Bruxelles: Felix Tshisekedi achève une visite privée « très officielle »

Arrivé dans la capitale belge, quasi-incognito, le dimanche 5 juillet, le chef de l’Etat s’est entretenu avec le Roi Philippe avant d’être reçu à dîner, dans la soirée de mardi 7 juillet, par la Première ministre, la libérale francophone (MR) Sophie Wilmès (Photo d’archives).  Le dirigeant congolais a échangé avec plusieurs autres personnalités politiques belges. Selon des informations parcellaires, il est attendu jeudi 9 juillet à Kinshasa où il devrait présider une réunion avec les officiers généraux de l’armée ayant en charge les zones de défense. A l’ordre du jour, la situation sécuritaire alarmante aux différentes frontières du pays.

Ronsard Malonda Ngimbi, secrétaire exécutif de la Ceni

A Kinshasa, le monde politique est en ébullition. En cause, des « marches pacifiques » prévues, jeudi 9 juillet, d’un côté par l’Udps (Union pour la démocratie pour le progrès social) et de l’autre par le Pprd (Parti du peuple pour la reconstruction et la démocratie). Que revendiquent-ils?

Le parti présidentiel justifie sa démarche par la nécessité de « faire échec » à l’entérinement de Ronsard Malonda, membre de l’équipe sortante de la Commission électorale nationale indépendante (Ceni), en qualité de Président de cette institution d’appui à la démocratie. Alors que la « priorité des priorités », dit-on dans les milieux udépésiens, doit être la réalisation d’un audit sur les activités de la Ceni suivie des réformes structurelles « afin que la Commission ne retombe plus dans les erreurs du passé ». Le débat sur le successeur de Corneille Nangaa ne devrait, dans cette logique, intervenir qu’en dernier lieu.

La formation politique kabiliste le « Pprd », elle, entend battre le pavé, jeudi, pour « défendre les institutions ». Lesquelles? Mystère! Le Pprd dont les méthodes n’ont rien à envier à celles d’une secte entend surtout « défendre » l’Assemblée nationale où les kabilistes représentent la « majorité ». Présidente de cette Chambre du Parlement, Jeanine Mabunda est accusée, à tort ou à raison, de défendre plus les intérêts de l’ex-président « Joseph Kabila » que ceux de la nation toute entière.

Sur les réseaux sociaux, un message pour le moins belliqueux circulait dans la soirée de mercredi. On peut lire notamment: « Pprd c’est toi, Pprd c’est moi. Tout celui qui se reconnait comme fils et fille politique de Joseph Kabila, retrouvons demain jeudi pour mettre fin à la barbarie des talibans (entendez: les tshisekedistes, Ndlr). Nous sommes le plus grand parti dans ce pays et nous devons le prouver ». Le texte émanerait d’un certain « Me » Popol Badjegate Masodi.

LA CENI A BESOIN DU SANG NEUF

Inutile de souligner que les élections chaotiques du 30 décembre 2018 continue à hanter les esprits. « Contrairement à ce qui se raconte, nul n’en veut à la personne de Ronsard Malonda qui fait partie des experts qui entourait Corneille Nangaa, le président sortant de la Ceni. La Ceni a besoin du sang neuf pour lui éviter de replonger dans les errements du passé », commente une personnalité politique jointe au téléphone à Kinshasa.

Gilbert Kankonde Malamba, vice-Premier ministre en charge de l’Intérieur

Au moment où ces lignes étaient écrites, on apprenait que le gouvernement central, en accord avec le gouverneur de Kinshasa, « a formellement interdit » l’organisation  des marches publiques sur toute l’étendue du territoire national. C’est la teneur d’une déclaration lue, mercredi, par le vice-Premier ministre, Gilbert Kankonde Malamba. Celui-ci a exhorté les irréductibles du Fcc et ceux du Cach « à entamer des discussions sur leurs divergences ». Sera-t-il entendu? C’est à voir.

A Bruxelles, le président Felix Tshisekedi Tshilombo devait achever, mercredi 8 juillet, une visite privée « très officielle », débutée le dimanche 5 juillet. Dès lundi, il a eu des entretiens avec des responsables de l’Union européenne. Mardi, il s’est rendu au Palais royal où il s’est entretenu avec le Roi Philippe. Les deux chefs d’Etat seraient revenus sur la commémoration du 60ème anniversaire du Congo ex-belge. Dans la soirée, un dîner a été organisé par la Première ministre, la libérale francophone (MR) Sophie Wilmès. « Entre Belges et Congolais, c’est une affaire de famille », ricane un ancien coopérant.

