Justice: Mamie Tshibola et Pascal Mukuna devront être fixés par la Cour d’Appel de Kinshasa/Gombe

Read Time:1 Minute

C’est mardi 21 juillet que Mamie Tshibola et Pascal Mukuna devaient être fixés sur un nouveau tribunal devant organiser leur procès. L’affaire, autrefois jugée et prise en délibérée le 17 juin par le Tribunal de grande instance de Kinshasa/ Kalamu, a été portée à la Cour d’Appel de Gombe sur demande de la défense. Le Tribunal de grande instance de Kinshasa/Kalamu a été dessaisi pour avoir décidé de réouvrir les débats le vendredi 3 juillet à la suite d’une décision « injustifiable » du juge Kibonge Kinene, président dudit tribunal.

Alors que les juges s’apprêtaient à rendre le verdict, le juge-président Kibonge, selon Me Jean-Claude Katende, numéro 2 du mouvement Éveil patriotique que dirige l’évêque Mukuna, a posé deux actes illégaux. D’abord, d’avoir mis à l’écart les deux autres juges membres de la composition. Ensuite, d’avoir fait signer le jugement avant-dire droit à deux juges non membres de la composition.

« L’évêque Pascal Mukuna a suspecté le TGI/Kalamu à l’audience de ce jour. La cause sera envoyée devant un autre tribunal », avait écrit Me JC Katende. « Toutes ces anomalies ont été officiellement constatées à l’audience de ce vendredi qui a été curieusement séchée par la partie civile Tshibola ».

À l’appel de la cause, les conseils du prévenu ont déposé sur le banc la prise d’acte par la Cour d’Appel de la suspicion légitime du TGI Kalamu.

Dans sa suspicion, Pascal Mukuna, cité par le quotidien le Phare, reproche au juge Kibonge entre autres le refus de prononcer le jugement dans le délai légal et d’avoir écarté deux membres de la composition en prétextant qu’ils seraient indisponibles alors que les intéressés sont présents au tribunal chaque jour et ne se sont pas déportés.

Ayant transmis toutes ces irrégularités à la Cour d’appel de Kinshasa/Gombe, le TGI Kalamu n’a eu d’autre solution que de surseoir à statuer sur le dossier. La Cour d’Appel de Kinshasa/Gombe va désigner la juridiction devant juger l’évêque Mukuna. Plusieurs sources judiciaires non confirmées affirment qu’une procédure disciplinaire a été ouverte contre le juge Kibonge.

APA/ Congo Indépendant

Happy
Happy
0 %
Sad
Sad
0 %
Excited
Excited
0 %
Sleepy
Sleepy
0 %
Angry
Angry
0 %
Surprise
Surprise
0 %
Previous post Fcc-Cach: La coalition malade de l’irrespect… mutuel
Next post Le procès « Programme d’urgence des 100 jours »: le décor planté d’un jugement en appel entaché des vices de procédure?