Butembo: Une journaliste violemment agressée et laissée pour morte par des hommes armés

Journaliste en danger (JED) exprime ses vives inquiétudes après la tentative d’assassinat, le jeudi 9 janvier 2020, d’une journaliste à Butembo, dans la province du Nord-Kivu, par des hommes armés en tenue militaire.

Diverses sources ont rapporté à JED que Alicia Kapisa, directrice de la Radio Communautaire Salama, station émettant à Butembo, a été attaquée, vers 19 heures, par deux militaires armés.

Alors qu’elle revenait de sa rédaction sur une moto, la journaliste a remarqué qu’une autre moto transportant deux hommes en tenues militaires les poursuivait. Après avoir changé de moto et d’itinéraire, elle a remarqué ces mêmes hommes à ses trousses. C’est ainsi qu’elle a décidé de poursuivre son chemin à pieds avant que ses assaillants ne puissent l’attaquer. Menacée et neutralisée à l’aide des armes à feu pointées sur son front, Alicia Kapisa sera conduite vers un lieu très obscur où elle a été copieusement tabassée et laissée pour morte.

Contactée par JED à partir de son lit d’hôpital, Alicia Kapisa a déclaré que ses agresseurs n’avaient pas besoin d’argent ou de ses biens matériels: « Peu avant de s’éclipser dans la nature, ils m’ont avoué qu’ils étaient en train de me filer depuis le matin. Selon eux, Ils ont été payés par quelqu’un que je connais bien pour m’ôter la vie pour des raisons non connues jusqu’à présent. L’un d’eux a refusé qu’ils puissent tirer sur moi. Ils m’ont tabassé à mort, blessé et torturé au point de perdre connaissance ».

Journaliste en danger condamne cette tentative d’assassinat et demande aux autorités locales de Butembo de réagir fermement à la violente agression armée qui a visé cette journaliste.

Pour JED, la situation sécuritaire a atteint un point extrêmement inquiétant dans le grand Kivu où plusieurs journalistes ont été déjà assassinés et le manque de suivi dans les investigations concernant ces meurtres entretient un climat d’insécurité pour les professionnels des médias.

Dans ce contexte, JED insiste vivement sur la mise en place urgente d’un mécanisme national de protection des journalistes, comme cela a été proposé au Chef de l’Etat, Félix Antoine Tshisekedi, lors d’une rencontre à Paris avec la délégation de RSF et JED.

 

Journaliste en Danger
Téléphone: +243 81 99 96 353 ou +243 99 99 96 353
E-mail: jedkin@jed-afrique.org, jedkinshasa@gmail.com
Internet: www.jed-afrique.org
République démocratique du Congo

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *