Leadership national congolais de progrès

Read Time:6 Minute

Que l’UA envoie en mission en RDC une Personnalité autre que M. Paul Kagame

Dr François Mpuila

Quel que soit le Message que l’Union Africaine veut apporter au Peuple Congolais et au pouvoir d’occupation étrangère rwandaise (un pouvoir-hors-mandat et un pouvoir-hors-la-loi), que l’UA délègue une autre Personnalité de l’UA.

Il est toujours incompréhensible pour nous que M. Paul Kagame – l’un des hommes les plus cruels de l’Histoire humaine- soit plébiscité et toléré par les autres Présidents Africains en tant que le Président de l’Union Afrique! C’est indéfendable politiquement, moralement, rationnellement et stratégiquement. Quelle crédibilité les Forces de Progrès dans le Monde peuvent-elles accorder à l’UA et aux Dirigeants Africains? L’Afrique marche-t-elle vers le Progrès et la Civilisation ou vers le déshonneur, l’indignité, la régression, la dégénérescence, la barbarie et la préhistoire?

Pouvait-on imaginer Adolf Hitler Président de l’UE ou Secrétaire Général de l’ONU?

Le Troisième Reich avait élevé au niveau de la doctrine de l’Etat la stratification des races humaines et l’antisémitisme et a provoqué en douze ans (1933-1945) la mort de plusieurs millions de personnes et la destruction d’une grande partie des villes et des infrastructures en Europe.

L’ampleur sans précédent des massacres comme le génocide des Juifs européens — mené au travers des actions des Einsatzgruppen ou de la mise en œuvre des camps d’extermination — et des Tziganes; la mort par la faim de millions de civils soviétiques; l’assassinat des personnes handicapées; les innombrables exactions contre les populations civiles; le traitement inhumain des prisonniers de guerre soviétiques; les destructions et les pillages dont il a été responsable tout comme le racisme radical singularisant sa doctrine et la barbarie des sévices infligés à ses victimes valent à Hitler d’être considéré de manière particulièrement négative par l’historiographie et la mémoire collective. Sa personne et son nom sont considérés comme des symboles du mal absolu.

Paul Kagame est pire qu’Adolf Hitler. Il n’est pas un exemple d’un leader de progrès et n’a de leçon à donner à personne dans le Monde en général et en RDC en particulier. Il a une haine et un mépris profonds contre le Peuple Congolais. Depuis l’invasion militaire et l’occupation de la RDC en Septembre 1996 jusqu’à ce jour, ses escadrons de la mort mettent notre Pays à feu et à sang et sèment en RDC la désolation et le deuil.

Paul Kagame n’est ni un démocrate dans son propre pays, ni un panafricaniste (cfr.: ses crimes en RDC), ni un humaniste, ni un humanitariste, ni un écologiste. A aucun moment de sa vie, il ne s’est montré attaché aux idéaux et aux valeurs nobles et justes.

Son A.D.N. est marqué par la superstructure idéologique de l’ethnie nomade tutsie (superstructure militariste, esclavagiste, colonialiste, prédatrice et génocidaire); il fait l’apologie de cette superstructure idéologique et l’applique de façon systématique et paroxystique dans son pays et en RDC.

Cette superstructure idéologique est pire. Le nazisme avait choisi des catégories des humains à exterminer, mais la superstructure idéologique tutsie extermine systématiquement tous les peuples autochtones dans des pays envahis, conquis et occupés.

Paul Kagame est la CAUSE de l’Aggravation de la Tragédie Congolaise depuis l’invasion militaire et l’occupation de la RDC par l’Armée Patriotique Rwandaise (Septembre 1996) et la signature des Accords de Lemera (23 Octobre 1996):

