Consultations présidentielles: Olenghankoy propose un « dialogue » Tshisekedi-« Kabila »

Annoncées par Felix Tshisekedi Tshilombo dans son message à la nation du 23 octobre, les  premières « consultations présidentielles » ont débuté lundi 2 novembre à midi. La première journée s’est terminée à minuit. Cette journée a été consacrée notamment aux institutions d’appui à la démocratie que sont la Ceni et le Csac. Sans omettre le Cndh (Comité national des droits de l’homme). Les confessions religieuses étaient également à l’honneur.  Plusieurs leaders les plus « représentatifs » ont échangé avec le chef de l’Etat qui a dressé à l’intention de chacun de ses interlocuteurs « l’état de lieux » du pays avant d’écouter les « avis et considérations » sous forme de « conseils ».

Quels sont les enseignements à tirer de cette première journée de ces « consultations »? Il y a d’abord quelques mots qui revenaient comme un credo dans la bouche des personnalités qui ont été reçues au Palais de la nation: « Paix », « stabilité », « dialogue », « développement ».

Ces quatre vocables sont revenus sans cesse dans les déclarations à la presse des « leaders » et délégation venus rencontrer le Président de la République. Il y a ensuite, cette « mine soucieuse » voire inquiète qu’arboraient la grande majorité des interlocuteurs de « Fatshi ». Nul doute qu’ils appréhendent que le pays replonger dans une ère d’instabilité.

Ceux qui ont eu l’occasion de côtoyer ou de partager un « vécu commun » avec « Fatshi » relativisent la situation. Pour eux, il y a un brin d’alarmisme. Alarmisme? « Depuis qu’il assume des responsabilités politiques, Felix est devenu profondément consensuel. Il est constamment à la recherche du consensus. La preuve est là! Mais attention, l’homme devient aussitôt intraitable lorsqu’il sent qu’on abuse de sa bonne foi ». L’homme qui parle a été joint au téléphone lundi à Kinshasa. Il a requis un anonymat total. Selon lui, le chef de l’Etat « consulte » justement pour ne devoir décider « seul face à sa conscience ». Suivez son regard…

RENCONTRE TSHISEKEDI-« KABILA » SANS LES « EXTREMISTES »

Joseph Olenghankoy

Reçu en sa qualité de président du CNSA (Conseil national du suivi de l’accord), Joseph Olenghankoy Mukundji a écouté la description de la situation du pays faite par « Felix ». Un Felix Tshisekedi qu’il connaît bien. Il dit avoir « conseillé » au Président de la République d’organiser une « rencontre préalable » avec son prédécesseur « Joseph Kabila ». « En politique, le dialogue doit être permanent. Il faut que les deux personnalités se parlent face à face en l’absence des extrémistes des deux camps, a-t-il lancé. Notre rôle est de dire la vérité et l’orienter sur la voie de la paix ». L’Udps Jean-Marc Kabund et Augustin Kabuya apprécieront. Le Pprd Emmanuel Ramazani Shadary, Néhémie Mwilanya et Ferdinand Kambere, mêmement.

Président fin terme de la Ceni (Commission électorale nationale indépendante), Corneille Nangaa a fait partie des invités du premier jour. Comme on peut l’imaginer, il a évoqué avec le numéro un Congolais les questions relatives aux prochaines échéances électorales de 2023. L’assainissement de l’environnement avant le lancement du processus a constitué l’autre volet de l’échange. « Nous avons profité de cet entretien pour faire part au chef de l’Etat la nécessité de préserver la stabilité et la paix ».  Interrogé par la presse si la Ceni pouvait organiser des élections législatives anticipées, Nangaa dont l’équipe est fin terme a répondu par l’affirmative en ajoutant: « La question est de savoir si mon équipe était encore légitime ». Selon lui, un chronogramme des consultations politiques de 2023 a déjà été élaboré. « Il faut désigner le plus rapidement possible les nouveaux dirigeants de la Ceni », a-t-il souligné.