Selon un proche de « Fatshi » qui a requis l’anonymat, les entretiens tant avec le Souverain belge qu’avec la « Première » Sophie Wilmès ont tourné autour de la « consolidation des liens entre les deux pays et les deux peuples ». Il a été convenu de mettre sur pied une « commission belgo-congolaise », composée des historiens, avec pour mission d’expliquer aux générations présentes et à venir les bons et mauvais côté de l’époque colonial . « La volonté commune exprimée lors de ces entretiens est de tourner les yeux résolument vers l’avenir en tirant un trait sur le passé ».

A en croire notre interlocuteur, « Fatshi » a reçu la visite de deux ministres d’Etat belges. Il s’agit du libéral flamand (Open VLD) Herman De Croo et du socialiste francophone (PS) André Flahaut. « Au cours de cette visite purement privée, le chef de l’Etat n’a rencontré ou reçu que les personnalités belges qui en avaient exprimé le désir ».

FCC-CACH: LE BAISER DE LA FEMME-ARAIGNÉE

Martin Fayulu Madidi

Sur les réseaux sociaux, on apprenait qu’une rencontre Tshisekedi-Fayulu devait avoir lieu à Bruxelles. « Il n’ y a pas eu de rencontre dans ce sens. Vous le savez autant que moi que Martin Fayulu se trouve aux Etats-Unis suite aux mesures de confinement », répond le conseiller. Ne pense-t-il pas que l’heure a sonné pour que « Fatshi » tende la main à ses ex-amis de « Lamuka »? Réponse: « Le président Felix Tshisekedi a déjà tendu la main en autorisant les personnalités qui vivaient en exil à regagner le pays. Sans omettre la levée des scellés à l’hôtel Faden House de Fayulu. Je peux vous assurer que Kabila n’avait pas bondi de joie. Cette mesure de décrispation a été le premier motif de friction entre le Cach et le Fcc. Je peux vous assurer également que Felix n’a jamais considéré les leaders de Lamuka comme des ennemis. Ce sont des adversaires ».

Ne pouvant entrer en contact avec « Fatshi » himself, nous n’avons pu nous empêcher de poser la question qui hante les esprits. Il s’agit de « l’avenir de la coalition Cach-Fcc ». « La coalition Cach-Fcc aura un avenir tant que la mouvance kabiliste veillera à jouer franc-jeu et non de tenter de nous donner le baiser qui tue de la femme araignée ».

A l’appui de cette métaphore, notre interlocuteur de confier que le président Tshisekedi était ulcéré au cours de la toute dernière rencontre avec son prédécesseur. « Pendant qu’ils étaient en réunion, samedi 4 juillet, la présidente de l’Assemblée nationale Jeanine Mabunda a procédé à l’entérinement de la candidature de Ronsard Malonda en qualité de Président de la Ceni ». Pour ce proche de Fatshi, celui-ci tient à un « processus électoral sans reproches en 2023 ».

Selon des informations parcellaires, le chef de l’Etat congolais devrait présider, jeudi 9 juillet, une réunion avec les officiers généraux de l’armée ayant en charge les zones de défense. A l’ordre du jour, la situation sécuritaire aux différentes frontières du pays. Felix Tshisekedi a-t-il déjà quitté la Belgique? Silence!

 

Baudouin Amba Wetshi

26 thoughts on “Bruxelles: Felix Tshisekedi achève une visite privée « très officielle »

  1. Jamais on n’a entendu pareille cacofonie depuis que le monde est monde!
    Tout ce beau monde qui organise un tel charivari joue à la fois aux tenants du pouvoir et à l’opposition aux institutions.
    On défend quelles institutions et on s’oppose à quelles institutions? Qui est au pouvoir et qui est dans l’oppositon.
    Il y a lieu de se demander pourquoi Dieu qui a créé cette terre magnifique a préféré en confier la responsabilité à la classe de dirigeants la plus abjecte, la plus abominable et la plus manipulable qui soit.
    OYO PEUPLE YA NDENGE NINI?

