Fourniture d’eau et d’électricité à Kinshasa: La VSV dénonce les tracasseries et menaces de coupure d’eau d’électricité.

Read Time:3 Minute

La Voix des Sans Voix pour les droits de l’Homme (VSV) dénonce fermement les tracasseries suivies des menaces de coupure d’eau et d’électricité dont sont victimes de nombreuses familles surtout en cette période des festivités de fin d’année dans plusieurs communes et quartiers de la ville province de Kinshasa de la part des agents de la Régie de Distribution d’eau (REGIDESO) et de la Société Nationale d’Electricité (SNEL) déployés sur terrain.

Ces agents justifient cette opération déjà suffisamment décriée par d’aucuns par le non-paiement des factures mensuelles par des abonnés de la Régideso et de la SNEL. Ce qui est curieux est que même les familles et ménages en ordre avec le paiement de leurs factures subissent également les mêmes tracasseries.

Des informations parvenues à la VSV ces derniers temps font état de coupure d’eau dans plusieurs quartiers de Kinshasa et d’interruptions intempestives d’électricité et ce, contrairement aux promesses d’amélioration de la fourniture d’eau et d’électricité faites par les responsables de ces deux sociétés.  Pourtant le contexte actuel de paupérisation de la population et d’une situation socio-économique non reluisante comme l’a reconnu le Président de la République lui-même lors de son discours sur l’Etat de la Nation prononcée devant les deux chambres du parlement en date du lundi 13 décembre 2021 devrait constituer des circonstances atténuantes vis-à-vis des paisibles citoyens démunis.

Pour la VSV, il est inhumain de priver la population de son droit à l’eau potable et à l’électricité surtout en ce moment des festivités de fin d’année et de pandémie à Covid-19 qui impose à chaque personne de laver régulièrement les mains pour lutter contre la propagation de cette maladie.

La population congolaise ne peut pas supporter tout le poids des dettes en millions de dollars américains de consommation d’eau et d’électricité pendant que le plus grand créancier de ces deux sociétés est l’Etat congolais lui-même comme ne cessent de le déclarer les délégués syndicaux de ces deux Sociétés.

 La VSV se demande pourquoi les agents de la Régideso et de la SNEL ne se rabattent que sur une population démunie et ont peur de recouvrer leurs créances auprès de l’Etat congolais.  Cet état de choses ne constitue pas moins une discrimination entre citoyens vivant dans un même pays alors que tous les citoyens sont égaux en droit et en obligations.

Il est donc temps que la SNEL et la Régideso cessent de vivre et de fonctionner uniquement sur le dos de la population congolaise et de  tout mettre en œuvre pour recouvrer leurs créances auprès des personnalités congolaises.

Sur un autre volet, la VSV dénonce le manque de considération de la part des agents zélés de la Régideso qui sillonnent les rues de Kinshasa avec des mégaphones pour sensibiliser sans égard les abonnés en traitant ces derniers des kindianfuka et des babola (des insolvables et des pauvres), et ce, au mépris de la dignité humaine. Curieusement, les mêmes agents n’osent jamais afficher le même comportement vis-à-vis des créanciers se recrutant parmi certaines personnalités et les services publics.

Eu égard à ce qui précède, la VSV demande :

  • Au Gouvernement rdcongolais de :
  • Liquider toutes les factures de l’Etat congolais vis-à-vis de la REGIDESO et de la SNEL en vue de leur permettre de bien fonctionner et d’épargner la population démunie à supporter seule le coût financier du fonctionnement de ces deux sociétés pour contribuer à la matérialisation du « peuple d’abord » ;
  • Demander à la Régideso et à la SNEL de mettre fin aux tracasseries et aux coupures intempestives d’eau et d’électricité.
  • Prendre en charge toutes les factures des mois de décembre 2021 et janvier 2022 de la Régideso et de la SNEL pour soulager tant soit peu la misère de la population congolaise.   
  • A la REGIDESO et à la SNEL de :
  • Sursoir l’opération de recouvrement suivies des menaces de coupure d’eau et de l’électricité ainsi que des menaces de déterrement des tuyaux ;
  • Instruire les agents déployés sur terrain pour le respect strict de la dignité humaine en recourant à l’élégance dans leurs propos sinon les sanctionner en cas de manquement et de manque de considération vis-à-vis des abonnés.  
  • Engager des pourparlers avec le gouvernement congolais en faveur du paiement des dettes qu’il leur doit pour un fonctionnement efficient de ces deux sociétés.
LA VOIX DES SANS VOIX  POUR LES DROITS DE L’HOMME (VSV).  

Fait à Kinshasa, le 30 décembre  2021.

Happy
Happy
0 %
Sad
Sad
0 %
Excited
Excited
0 %
Sleepy
Sleepy
0 %
Angry
Angry
0 %
Surprise
Surprise
0 %

One thought on “Fourniture d’eau et d’électricité à Kinshasa: La VSV dénonce les tracasseries et menaces de coupure d’eau d’électricité.

  1. Si les choses sont ainsi dans la capitale Kin, imaginez alors la suite de promesses (-bidons) de Felix aux Kasaiens. Sa descente dans le bourbier routier en dit long sur son bilan social: NUL.

Comments are closed.

Previous post Hommage: Ainsi parlait Bruno Mavungu…
Next post Félix Tshisekedi promulgue le budget 2022, le tout premier du gouvernement Sama Lukonde