On ne pourrait pas ne pas épingler la « recommandation », toute en parabole, faite à Felix Tshisekedi par le cardinal Laurent Monsengwo: « Je lui ai conseillé de trouver des personnes-ressources pour l’aider à pagayer des deux côtés de la pirogue ».

Notons que la délégation musulmane a, elle aussi, insisté sur « la paix et la stabilité ». Les protestants (ECC) n’ont pas manqué de surprendre. Ils ont proposé au chef de l’Etat « la tenue des concertations sous une médiation neutre ». Ce qui change tout.

« DIVERGENCES » ABYSSALES

Dans son allocution querellée du 23 octobre, le chef de l’Etat congolais avait implicitement annoncé que la coalition Fcc-Cach était sous « respirateur artificiel ». Au motif que les deux camps faisaient face à des « divergences » abyssales sur des questions fondamentales. A savoir: la paix, la sécurité nationale, la Ceni, l’organisation des élections, le portefeuille de l’Etat, la diplomatie, la Territoriale, l’indépendance de la justice et l’Etat de droit. « Je ne laisserai aucun engagement politique de quelque nature que ce soit primer sur les prérogatives constitutionnelles et sur l’intérêt supérieur de la nation », avait-il prévenu en affirmant haut et fort sa volonté de parvenir à la « refondation de l’action gouvernementale ».

Depuis le 23 octobre, les réunions s’enchaînent à la résidence de « Kabila » à Kingakati où les propos de « Felix » ont été accueillis comme une « déclaration de guerre ». Au cours d’une réunion avec les parlementaires étiquetés Fcc/Pprd, l’ancien Président a accusé son successeur non seulement de fouler aux pieds l’accord « sous-seing privé » (c’est nous qui le soulignons) signé avec lui mais aussi de ne pas respecter la Constitution.

« Joseph Kabila » et ses « fidèles » à Kingakati dans la banlieue de Kinshasa

« Kabila » qui suspecte son successeur de vouloir « débaucher » des députés appartenant à « sa majorité » n’a pu s’empêcher d’exhorter ses partisans à opter pour la « résistance ». Mal lui en a pris. Un de ses « fidèles » a fuité cette harangue qui devait rester « en famille ».

Des observateurs ont aussitôt accusé « l’autorité morale » du Fcc de « comploter » contre la République. Un comportement, selon eux, constitutif de violation de la loi n°18/021 du 26 juillet 2018 portant statut des anciens Présidents de la République. L’article 5 de ce texte astreint le bénéficiaire à une « obligation de réserve ».

On le voit, le président du CNSA, Joseph Olenghankoy Mukundji, a du pain sur la planche pour faire organiser une « rencontre préalable », selon ses propres dires, entre le  président « Felix » et son prédécesseur. En attendant, les consultations présidentielles se poursuivront jusqu’au début de la semaine prochaine.

 

Baudouin Amba Wetshi

10 thoughts on “Consultations présidentielles: Olenghankoy propose un « dialogue » Tshisekedi-« Kabila »

  1. Avez-vous dit Olenghankoy…? Le meme roublard qui doit encore des explications sur la destination des millions de dollars en paiements fictifls au CNSA-moribond, sans parler des magouilles financieres lors de son passage aux commandes du ministere des transports pendant le regime 1+4. Alors, quel credit accorder a ce jouisseur de mec?

