Journée de la femme: Denise Nyakeru Tshisekedi dit son engagement contre les violences faites à la femme

A l’occasion de la célébration de la Journée Internationale de la Femme, Mme Denise Nyakeru Tshisekedi, épouse du chef de l’Etat congolais, a déclaré, vendredi 8 mars, à Kinshasa, son soutien ainsi que son engagement à la lutte contre les violences faites à la femme.

Devant un parterre des femmes réunies à l’Académie des Beaux-Arts dans le cadre de cette journée organisée par le ministère du Genre, Enfant et Famille, Denise Nyakeru a affirmé qu’elle fera de cette lutte une réalité. « En ce qui me concerne, je vous assure de mon engagement de m’aligner auprès de tous les ambassadrices et les ambassadeurs, de la lutte contre les violences faites à la femme, particulièrement les violences sexuelles. Je m’attellerai personnellement à rendre cette lutte une réalité », a-t-elle promis.

La première Dame de la RD Congo a, par ailleurs, invité les femmes à dénoncer tous les cas de violence sexuelle. « Je me propose d’être la voix de toutes celles qui pleurent en silence. Je propose à chacune de nous où qu’elle se trouve, de parler et de faire parler les violences dont elle serait victime. Parlons encore plus fort qu’avant pour qu’aucune autre femme ne soit brisée par la violence sous toutes ses formes », devait-elle souligné s’engageant, au passage, d’être toujours aux côtés des femmes et des filles afin de leur donner une opportunité de contribuer pleinement au développement réel du pays.

ACP/

14 thoughts on “Journée de la femme: Denise Nyakeru Tshisekedi dit son engagement contre les violences faites à la femme

  1. @Ndeko Loba Luna,
    Le problème du Kongo n’est pas politique mais identidaire. Sans un recensement général afin de doter les habitants du Kongo d’une carte d’identité nationale en bonne et due forme, tout sera brouillon. La carte d’électeur sans base des données a remplacé la carte d’identité qui trace les origines des Kongolais (Blé) et Kongorais (Ivraie)…
    Sans tourner autour du pot comme les inconscients fanatiques aveugles de l’Udps familiale le font par sentimentalisme, sensationnalisme, inconscience congénitale, le patronyme Nyakeru est Tutsi Nilotique Rwandais comme le sont Kanambe, Nyarungabo, Rugwiza, Kagame, Museveni, Kiabeluku, Karaha, Bugera, Ruberwa, Bisengimana, Kamerhe tuti quanti…
    La situation politique inédite actuelle du Kongo est insolite, la RDC (Rép à démocratiser) occupée par les Tutsi Power est tout sauf démocratique, c’est une démocrature, une dictocratie (mélange de démocratie des fosses communes, de dictature, d’imposture, d’usurpation d’identité Kongolaise au sommet de l’État). N’en déplaise aux néo Tshilombistes jadis Tshisekedistes devenus bêtement Kabilistes-Kanambistes…
    Il n’y a rien de nouveau sous le soleil, ce que vit le Kongo a déjà été vécu par le Djibouti, l’Érythrée, lÉthiopie, le Kenya, la Somalie, le Soudan, le Burundi, l’Ouganda, la Tanzanie, le Rwanda dans les siècles passés, aujourd’hui ces pays cohabitent « pacifiquement » avec les Tutsi Nilotiques venus tout droit du Tigré via le Yémen, la Tutsisation du Kongo débutée timidement en 1996 voire avant 1950 a atteint une vitesse de croisière arrêtable…
    Après Barthélémy Bisengima comme Directeur du Cabinet Présidentiel sous feu Maréchal Mobutu, les RDCongolais ont aujourd’hui Vital Kamerheon Lwa Kanyiginyi Nkingi comme successeur digne sous ce quinquennat de la mort de Tshilombo-Pétain président protocolaire militairement nommé par son partenaire politique l’imposteur usurpateur d’identité alias Joseph Kabila aka Caporal de l’Armée Rwandaise Commandant Hyppo ex Garde du corps de Paul Kagame…
    Bref les Tutsi Nilotiques Rwando-Burundo-Ougandais ont trouvé un allié de taille (Udps familiale) pour essayer en vain d’asseoir l’occupation étrangère peuplement-dépeuplement pour les 50 prochaines années au Kongo de Kimpa Vita, Kimbangu Lumumba, Mulele…
    Les contemporains de cette sédentarisation « Cohabitation pacifique 1996-2019 » seront-ils vivant dans 50 ans, leur descendance saura-t-elle qu’en 2019 une « Coalition-Cohabitation-Cooptation FCC-UDPS aile familiale » scella la plus vile haute trahison de la jeune histoire de la Nation Kongo ?…
    John Nyakeru l’actuel chef de protocole parc automobile du traître collabo de la cité de l’OUA est le frère de la dernière dame du Président protocolaire militairement nommé qui squatte au Camp Tshatshi sont tous deux des Tutsi Nilotiques Rwandais, John Nyakeru le beau-frère de Félix-Antoine Tshisekedi Tshilombo « FATSHI » pour ses fanatiques aveugles Talibans était déjà chef de protocole parc automobile de alias Kabila, Denise Nyakeru sa sœur présentée comme une « Bantoue Mushi » comme un certain Kamerheon est une infiltrée hirondelle Tutsi Nilotique Rwandaise de triste mémoire… Sic
    Vive le soulèvement populaire éboulement final pour stopper net la Tutsisation du Kongo occupé par les Tutsi Power. La luta continua la Victoria e Certa. Ingeta