    1. VERS UNE REVOLUTION DE LA RUE?
      Si Felix le souhaite, les manifestations dans la rue partout au Congo en ce jour peut l´aider á se passer du FCC.. Il suffit de laisser les kinois s´emparer du Parlement á Kin.. et d´y camper ne fis qu´une semaine.. Felix peut dissoudre ce parlement et lancer des élections législatives anticipées où il est certain de se retrouver avec LAMUKA.. lol
      SECURITE
      La fameuse stratégie d´envoyer l´état-major général des FARDC á Beni est un echec ! les congolais continuent de se faire massacrer et pire quand on apprend que l´EMG de l´armée souhaite « faire un recensement » des troupes en guerre á l´est est une preuve d´une incompetance totale.
      Quelle est cette armée qui lance une offensive sans connaitre en avance le nombre de ses troupes?
      Felix qui se retrouve face aux généraux devrait se dire que l´option « nationaliste » a atteint les limites et il est temps de faire comme la Colombie ou l´Irak.. pays qui avaient demandés une aide militaire des USA afin de stabiliser la situation militaire ..
      Felix devrait analyser cette option en passant outre les options dite « nationalistes » ou « panafricaines ».
      SURVIVRE?
      Felix retourne á Kin sous la pression des manifestations dans la rue.. actions qui vont creuser encore plus la crise de la coalition FCC/CACH?
      Le temps de la confrontation est venue.. On dirait que Felix en a parlé avec le roi des belges.. « parrain » naturel du devenir du Congo.

    2. eKUM Alex
      « Jamais on n’a entendu pareille cacofonie depuis que le monde est monde! » :
      Soit vous êtes nouveau dans ce monde, soit vous vous arrangez pour ne rien retenir. Les 10 dernières annés de Mobutu, vous pouvez les re-visiter grâce à youtube.

  2. Des rencontres, des dîners, des discussions inutiles et stériles. Ce ne sont pas les militaires belges qui vont protéger nos compatriotes à l’Est du pays. A Kinshasa, Ye Meyi, fait ce qu’il veut, quand il veut et comme il veut. Au Tanganyika, Ye Meyi No.2 construit sa petite république autonome, en dehors de tout contrôle du gouvernement central.
    OYO PRESIDENT YA NDENGE NINI ?

    1. Président ya ndenge nini, dit Jo Bongos. Mais c´est bizarre de continuer de parler de lui. Ignorez-le et sortez votre plan d´action.

  3. Kum Alex
    Où habitez vous?’
    Vous ne connessez rien du tout
    Et je vous proposes de ne rien écrire.

    1. Cher Taliban bien-aimé,
      Je vous informe que je suis dans « Congo Indépendant » depuis plus de 10 ans. Je suis aussi du Kasai mais pas un fanatique aveugle. Même si je ne suis pas Demulu mais ma femme elle l’est et votre gourou de Félix la connaît personnellement. Vous devez regarder la réalité en face, cher pauvre intello de pacotille. J’ai dit!

      1. @Bunduki jean luc,
        Cher taliban, soit dit en passant, apprenez qu’on écrit: « Vous ne connaissez rien […] je vous propose… » et non « Vous ne connessez rien […] je vous proposes… »
        Et, en plus, dites-moi, pourquoi les adeptes de votre religion udépéstienne ont marché hier pour réclamer, entre autre, le départ de votre propre ministre de l’Intérieur? Il y a sûrement un problème mental quelque part, non?

  4. Le compatriote Kum pose des tres bonne questions. C’est peut etre le fameux conseiller de Felix qui allait lui repondre. Kie kie kie kie, Felix va avoir une reunion avec des generaux rwandais! Quelle blague. Croit il qu’ils vont l’ecouter, eux qui sont occupes a faire creuser les minerais strategiques pour kagame? Felix ne sait pas que nos minerais sont rafines a kigali qui est le premier producteur du coltan et autres minerais au monde alors que l’on ne trouve pas ces minerais sur le sol rwandais? Felix ne sais pas que la grande rafinerie d’or creuse en rdc se trouve a kampala chez son mentor Museveni? Tous les generaux obeissent aux 3 K. Kagame, kaguta et kanambe. Kie kie kie, c’est quoi encore cette histoire de commission belgo- congolaise 60 ans apres? Une autre distraction tout court car nous congolais nous connaissons les mefaits du colonialisme, les mefaits de l’exploitation de nos richesses qui ont construit la belgique. Que les belges lisent d’abord le discours de Lumumba a leurs enfants et qu’ils leur montrent les mains coupees de nos compatriotes. Enfin, la seule raison pour Felix de rencontrer le president elu Fayulu devrait etre de lui remettre le pouvoir qu’il lui a vole, c’est tout. Il n’ y a pas de raison pour rencontrer un Felix qui traite avec des rwandais et qui a deja echoue son mandat puisque la malediction est sur lui. Akokende mosika teee. Qui vivra verra.