  2. AU MOMENT OU LE GRAND CIRQUE DE JONGLE SE JOUE ACTUELLEMENT AU GRAND KONGO EN PRESENCE EN PRESENCE DE MEMES ACTEURS, LES MEMES FIGURES DANS TOUTES LES DIALOGUES, CONCERTATIONS, ACCORDS, COLLOQUES, CONFERENCES, LES LIKELEMBA etc.. QUI N’ABOUTISSENT A RIEN, C’EST DU BOMA L’HEURE.
    ILS SONT LA SEULEMENT POUR ENCAISSER LES BILLETS VERTS YANKEES ET LES PAJEROS 4 X 4 VEHICULES D’ADORATION DES LEADERS CIVILS ET RELIGIEUX KONGOLAIS.
    LE GRAND KONGO DEPUIS SON INDEPENDANCE A CONNU AUTANT DES RENCONTRES NATIONAUX ET INTERNATIONAUX, AUCUN RESULTAT DIGNE DE CE NOM N’A ETE TROUVE.
    JE ME DEMANDE PAR QUEL BATON MAGIQUE FATSHI POURRA SIFLER LA FIN DE RECREATION AU SEIN DE LA COALITION FCC-CACH DE CE SOI-DISANT CONFLIT ENTRE RAIS ET FATSHI BETON.
    TOUT CA C’EST DU PASSE-TEMPS, ILS ET ELLES SONT LA POUR PER DIEM RIEN ET JE VOUS ASSURE RIEN DE PLUS.
    PASSEZ BIEN VOTRE DIVERTISSEMENT, BUVEZ, MANGEZ, SAOULEZ, MAIS SACHEZ QUE L’ENNEMI cad L’OCCUPANT A UN PLAN DIABOLIQUE A EXECUTER: S’ACCAPARER AU PLUS VITE QUE POSSIBLE LEUR TERRE PROMISE MINEMBWE SUR LA TERRE DE NOS ANCESTRES.
    DORMEZ, REVEZ, RONFLEZ, LE PEUPLE KONGOLAIS VOUS PREND TOUS TEMOIN DEVANT CETTE SITUATION DANGEREUSE ET GRAVE QUE TRAVERSE MON PAYS KONGO, VOTRE PAYS KONGO, NOTRE PAYS KONGO.
    SAVIEZ-VOUS CE QUI VIENT DE PASSER HIER A LA FRONTIERE ENTRE LE KONGO ET LE RWANDA?
    A CHAQUEFOIS, VOUS IMAGINEZ QUELQUE CHOSE, C’EST POUR DETOURNER L’ATTENTION DU PEUPLE KONGOLAIS.
    HIER, UN MILITAIRE DE HAUT RANG DES FARDC REPONDANT DU NOM COLONEL MUTETELA A ETE RECU EN POMPE PAR LA GARNISON RWANDAISE DE SON PAYS NATAL AVEC TOUS LES HONNEURS DU A UN HAUT RANG DE CHEF MILITAIRE.
    HA HA! COLONEL MUTETELA, UN NOM D’EMPRUNT TRICHE DANS LES ARCHIVES DE L’ETAT CIVIL KONGOLAIS.
    COMME NOUS LE SAVONS TOUS, NOS VOISINS DES MILLES COLLINES SONT EXPERTS EN PORTANT DES NOMS FALSIFIES, ILS AIMENT FALSIFIES LES NOMS KONGOLAIS AU DESSUS DE TOUT.
    WAKE UP MES DIGNITAIRES CIVILS ET RELIGIEUX DE LA MANGEOIRE CAR CE N’EST PAS UN HASARD QUE CE SOI-DISANT COLONEL MUTETELA APRES AVOIR SERVI COMME KONGORAIS DANS LES FARDC, TOUT D’UN COUP DEVIENT RWANDAIS EN REGAGNANT SON PAYS NATAL.
    IL Y A UN PROVERBE CHINOIS QUI DIT: RECULER POUR BIEN SAUTER.
    TENEZ BIEN, LA SOI-DISANTE CONCERTATION C’EST UNE FARCE LAQUELLE MASQUE AUTRE CHOSE. OR POUR FAIRE BARRAGE ET METTRE UN FREIN A TOUTES CES INTRIGUES, TOUS LES KONGOLAIS DOIVENT S’UNIR EN UNE SEULE PERSONNE POUR SAUVER LA TERRE DE NOS ANCESTRES.
