LAMUKA fort, bien organisé et actif est une nécessité absolue

L’avocat Jean-Claude Katende, président de l’Asadho

Contrairement à ce que certains congolais pensent, je ne suis pas de LAMUKA, ni du CACH encore moins du FCC. Je suis seulement un analyste de ce qui se passe dans notre pays.

Avoir une opposition politique forte, bien organisée et active sur terrain est une nécessité absolue pour l’équilibre politique en RDCongo. Si en face d’une coalition politique au pouvoir forte et bien organisée, on a une opposition faible, désorganisée et inactive sur terrain, la RDC ne pourra avancer vers la consolidation de la démocratie ni vers le développement social et économique recherché par tous les congolais.

Et aujourd’hui, c’est LAMUKA qui joue ce rôle crucial, délicat voire ingrat d’être dans l’opposition.  Mon souhait est qu’il joue pleinement ce rôle pour le bien de notre démocratie.

A ce sujet, j’ai des sérieuses craintes que LAMUKA ne puisse pas y arriver. Mes craintes ont été suscitées par les déclarations faites par certains membres de ce regroupement politique, à l’issue de la manifestation d’avant-hier organisée à son initiative. Ils ont dit notamment que la manifestation était un vrai succès et que la prochaine étape, c’est la manifestation pour demander la démission du Président Felix.  Je peux considérer cette déclaration comme isolée, mais elle montre l’esprit de satisfaction qui a marqué beaucoup de membres de ce regroupement politique.

Pourquoi la manifestation d’avant-hier a connu la participation des milliers de Congolais?  Est-ce par ce que l’appel  a été lancé par LAMUKA? Ou c’est par ce que l’objet de la revendication concerne la grande partie des congolais?

La réponse à cette question est que les revendications qui étaient à la base de la marche constituent une grande préoccupation pour beaucoup de congolais. Les congolais ne veulent pas de Monsieur Ronsard MALONDA comme Président de la CENI et ne veulent pas aussi des propositions des lois faites par Messieurs MINAKU et SAKATA. Le dénominateur commun qui a motivé beaucoup à prendre part à cette manifestation est à trouver dans les deux problèmes indiqués si deux dessus. Tous ceux qui étaient à la marche n’étaient pas tous membres de LAMUKA ou ses sympathisants. Mais des congolais qui veulent que les choses changent dans l’intérêt de tous.

Le jour où LAMUKA se décidera de lancer l’appel pour  marcher pour d’autres questions, on évaluera la participation.

Nous ne devons pas oublier que depuis le début de cette année, LAMUKA n’a pas organisé une activité de terrain de cette envergure pour des raisons d’ordre interne ou externe.

Je soulève ces questions pour attirer l’attention des responsables de LAMUKA sur le fait qu’ils ne doivent pas se contenter de ce qui s’est passé avant- hier. Ils doivent travailler sérieusement à l’interne tout comme à l’externe pour faire de LAMUKA une véritable machine politique bien organisée, cohérente et active pour le bien de notre démocratie.

Tout démocrate ne peut que souhaiter que LAMUKA soit une force qui participe à l’équilibre du pouvoir politique et que ceux qui sont au pouvoir arrêtent des querelles inutiles pour se consacrer aux questions prioritaires pour les Congolais.

La démocratie fonctionne de cette manière.

Je ne suis contre personne. Je ne suis pour personne. Je suis seulement pour un meilleur Congo où tout le monde aura sa place et où  tout le monde participera à la gestion de la cité.

Kinshasa, le 15 juillet 2020

 

Par Me Jean Claude Katende (WhatsAAp+243 811729908)
Le Gardien du Temple