    1. Questions aux Kongomani.
      1) De l’insécurité à l’Est: A quoi servent la DEMIAP et l’ANR ?
      2) Des raffineries en Ouganda et au Rwanda: Qui empêche la Rdc de s’en doter. Pour memo, celle du Rwanda a coûté moins de 6 mio USD.
      3) Du rabbochage des liens entre Tshisekedi et Fayulu, ce dernier a rejeté « la main tendue » de Fatshi, avec mépris: il ne daignera jamais saisir « la main d’un voleur » (sic). La sagesse populaire est très sévère : « Finga ngai, pomba ndambo. »

    2. Raz,
      Comme KUM ci-dessus le conseille a Bunduki Jean, priere de re-apprendre a ecrire correctement, et vous prendrait au serieux.
      La forme grammaticale correcte est « Felix ne sait pas »… et non pas « Felix ne sais pas »…..

  5. # Je ne peux affirmer que nous en savons davantage sur le motif exact de cette « visite privée très officielle” de notre Chef de l’État en Belgique.
    A l’en croire le récit de BAW, notre Président a rencontré le Souverain belge et la PM (mais aussi d’autres personnalités belges qui en avaient exprimé le désir, nous dit-on). Les entretiens (officiels) auraient tourné autour de la « consolidation des liens entre les deux pays et les deux peuples, la volonté commune exprimée est de tourner les yeux résolument vers l’avenir en tirant un trait sur le passé » Kezako ??? Mais est-ce là le motif de la visite ou l’occasion pouvant aussi faire la vertu, Belges et Congolais ont profité de la présence privée du Président Congolais pour deviser utilement des enjeux mutuels ?
    # En entendant, il y’a des marches de contestation (Udps et autres ‘opposants’) au pays notamment pour « faire échec » à l’entérinement de Malonda, membre de l’équipe sortante de la Ceni comme Président alors que la priorité des priorités, selon l’Udps, c’est un audit sur les activités de la Commission suivie des réformes structurelles afin que la Commission ne retombe plus dans les erreurs du passé . Le débat sur le successeur de Nangaa ne devrant intervenir qu’en dernier lieu. Nous n’avons pas encore tous les récits ce qu’il s’est passé à Kinshasa et ailleurs dans le pays dans ces manifestations ‘contre’ (Malonda et Mabunda qui entérine à tout va à l’AN comme dans une foire à bestiaux) et ‘pour’ (des institutions à défendre selon le FCC, lesquelles et pourquoi) mais d’ores et déjà on peut se poser la question sur l’opportunité de l’interdiction officielle des manifestations qui a été décidée.
    # Une rencontre putative entre Tshisekedi et Fayulu à Bruxelles qui en fait n’a pas eu lieu !? Qu’ en dire sinon qu’en cette période du refus généralisé de l’incurie du FCC dont participe officiellement Lamuka, d’un pardon de Fayulu, il ne serait pas insensé
    que Tshisekedi songe à Lamuka pour élargir sa base.

    1. NONO;
      – « … d’un pardon de Fayulu » : C´est FAYULU qui avait roulé son ‘ami’ FÉLIX à Genève (Il appela cela devant Fabien K. « de la stratégie ») et qui, de surcroît insulté, traité de main sale la main tendue de Félix. Qu´il soit sincère et humble, il gagnera un peu en crédibilité.
      – « que Tshisekedi songe à Lamuka pour élargir sa base » : Suivez Ève BAZAIBA et vous vous exprimerez autrement.