    AVIEZ-VOUS DEJA FAIT VOTRE EXAMEN DE CONSCIENCE EN DEMANDANT AU FOND DE VOS COEURS : POURQUOI JUSQU’ICI AZARIAS N’A PAS ENCORE DEMISSIONNE DE SON POSTE DE MINISTRE DE DECENTRALISATION? SON BATIMENT EST TOUJOURS LA ET LE SUPER Mr. VAQUE A SES OCCUPATIONS COMME SI RIEN ETAIT.
    MINEMBWE EST ENCORE DANS NOS MEMOIRE ET VOUS VOILA ON VOUS AMENE COMME DES MOUTONS DE PANURGE LEU LEU DANS UNE CONCERTATION NON SENSEE.
    UNE VRAIE CONCERTATION EST CELLE VISANT A DIRE FACE A FACE A LA KABILIE QUE FINITO, GENUG IST GENUG = NOUS EN AVONS ASSEZ AVEC LA KABILIE ET L’OCCUPATION. DONC A LA KABILIE RAUS = DEHORS, ADIEU, GO AWAY AND DON’T COME BACK ANYMORE TO KONGO. MIBALI YA TEMBE BAZALAKA BOYE KOLOLOBA SE POLELE. C’EST KANAMBE ET SA CLIQUE QUI INCARNENT LE MAL ET TOUTE LA MISERE DES KONGOLAIS SECONDE PAR LES TRAITRES DE LA COALITION FCC-CACH ET D’AUTRES MALFAITEURS QUI ONT SIGNE PACTE AVEC LE DIABLE DE MORCELLER LE GRAND KONGO.
    L’EQUATION EST SIMPLE COMME BONJOUR, IL SUFFIT DE DIRE A L’OCCUPANT GO HOME ET LE TOUR SERA BIEN JOUE, LA PAIX ENTRERA AU GRAND KONGO SANS QUOI NOUS ALLONS CHAQUEFOIS TOURNER TOUT AUTOUR. C’EST DE N’IMPORTE QUOI.
    L’OCCUPANT SE MOQUE DES KONGOLAIS OH! COMME SE FAIT -IL UN PAYS PLEIN D’INTELLECTUELS DE TOUTES LES COULEURS N’ARRIVENT PAS A S’ENTENDRE ET TROUVER UNE SOLUTION ADEQUATE POUR CHASSER DE NOTRE TERRITOIRE TOUTES LES MILICES CREES PAR L’OCCUPANT DONT LE BUT DE STABILISER ET DETRUIRE LE GRAND KONGO.
    A L’EST ON TUE SANS CESSE NOS SOEURS, FRERES, PARENTS , AMIS ET PERSONNE NE VIENT AU SECOURS DE NOS COMPATRIOTES A L’EST DU PAYS, ILS SONT DELAISSES A EUX-MEMES COMME SI CES FILLES ET FILS DU PAYS NE SONT PAS LES NOTRE. C’EST HONTEUX CA AUX YEUX DE NOS VOISINS.
    VOILA, UN AUTRE EXEMPLE TYPIQUE D’IGNORANCE DE NOS AUTORITES CIVILS, MILITAIRES ET RELIGIEUSES DEFVENUES TRES FANATIQUES DE CONCERTATION: AU MOMENT OU VOUS DISCUTER FUTILITES, SAPER CHAMPAGNE, BOUFFER CAVIAR, DANSER NDOMBOLO, SAVEZ-VOUS QUE LA BELGIQUE EN A MARRE, LA BELGIQUE COMPTE RAPPELER SON AMBASSADEUR? SI LA BELGIQUE ENVISAGE RAPPLER SON AMBASSADEUR DU CONGO CECI DIT TOUTE LA COMMUNAUTE QUI VA PARTIR CAR LES PAYS DE LA COMMUNAUTE EUROPEENNE ONT LA MEME POLITIQUE ET SOLIDAIRE ENTRE ELLES.