  2. Toloba, toloba te…Et pourtant, le vrai cancer du Congo, c’est l’infiltration rwandaise dans toutes les unités de vie congolaises. Tant qu’on ne traite pas ce cas, le Congo sera toujours malade. Les fosses communes vont continuer à fleurir, avec l’assistance de leurs nouveaux partenaires.
    Tokoloba na nko !!!

  3. Notre compatriote Loba Luna , Nakanisi ,combattant Résistant de l’ombre Divine , Asi apesi eyano, kulutu Honoré Gbanda Zambo, alobelaki pona likambo oyo kala , Nyakeru yango , aza leki ya kamerhé , bango balobaka te baza ba mushie , na province ya Kivu , ba frontalier baza makambo ebele , tango mosusu 20% , ou 0% congolais , eza pasi , ba R , bakoteli biso kala , moyen wapi !

    1. Une bassesse incroyable de tous ces pseudo-intellectuels au lieu de faire une analyse critique et objective sur le contenu du message de la Premiere Dame de la RDC ce sont plutot des attaques non fondees sur la personne de l’epouse du President de la Republique. Triste.

      1. Je n’ai pas l’habitude répondre à de tels chiffons, mais nous nous battrons bec et ongles, nous patriots congolais, pour barrer la route à l’occupation de notre pays par le Tutsi Power.
        Si les Talibans fanatiques aveugles sont privés de l’amour de la Patrie, eh ben ils n’ont qu’à aller servir le satrape des mille collines chez lui, en tout cas pas chez nous!

  4. Je me rend compte que de plus en plus nous tombons dans des analyses en exhibant notre ignorance et ou méconnaissance de la RDC et ses réalités. Certains pensent que seuls leurs villages signifie la RDC. Je porte à votre connaissance que Nyakeru est de la tribu Shi qui habite le Sud-Kivu (Walungu, Kabare, Mwenga, Kalehe) et la signification est ‘Blancheur’. La première dame, le directeur de cabinet du président, le seul prix Nobel de la paix, l’ex-1er ministre Birindwa, Mgr Munzihirwa … sont de Walungu et sont bashi.
    Si nous sommes ignorants, ils faut demander assistance et se faire aider.
    D’autres part, dans certains territoires frontalières, il y a des groupes ethniques qui s’apparentent à des groupes ethniques des pays voisins et cela n’enlève en rien la nationalité congolaise. Je porte à votre connaissance, chers commentataires ignorants, que le Kinyarwanda est la 1ère langue parlée dans le Rutshuru et les 1ers habitnats de goma parlaient Kinyarwanda, alors faisons le choix, ou ces zones n’appartiennent pas à la RDC ou ces habitants ne sont pas congolais…
    Je serai heureux de prendre langue avec chacun de vous pour l’éclairer.