  6. La stratégie de FCC/PPRD, consistait à avaler l’UDPS,comme il l’a fait avec le PALU, du vieux Antoine Gizenga, son Fils Luigi qui voulait donner un peu de visibilité venait d’être effacé complètement et ipso facto le PALU s’est placé aux oubliettes de l’histoire, Muzito qui pouvait maintenir ce parti politique était déjà ecarté à travers des querelles internes inutiles , mission accomplie avec la disparition de PALU, cap sur UDPS, lui faire subir le sort identique, pour cela il fallait lui donner l’appât du pouvoir facile ,après lui tendre beaucoup de peaux de bananes ,pour lui permettre de glisser et péricliter, la Kabylie a très bien réussi le démarrage, de sa strategie d’avaler a la maniere du serpent Boa mais au niveau de l’exécution, ou bien le morceau UDPS-LAMUKA, est très dur à croquer et elle s’y prend très maladroitement pensant à faire à la génération de 1960 ou des années 97, qui avait accueilli la marche de santé du conglomérat d’aventuriers de l’AFDL, soit disant libérateurs, je pense que la Kabylie doit revoir sa stratégie de nuisance, partout on se rend compte que c’est elle qui empêche l’évolution et la jouissance du peuple congolais , elle doit faire attention avec le mouvement de la rue, qui a déjà réussit à chasser les dictateurs les plus endurcis de notre continent, Nous continuons d’implorer DIEU, de la RDC, de multiplier sa lumière sur toute l’étendue de notre territoire national, et aussi éclairer plus la structure mentale de tous les Rdcongolais, afin que les occupants et leurs complices compradores dégagent ainsi soit-il.

    1. Tout ce raisonnemt est beau. Mais le probleme de fond est la molesse pathetique de votre FATshi qui – au contraire du President Angolais qui demolit le systeme kleptocratique de Jose Santos et sa famille – n’ose pas affronter le Voypu de Kingakati et sa bande FCC.
      Comment comprendre que le molasson FATshi et son ministre UDPS de l’Interieur laissent de militants UDPS se faire abattre comme de mouches a Kin alors que ceux-ci protestaient contre les magouilles parlementaires de Mabunda pour imposer Malonda a la CENI et les projets de loi Minaku-Sakata pour soumettre la Justice aux dictats de Kingakati? Pire, ces manifestations se deroulaient tandis FATshi lui sabrait le Champagne a Bruxelles avec la 1ere ministre Belge !
      Le faineantisme de FATshi et sa peur de Hypo Kanambe pouraient s’expliquer par sa peur se retoruver au chomage sous le manguier de Limete et perdre sa jouissance de voyages luxueux et budgetivores tandis qu’il jette de la pourdre aux yeux du « Peuple-a-bord » du gouffre de la misere…

  7. Vraie distraction.
    Félix veut éviter le ridicule sans l’éviter pour autant.
    Rencontrer le Roi des belges ou la 1ère Ministre ne veut rien dire dans la recherche du bonheur des congolais pendant que le pays est occupé par sept armées étrangères, et que le pays est à feu et à sang.
    Aucun Président sérieux ne peut quitter son pays dans ces conditions pour une villégiature de 4 jours, disons même de 3 jours si l’on defalque les jours des voyages.. Même un bilan de santé fait avec rigueur ne peut justifier un tel séjour éclair à l’étranger.
    Felix ne recherche que le « m’as-tu vu ». Honte à toi Félix, président de pacotille!!!

  8. @ Bois
    Felix a peut etre amene sa maman ou ses nombreux oncles pour aller se faire soigner en Belgique leur autre Congo et accompagner son epouse faire qlqs achats. Emeneya avait chante ba oyo basalaka wenze na avion. Chance eloko pamba. Les generaux rwandais l’attendent. Les kivutiens eux ont fait circuler le drapeau de la republique du kivu sur les rues de bukavu et le bas-congo n’attend pas autre chose. Jusqu’a quand allons nous continuer a voir les mediocres gaspiller les biens communs de la republique?

  9. N’ayant pas obtenu la légitimité dans les urnes,Félix croit la gagner dans la rue. C’est pas si sûr. Qu’il ne se laisse pas griser par les braillards talibans radicalisés qui viennent au culte quotidien à Limete en criant l’antienne Fatshi beton! Ils ne représentent pas tout le peuple congolais.La dissolution de l’Assemblée Nationale,une panacée? Du tout! L’organisation des législatives anticipées requiert des moyens financiers importants. Le Congo en a-t-il? En ce temps de crise sanitaire et économique,c’est pas évident. Et puis 2023,c’est pas loin. Le FCC,c’est pas un groupe d’enfants de choeur. La dissolution de l’Asemblée nationale est possible pour un Président élu,jouissant de la majorité populaire; mais pas pour celui qui est le résultat d’un deal signé na kundulupe. Le FCC ne cesse de rappeler à Fatshi sa signature de Kingakati.En cas de dissolution du parlement,ils le feront avec fracas. Kingakati,c’est pas Génève. Félix le sait.
    La dissolution de l’A. N. risque de faire entrer notre pays déjà fragile dans un moment de turbulence aux conséquences imprévisibles. CACH gagnera-il les législatives anticipées pour donner à Félix une majorité absolue? Rien n’est moins sûr.