    DIDIER REYNDERS DECLARE, JE CITE IN EXTENSO; LE CONGO TRAVERSE LA PERIODE SOMBRE DE SON HISTOIRE AVEC UNE ECONOMIE IINSTABLE, UNE INSECURITE GRANDISSANTE ET UNE CRISE POLITIQUE ORCHESTREE PAR LEPRESIDENT TSHISEKEDI, NOUS ESTIMONS QUE NOS INTERETS N’ONT PLUS DE PLACE ACTUELLEMENT EN RDC ET CELA EN GRANDE PARTIE PAR LE PRESIDENT TSHISEKEDI QUI SEMBLE NE PASVOIR LA MAIN SUR LA GESTION DU PAYS SUITE A L’INEXPERIENCE ET SA CAPACITE PRODUIRE DES PROMESSESUTOPIQUES. LA BELGIQUE S’ENGAGE A RESPECTER LES DROITS DES CONGOLAIS ET CALME SON INDIGNATION A AVOIR SOUTENU UN PRESIDENT QUI PASSE PLUS DE TEMPS DANS LES SALONS EUROPEENS QU’A DEVELOPPE SON PAYS. FIN DE CITATION.
    DONC CE N’EST PAS GERMAIN QUI LE DIT MAIS LE GRAND HOMME POLITIQUE BELGE DE L’ECHIQUIER INTERNATION DU NOM DE DIDIER REYNDERS.
    DONC TALIBANS DU MONDE ENTIER NE VENEZ PAS CHERCHER PROBLEMES A GERMAIN, GERMAIN NE FAIT QUE REPETER LES ECRITS DE Mr. DIDIER REYNDERS.
    TOSUKI WAPI A TOUS LES SOURDS TALIBANS ET FANATIQUES DE LA BETONNERIE? DONC DIDIER REYNDERS DEVIENT LE BOURREAU FATSHI? MAIS DIDIER REYNDERS NE DIT QUE LA VERITE ET RIEN QUE LA VERITE CE QUE LES TALIBANS PENSENT TOUT BAS.
    UN BON CONSEIL AUX TALIBANS, N’ESSAYEZ PAS REVEILLER UN CHIEN MECHANT CAR IL RISQUE DE MORDRE FATSHI BETON DE SON PASSE COMPLIQUE ET FLOU EN BELGIQUE.
    PEUPLE KONGOLAIS SOYONS VIGILANTS ET PRETS A DEFENDRE NOTRE CHERE PATRIE CONTRE L’ENNEMI, CAR SI LA BELGIQUE RETIRAIT SON AMBASSADE AU GRAND KONGO, LE TERRAIN SERA LIBRE A L’OCCUPANT DE VENIR NOUS ENVAHIR COMPLETEMENT.
    UN GRAND KONGO SANS UNE ARMEE DIGNE DE CE NOM NE POURRA PAS DEFENDRE SON TERRITOIRE ET SA POLPULATION FACE A CET PETIT PAYS BIEN ORGANISE. D’AILLEURS, LES PAROLES DE NYARUGABO EST UNE DECLARATION DE GUERRE CONTRE LE GRAND KONGO. EST-CE QUE COMPRENIONS-NOUS CETTE MAUVAISE SITUATION QUE TRAVERSE LE PAYS DE NOS ANCESTRES OU BIEN FAISONS SEMBLANT EN SE RANGENT DU COTE DE L’ENNEMI POUR BIEN NOUS ENVAHIR.
    LE DESERTEUR COLONEL MUTETELA UN RWANDAIS DE SURCROIT EN CHAIR ET EN SANG EST UN EXEMPLE. JE SUIS CERTAIN QUE CE COLONEL N’EST PARTI MAINS VIDES CHEZ-LUI DANS PAYS NATEL RWANDA. JE SUIS SUR ET ET CERTAIN ET 100% QUE CE COLONEL MUTETELA AVOIR AUSSI CHIPER LES DOCUMENTS SECRETS DES FARDC ET DES SERVICES DE RENSEINGNEMENTS KONGOLAIS.
    LE COLONEL MUTETELA VA CETTE FOIS-CI REVENIR AU KONGO QU’IL CONNAIT BIEN EN MAITRE TOUT PUISSANT.
    JE M’ARRETE ICI.
    ICH BIN KEIN DUMMY, ICH HABE NUR DIE WAHRHEIT GESAGT MEHR NICHT.
    BITTE BLOEDE KOMMENTAREN HIER ENTWEDER LESEN ODER WEG LASSEN.
    PLEASE, NO STUPID COMMENTS HERE ARE NEEDED. PLEASE BE GENTLEMAN. THE BEST WAY FOR YOU, YOU HAVE THE CHOICE: READ OR NOT READ.
    IF NOT HAPPY, IT’S NOT MY BUSINESS. THANKS FOR REDING ME.

