Attaque de Bukavu : 39 assaillants transférés à Kinshasa

Une vue aérienne de la commune de Kadutu à Bukavu. Photo actualite.cd

Une vue aérienne de la commune de Kadutu à Bukavu. Photo actualite.cd

Trente-neuf (39) assaillants dont 37 hommes et deux femmes ayant attaqué la ville de Bukavu (Sud-Kivu) la nuit du 2 au 3 novembre dernier ont été transférés de la ville de Bukavu à Kinshasa ce vendredi 12 novembre. C’était devant le gouverneur Théo Ngwabidje Kasi, son vice Marc Malago, le commandant de la 33ème région militaire Bob Kilubi et d’autres membres du conseil provincial de  sécurité qui ont pris rendez-vous à l’aéroport de Kavumu. 

 » Nous avons transféré ces malfrats à Kinshasa « , a dit à ACTUALITE.CD, le major Jean-Louis Tshimwang, porte-parole de la 33 région militaire.

L’exécutif provincial indique que parmi les transférés, il y a certains commanditaires, des complices et les exécutants. La décision a été prise par le conseil de sécurité qui indique que ce transfèrement n’est que la première étape en attendant le démantèlement de tout ce réseau. 

 » Le gouverneur a appelé la population sud-kivutienne en général et particulièrement celle de Bukavu à collaborer toujours avec les services de sécurité en dénonçant tout cas suspect pour mettre hors d’état de nuire ces hors-la-loi en province et décourager ces malfrats qui veulent passer par le Sud-Kivu pour matérialiser leur plan machiavélique. Il a aussi invité la population au respect des mesures sécuritaires dont le couvre-feu qui va de 21h à 5h du matin et de quitter les groupes armés « , ajoute la cellule de communication du gouverneur de la province.

Quelques habitants ont salué cet acte

 » Nous saluons ce transfèrement pour Kinshasa. Ce qui prouve qu’il y a quelque chose qui se fait au Sud-Kivu. Cependant, nous demandons à la population de collaborer avec les services de l’ordre pour dénoncer d’autres malfrats qui peuvent être encore en ville « , a dit Eugène Mubalama, un habitant de Bukavu.

 » Nous sollicitons qu’il y ait toujours transfèrement des malfrats, peut être ça sera la fin de l’insécurité en province « , renchérit Murhula Flavien.

La nuit du 02 au 03 novembre, la ville de Bukavu a été attaquée par une bande armée. Après accrochage avec les FARDC, 36 éléments ont été capturés dont 4 blessés pris en charge par le gouvernement provincial pour les soins. Dès lors, la ville de Bukavu est soumise à des checkings des militaires et policiers. Des barrières sont érigées presque partout la nuit.

Justin Mwamba

2 Commentaires on “Attaque de Bukavu : 39 assaillants transférés à Kinshasa

  1. Théâtre de chez nous !
    Ces hommes et femmes ont-ils payé le RAM ?
    Il faut peut-être leur offrir des Jeeps pour qu’ils arrêtent ce cinema. Ça ne fait plus rire personne. Parce que NINI TOSALI TE ?

  2. Du cinéma mélodramatique sur fond de Génocide de la Dictature Tshilombiste juxtaposée sur l’Occupation Rwandaise qui ment, manipule le Peuple RDCien friand de la Religiosité imbécilisante et du Fanatisme aveugle !!! Ce sont les Vrais Maï Maï Combattants Résistants qui avaient effectué dans la nuit du 2 au 3 novembre dernier une petite escapade punitive dans la ville de Bukavu sous les acclamations de la population locale… Quelques FARDC (Forces Armées Rwandaises Disséminées-Déployées au Congo-Kinshasa) avaient pris la tangente… « Quittez les Institutions d’Occupation Rwandaise » dixit Honoré Ngbanda… Ainsi soit-il… INGETA

Comments are closed.