    1. Kie kie kie…
      On connait la chanson… On connait la musique… On connait la manipulation, sans honte. Même Lionel Messi est shi. Ses arrières- parents vivaient à Mwenga. Ils sont bashi et comme les premiers habitants de Goma, ils parlaient aussi le kinyarwanda. Leo est donc congolais.
      Vous croyez être les seuls historiens au monde ?
      Allez-y, dites nous que le Pape François est aussi un  » congolais rwandophone  ».
      Et James Kabarebe ? Est-il congolais ou rwandais ? S’il est congolais, pourquoi a-t-il été ministre de la défense du rwanda et aujourd’hui conseiller spécial du président rwandais ? S’il est rwandais, expliquez-nous, vous qui êtes un spécialiste des bashi et de Goma, comment a-t-il fait pour devenir chef des armées congolaises ?
      Il n’y a pas de choix à faire. Les rwandais au rwanda et les congolais au Congo. Oyoki ?
      Tokoloba tiii bokoyoka ! Na nko!!!!

  5. @Mwene Sho
    Vous n’êtes pas non plus obligé d’aller vers l’extrême contraire et venir nous pondre un scoop dont on ne sait d’où vous le sortez. Pour la première fois j’entends que  » le kinyarwanda aurait été la première langue parlée dans Goma » ?!? Ah bon et pourquoi et comment en est-on arrivé qu’il ne le soit plus et qu’on y parle aujourd’hui swahili ? Et puis qu’elle importance, pour dire que Goma est à l’origine une terre rwandaise ?
    Ne vous fatiguez pas mon cher Mr, vous feriez mieux de nous trouver des arguments plus solides pour défendre vos origines rwandaises tant on sait que le kinyarwanda, une langue bantoue certes comme le swahili a été circonscrit dans le royaume du Rwanda et ses premiers dépendants proches et que Goma a toujours appartenu à des petits royaumes rivaux proches qui avaient chacun son identité et son propre idiome.
    Les historiens savent que Hunde, Nyanga, Tembo et plus loin Nande sont les ethnies autochtones qui sont venues construire l’agglomération coloniale, faisant d’un village la ville qu’il deviendra. Les Banyarwanda parlant le kinyarwanda, le plus qu’on établisse leur présence dans le coin ont toujours été des immigrés politiques ou socio-economiques de longue ou de récente date ou encore des transplantés par les colons. Ils ont progressivement envahi Goma, Rutshuru, Masisi, Walikale au Nord puis Itombwe au Sud…
    Réfléchissez en effet une seconde : pourquoi croyez-vous que des conflits successifs entre Banyarwanda (Hutu, Tutsi) et autochtones du coin ont toujours endeuillé les Kivu ? C’est d’abord parce que les ‘venus d’ailleurs’ ont réellement ou dans le ressenti trop empiété sur les terres et l’essor social des autochtones. Il restera donc cette opposition autochtones – étrangers soit en raison des liens que gardent les derniers avec leur berceau d’origine devenu un ennemi hégémonique et expansionniste pour notre pays, soit que les premiers n’y lisent que la malice des autres à les déposséder ou sa réalité, etc, etc…
    Bref le risque sera toujours là et hélas parfois exagéré à chaque fois que l’un des nôtres surtout du coin prête à encourager ou à frauder avec des origines rwandaises surtout tutsi.
    C’est ce que nous voyons ici : si vous voulez défendre à raison Mme Nyakeru Tshisekedi usez donc d’arguments recevables et pas des fantasmes comme ici…

    1. Ce M. Sho, sûrement un intrus, nous prend, nous Congolais, pour des têtes de linotte, pour nous faire ingurgiter n’importe quelle ânerie. Mais AKUTANI NA MUKUWA.
      Cher BAW, ne clos pas encore ce débat, je vais me rapprocher de mon cher ami Mirindi (qui est un vrai Shi) pour en savoir plus à ce sujet, et je reviendrai mettre en pièces les fausses théories de cet intrus. Walt please!

