MAIS EST-IL QUE DANS UN PAYS DE DROIT, LES COUPABLES DES TELLES CARNAGES DEVRAIENT ETRE ARRETES ET JETE A MAKALA VOIRE MEME MERITERAIT LA POTENCE DU FAIT D’AVOIR TUE DES PAISIBLES CITOYENS.
    POUR LE GOUVERNEMENT KONGOLAIS, UN SANGUINAIRE DE L’ACABIT DE GEDEON KYUNGU ET D’AUTRES ONT DROIT DE COMMETTRE DES BAVURES DE TOUTES SORTES ET JAMAIS NE SERONT INQUIETEES, CAR ILS SONT BIEN PROTEGES PAR LEURS COMMANDITAIRES.
    MES CHERES ET CHERS COMPATRIOTES, VOYANT TOUTES CES INJUSTICES A L’OEIL NU, LE CHEF SPIRITUEL MUANDA NSEMI, MANIFESTE PACIFIQUEMENT AVEC SES ADEPTES LEURS MECONTEMENTS CONTRE CETTE POLITIQUE DE DEUX POIDS ET DEUX MESURES. LES DIRIGEANTS KONGOLAIS, COMME NOUS LE SAVONS ET VOYONS, COMMETTENT DES ACTES ILLICITES, IMMORAUX ENVERS BDK/BDM, DES ACTES HAUTEMENT CODAMNABLES. EN LISANT LES COMMENTAIRES DE CERTAINS COMPATRIOTES INTERNAUTES, LESQUELS IMPUTENT TOUS LES MAUX AU LEADER EVEILLE NE KONGO EN LA PERSONNE DE MUANDA NSEMI, ON A ENVIE DE PLEURER ET CRIER FORT IGNORANTS A CE QUI COMPRENNENT LES CHOSES EN RETARD OU QUI FONT SEMBLANT DE NE RIEN COMPRENDRE, A CEUX GENS-LA, ILS NE SONT QUE DES JOUISSEURS DE REGIME VETU DE LA PEAU D’AGNEAU.
    CECI DIT, QUE NOUS DEVRIONS APPLAUDIR TOUTES LES MAUVAISES GERENCES ET INJUSTICES DES DIRIGEANTS KONGOLAIS, LESQUELS NE GERENT PAS DIGNEMENT, HUMAINEMENT ET NON PROFESSIONNELLEMENT LE GRAND KONGO!
    POUR NE PAS ALLER LOIN, COMME JE L’AI DIT PLUS HAUT, IL Y A DEUX SEMAINES, LES ADEPTES DE BDK/BDM, COMME D’HABITUDE AVAIENT MANIFESTE PAISIBLEMENT POUR LEURS DROITS ABSOLUS, EN CHANTANT DES CHANSONS PATRIOTIQUES DIGNES, ILS ONT ETE CANARDES PAR LA MEME POLICE CETTE FOIS-CI PAR LA POLICE D’UN GENERAL D’OPERETTE LE SIEUR SYLVAIN KASONGO ET SANS OUBLIER D’AUTRES CARNAGES D’AUTREFOIS SOUS LE COMMANDEMENT DU GENERAL CELESTIN KANYAMA DIT ESPRIT DES MORTS.
    DERNIEREMENT, CONCERNANT L’ARTICLE DE L’ACP ( CORONAVIRUS AGENCY PRESS ), PARDON AGENCE CONGOLAISE DE PRESSE, ARTICLE DE CE QUI C’ETAIT PASSE A INKISI, DANS LE BAS-KONGO, ETAIT UNE PIRE PROVOCATION DE L’ESCADRON DE LA MORT DE LA POLICE NATIONALE CONTRE UNE MANIFESTATION PACIFIQUE DES ADEPTES DE BDK/BDM. MA FOI, NE VENEZ SURTOUT PAS ME TAXER D’ADEPTE DE BDK/BDM. UNE GRANDE PARTIE DE MA FAMILLE APPARTIENT A LA RELIGION  » AMERICAN BAPTIST MISSIONARY SOCIETY ET UNE AUTRE PARTIE, APPARTIENT A UNE AUTRE RELIGION BIEN CONNUE DANS CE MONDE. ICI, JE DEFENDS BDK/BDM LESQUELS CES ADEPTES ET DIRIGEANTS SONT CONSIDERES COMME CITOYENS KONGOLAIS OU KONGOLAISES DE DEUXIEME CLASSE. CE QUE N’IMPORTE QUI DANS CE MONDE NE POURRA ACCEPTER, OK!
