Les politiciens et la presse, entre propagande, désinformation et faits réels

Read Time:4 Minute

Cas de Matata Ponyo Mapon (MPM)

Criminel à col blanc

A l’approche des élections, les politiciens fourbissent leurs armes afin de séduire leurs électeurs. Il s’agit de faire oublier les «casseroles» et de projeter une image de compétence et d’honnêteté. Entre propagande, désinformation et faits réels, l’électeur se perd. A cet égard, le cas de MPM, pivot central de la Kabilie pendant six ans comme ministre et premier ministre est emblématique et montre l’efficacité des spécialistes de la communication/marketing.

Malgré une gestion budgétaire favorisant systématiquement les « dirigeants/politiques » au détriment des budgets sociaux, l’attribution illégale et constante de marchés de gré à gré, la débâcle sans précédent du Projet Bukanga Lonzo, sa responsabilité directe dans le financement déficient des élections de 2016 ayant entrainé le glissement avec ses conséquences mortelles, les experts du marketing personnel sont parvenus à amener de nombreux intellectuels à le considérer comme un exemple de compétence et d’intégrité. Ils sont arrivés à amener le plus prestigieux parmi ces intellectuels, le prix Nobel Dr Mukwege, à poser sa signature à côté de la signature de MPM sur une déclaration de politique générale contenant l’exigence « d’arrêter les poursuites judiciaires contre le Sénateur MPM » alors que celui-ci a fait l’objet d’une enquête de l’IGF sur des actes illégaux et que des poursuites judiciaires ont été entamées.

Les communicants nagent entre propagande et désinformation et agissent le plus souvent à travers des journalistes ayant pignon sur rue (1), des interventions organisées sur les réseaux sociaux et l’organisation d’événements. Mais le risque du rappel des faits – qui sont têtus – est toujours présent.

Pour éviter que de telles manipulations soient couronnées de succès, et c’est valable pour tous les candidats aux élections il parait utile de rappeler quelques faits réels.

1) Le report des élections prévues en 2016 par manque de moyens financiers
https://www.lemonde.fr/afrique/article/2016/08/22/rdc-le-report-des-elections-rallume-la-contestation-politique_4986111_3212.html
En procédant à des dépenses de centaines de millions de USD HORS BUDGET au détriment du financement des élections il est le principal responsable du « glissement » qui a créé une crise politique majeure entrainant de nombreux morts et blessés, de nombreuses arrestations arbitraires et autres atteintes aux droits de l’homme.

2) Pojet Bukanga Lonzo: en 2014 MPM ordonne un marché de gré à gré illégal portant sur un montant de plus de 100 millions de USD accordé à la société Africom Commodities ayant un capital de 1.000.000 USD et ne présentant aucune garantie technique ni financière. De nombreuses irrégularités ont été constatées par un audit réalisé par EY.

Le 24 aout 2020, Zoom Eco de Éric Tshikuma, feignant ignorer que l’audit EY n’est pas un audit pour certifier les comptes (car il n’y avait pas de véritable comptabilité) mais un examen de l’utilisation des fonds décaissés pour le projet et du respect des obligations légales qu’un tel projet doit respecter, traite le rapport de « faux rapport » et tente de semer la confusion avec un audit de certification des comptes d’une société PÄRCAGRI crée en mars 2015, alors que la plupart des paiements avaient été faits. Le Gouvernement congolais avait créé trois entreprises autour du projet: Une Société d’Aménagement du Parc, dénommée PARCAGRI; Une Société d’Exploitation du Parc, dénommée SEPAGRI et une Société de Commercialisation des Produits du Parc, MARIKIN. Par la suite Zoom Eco a continué sa défense de MPM (1)

3) Société FEED AFRICA: en mai 2014 MPM s’associe – sous couvert de deux membres de sa famille qui sont également partenaires dans la Fondation Mapon – avec le même Africom Commodities dans une entreprise agro industrielle FEED AFRICA à qui sont attribués 10.000 ha à Bukanga Lonzo. Les statuts de Feed Africa SARL publiés par le Guichet Unique, sont datés du 24 mai 2014.

4) Lonzo Natural Resources (LNR): en 2015, FEED AFRICA s’associe avec le même African Commodities dans LNR créée pour la recherche et l’exploitation de substances minérales valorisables.
Source:
https://www.oaklandinstitute.org/sites/oaklandinstitute.org/files/pdfpreview/registration-lnr-sarl.pdf
Depuis, toute référence à LNR a été supprimée du site du guichet unique!

5) Obstruction aux audits:

a) En 2012, MPM a interdit la publication d’un rapport l’évaluation de la gestion des finances publiques réalisé dans le cadre de l’initiative PEFA.

b) Le rapport de l’audit des marchés publics réalisé en 2013 par la société Grant Thornton a acté le refus de la Primature de communiquer les documents des marchés publics attribués par la Primature.

c) La rapport d’audit du projet PAIBL réalisé par EY a acté le refus de la Primature de remettre des documents et d’autres obstructions.

