La VSV salue la visite de la procureure de la CPI et espère que cette visite va contribuer a la lutte contre l’impunité des crimes de guerre et des crimes contre l’humanité en RDcongo

Read Time:1 Minute

La Voix des Sans Voix pour les Droits de l’Homme (VSV) salue la visite effectuée du 01 au 03 mai 2018, à Kinshasa, République Démocratique du Congo (RDCongo) par madame Fatou Bensouda, Procureure de la Cour Pénale Internationale (CPI).

Pour la VSV, cette visite qui constitue non seulement un motif de joie mais également de réconfort moral pour les organisations des droits de l’homme rdcongolaises qui ne cessent d’apporter, au jour le jour, par leur travail au quotidien une contribution positive à la lutte contre l’impunité des violations massives des droits humains.

Toutefois, au regard de nombreux crimes de guerre et crimes contre l’humanité commis dans plusieurs territoires des provinces de la RDCongo notamment Beni, Djugu, Butembo, Tanganyika, Kabeya Kawanga, Miabi, Mwanza Lomba,… dans l’Espace Grand Kasaï ainsi que plusieurs violations des droits humains perpétrées à Kinshasa et dans plusieurs autres grandes villes rdcongolaises, la VSV  demeure insatisfaite par le fait que madame la Procureure soit entre autres, venue pour voir ou entendre ce que font les autorités rdcongolaises pour rendre justice aux victimes des crimes précités et d’autres violations des droits humains.

La VSV pense que quel que soit ce que disent ou promettent de faire les autorités rdcongolaises pour rendre justice aux victimes des crimes précités, la CPI doit, pour l’intérêt des victimes,  demeurer vigilante et surtout éviter de toujours évoquer le principe de complémentarité, principe qui, en réalité ne peut mieux s’appliquer que dans un pays où il y a une justice forte et indépendante, un système judiciaire puissant  servant de rempart  de l’Etat de droit. Malheureusement, tel n’est pas le cas  pour la République Démocratique du Congo dont le système judiciaire est assujetti aux plus forts politiquement et financièrement.

En définitive, la VSV demande à la CPI de surveiller de près la situation en RDCongo et de se rendre rapidement à l’évidence que de nombreuses victimes ne bénéficieront nullement d’une justice réellement équitable suivie des réparations. Aussi, la VSV souhaite-t-elle que la CPI s’autosaisisse, pour toutes fins utiles de tous les dossiers des crimes de guerre et crimes contre l’humanité relevant de sa compétence.

Fait à Kinshasa le 04 mai 2018.

 

La Voix des Sans Voix pour les Droits de l’Homme (VSV)

Happy
Happy
0 %
Sad
Sad
0 %
Excited
Excited
0 %
Sleepy
Sleepy
0 %
Angry
Angry
0 %
Surprise
Surprise
0 %
Previous post Le régime de Kigali et les génocidaires extrémistes rwandais hutus présents en RDC
Next post Zambia and Angola waive visas for citizens