    LES DIRIGEANTS KONGOLAIS DETOURNENT DES SOMMES COLOSSALES ET VIENNENT SAOULER LEURS GUEULES DES METEQUES A KISANTU DANS LES JEUX DES TIERCES TRUQUES, DES COWBOYS RODEO ET DE LA POLICE MONTEE A CHEVAL, C’EST PAS DU TOUT NORMAL A MON AVIS.
    DONC LE KONGO-CENTRAL EST UNE VACHE A LAIT POUR LES DIRIGEANTS KONGOLAIS, QUOI!
    JE NE SUIS PAS TRIBALISTE, NON LOIN DE LA, D’AILLEURS, JE SOULIGNE EN PASSANT, MA DEFUNTE MERE BIOLOGIQUE NEE KONGO DU KONGO CENTRAL, EN CHAIR ET EN OS ( PAIX EN SON AME ) ETAIT NEE AU KONGO BELGE, CE BEAU ET TRES RICHE PAYS DE MES ANCESTRES QUE J’AVAIS VISITE DEUX FOIS DANS LES ANNEES 70 ET 80.
    AUJOURD’HUI. A CE QUE J’ECOUTE ET A CE QUE L’ON RACONTE, TOUS LES POSTES DE RESPONSABILITES DANS LES ENTREPRISES PRIVEES ET ETATIQUES DANS LA PROVINCE DU KONGO-CENTRAL SONT OCCUPES PAR D’AUTRES RESSORTISSANTS, ALORS QUE DANS D’AUTRES PROVINCES PAS MEME UN NE KONGO AU POSTE DE RESPONSABILITE, DONC UN NE KONGO EST UN SOUS HOMME D’APRES LES DIRIGEANTS KONGOLAIS.
    DU JAMAIS VU DEPUIS QUE DIEU TOUT-PUISSANT CREA LE KONGO cad EN PARTANT DU ROYAUME KONGO, DE LA PROPRIETE PRIVEE DU ROI LEOPOLD II, A L’ETAT INDEPENDENT DU KONGO, AU KONGO-BELGE ET JUSQU’A SON INDEPENDENCE, LE GRAND KONGO N’A JAMAIS EU DES BRAQUAGES A LA MESRINE DU DIRCAB DE FELIX LE TOUT-PUISSANT VK ET LA CHIPERIE DES FEMMES D’AUTRUI, QUOI.
    CE QUI EST ANORMAL AILLEURS, EST NORMAL AU GRAND KONGO. C’EST HONTEUX!
    ICH FRAGE MICH, WIE LANGE NOCH FUER DIESE BLOEDE THEATERN IM KONGO = JE ME DEMANDE, COMBIEN DE TEMPS ENCORE POUR CE FACHEUX THEATRE AU KONGO ?
    DAS KANN NICHT WAHR SEIN! = INCROYABLE!
    JE M’ARRETE ICI.
    PLEASE, NO STUPID KOMMENTS ON MY WAY OF THINKING. PLEASE, BE GENTLEMAN. TO READ OR TO LEAVE, OK!
    ICH WEIS ES, DASS EINIGE KONGOLESISCHE LEUTE MOEGEN MICH NICHT. ICH BIN NUR EIN KOMIKER MUSIKER UND KRITIKER, MEHR NICHT = JE LE SAIS BIEN, QUELQUES COMPATRIOTES ME HAISSENT, MAIS JE SUIS TOUT SIMPLEMENT UN MUSICIEN COMIQUE ET CRITIQUEUR, PAS PLUS.
    YOUR SPEECH OF FREEDOM, IT’S MINE TOO, OK!