    1. Ndeko Kolomabele,
      Pour moi la situation de Tshisekedi apparaît davantage aujourd’hui comme celle d’une victime consentante plutôt que celle d’un héros auto-proclamé, hélas, hélas…
      Vous écrivez, « N’ayant pas obtenu la légitimité dans les urnes, Félix croit la gagner dans la rue. C’est pas si sûr. »
      S’il n’est pas sûr que la rue lui apporte la victoire – il faudrait pour le moins une rue plus longue et plus étoffée -, il n’est peut-être pas non plus sûr que notre Tshilombo National contrôle sa base présente dans la rue. Ne laisse-t-il pas seulement faire parce qu’il ne maitrise pas tout, en se bercant entre-temps de l’illusion qu’à terme cela peut lui rapporter. La relation entre Tshisekedi et sa base et la relation entre lui et son prédécesseur (+FCC) sont peut-être les termes d’une
      équation qui caractérise et mine le règne de Tshisekedi. Impuissant à se décider, il patauge toujours dans un dilemme mortifère entre sa volonté profonde de rompre avec une alliance que refusent ses adeptes et qui l’emprisonne et la nécessité de garder celle-ci parce que paradoxalement elle le sécurise quelque part autant qu’elle limite l’exercice de ses fonctions. Et là-dedans
      les relations personnelles tissées autour du deal aussi important qui lui a donné le pouvoir et qu’il continue d’entretenir avec ‘JK’ tantôt à Kingakati tantôt à Nsele le mettent davantage sous la férule des sentiments, ce qui helas suit davantage sa nature bonhomme. Il ne peut donc s’en sortir qu’avec un acte téméraire héroïque en en assumant publiquement les risques : rupture ouverte, élections anticipées, révocation du PM et de son gouvernements, reprise ferme d’une alliance avec l’opposition actuelle (Lamuka !), etc, etc…
      # Quelqu’un avait dit ici que Tshisekedi était plus à plaindre qu’à blamer, pour le coup il a aujourd’hui quelque part raison, mais à plaindre et à blâmer de s’être fourré lui-même dans son propre piège qui le dépasse aujourd’hui. Personnellement à tort ou à raison, je souhaite toujours le succès du mandat de celui qui est notre Président de fait mais il doit être comptable de ses erreurs et tenter de s’en sortir lui-même par un acte d’éclat et ce n’est pas si impossible que ça, surtout tels que s’enchaînent les derniers évènements…

      1. NONO
        1. « … une victime consentante plutôt que celle d’un héros auto-proclamé, hélas » : NI L´UN NI L´AUTRE ! Vous vous perdez et vous enfermez dans des constructions intellectualistes inutiles. Ni Félix ni le Congo n´en ont besoin. Le pire, c´est quand la conviction (l´obstination) se mêle à ce genre de constructions.
        2. « Impuissant à se décider, il patauge toujours dans un dilemme mortifère… » : On croirait que Nono est mieux informé que Félix. Ba prétentions ebele boye ! Kieeeeee ! Félix est le Président du Congo ; il a sous yeux plus de données, de renseignements que Nono. Un intellectuel s´exprime avec lucidité et sait garder des réserves… Ba sentiments na bino eza réalité te.
        3. « reprise ferme d’une alliance avec l’opposition actuelle (Lamuka !) » : Que veut dire ‘ferme’ ? Et en quoi MUZITO est plus important au Congo que DIONGO ? Par ailleurs, Félix avait tendu sa main à Lamuka et s´était fait insulter. Jusqu´à ce jour, bien des cadres de Lamuka lui voient une haine viscérale et souhaitent son échec. S´unir n´est pas mauvais, mais c´est auprès d´eux que vous devez commencer votre pastorale. C´est avec Lamuka que le Fcc a écarté Kabund. Ève Bazaiba, silencieuse sur l´incurie de Mabunda et co. du Fcc, ne rate pas l´occasion de brasser du vent au sujet de Félix. L´unité (dans la sincérité) est une bonne chose, mais ne faites pas comme si vous savez apprécier mieux que Félix lui-même qui l´aime et qui le déteste. Il y a des moments où Cach, Lamuka, Fcc ne sont que de vides mots et que seuls les acteurs réels, les personnes concrètes comptent.