Il serait bon que pour tous les candidats aux élections, les faits, positifs ou négatifs soient rappelés.

Annexes:
(1) Malgré l’échec patent du projet PAIBL, dès la première récolte en 2015, la publication d’un rapport d’audit accablant en 2106 et diverses publications par des ONG internationales, les journalistes Éric Tshikuma (Zoom Eco), Rachelle Kitsita (Actu30.cd), Israël Mutala (7sur7.ce) et Bienvenu Bandala ont signé un rapport tentant d’innocenter MPM et de rejeter la responsabilité sur des subalternes et sur le gouvernement mis en place fin 2016 et plus fort encore sur des importateurs de produits alimentaires terrorisés par la potentielle concurrence du PAIBL. « Enquête exclusive – La débâcle de Bukanga Lonzo Causes, responsabilités & perspectives – mai 2021 ». A noter que déjà au mois d’aout 2020, ZoomEco avait déjà tenté de discréditer le rapport de EY. https://deskeco.com/2021/01/25/bukanga-lonzo-tous-les-fonds-sont-arrives-destination-affirme-matata-ponyo-enquete

(2) Pour rappel:
https://www.congoindependant.com/quand-une-certaine-presse-defend-lindefendable-cas-de-bukanga-lonzo/


Jean-Marie Lelo Diakese

Happy
Happy
0 %
Sad
Sad
0 %
Excited
Excited
0 %
Sleepy
Sleepy
0 %
Angry
Angry
0 %
Surprise
Surprise
0 %

3 thoughts on “Les politiciens et la presse, entre propagande, désinformation et faits réels

  1. Le sénateur Matata est présumé innocent jusqu’à ce qu’un tribunal dira s’il est coupable ou pas. Parce que jusque là, qu’on l’aime ou pas, l’igf n’est pas encore un tribunal. Le régime précédent a connu ces scandales comme celui-ci: cent jours, Ram, Tshijelu, etc… Il faudrait que tous ces scandales soient traités de la même manière parce que tous sont des pertes pour le collectivité nationale. Malheureusement, les mauvaises pratiques se perpétuent quel que soit le régime. Ce qui est positif dans tout ça, c’est que vous rappelez au public les mauvaises pratiques qu’auraient fait les différents acteurs politiques, demandeurs des voix du souverain primaire. Aux électeurs à faire le bon choix en âme et conscience.

  2. Au Congo, les vrais journalistes qui respectent leur profession se
    comptent sur les doigts de la main. La plupart sont des aigrefins, des véritables délinquants qui confondent bruit de la rue et l’information. D’ailleurs, comme beaucoup d’entre eux sont fauchés, ils courent derrière les politiciens fanfarons pour grappiller quelques billets verts. Habitués aux ragots et à la manipulation, ils font feu de tout bois pour satisfaire les politiciens qui les payent. Mal formés pendant leur scolarité, ils se livrent à des pseudos débats au cours desquels les invectives tiennent lieu d’arguments. Pour ce qui est des politiciens, ce n’est guère mieux, ils préfèrent rabâcher la même rhétorique. Le hôte toi que je m’y mette a encore des beaux jours Congo.