  2. A entendre toutes ces sommes d’argents du contribuable reparti dans des différents comptes des enfants, belles-sœurs et neveux, il y a de quoi à n’espérer qu’à une justice réellement indépendante. Une chose est de dire « justice soit faite », une autre est d’accepter « la décision de justice. Car la vérité judiciaire est tout autre que la passion et l’émotion de l’opinion publique.

  3. Si le procureur Adller Kisula Betika Yeye est devenu une star de la justice congolaise, Fatshi est lui devenu une super star. Il a arrete net la chute libre que connaissait sa popularite, tant il semblait indecis quand a ce qu’il devait faire de son kleptocrate directeur de cabinet. Il ne voulait pas l’humilier en le limogeant ou en le traduisant en justice. Il voulait que son directeur de cabinet tire lui-meme toutes les consequences de sa situation en commencant par demissionner! Huit jours apres avoir ete mis sous MAP (Mandat d’Arret Provisoire)’, Vital Kamerhe Lwa Kaningini Nkingi n’a toujours pas demissionne de son poste! Il est convaincu que la justice va le laver blanc comme neige, et qu’il retrouvera bientot son poste. L’ ‘homme est tellement sur de lui qu’il a presente des condoleances a Fatshi au nom de sa famille, au nom de son parti, et au nom des membres du cabinet de chef de l’Etat!
    Puisqu’il a ose faire l’impensable, le procureur Adler Kasula Betika Yeye est le magistrat le plus respecte du pays pour le moment, mais il est aussi le plus craint. Tous les fossoyeurs de la republique sont en train de se demander a qui le tour. S’il n’a pas hesite de mettre VK sous MAP, il n’hesitera pas a y mettre quelqu’un d’autre. A part VK il a deja envoye des invitations a une dizaine d’autres intouchables de la republique. Beaucoup de congolais voient dans la temerite du procureur le debut de l’Etat de Droit! Du coup on resuscite les dossiers du Professeur Luzolo Bambi, et on se rend compte que contrairement a l’homme qui avait nomme le Professeur Luzolo Bambi conseiller principal en matiere de lutte contre la corruption qui, lui, n’avait embastille personne, Fatshi semble determine a laisser la justice faire son travail et mettre tous les criminels sous les verrous, a commencer par les criminels en col blanc.
    L’Etat de droit? Nous y arriverons certainement un jour. Il ne suffit pas seulement d’y croire. Il faut quand meme commencer quelque part!
    Bravo Procureur Kasula! Bravo Fatshi!

  4. J’adhère totalement à l’analyse de BAW, seulement j’aimerais que de temps en temps on quitte ce monde de soupçons qui veut qu’au Congo, rien ne se fait comme ailleurs, c’est toujours le pire et l’enfer qui prévalent dans çe pays. Parfois et même souvent on demande une chose et son contraire. Lorsque je parcours les différents titres et analyses de BAW, je m y perd, tantôt il parle de complot contre Kamhere, ou de Kamerhe qui snob la justice etc… Certains compatriotes sont devenus des enquêteurs et juges à la fois au point de prononcer des jugements définitifs sans autres formes de procès. Si nous voulons vraiment une justice indépendante, laissons la faire son travail sans interférence. La sortie des cadres de l’UNC au début de cette affaire a été désastreuse pour leur chef, d’autant plus que les cris de haine entendu dans le Kivu risquent de plonger cette partie du pays dans des drames dont les conséquences seraient incalculables pour le pays qui se bat contre une pandémie qui fait des ravages à travers le monde. Si Kamhere est reconnu coupable à la fin du processus judiciaire, il doit payer, les cris d’orfraie qu’on entend à gauche et à droite ne doivent pas détourner la justice de son objectif qui est de chercher les infractions et de punir si celles-ci sont constituées peu importe le rang de la personne concernée. Mais l’a bien dit BAW, pour le moment, Kamhere et tous les protagonistes de cette affaire de 100 jours sont présumés innocents, c’est ça la bonne et la vraie justice. Les juristes disent que l’enquête est menée en charge et décharge. Attendons donc l’épilogue.