      2. @Procongo
        Encore et toujours les mêmes vessies et les mêmes prétentions et bien peu de lanternes et toujours cette même incapacité à sentir ce qui va mieux à Tshisekedi car vos constats ne reposent que sur cette illusion de pro-tshisekediste primaire à croire qu’il est le seul à lui vouloir du bien et le meilleur à savoir ce qu’il lui faut. Non, cher ami, il est notre Président de fait et nous sommes nombreux à souhaiter raisonnablement succès à son mandat.
        Désolé, je ne vois pa de raison pourquoi le bon avenir de notre Tshilombo National ne passerait pas dans une réunion avec ceux dont il est éloigné aujourd’hui et par une rupture avec ses faux amis actuels. A très vite…

      3. NONO,
        1. « Encore et toujours les mêmes vessies et les mêmes prétentions » ; Des vessies, ce sont tes constructions frivoles (victime/héros) et tes prétentions à encastrer la réalité dans un cadre théorique étroit. Moi, je n´ai pas pareilles pretentions; je réfute les tiennes.
        2. « … à croire qu’il est le seul à lui vouloir du bien et le meilleur à savoir ce qu’il lui faut » : C´est vous qui croyez mieux connaître que lui, avoir plus de renseignements que lui… Ce n´est que dans votre ‘logique’ des bricoleurs qu´attirer votre attention sur le danger d´outrecuidance peut être synonyme d´être pro-tshisekediste primaire. Euh !
        3. « … je ne vois pa de raison pourquoi le bon avenir de notre Tshilombo National ne passerait pas dans une réunion avec ceux dont il est éloigné aujourd’hui et par une rupture avec ses faux amis actuels » : NONO, vous êtes esclave de votre récit. De faux amis, Félix en a connu aussi dans Lamuka. Fayulu l´a dupé et a sans gêne appelé cela STRATÉGIE. Encore une fois, ce n´est pas à vous de dire à Félix qui l´aime et qui le déteste (Encore une prétention inutile de votre part; vous en êtes apparemment inconscient). Félix s´unira avec tout Congolais selon sa politique, sa vision et les enjeux. FAYULU n´est pas plus important que DIONGO, MUZITO plus grand que LOKONDO.

    2. Pour eRAZ : La rue attendrait Félix.
      Pour KOLOMABELE : Félix appellerait la rue à la rescousse. Comme pour pisser sur son propre post, Kolomabele conclut par « Rien n´est moins sûr ». Autodestruction ! Problème ya logique na problème ya français !

  10. Joseph Kabila Kabange a été très mal accompagné, et jusqu’à maintenant par ses soi- disants docteurs en droit,les évidences sont exposées devant nous , parmi tous les FCCiens pas de Leadership avéré dans leurs milieux respectifs pouvant donner un mot d’ordre et être écouté, à l’instar de Moise Katumbi, Muyambo, , Gabriel Kyungu, Bemba. Muzito, par contre Minaku , Shandary, Lumanu Adolph , sont incapables de donner un mot d’ordre contre la manifestation dans leur électorat, par exemple , JKK avait raison de dire qu’il était à la recherche de 15 bonnes personnes , vrais leaders ,à la place il n’a que des flatteurs assermentés et bénis Oui-Oui sites , ça servit à quoi de défenestrer Jean marc Kabund au bureau de l’AN , il a retrouvé son milieu naturel pour mener ses actions de la rue, imaginez vous qu’il a été recruté à Kamina / Haut Lomami, par le vieux Étienne, et s’est distingué à Kinshasa jusqu’à escalader les postes de responsabilité , au lieu de le laisser confiné au bureau, de l’assemblée nationale le FCC croyait l’humilier à travers l’honorable Jacques Mamba dans une manipulation maladroitement montée ,erreur de calcul, on revient à la case de départ d’avant la simulacre passation du pouvoir pacifique et civilisé FCC incapable d’appliquer la Formule Poutine-Med vedv, ,, alors reprenez votre pouvoir ! Depuis quand En Afrique le pouvoir se donne ? Nzambe ya RDC talela biso likambo oyo , bapaya bazolia biso mitshopo , bundelela Pona biso., mabele na biso ezonga na maboko mabiso, munguna ya bana nayo azonga epayi autaki , amen.

Comments are closed.