Acquittement de Vital Kamerhe et ses coaccusés: l’ODEP regrette que les millions de dollars détournés dans le programme des 100 jours soient sans auteurs

Read Time:3 Minute

Lundi 27 juin 2022 – 07:11

Économie

1

Florimond Muteba, PCA de l’Observatoire de la Dépense Publique (ODEP). Ph. ACTUALITE.CD

L’acquittement de Vital Kamerhe et ses coaccusés dans l’affaire 100 jours par la Cour d’appel de Kinshasa-Gombe pour faute de preuves, suscite de nombreuses réactions. Pour sa part, Florimond Muteba, PCA de l’Observatoire de la Dépense Publique (ODEP) estime que l’acquittement de l’ancien Directeur de cabinet du Chef de l’Etat et ses coaccusés vient décourager le combat lancé par Félix Tshisekedi sur la lutte contre la corruption au pays.  

Florimond Muteba parle d’une grande déception pour la société civile. 

« La libération de présumés auteurs de détournement des travaux et programme des 100 jours est une déception pour l’ODEP et toute la société civile. Il faut considérer que ça sonne le glas de l’échec total du prétendu programme de lutte contre la Corruption lancée par le Président de la République. On a comme l’impression qu’on a assisté à un procès théâtral », a-t-il déclaré à ACTUALITE.CD. 

Florimond Muteba s’indigne de voir que la vérité est bafouée dans cette affaire. Il évoque des millions de dollars américains détournés dans le programme des 100 jours et aucune personne arrêtée pour justifier cet acte de corruption. Sur ce, le PCA de l’ODEP appelle le peuple à exiger la vérité dans ce dossier.

« Plus de 400 millions de dollars déboursés pour ce programme ont été détournés. Jamal a transféré plus de 10 millions USD au Liban. Il y a eu beaucoup de bêtises commises dans ce programme. Où sont les maisons de militaires ? On a vu 5 saut-de-moutons mal construits qui sont réparés presque tous les jours. Qui va justifier tout ça ! On veut nous faire croire que tout cet argent s’est volatilisé simplement, sans justification. Que le peuple congolais ouvre les yeux. Le peuple est la seule force stratégique capable d’empêcher la continuation du mal dans ce pays. Nous vivons l’enfer, les gens souffrent », s’est indigné Florimond Muteba. 

Pour mettre en évidence la gravité de la corruption du programme des 100 jours, il estime que l’argent détourné dans ce programme représente le budget de 8 années de l’agriculture en RDC.

« Dans les conditions actuelles dans lesquelles se déroule notre budget national, l’agriculture reçoit à peine 50 millions USD chaque année. Donc, les 400 millions USD détournés dans le programme des 100 jours, représentent 8 années du budget de l’agriculture. Sans justification ! Il y a eu beaucoup d’ouvrages qui ont été surfacturés », regrette Florimond Muteba.

De ce fait, il pointe le doigt au président de la République d’être à la base de l’instrumentalisation de la justice dans le dossier 100 jours.  

« Nous sommes très déçus. Et nous condamnons de la manière la plus ferme cette instrumentalisation de la justice par le président Félix Tshisekedi. C’est lui qui est derrière ça », déplore-t-il. 

L’Etat de droit illusoire

Florimond Muteba estime que la RDC est loin d’être qualifiée d’un véritable État de droit. Il énumère des éléments qui freine l’élan de l’Etat de droit.

« Dans un État de droit, on ne viole pas les lois sur les finances publiques, sur les passations des marchés… On ne cache pas des criminels de détournement de l’argent public. On ne protège pas ses amis et alliés ou partenaires. On a craché sur la dépouille du juge Nyangi qui est mort dans cette affaire. Les enfants meurent de malnutrition parce qu’il n’y a pas d’argent pour développer l’agriculture. Donc, nous ne sommes pas dans un État de droit », ajoute Florimond Muteba.  

Notons que l’ancien directeur de cabinet de Félix Tshisekedi, Vital Kamerhe a été condamné à 20 ans de prison le 20 juin 2020 pour détournement des deniers publics. Cette peine a été réduite  à 13 ans  en appel, le 16 juin 2021. Le 11 avril 2022, la Cour de cassation avait annulé l’arrêt de la Cour d’appel condamnant Kamerhe à 13 ans de prison pour « violation du droit de défense ».

Félix Tshisekedi et Vital Kamerhe avaient formé une coalition appelée « Cap pour le Changement » (CACH) avant les élections de 2018. Le patron de l’UNC avait désisté aux élections présidentielles en faveur de son partenaire.