  5. # Avec l’Affaire Kamerhe qui touche enfin un haut des hauts, l’avènement ou l’espoir d’une Justice enfin independante dans notre pays ? Pourquoi pas d’autant que nous sommes quasiment toujours au seuil.d’une nouvelle administration qui inaugurerait ainsi un changement de gouvernance. Tshisekedi comme toute son équipe mais aussi toutes nos institutions ont des comptes à rendre au pays, tant mieux si c’est mieux qu’hier…
    # Du 8 au 17 mars aujourd’hui déjà presque 10 jours et très bientôt deux semaines que le Directeur du Cabinet du Président dort à Makala, un bon signe dans ce sens surtout si comme la dernière demande de liberation provisoire venait d’être refusée, le Juge decidait au vu de l’état de la procédure de le maintenir encore en prison pour achever l’instruction des faits et garantir l’intégrité de la procédure.
    Il se posera alors d’autres problèmes comme celui de l’absence prolongée du détenu à son poste qui appellera davantage à discuter de son remplacement d’autant que Kamerhe ne songe pas encore à démissionner de lui-même et que son camp répète sans convaincre qu’on lui en veut pour l’empêcher de prétendre à la course présidentielle en 2023 comme le prévoyait leur accord à Nairobi.
    # Revenons à l’exploit(?) de notre Justice qu’il soit davantage dû au fait que l’autorité politique la laisse faire ou à la poigne de quelques magistrats pour conclure avec BAW que nous conforterons leur indépendance d’autant que les conditions socio-économiques dans leur vie et leur travail seront améliorées, mais cela vaut aussi pour tous les Congolais appelés à servir leur pays.
    L’essentiel restera que ce sera un gain énorme si enfin l’Affaire Kamerhe inaugure l’ère de l’impunité à tous les niveaux. Osons espérer que c’est le cas…

  6. Lu pour les Zaïro-Congolais. « LE CONGO CONTINUE D’ÊTRE DÉPECÉ COMME UN BUTIN » par Gilbert Dupont DH – LES SPORTS – 16/04/2020 www.dh.be. DÉTOURNEMENT DE FONDS. Les Belgo-Congolais réagissent vivement à l’arrestation de depuis mercredi à Kinshasa de Vital Kamerhe, jusqu’alors directeur du cabinet du président du Congo Félix Tshisekedi. Des photos circulent sur les réseaux sociaux. Si la justice congolaise suspecte Vital Kamerhe de détournement de fonds, ces photos qui circulent à Bruxelles ne démentent pas la richesse acquise par cet homme qui a pu sauter au bon moment dans le wagon Tshisekedi. Le 24 janvier 2019, après moult arrangements opaques, Félix Tshisekedi reçoit la présidence congolaise des mains de Kabila. Pour rappel, il était connu à Ixelles pour avoir été un pillier de Mambo, le discothèque de la chaussée de Wavre. Le nouveau chef de l’État congolais a travaillé à la poste de Bruxelles et comme livreur de pizzas. Le voilà président du Congo. Et Vital Kamerhe devient son directeur de cabinet. On surnomme ce dernier « VK ». Et aussi « Kamerhéon » ; il a cette faculté de changer de couleur au gré de la faune politique qui l’entoure a Kinshasa. Sa place de directeur de cabinet est une aubaine inespérée à l’heure où le nouveau pouvoir lance un programme de projets à réaliser en cent jours. On veut montrer les choses vont enfin changer. Sauf qu’après 453 jours, aucun projet n’est achevé. Et que beaucoup d’argent censé les financer a circulé, au moins 304 millions de dollars US. Le 24 juillet 2019, une société Kaser 3D – en abrégé K3D – est créée à Kinshasa. Ajoutons que Vital Kamerhe a des grands enfants très présents sur les réseaux sociaux. Et que ça laisse des traces. Comme ces photos sur sa fille Irène Kamerhe a postées le 31 août (un mois après la création de K3D), des photos d’une propriété incroyable, un vrai château. Elle remercie son père : « Merci papa d’avoir une fois de plus honoré notre famille, je suis fier de toi, papa VK. You are best father ». Le surlendemain 2 septembre, Irène voyage en première classe. Dans l’avion, une flûte de champagne posée sur la tablette, la fille de Kamerhe ose poster sur son mur Facebook qu’elle « préfère faire sa vie avec un garçon pauvre qu’avec un garçon riche ». Bzh, tiens. C’est ensuite son anniversaire. Merci papa pour le cadeau et la voilà qui pose à côté d’un Levante, le SUV de luxe de Maserati. Et plus tard sur le capot d’une autre Maserati, une Quattroporte. Le 2 novembre, la voilà qui boit le champagne, en classe première, cette fois sur un vol pour Dubaï. Nous publions une autre photo ; un neveu Kamerhe joue avec son fils à aligner des cubes en équilibre, sauf que les cubes sont des liasses, épaisses de six à sept centimètres, de billets de 100 dollars. Kamerhe affirme à Kinshasa qu’il n’a pas détourné d’argent. L’ancien directeur général de banque Thierry Taeymans explique comment Vital Kamerhe a transféré des fonds du Trésor public congolais dans des comptes privés ouverts dans des banques en Grèce, à Dubaï, en Afrique du Sud, aux Seychelles et à l’île Maurice. On dit ceci dans le Matonge à Bruxelles : « Le Congo continue d’être dépecé comme un butin par des gens sans foi ni loi ». Ce week-end, un avion militaire belge a acheminé à Kinshasa 65 M3 de chargement humanitaire et matériel sanitaire essentiel à la lutte contre le coronavirus, du matériel aussi basique que des antibiotiques et des stéthoscopes, du matériel chirurgical de base, des kits pour les sages-femmes et des articles pour les mamans et les bébés qui manquent de tout. GILBERT DUPONT – LA DERNIÈRE HEURE-LES SPORTS