  3. OCCUPATION ÉTRANGÈRE, SUZERAINÉTÉ, VASSALISATION ET GUERRE ÉCONOMIQUE AU KONGO-ZAÏRE ! Depuis quand un pays occupé a été libéré totalement par les élections pièges à cons😇 ? Historiquement parlant, aucun Pays, aucune Nation, aucun Royaume, aucun Empire victime d’une Occupation Étrangère Politico-armée n’a été le Théâtre de Vaudeville d’un scrutin quelconque au Suffrage Universel direct ou indirect afin que le PEUPLE VASSALISÉ soit libéré de la SUZERAINÉTÉ de leurs Bourreaux Envahisseurs Occupants armés jusqu’aux dents. Arthur Koestler dans son Livre « La Treizième Tribu » parle de l’épopée Khazare [Juifs convertis au Judaïsme formant avec les Goyims, Ashkénazes et Séfarades l’actuel faux Israël Onusien de 1948], la Khazarie (en partie Actuelle Ukraine) a été rayée de la carte par les Russes à l’An 1, aujourd’hui les Juifs convertis Khazars éparpillés ça et là sont sans terre et implantés partout dans le monde dans les arcanes du pouvoir séculaire diabolique du NOM (NOUVEL ORDRE MONDIAL). Cet excellent Livre d’Arthur Koestler (Juif lui-même) décrit magistralement comment les Arabes, Perses, Khazars, Russes, Vikings, Mongols, Turcs, Byzantins, Germains, Chinois, Japonais, Romains, Francs, Celtes, Maures, Espagnols, Anglais, Hongrois, Polonais etc ont subi tour à tour l’Occupation étrangère mais au grand jamais ces peuples injustement occupés toit au long de l’histoire, vassalisés de surcroît furent libérés par leurs suzerains au moyen de la FAUSSE POLITIQUE de VASSALISATION par les élections truquées d’avance comme la RDC occupée tente lamentablement de le faire depuis 2006, 2011, 2018😭😭😭. L’auteur de cet article écrit « Il serait bon que pour tous les candidats aux élections, les faits, positifs ou négatifs soient rappelés ». Allons-y ! Accrochez-vous😁. Le bilan politico-socio-économico-militaro-sécuritaire de Tshilombo-Pétain président protocolaire JOUISSEUR TRAÎTRE VOLEUR ESCROC est extrêmement déficitaire et est à la ramasse, ce dernier (Félix Antoine Tshisekedi Tshilombo) propulsé frauduleusement à la présidence protocolaire moyennant DEAL MAFIEUX AVEC LE CHEVAL DE TROIE DU RWANDA AU KONGO-ZAÏRE SOUS FORME DE CONTRAT INTUITU PERSONAE a fait que notre Grand et Beau Pays perde toute son Indépendance et une partie de sa Souveraineté en engageant unilatéralement la RDC occupée dans l’EAC « East African Community » qui est l’EMPIRE HIMA en déclarant ensuite qu’ « il ne faudrait pas se battre pour les morceaux de terre », cette déclaration abracadabrantesque le disqualifie automatiquement de la course au scrutin de la Constitution de Liège (Charte de l’Occupation RWANDO-OUGANDAISE) pour les 5 ans à venir car il viole la dameuse Constitution (Papier Toilette) et permet que l’OPPROBRE de la HAUTE TRAHISON s’abatte sur FATSHI BIDON qui fait mine de se libérer du joug Kagamien or Jean Bodin dit que « La Souveraineté est le pouvoir de commander et de contraindre sans être commandé ni contraint ». La GUERRE ÉCONOMIQUE doublée de la VASSALISATION que les Occupants SUZERAINS Envahisseurs Banyarwanda font contre notre Grand et Beau Pays KONGO-ZAÏRE n’a pas besoin d’envoyer des troupes au Rwanda, il suffirait juste de fermer les frontières intangibles établies selon l’UA en 1964 au Caire (Égypte), de chasser les taupes (Officiers Banyarwanda) qui sont opérationnelles dans les FARDC (Forces Armées Rwandaises Disséminées-Déployées au Congo-Kinshasa), de rompre les relations diplomatiques entre la RDC occupée et le Rwanda post-Habyarimana et de couper le CORDON OMBILICAL [les liens politiques que le Rwanda de Paul Kagame entretient avec la Classe Politique RDCienne corrompue médiocre inconsciente congénitale traîtresse] DE VASSALISATION-SUZERAINÉTÉ, en quelques jours seulement, comme un Château de cartes, l’Empire des mensonges des Hima Banyarwanda s’effondra de lui-même, les POLITICHIENS VASSAUX des SUZERAINS BANYARWANDA n’en veulent surtout pas et s’y plaisent à cause de l’argent sale, femmes à gogo, jeeps palissades et villas avec piscines👹. KANANBE ALIAS JOSEPH KABILA, MATATA POGNON, MOSES SORIANO ALIAS MOÏSE KATUMBI ET MUKWEGE DE PANZI ONT DES ORIGINES DOUTEUSES ! Sans un Recensement Administratif et Scientifique pour tracer les vraies origines généalogiques de tous les candidats et des futurs électeurs, aller bêtement une 4ème fois d’affilée aux élections pièges à cons truquées d’avance organisées par les OCCUPANTS Banyarwanda, c’est condamner unanimement notre Grand et Beau Pays KONGO-ZAÏRE à la Balkanisation finale. L’enrôlement claudiquant est manifeste et confirme que cet -ème scrutin Satano-occulto-nécromancien de 2023 sonnera le glas de la RDC occupée. BANKOKO BALOBA BATIAKA LOBOKO NA LIBENGA YA ZOBA NSE MBALA MOKO SOKI EKOMI MIBALE MISATO MINEI AZALI LISUSU ZOBA TE AKOMI KIZENGI (KIYUNGU). Einstein rajoute « La folie, c’est de faire toujours la même chose et de s’attendre à un résultat différent » et Michel Audiard conclut « Un intellectuel assis va moins loin qu’un con qui marche ». VIVE LE SOULÈVEMENT POPULAIRE. INGETA

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Previous post LA VSV salue la prolongation de l’opération d’enrôlement des électeurs par la CENI
Next post RDC-Rwanda: la guerre ne relève plus de l’utopie!