450 millions USD déjà disponibles, le projet de développement de 145 territoires pourra être lancé dès ce mois de janvier

Read Time:1 Minute

 Lundi 17 janvier 2022 – Politique

Photo/ Droits tiers

100 Jours Gouvernement Lukonde : « des progrès amorcés, qu’il faudra achever », relèvent les femmes de la société civile

Les réunions s’accélèrent pour le lancement effectif du projet de développement à la base de 145 territoires. Après la rencontre du 13 janvier à la Cité de l’Union africaine (UA), Félix Tshisekedi a réuni dimanche 16 janvier une fois de plus les membres du comité de pilotage dimanche. Cette nouvelle réunion avait pour objectif le calibrage du projet. 

« Construire dans les 145 territoires dans un pays continent semi-enclavé, c’est énorme. Il fallait discuter de comment fait-on la répartition des taches entre les sectoriels, le cabinet du Chef de l’Etat et intégrer toutes les idées pour être sûr que dès que tout sera lancé les choses iront comme nous le souhaitons », a dit Patrick Muyaya, ministre de la communication et des médias.

Selon lui, ce programme pourra être lancés dès ce mois de janvier. 

« Vous aurez une réponse plus concrète après la réunion prévue cette semaine. On aura un calendrier d’activités. Le projet, je crois qu’il commencera dès ce mois de janvier. Cela va s’enchaîner parce que c’est 154 territoires ». 

Et d’ajouter:

« Je vais demander à la population un peu de patience le temps que tout se mette en place. Nous serons sur place, le Président de la République, le Premier ministre, les membres du gouvernement, les gouverneurs, pour être sur que nous atteindrons les résultats escomptés ».

450 millions USD sont disponibles pour ce projet, a annoncé le gouvernement. Outre le Président de la république et le premier ministre, le comité politique de pilotage comprend les ministres sectoriels de l’économie et des finances ( Finances, budget, économie, plan), le développement rural, aménagement du territoire, de la santé, intérieur et de la communication et média.

Happy
Happy
0 %
Sad
Sad
0 %
Excited
Excited
100 %
Sleepy
Sleepy
0 %
Angry
Angry
0 %
Surprise
Surprise
0 %

6 thoughts on “450 millions USD déjà disponibles, le projet de développement de 145 territoires pourra être lancé dès ce mois de janvier

  1. 100 jours.
    Tshilejelu.
    145 territoires.
    On se frotte les mains…chut…Bon appétit…ici on mange mais que des millions…
    Mboka ekufa ? Mais non, Mboka Elengi !

  2. Le FIASCO TSHILEJELU-bis en marche…! Les Bilomba et autres escrocs ne peuvent que savourer ce repas servi.

  3. Apres 100 jours,Tshijelujelu,nous voici embarques de nouveau dans un projet sans lendemain qui ne servira qu’a enrichir certains amis.

  4. @ Des présumées bonnes solutions, des bonnes intentions pour développer le pays, ce n’est pas ce qui manque chez notre Mulopwe Tshilombo. Le malheur est que leur matérialisation est quasi inexistante depuis qu’il les proclame. Si ce n’est pas l’impréparation, ce sont les incessants détournements des fonds publics auxquels nous assistons invariablement, alors le voici projet de développement de 145 territoires estimé à 450 millions USD déjà disponibles, semble-t-il, fera-t-il exception ? C’est devenu la nouvelle attraction, les réunions autour se succèdent fiévreusement et un large comité de pilotage sous le haut patronage du PR et du PM avec les ministres sectoriels (Intérieur, Economie, Finances, Budget, Plan, Santé, Aménagement du territoire,, Formation professionnelle, Ressources hydrauliques…) a même été créé et le calendrier record détaillé mais en quoi consiste précisément ce projet ?
    @ En gros il est question du développement rural, de l’aménagement du territoire, de la santé, de l’administration interne du pays, des communications et médias, dixit le Ministre des Communications. Il faut construire des routes, des centres de santé, des hôpitaux et créer un tissu économique. Ce projet est considéré comme l’élément déclencheur incessant du développement du Congo, développement à la base en vue de réduire la pauvreté et les inégalités sociales particulièrement à l’intérieur du pays. Lors de son lancement à Kenge (Kwango/bandundu) le 9 octobre 2021 posant symboliquement un projet d’adduction d’eau, de réhabilitation d’une école et de la construction des bureaux de l’administrateur du territoire, le PM a laissé entendre que ce programme permettra à chaque Congolais de bénéficier de l’argent qui va entrer dans les caisses de l’État. Ah bon !
    @ Le Ministre des communications a précisé que le Président Tshisekedi comptait sur la population pour accompagner le projet et le surveiller afin d’atteindre les résultats escomptés et a ajouté que ce programme pourra être lancés dès ce mois de janvier : plus l’amateurisme et la perversité des projet des 100 jours, du projet Tshilejelu et autres ? Tant mieux même si on ne succombe pas aussi facilement à cet optimisme béat, le passé malheureux dans nos souvenirs, entre-temps Tshisekedi et les siens en ont-ils peut-être appris des leçons passées. Voilà !

  5. Alingete de l’IGF a d’un côté fait un éloge quasi politicien même s’il est patriotique, et de l’autre côté a promis un accompagnement soutenu de son institution de ce projet. Cela suffira-t-il pour que cette fois un projet gouvernemental sous Tshisekedi ne connaisse pas des détournements ? L’ODEP et d’autres observateurs ont fait observer que cet utile projet de développement à la base de 145 territoires sera de nouveau sous le pilotage d’un gouvernement parallèle et autant soumis à l’enrichissement illicite des organisateurs. Comment sera-t-il au final organisé, dans tous les cas de nouveaux risques de malversations ne sont pas totalement écartés vu notre coutume ; osons seulement croire que les leçons du passé seront cette fois mieux entendues…

Comments are closed.

Previous post Mirindi: « Après la prise de Pweto par le RCD, Mzee Kabila tenait à faire fusiller le général-major Joseph Kabila… »
Next post Nous crachons chaque jour sur la Mémoire de nos Anciens et de nos Martyrs en appliquant une constitution étrangère