Nord-Kivu: un colonel de l’armée tué dans une attaque des ex-M23 à Rutshuru

Read Time:1 Minute

Mardi 25 janvier 2022 – Sécurité

Illustration

Des militaires FARDC

Selon des sources sécuritaires dans la province du Nord-Kivu, les affrontements opposant les Forces armées de la République Démocratique du Congo et des éléments armés identifiés aux ex-combattants M23 ont causé ce mardi 25 janvier 2022 la mort d’un colonel des FARDC dans le territoire de Rutshuru. Les combats, débutés hier lundi 24 janvier 2022 à 23h30, se poursuivent dans la localité de Bukima, dans l’Est de Rumangabo, où est tombé l’officier militaire. A en croire des sources locales, l’armée congolaise s’emploie à déloger les assaillants qui contrôlent ce pan du territoire de Rutshuru. 

Le M23 continue de faire parler de lui depuis l’année dernière par plusieurs attaques et le contrôle des localités dans le territoire de Rutshuru au Nord-Kivu. Les FARDC avaient indiqué que ces combattants provenaient du Rwanda.

Dans le compte rendu de la 35ème réunion du conseil de ministres du vendredi 7 janvier dernier, le ministre de la Défense nationale et Anciens combattants avait indiqué que, « dans le territoire de Rutshuru, des dispositions sont prises pour étouffer toute tentative d’attaque des groupes armés, particulièrement les résidus du M23 et d’autres groupes armés complices ». 

En octobre 2019, la RDC et le Rwanda avaient convenu des modalités de rapatriement des combattants de l’ex-M23 vivant dans ce dernier pays. Malgré le rapprochement entre Kinshasa et Kigali, cette mesure peine à être mise en œuvre. De quoi continuer de faire peser la menace dans la province du Nord-Kivu, où l’état de siège est en vigueur depuis le 6 mai 2021.

ACTUALITE.CD

Happy
Happy
0 %
Sad
Sad
0 %
Excited
Excited
0 %
Sleepy
Sleepy
0 %
Angry
Angry
0 %
Surprise
Surprise
0 %

One thought on “Nord-Kivu: un colonel de l’armée tué dans une attaque des ex-M23 à Rutshuru

  1. Notre cher colonel aurait dû savoir que M23 = FARDC.
    Tout militaire patriote se méfierait et de M23 et de ces FARDC.
    Qu’attendez-vous pour suivre l’exemple de vos collègues d’armes du Burkina Faso, pour bouter dehors ces vermines, soi-disant politiciens (complices de vos ennemis) qui pourrissent la vie à l’ensemble de notre peuple.

Comments are closed.

Previous post Trois ans d’alternance: ACAJ demande à Félix Tshisekedi de remanier son cabinet et de veiller que le gouvernement fasse davantage preuve d’efficacité
Next post Les exonérations douanières ont fait perdre au Congo-Kinshasa un montant de 6,3 milliards de dollars de 2011 à 2020