Plan: Mwando plaide pour la création d’une ligne des crédits spécifique dans le budget 2022

Read Time:2 Minute

Le ministre d’Etat en charge du Plan, Christian Mwando Kabulo a plaidé, mardi 23 novembre, auprès de la Commission économique et financière de l’Assemblée nationale pour la création d’une ligne des crédits spécifique dans le budget 2022 pour le compte du Programme de développement local (PDL) des 145 territoires.

Le ministre d’Etat Mwando s’est déclaré déterminé à garantir la réussite de la mise en œuvre du Programme de 145 territoires devant les élus du peuple membres de la Commission économique et financière de l’Assemblée nationale en plein examen de la loi des finances rectificative de l’exercice 2021 et celle de la loi des finances 2022, en vue d’y apporter des éclaircissements aux préoccupations soulevées le lundi 15 novembre dernier par ces députés nationaux, lors de la défense de ladite loi 2022 par le Premier ministre Sama Lukonde Kyenge. Ces préoccupations sont relatives aux contenu, financement ainsi que le niveau d’équité entre territoires dans la sélection des projets du PDL des 145 territoires.

Il a, à cet effet, rappelé que le PDL des 145 territoires 2021-2023, initié par le président Félix-Antoine Tshisekedi Tshilombo est présentement en cours de formulation et d’implantation pilote dans certaines provinces, faisant la représentation nationale.

Le PDL des 145 territoires permet ainsi d’accélérer l’amélioration des conditions de vie des populations rurales longtemps abandonnées et de booster le développement de la République démocratique du Congo (RDC) à partir de la base.

Christian Mwando Kabulo a, dans ce même cadre, rassuré la volonté du gouvernement de financer sur fonds propre ce programme, estimé à un milliard six millions de dollars américains qui se trouve reparti sur trois exercices budgétaires, soit de 2021 à 2023.

« Au regard du volume important de l’investissement à consentir pour le programme et le coût dans l’hypothèse que les ressources propres ne comblaient pas le total de ce financement, le gouvernement pourrait recourir aux partenaires qui du reste sont disposés à l’appuyer afin d’en couvrir le gap », a-t-il indiqué.

Pour un suivi et un contrôle efficace, mais aussi pour sécuriser les ressources à allouer à ce programme, le ministre d’Etat en charge du Plan, Christian Mwando Nsimba Kabulo a suggéré auprès de la commission Ecofin de l’Assemblée nationale, la création d’une ligne spécifique des dépenses d’investissement PDL dans les projets de loi des finances rectificative de l’exercice 2021 et celui de la loi des finances 2022 à loger au secrétariat général du ministère du Plan.

ACP/

Happy
Happy
0 %
Sad
Sad
0 %
Excited
Excited
0 %
Sleepy
Sleepy
0 %
Angry
Angry
0 %
Surprise
Surprise
0 %

4 thoughts on “Plan: Mwando plaide pour la création d’une ligne des crédits spécifique dans le budget 2022

  1. * 145 TERRITOIRES x 2 = 290 PARLEMENTAIRES ?
    Juste une petite étrange idée qui me passe dans la tête en ce moment.
    Si les congolais acceptaient de reduire le nombre des parlementaires.. de 500 á 290.. ce qui signifie, 2 parlementaires par territoire.. Nous allons économiser plus de 50 % du budget du Parlement surtout quand il faut combiner cette option avec la supression du Sénat..
    Cette genre d´idée ne sont pas (encore) populaire au Congo.. mais voyons pendant la prochaine campagne électorale si certains leaders politiques ne vont pas se faire Hara-Kiri et lutter activement pour atteindre cet objectif?

    1. @GHOST,
      Pourquoi 2 parlementaires par territoire ? C’est trop.
      Pour répondre à une question aussi idiote que : » qui vote pour, qui vote non  » en levant la main ou pour aller accueillir le président au retour de ses pérégrinations tourisqques, on n’a pas besoin de 2 gogos par territoire. Un seul suffirait.

  2. Dans les propositions de réduction de train de vie des institutions comme celles de Sesanga il y’a ce point de réduction de la taille du Parlement et du Gouvernement, Seront-elles un jour retenues par les différents bureaux ?
    Quant à la demande du Ministre du Plan d’une ligne de crédit spécifiques pour le Programme de Développement Local (PDL) des 146 territoires dont on parle tant ces jours-ci, je m’étonne qu’aucun crédit ne soit prévu dans le budget.

  3. Jo Bongos@
    Grand merci.. un seul parlementaire par territoire.. des économies capables de nous aider á financer l´éducation et la construction des infrastructures.
    145 parlementaires au lieu de 500 .. Une bonne nouvelle pour le Congo

Comments are closed.

Previous post Les violations et atteintes aux droits humains se poursuivent dans les provinces sous état de siège.
Next post RDC: Devant Félix Tshisekedi, la CENCO a demandé notamment la requalification de l’état de siège