  1. La destruction de la RDC en tant qu’un pays indépendant, souverain et ayant des frontières étanches et reconnues par la Communauté Internationale
    Paul Kagame a supprimé les frontières de la RDC à l’Est. Il en a fait des passoires. Et la RDC est devenue « un espace-libre-service », « un espace commercial ouvert à tous ».
  2. L’extermination des populations congolaises autochtones
    Depuis la Première Guerre de l’AFDL, M. Paul Kagame, par ses escadrons de la mort, met la RDC à feu et à sang; sème la désolation et le deuil partout; il est occupé à exterminer systématiquement toutes les populations autochtones de la RDC.
    Paul Kagame a transformé la RDC en un « abattoir humain » (Emma Bonino); en « un vaste cimetière rempli de fosses communes ». Les congolais survivants sont des condamnés à mort en sursis; ils sont abattus à tour de rôle et sont victimes des massacres de masses, des crimes de sang, des crimes de guerre, des crimes contre l’humanité, des tortures, des traitements cruels, inhumains et dégradants… qu’on ne doit pas infliger aux Citoyens libres d’un pays. Exemples: le 24 mars 1997, M. Matata, habitant à Goma/Birere, a succombé après avoir reçu 250 coups de matraque sur le ventre dans un cachot de Goma par les militaires de l’AFDL.
    En avril 1997, M. Muzinga, habitant à Kiseguru (Rutshuru) a reçu, des militaires de l’AFDL, 250 coups de fouet sur le ventre et en est décédé le lendemain.
    Toujours en Avril 1997, au village Kayembe au Katanga, M. Kiswakapo a été arrêté et écroué pendant 32 jours à la prise de la place où il était publiquement flagellé par les « Askari » et soumis aux travaux forcés.
    En juillet 1997 à Kibirizi (Masisi), David Kyalumba, pasteur baptiste a reçu 60 coups de fouet administrés par les soldats de l’AFDL.
    En juillet 1997, MM Mandefu et Muhoza, au Nord-Kivu, ont reçu chacun 100 coups de fouet des militaires de l’AFDL.
    Dans la nuit du 20 novembre 1997, MM. Ngudabanya, Misago, Byoruganda Zikambinga, Yona Bemerkije et Kaibanda Mugogo ont été arrêtés par deux policiers de l’AFDL. Ils ont été fouettés et torturés pendant 4 jours. M. Kaibanda Mugogo n’a pas été autorisé d’assister aux funérailles de son enfant mort pendant son arrestation.
    Le 28 novembre 1997, dix journalistes ont été arrêtés par les éléments de la « PIR » (Police d’Intervention Rapide) de l’AFDL parce qu’ils avaient assisté à une conférence de presse donnée par l’Opposition à Kinshasa. Il s’agit de MM. Baudouin Kamanda Muzembe (Africa n°1), Fidèle Musangu (Le Phare), Xavier Bonacé Ya Nganzi (La Semaine du Reporter), Paulin Tuluna Jitac (Journaliste indépendant), Eric Beke (Cameramen Raga), Denis Kasongo (Le Défi Africain), Julien Lubunga (BBC), Jonas-Eugène Kota (Le Potentiel), Baudouin Wamwana (La Semaine du Reporter) et Mossi Mwassi (BBC). Ils ont été amenés sur le perron extérieur du bâtiment central de l’ex-Circo en présence de nombreux badauds civils et policiers de deux sexes; ils ont été publiquement déshabillés et soumis à la série de 40 coups de fouet sur le dos, les fesses et les cuisses pendant que leurs têtes, bras et pieds étaient écrasés au sol par les agents de la « PIR ».
    Le 6 décembre 1997 à Kinshasa, quatre étudiants de l’Université de Kinshasa, membres de l’UDPS, partis visiter les prisonniers politiques de l’UDPS à la prison de Makala, y ont été arrêtés par les militaires de l’AFDL, déshabillés, liés aux bancs et fouettés devant tous les prisonniers obligés d’assister au spectacle. Il s’agit de MM. Jacques Tshimanga et Etienne Maweja (Fac. De Médecine), Bruno Muyaya (Fac. D’Agronomie) et Dieudonné Kazadi (Fac. D’Economie).
    Les escadrons de la mort rwandais violent les bébés, les jeunes filles et les mamans en RDC et détruisent leurs organes génitaux pour diminuer le taux de natalité en RDC.
    Le mercenaire rwandais placé à la tête de la RDC impose aux populations autochtones l’insécurité généralisée qui les force aux déplacements forcés pour que les populations rwandaises viennent occuper des territoires délaissés; des conditions infra- humaines de vie pour que ces populations en meurent (malnutrition, précarité, maladies endémiques et épidémiques, absence des soins médicaux, absence d’eau potable, d’écoles, d’électricité, de logement décent, d’infrastructures routières, ferroviaires, aériennes, sanitaires…
  3. La transformation de la RDC en une province, un département du Rwanda localement géré par un mercenaire sanguinaire rwandais
    Le Kivu est totalement occupé par le Rwanda: occupation militaire, administrative, politique; toutes les Institutions de la RDC sont phagocytées par les rwandais…
  4. Pillage des richesses naturelles de la RDC
    Le Rwanda pille de façon systématique et illicite les richesses de la RDC. : Rapports de l’ONU, de l’Union Européenne, des Organisations humanitaires, des Evoyés spéciaux, des médias…
  5. Paul Kagame et la CPI
    JP Bemba a fait dix ans à la CPI pour des exactions de ses militaires en Centrafrique. Pourquoi M. Paul Kagame n’est pas arrêté par la CPI pour ses crimes en RDC par ses militaires interposés?

Fait le 19 Janvier 2019

 

Par Dr François Tshipamba Mpuila
GSM: +32-493-325-104

Happy
Happy
0 %
Sad
Sad
0 %
Excited
Excited
0 %
Sleepy
Sleepy
0 %
Angry
Angry
0 %
Surprise
Surprise
0 %
Previous post La vérité sur l’assassinat de LD Kabila: une des promesses non-tenues par « Joseph Kabila »
Next post Flash: Félix Tshisekedi Tshilombo confirmé « Président élu »!