  3. Ah…Et on revoit un Nangaa en donneur de lecons apres son « potopoto » inbu de detournements a la CENI. Nous parions aussi que Tshibala, Badibanga, et Matata n’hesiteront pas d’accepter une probable invitation de Fatshi. Ce serait l’occasion de « se laver la conscience » apres leur gestion (financiere) catastrophique respective de la « res publica » sous la kleptocratie kabiliste. Que vaudrait leur « sagesse »?

  4. Les consultations sincères et vraies doivent commencer par la dénonciation et le renoncement du deal satanique conclu entre le Rwandais « Joseph Kabila «  et son partenaire d’un moment Tshilombo Tshifueba.
    Plus grave encore, un médiocre comme Olengankoy sort de sa tanière et veut jouer au médiateur, quelle sale blague !

  5. Vaste blague !
    Tshilombo voulait devenir président à tout prix. Maintenant qu’il l’est, il doit apprendre à vivre ensemble avec son frère, partenaire, patron rwandais. Sinon, ils vont mourrir ensemble comme des idiots. Et nous avec. C’est l’autre là qui l’a dit.

  6. OLENGA NKOYI EST MAL PLACE POUR DONNER DES CONSEILS LUI QUI S EST SPECIALISE DANS LE VOL DES DENIERS PUBLIQUES DEPUIS LDK.
    PAS DE DIALOGUE ENTRE FELIX ET KANAMBE POINT BARRE LA GENE ET HONTE N EXISTE PAS EN RDC UN TUTSHI QUI NE RESPECTE RIEN NI MEME LE CONGOLAIS QUI LUI A DONNE SA VRAIE PREMIERE CHAUSSURE EN CUIR? IL MERITE LA PENDAISON.

  7. PERSONNES « RESSOURCES » ET PALABRE
    Monsengwo et Olengankoy sont plus proches de la réalité.. politique tandis que Naanga affirme implicitement qu´il ne faut pas compter sur lui en cas d´une « dissolution du Parlement » car n´ayant plus de mandat pour organiser des élections anticipées.
    La proposition des deux personnes « ressources » est plus que valable quand on constate comme un « haut representant » de Felix, passe plus du temps á lancer des insultes á ceux là même qu´il doit imperativement negocier avec..
    LES REQUINS?
    500 requins.. capables de relancer le Congo dans des guerres.. Oui, il faut prendre en compte ce facteur quand ceux du Katanga disent tout haut que le « nouveau » Kasavubu doit posseder un peu de memoire et ne doit pas croire qu´il peut revoquer sans conséquences nefastes le « nouveau » Tshombe Kapend.. actuellement premier ministre..

  8. OLENGA LE GD VOLEUR FERAIT MIEUX D ALLER LUI ET SON GOUROU ANTROPOPHAGE KANAMBE VOIR LE COIFFEUR A KINGAKATI.
    AU PAYS DES AVEUGLES LE BORGNE EST ROI KIKKIEEEE.

Comments are closed.