  6. LU POUR VOUS!
    Les présumés ADF passent à l’étape d’occupation du territoire national à Beni
    Les massacres des compatriotes congolais sur le territoire national à Beni n’a jamais attiré l’attention active des autorités du pays. Les mêmes autorités seront-elles maintenant sensibles à l’occupation des entités où les présumés ADF iront désormais jusqu’à usurper leur pouvoir par l’imposition de leur propre ordre social et administratif?
    Dans l’embarras que suscite ce phénomène, les autochtones victimes, et mêmes d’autres citoyens à l’extérieur et à l’intérieur du pays, s’interrogent si Beni fait l’objet d’une zone délibérément sacrifiée aux ennemis de notre peuple. Aujourd’hui, toutes la plupart des localités autour de la cité d’Oicha sont ouvertement passées sous le contrôle des présumés ADF. Manzanzaba, Ahili, Kengele et Pongopongo au nord-est d’Oicha sont comme un Etat dans un Etat. C’est le règne d’un terrorisme qui vise évacuer tous les autochtones vers des lieux d’asile bien loin de leurs terres natales. Ceux qui tentent de résister le font toujours au risque de leur propre vie. Selon la socièté civile de Samboko, deux femmes ont échappé à l’enlèvement à Manzanzaba le samedi dernier, mêmement d’une famille entière à Kengele.
    D’après des informations vérifiées, l’intention desdits présumés ADF consiste à parvenir, dans le plus vite possible, à contrôler l’entierté de la zone qui comprend tout l’est de l’axe routier Beni – Eringeti. Entretemps, le gouvernement complice continuera à favoriser ce plan en gardant l’indifférence. Chose extrêmement étonnante, c’est que le nouveau président du pays ne fait qu’hériter l’attitude de son prédécesseur: les massacres de Beni, la perte massive des vies d’homme, et la menace de l’intégrité du territoire national dans le grand Nord-Kivu et l’Ituri ne font plus partie de ses priorités, il ne les mentionne nulle part dans son programme d’urgence des 100 premiers jours de son règne.
    Qui sauvera le congolais? Il devient claire que le salut du congolais n’est possible que par lui-même, en se levant contre la continuité d’un système politique assis sur la corruption, la tricherie (fraude) et un opportunisme sadique.
    Talangai Katchelewa
    Correspodant BLO
    Beni
    ©Beni-Lubero Online.

    1. @Ndeko KUM,
      Pas de panique. Le nouveau Raïs, avec ses 110 super-conseillers, les uns plus spéciaux que les autres, va arrêter ce plan diabolique dans 2 ou 3 jours. Ne vous en faîtes pas. Dieu va lui venir en aide.

  7. Chers compatriotes ,faites attention quand vous defendez , l’indéfendable , nous sommes infiltrés à un taux très élevé , le spécialiste auto proclamé du Kivu , peut continuer à décrupter la liste , ci- dessous : Barthelemy Bisengimana Rwema , Charles Bisengimana , Deo Rugwiza , Bizimana Karamweto, Nyarugabo , Ruberwa Maniwa , Kazadi Nyembo ,etc… J’ai un oncle octogénaire 50% rwandais, le processus d’infiltration a débuté plusieurs décennies avant, biso pe ba congolais bibala bala eleki biso ,otali kaka forme ya mwasi rwandaise motema ebadi kobeta , tala lelo ba peuple nomade bakomi ko coloniser biso. ki BMW ,eleki biso , l’histoire de Samson et Dalila se répète chez nous , la majorité de congolais est impliquée , nous avons vendu et continuons à vendre nos terres.

Comments are closed.