L’Ambassade des USA à Kinshasa organise une formation pour des officiers supérieurs des FARDC

Read Time:1 Minute

Dans un communiqué publié lundi 8 avril, l’ambassade des Etats-Unis a annoncé l’organisation cette semaine, au Collège des hautes études de stratégie et de défense (CHESD), d’une formation sur les opérations civilo-militaires pour des officiers supérieurs des Forces armées de la RDC (FARDC).

Ces opérations ont pour but d’améliorer les relations entre la population civile et les militaires, de renforcer la bonne gouvernance, d’accroître le professionnalisme des FARDC et de créer des forces militaires réceptives et responsables envers les citoyens.

Parmi les sujets spécifiques prévus pour cette formation figurent les droits de l’homme, la prévention des trafics illicites (êtres humains, stupéfiants, armes et contrebande) et la prévention du recrutement des enfants soldats.

Trente officiers de haut niveau des FARDC participeront à cette formation au cours de laquelle ils apprendront aussi les pratiques exemplaires relatives aux opérations civilo-militaires et échangeront sur les études ayant produit de bons résultats mais surtout sur celles dont les résultats n’ont pas été probables.

Organisée par le département d’Etat des États-Unis, cette formation est dispensée par une équipe expérimentée d’officiers supérieurs retraités de l’armée américaine ayant une expérience considérable des opérations civilo-militaires.

Le Collège des Hautes Etudes de Stratégie et de Défense est le plus haut établissement d’enseignement militaire dans les domaines de sécurité et de défense en République Démocratique du Congo.

Il est chargé d’assurer la formation post-universitaire des hauts cadres tant civils que militaires, nationaux et étrangers. La formation est axée à la réflexion prospective et à la recherche approfondie sur les questions stratégiques de sécurité et de défense en RDC, en Afrique et dans le monde.

Tout en affirmant son identité congolaise et son ambition régionale en tant qu’école de guerre, le CHESD s’est largement inspiré des modèles français, belge, américain et chinois d’institutions militaires supérieures de troisième niveau. Il est ouvert à l’frique et au monde.

ACP/

Happy
Happy
0 %
Sad
Sad
0 %
Excited
Excited
0 %
Sleepy
Sleepy
0 %
Angry
Angry
0 %
Surprise
Surprise
0 %
Previous post Plus de 90% de la farine de maïs consommée à Lubumbashi provient de la Zambie
Next post Felix Tshisekedi attendu jeudi à Lubumbashi