    1. Anonyme,
      J’ai eu l’article sur les réseaux sociaux. Comment voulez-vous qu’on nous respecte avec tout ça ?

    2. Choquant cette exhibition de fruits des vols et detournemnts du (maigre) Tresor de la RDC par VK et sa Famille. VK n’est le seul voleur a la Presidence ni dans la coalition CACH. Mais le mec representait l’echantillon de l’arrogance et l’impunite des voleurs au sommet.
      Cette maffia des jouisseurs et bandits-voleurs se retrouve aussi au sein de la bande kleptocratique FCC jusqu’a leur chef a Kingakati.
      Congolais attendent que la (nouvelle) Justice frappe fort ces voleurs!

    1. @Kani Mbala,
      Je ne suis pas un djaleloiste! Merci pour le conseil, tout de meme l! Ne me dites pas que vous n’etes pas content du sursaut d’orgeuil de la justice congolaise! J’espere que vous n’insinuez pas que Fatshi aurait du donner un coup de fil au procureur pour que VK soit immediatement libere!
      Binsonji E Madilu

  7. État de droit – Le chemin est encore long, mais il fallait commencer. « Bakendaka élection na mopaya te… » Ba slogans ebele qui n´avaient pour mérite que de maintenir des gens dans l´indolence.
    Les magistrats ont reçu une passe en or pour asseoir leur rôle dans le destin du Congo. L’amélioration de leur situation sociale – comme le souligne BAW – est une urgence.

    1. Cher Procongo,
      Les magistrats ont reçu cette  » passe en or  » de la présidence de Felix Antoine Tshisekedi en sa qualité de premier magistrat du pays.
      (Cfr la loi fondamentale).
      Nous devons signifier avec force que
      c’est une première au Congo depuis son indépendance en 1960. Je suis particulièrement fier pour ce début d’indépendance de la magistrature au Congo. Elle va certainement activer le levier de recouvrement des milliards de dollars détournés puis engloutis dans des paradis bancaires depuis les pouvoirs successifs de Kasa-Vubu, Mobutu et Kabila(fils &père). En effet, les détournements des deniers publics sont des délits imprescriptibles. C’est en mon sens la seule voie en vue de l’autofinancement de notre économie. Longue vie à Felix Tshisekedi en vue de l’État de droit tant réclamé par son défunt père Étienne Tshisekedi wa Mulumba.

  8. Toutes ces lignes ne font que distraire le people Kongolai! ce procureur est a la solde de Kingakati.Qu’il ose avec un de la fratrie Kabila pour prouver son independence..Tenez,Zoe:spoliation du partimoine de l »athenee de la gombe et acquisition de l »hotel mangrove de muanda dans le cadre de marche de gre a gre.Jeanette kabila avec panama papers,Numbi dossier Tchebeya et enfin un autre tout puissant Yuma de la Gecamines don’t l « evocation de son nom au parquet est synonyme du chaos national.Sinon tout ceci n »est qu »une manipulation made in sinarambo.