Jordan Mayenikini

Happy
Happy
0 %
Sad
Sad
0 %
Excited
Excited
0 %
Sleepy
Sleepy
0 %
Angry
Angry
0 %
Surprise
Surprise
0 %

4 thoughts on “Acquittement de Vital Kamerhe et ses coaccusés: l’ODEP regrette que les millions de dollars détournés dans le programme des 100 jours soient sans auteurs

  1. C’est un acquittement intellectuel !
    Où est notre pognon ?
    Raphaël Yanyi est mort pour rien. Si j’étais membre de sa famille, j’en connais quelques uns qui ne verront pas le prochain Noël…
    Je suis personnellement peiné de devoir constater que le brillant Prof Kaluba se soit trompé à ce niveau. C’est insupportable !
    Et les juges qui avaient condamné, en première instance, le mari de la femme de l’homme qui a mis l’eau dans coco ne peuvent-ils pas faire l’objet d’une plainte pour faux procès, fausse condamnation ? Ces juges qui ont osé humilier -en mondo vision- la sublime Hamida doivent-ils continuer à dormir tranquille comme si de rien n’était ? Et la république démocratique de Tshilejelu ne devrait-elle pas dédommager le pacificateur VK pour ses nuits passées en prison ? A-t-il vraiment été en prison ? Kie Kie Kie…
    Une seule bonne note, tonton Jammal est libre.
    Kie Kie Kie…Mboka Elengi !

  2. LES MILLIONS $ VOLÉS DE PORTA POTTY PROJET DE 100 JOURS SONT PLANQUÉS DANS DES PARADIS FISCAUX ! Comme disait Jean Goubald « BUTU EZALI NA CERVEAU YA BA CONGOLAIS YA NDOMBOLO. IL FAUT KOPELISA MWINDA NA MITU YA BA CONGOLAIS YA NDOMBOLO »! Au point où la RDC occupée par les Banyarwanda est arrivée aux tréfonds des abîmes de la bêtise, dans les catacombes abyssales de la médiocrité, engluée dans un labyrinthe mortifère, il n’y a qu’une seule issue, l’arrestation immédiate manu militari de Tshilombo-Pétain, c’est ainsi que tous ses Parrains (Kagame Museveni, Kanambe alias Joseph,Vitalo Kamerheon) seront hors d’état de nuire le KONGO-ZAÏRE. PASI NA YO PASI NA NGAI ET CASSE DU SIÈCLE ! Souvenons-nous du trio Tshilombo-Pétain, Moses Soriano et Vitalo Kamerheon qui se disaient « PASI NA YO PASI NA NGAI » en 4 LANGUES NATIONALES (LE LINGALA, LE KITUBA « KIKONGO », LE SWAHILI, LE TSHILUBA). Ces 2 individus (Félix Antoine Tshisekedi et Vital Kamerhe) sont des criminels très dangereux comme leurs paires Politichiens COLLABOS et OCCUPANTS BANYARWANDA, c’est un Conglomérat d’aventuriers, une Association des malfaiteurs qui ont vidé, cassé la Caisse du Trésor Public. En jargon policier, un récidiviste est un irrécupérable qui se repent rarement. Tous ceux qui soutiennent cette Classe Politique RDCIENNE corrompue médiocre toutes tendances confondues sont maudits jusqu’à la 10ème génération. Malheur à celles et ceux que les ennemis intérieurs et extérieurs du KONGO-ZAÏRE utilisent pour moraliser, distraire, endormir le PEUPLE KONGOLAIS qui commence à se réveiller après 25 ans de Terreur, de Manipulation et de Génocide. Muana balakisa mosapi suka nse azua likama. « Certains traîtres ont une étonnante faculté de se convaincre eux-mêmes de la sainteté de leurs intentions !” Citation de Charles Hamel (Solitude de Chair). Ainsi soit-il. INGETA

  3. Moi, je n’y vais pas par quatre chemins, l’acquittement de Kamerhe est une catastrophe judiciaire, non seulement une décision politique qui dénie l’état de droit, le règne de la corruption et de l’impunité mais aussi qu’à l’issue d’un procès de 100 jours dûment initié on ne trouve pas de preuves, d’éléments constitutifs d’infraction disqualifie toute l’institution judiciaire de ce pays. Où sont partis les 500 millions de dollars sortis du Trésor Public, où sont les maisons préfabriquées, écoles, routes, ponts mini-barrages… contenus dans ce programme d’urgence ? Tous les protagonistes sont libres et les détournements sont aujourd’hui sans auteurs.
    Maintenant c’est Kamerhe qui plastronne sans le moindre scrupule avec Tshisekedi, le vrai concepteur de ce vol du siècle, l’animateur principal de ce fléau endémique de la corruption dans notre pays… Le décidément insubmersible Kamerhe est à son service pour combler un bilan inexploitable pour rempiler aux toutes prochaines échéances, malicieux il a déjà sévi avec succès dans ce genre d’exercice. Maintenant que pense, que fait, que fera le peuple Congolais qui n’est pas dupe de ce cirque politique institutionnalisé : avant Kamerhe, Jamal, Masaro, d’autres chapardeurs impénitents, Eteni, Bakonga, Wenga, Makabuza… avaient déjà été élargis sous la bénédiction du maître des horloges du moment et on viendra encore nous vanter les mérites d’Alingete à l’IGF ; faut-il en rire ou en pleurer…

  4. Une honte pour la justice congolaise.
    Qu’est-ce qu’on apprend dans les facultés de droit des nos universités?

Comments are closed.

Previous post Des centaines d’enfants touchés par le conflit en RDC séparés de leurs familles
Next post Adoption du projet de barrage hydroélectrique de Sombwe par le gouvernement, Justicia ASBL et IRDH recommandent le respect des normes environnementales et sociales