Gouvernorat du Kwilu: La MP a-t-elle fait perdre le candidat du Palu?

Read Time:2 Minute

Fief historique du Parti lumumbiste unifié (Palu), l’ex-district du Kwilu – élevé au rang de province – a un nouveau gouverneur. Il s’agit de l’ex-Palu Michel Balabala qui a battu campagne sous le label « indépendant ». Le problème, le candidat MP/Palu Floribert Loboto a mordu la poussière alors que la mouvance kabiliste est majoritaire à l’Assemblée provinciale. Dans un communiqué publié lundi 28 août, la formation politique de l’ancien Premier ministre Gizenga menace de rompre l’alliance scellée en juin 2006.

La CENI (Commission électorale nationale indépendante) a publié samedi 26 août, à Kinshasa, les résultats « provisoires » de l’élection très controversée des gouverneurs et leurs adjoints. Pour le moment, cinq provinces sont concernées sur huit. A savoir, Haut- Katanga: Célestin Pande Kapopo et Jean Kalenga Mambera (MP); Haut-Lomami: Jackson Kalenga Mwenzeni et Chimène Polipoli Lunda (MP), Sud-Ubangi: Joachn Taila Nange et Jean Pierre Bakakoye Denga Boni Leka (Indépendant); Bas-Uélé: Godelieve Anina Makwa (Vice-gouverneur/Indépendant).

La cinquième province n’est autre le Kwilu qui est le fief du « patriarche » Antoine Gizenga. Ici, la situation est tout simplement kafkaïenne. Membre de la Majorité présidentielle, le Palu a vu son candidat Floribert Loboto se faire terrasser par le dissident Michel Balabala. Celui-ci a pour adjoint Nathanaël Mapanda Bwas.

Dans un communiqué publié lundi 28 août, le secrétaire général du Palu ne trouve pas de mots assez durs pour exprimer son courroux. Sa cible n’est autre que le secrétaire général de la MP, Aubin Minaku, un natif du Kwilu, qu’il accuse d’être « responsable » de cet « échec ».

Le gouverneur et le vice-gouverneur sont élus au suffrage indirect par les députés provinciaux (article 198 de la Constitution). La direction du Palu peine à comprendre la contre-performance de son prétendant alors que la majorité des membres de cette Assemblée provinciale était contrôlée par la mouvance kabiliste. La MP a-t-elle été incapable de « convaincre » les députés provinciaux kwilois ou les kabilistes ont délibérément laissé que « le meilleur gagne » donnant un coup de canif à leur alliance avec « Mbuta Gizenga »?

Dans son communiqué, le secrétaire général du Palu se veut menaçant au point de « secouer » l’alliance « Kabila »-Gizenga. Une coalition scellée lors de l’élection présidentielle de 2006.

Le Palu a adressé, dès lundi 28 août, un « ultimatum » de trois jours « à la Majorité pour réparer l’aventure du Kwilu ». Accusé, à tort ou à raison, d’être inféodé à « Joseph Kabila », le très ténébreux Corneille Nangaa ne manquera pas de faire preuve d’« ingéniosité ». Les résultats querellés ne sont encore que « provisoires »

 

B.A.W.

Happy
Happy
0 %
Sad
Sad
0 %
Excited
Excited
0 %
Sleepy
Sleepy
0 %
Angry
Angry
0 %
Surprise
Surprise
0 %
Previous post Écarté du Rassemblement, Vuemba s’en prend à Fayulu
Next post Mike Mukebayi: « Le métier de journaliste permet de s’engager pour une cause! »