  9. « Vivement une justice (réellement) indépendante! » ! C’est le vœu unanime de tout un peuple et de tous ceux qui l’aiment et souhaitent enfin que le Congo sorte de l’abîme de non-droit dans lequel ses médiocres dirigeants l’ont plongé plus d’un demi-siècle durant. Certes pour le moment nous avons le droit et tout intérêt à saluer le Procureur Kisula en justicier ‘star’ qui a eu la décence et le courage d’instruire les coupables Kamerhe en tête et pourquoi pas Tshisekedi comme le Président ‘super star’ qui laisse la Justice opérer en toute indépendance.
    C’est là où je me permets une nuance : aujourd’juil nous ne sommes qu’au début de toutes ces procédures inédites dans notre pays, si prometteuses soient-elles ; nous serions néanmoins mieux avisés de voir leur fin pour rendre définitivement hommages et gallons à nos héros dans ces affaires et à tous nos herauts de l’État de droit partout dans le pays. Cette incise m’importe parce que non seulement il faut craindre les deux poids deux mesures dans un contexte légendaire d’impunité où les présumés coupables sont bien au-delà de Kamerhe même déjà à la Présidence et tout au long de notre histoire récente où la Justice doit être interdite de « ne pas fouiner dans le passé » comme il a été dit quelque part mais aussi et surtout parce que le veritable État de droit n’en serait pas un s’il n’était que partiel. Attendons donc de voir comment les procédures engagées et à engager traitent et traiteront enfin cet heureux espoir d’une Justice enfin réellement indépendante !
    A bon entendeur………….

    1. # Comme je le suggère ci-dessus, nous ferions mieux d’attendre le cours de l’Affaire Kamerhe et apparentées avant de dresser nos lauriers définitifs au Procureur Kisula ‘star’ et au Président Tshisekedi ‘super-star’. En effet il semble bien que l’ex petit-raïs à pris l’initiative d’aller rendre une visite impromptue à son successeur à Nsele non pas tant ou pas seulement comme il est dit officiellement pour discuter de la querelle entre caciques du FCC et Tshisekedi à propos du fameux Congrès mais selon La Libre d’abord pour un tête-à-tété entre les deux sur le dossier Kamerhe. C’est vraisemblable ! Sans compter qqu’aujourd’hui mardi 21 avril une délégation des femmes de l’UNC s’est aussi invitée à Nsele pour voir le Président. Entre-temps il se murmure que les relations familiales continueraient, Mme Kamerhe échange régulièrement avec Mme Tshisekedi.
      # Qu’est-ce donc ?
      D’un côté « le dossier Kamerhe commencerait à susciter beaucoup de tensions et l’ouverture de contre-feu qui peuvent nuire aux deux familles politiques ». Et tout le monde le sait, les deux tiennent encore beaucoup à leurs bonnes relations et « voudraient éteindre progressivement cette affaire, toute cette agitation est mauvaise car elle donne des envies à beaucoup de régler leurs comptes avec leurs adversaires et ce peut être un cercle vicieux qui pourrait alimenter des fantasmes. … Il faut calmer le jeu et seuls Kabila et Tshisekedi peuvent le faire ».
      De l’autre côté, une des planches de sortie possible pour Kamerhe c’est de miser sur la bonne coalition de son UNC avec l’UDPS dans CACH.
      # Bref, si jusque-là Tshisekedi s’est tenu éloigné de la procédure judiciaire, il n’est pas exclu que toutes ces pressions le poussent à s’en mêler d’une façon ou d’une autre surtout si son allié ‘JK’ trouve je ne sais quel intérêt à calmer le jeu. Pour éviter qu’il en sorte des secrets qui eclabousseraient son camp. Kamerhe peut encore disposer des bombes à retardement qu’à bout de munitions il n’hésiterait pas à devoiler pour sauver sa survie politique ? Osons esperer que le PR tiendra bon pour le renouveau de ce pays et pour le moment attendons prudemment la suite pour tirer des conclusions plus définitives sur ces affaires judiciaires peut-être bien plus empoisonnées pour tous qu’il n’y paraît à première vue. Nous n’avons pas encore helas de bonnes raisons de penser que tout est bouclé dans un sens ou dans un autre !

    2. Cher Nono,
      Etes-vous « Casuistique » ?Votre mode d’argumentation m’a toujours semblé spécieux mieux sophistique. L’évaluation de la situation ne peut-être que partielle parce qu’elle est concomitante aux approches laborieuses de la magistrature. Cinq années ne suffiront pas étant entendu la nature imprescriptible des délits de détournement des deniers publics. Il faudra par exemple remonter aux années Kabila père, Mobutu et même Kasa-Vubu avec les contentieux belgo-congolais . Le patrimoine immobilier du Congo en Europe et particulièrement en Belgique a été bradé. Néanmoins, je ne peux exclure votre incise sur la prudence consécutive à la,nature embryonnaire de notre système étatique. Mais cela ne devrait nullement annihiler l’enthousiasme et l’espoir que suscitent les actes posés par le nouveau président Felix Tshisekedi.

Comments are closed.