Le ministre des Finances au chevet de la ville de Kinshasa pour une gestion optimale des détritus

Pour une meilleure gestion des déchets dans la ville province de Kinshasa, le ministre des Finances Nicolas Kazadi vient de signer ce jeudi 24 juin 2021, un accord de financement avec le gouverneur Gentiny Ngobila, en présence du ministre d’Etat, ministre du budget Aimé Boji et de la vice-ministre des Finances O’Neige N’sele.

En effet, le dégorgement de plusieurs espaces remplis des débris à la base des odeurs pestilentielles, même le long de grandes artères de la ville de Kinshasa était devenu une priorité tant pour les dirigeants politiques que pour la population kinoise. Voilà ce qui a motivé Nicolas Kazadi de mettre à la disposition de l’équipe d’assainissement, 2.700.000 USD à la fin de ce mois de juin pour le lancement des travaux. Mais pour le reste, le gouvernement central déboursera régulièrement 2 millions USD mensuellement pour lutter contre l’insalubrité.

À travers ses remerciements au ministre des Finances, le patron de la ville de Kinshasa n’a pas hésité d’évoquer l’asphyxie de son administration due au caractère squelettique de son budget dont l’incapacité de répondre vigoureusement aux attentes des kinoises et kinois est un secret de polichinelle.

Depuis des lustres, plusieurs provinces notamment celle de Kinshasa pensaient sombrer dans la déréliction et le désespoir quant à une présumée inflexibilité du gouvernement central qui resterait souvent apathique à ce que d’aucuns qualifiaient par ignorance de « Jérémiades politiciennes », alors que la loi congolaise autorise bel et bien ce genre de financement à la rescousse des provinces en difficulté pour l’une ou l’autre question.

Pour garantir la traçabilité de ce financement au bénéfice de Kinshasa, des précautions nécessaires ont été prises à en croire l’argentier national Nicolas Kazadi, qui a évoqué la présentation d’un cahier de charges par l’hôtel de ville de Kinshasa afin de rendre le suivi et l’évaluation beaucoup plus scrupuleux, l’objectif final étant d’embellir le siège des institutions de la République Démocratique du Congo.

Un engagement ferme a été pris par les deux parties pour que ce travail qui sera exécuté en collégialité puisse redorer le blason de l’image du grand Congo, au travers de sa vitrine qui est la capitale.

Ce début de financement en faveur de la capitale congolaise n’est pas discriminatoire dans la mesure où Nicolas Kazadi envisage d’étendre cette opération à travers toutes les 26 provinces du pays, notamment celles de l’Est qui ont connu de nombreuses disgrâces.

Désormais, les détritus qui jonchent le sol et les avenues à travers les 24 communes de la ville de Kinshasa, vont connaître une évacuation sans précédent.

Communiqué officiel du cabinet du ministre des Finances

 

Anicet Yomboranyama
Chargé de communication yomboranyama@finances.gouv.cd

1 Commentaire on “Le ministre des Finances au chevet de la ville de Kinshasa pour une gestion optimale des détritus

  1. Bonne nouvelle, le chargé de communication du Ministre des Finances nous informe que les détritus qui jonchent le sol et les avenues à travers les 24 communes de la ville de Kinshasa, vont connaître une évacuation sans précédent grâce à un accord de financement avec le gouverneur de la ville. Le gouvernement central a décidé de débourser mensuellement 2 millions USD traçables pour lutter contre l’insalubrité. Osons espérer que ce n’est pas là une simple propagande du Ministre et que très vite Kinshasa nous offrira une image plus propre. La suite …

Comments are closed.