Macabre stratégie de Joseph Kabila pour se maintenir au pouvoir

Read Time:2 Minute
Paul Nsapu
Paul Nsapu

RD Congo ALERTE: Les USA et la Communauté Internationale ont largement tort d’accorder un bénéfice de crédit au calendrier électoral de Joseph Kabila, Corneille Nangaa et Norbert Basengezi. En effet, de sources sûres (dignes de foi et à protéger), il nous revient qu’au terme d’une série des réunions fermées dont la dernière a eu lieu il y a 3 jours à Kingakati, ces trois personnes ont mis en place un nouveau stratagème devant, à la fois, flouer la Communauté Internationale, retarder l’élection présidentielle garder Joseph Kabila aux commandes du pays maintenant, pendant et même après l’élection présidentielle.

Voici les grandes étapes de cette macabre stratégie:

  • Refondre bon nombre des partis politiques de la MP (majorité présidentielle) dans le PPRD et élever Joseph Kabila à la présidence de celui-ci. Près de 180 « députés » actuels sont d’accord. Il sera épaulé par un secrétaire général afin de mieux en contrôler les membres.
  • Nangaa et N.Basengezi vont s’activer au retardement de l’enrôlement des congolais de l’étranger afin de trouver, le moment venu, un prétexte convainquant les américains pour reporter au-delà du 23 décembre 2018 l’élection présidentielle. Ainsi, le 23 décembre 2018 et grâce à la mainmise de ce trio sur la machine électorale et le contrôle de toutes institutions auxiliaires à l’organisation des scrutins, ils ne pourront que tenir les élections législatives et provinciales dont ils seront sûrs de gagner et se constituer une majorité absolue. Ainsi, les nouvelles assemblées électives mises en place, ils pourront actionner facilement lever l’option du référendum constitutionnel et en profiter pour entre autres, modifier l’article 220 de la Constitutionnel.
  • Dans l’entretemps, Alexis Tambwe Muamba et Néhémie Mwilanya, avec la complicité de l’actuel président de la cour constitutionnelle, vont s’activer pour obtenir la démission de tous les membres actuels de cette cour de sorte à leur permettre d’en désigner de nouveaux membres totalement acquis à la cause de Joseph Kabila et compagnie. Ainsi, le régime pourra s’assurer de leur soutien tant pour l’examen du contentieux électoral que pour la problématique de la révision de la constitution.
  • Afin d’atteindre le but de cette stratégie, les personnes en charge de son application, seront dotés des moyens financiers importants tant pour la corruption que pour d’autres opérations loufoques et complémentaires.

Nul doute! Cette macabre planification vise la totale remise en cause de l’ordre constitutionnel et institutionnel issu du pacte républicain conclu à Sun City en Afrique du Sud. Le peuple congolais doit s’y opposer et faire échec à cette énième trahison de Joseph Kabila et ses complices.

 

Par Paul Nsapu

Happy
Happy
0 %
Sad
Sad
0 %
Excited
Excited
0 %
Sleepy
Sleepy
0 %
Angry
Angry
0 %
Surprise
Surprise
0 %
Previous post Les contrevérités de Thomas Luhaka
Next post Sénat: Flore Musendu « satisfait » des réponses du ministre des Mines