Leïla Zerrougui commente la prorogation du mandat de la Monusco

Au cours de sa première conférence de presse pour l’année 2020, la cheffe de la mission des Nations Unies pour la stabilisation en RDC (Monusco), Mme Leila Zerrougui, a commenté mercredi 15 janvier, à Kinshasa, la résolution du Conseil de sécurité de l’ONU du 19 décembre 2019 prorogeant le mandat de la Monusco qui renforce des priorités telles que la protection des populations civiles et l’assistance sur le volet politique et le renforcement du secteur de la justice.

Pour la représentante spéciale du secrétaire général de l’ONU en RDC, il faut rétablir les fonctions régaliennes  et travailler sur les facteurs profonds de la stabilisation à long terme.

Dans ce cadre, la Monusco va renforcer la dimension régionale de la RDC et appuyer les engagements pris par la RDC au niveau régional.

Elle a annoncé la tenue prochaine à Kinshasa d’une conférence régionale sur la RDC et ses voisins, à l’initiative du gouvernement congolais, en soulignant que la résolution enjoint la Monusco à renforcer sa présence policière pour appuyer le maintien de l’ordre, la lutte contre l’impunité et  d’appuyer le désarmement et la démobilisation. 

ACP/

4 thoughts on “Leïla Zerrougui commente la prorogation du mandat de la Monusco

  1. Au fond, cette dame « mundibu »(arabe) détient quel poste dans les institutions fantoches de l’occupation au Congo? La triste célèbre Monusco qu’elle dirigerait est-elle érigée en une institution congolaise pour qu’elle multiplie exponentiellement les conférences de presse et se faire le porte-parole d’un gouvernement de charognards aux aguêts des restes de festins des tueurs tutsis? Cette fameuse dame mundibu qui vient nous parler ici de la protection de la population civile, n’est-elle pas en train de verser dans des aveux de que ladite protection des populations civiles n’a jamais été inscrit dans l’agenda de la macabre Monusco? C’est donc par des conférences de presse à Kinshasa que l’on entend protéger la population civile plutôt qu’avec l’action sur terrain de la cohorte d’inutiles casques bleus dotés d’un arsenal d’armes et de munitions juste d’exposition?
    N’est-ce pas que les deux grandes missions de la Monusco Sont 1) la sécurisation de l’épuisement gratuite des minerais congolais par les sociétés multinacionales américaines et autres, 2) la contribution à l’effacement de l’Etat congolais sur toute sa frange Est par la facilitation des processus d’épuration éthnique des autoctones par les tutsis du Rwanda et de l’Ouganda? Concernant le Kongo Central, que madame la mundibu sache qu’elle ne détient pas le monopole de la violence. Les Ne Kongo allons renforcer notre capacité d’auto-défense et pour-ce, l’objectif primordial, c’est de faire cesser le pillage de nos ressources, spécialement le pétrole. Que madame la mundibu sache aussi que les bandibu dont elle tire le qualificatif, sont des Ne Kongo du Kongo Central avec la devise « mbele go ya tukidi mua baya, ka ya vutukanga mpamba ko ». Puisque la dame respire l’air suroxygéné des salons huppés de Kinshasa d’où elle sort de temps en temps pour vendre des conférences de presse, qu’elle y obtienne la traduction de l’adage susexposé.

  2. # Personnellement ce qui m’a heurté et qui aurait du davantage interpeller n’est pas son commentaire mièvre sur la prorogation de la Monusco mais son avis stupide sur la balkanisation du Congo qu’elle écarte de but en blanc parce que les Congolais tiendraient à leur unité et à l’intégrité. Elle ajoute sans rire que ni les pays voisins ni la CI n’auraient ce projet.
    Je me suis toujours demandé pour qui roule cette dame et surtout si Leila Zerougui n’a pas été choisie à ce poste parce qu’elle ne disposait d’aucune once de réflexion personnelle en apparatchik bête et méchante de l’Onu prompte à assumer tout ce que sa hiérarchie lui commandait.
    # Tenez, deux rappels seulement :
    – Mme Zerougui connait-elle seulement la recente histoire du Congo avec sa guerre mondiale qui y a drainé la terre entière; pourquoi a-t-elle eu, d’où venait-elle et par où elle est passée ?
    – Sait-elle au moins que l’actuel Envoyé des USA dans les Grands Lacs P Pham est l’auteur et l’un des propagandistes internationaux pour qui le vaste et faible Congo ne peut s’en sortir qu’en ayant été segmenté ?
    # Au vu de seulement ses deux éléments – et il y’en a beaucoup d’autres – Leila Zerougui n’apparaît plus que comme une piètre diplomate qui n’a aucune épaisseur personnelle à donner un avis crédible sur un problème aussi sensible…

Comments are closed.