Que nous réserve l’année 2020? Bonne Année à tous!

Read Time:6 Minute
Bamba di Lelo
Bamba di Lelo

A tous mes compatriotes, amis et connaissances, qui ont bien voulu partager avec nous
quelques réflexions sur la situation d’occupation de la République Démocratique du Congo, notre
pays, par le Rwanda voisin, entraînant dans sa conquête des milliers de morts congolais innocents particulièrement dans la partie Est de la République, et qui, de fait, bénéficie d’un appui logistique des puissants de ce monde, sous le regard indifférent, voire même hypocrite de l’Organisation des Nations Unies et de l’Union Africaine, étaient toutes parvenues de commun accord de placer à la tête de l’Etat congolais, leur homme de paille, Joseph Kabila donc, rwandais d’origine, un émigré clandestin, qui avait reçu mission de Paul Kagame et des forces obscures de prendre en otage le destin d’un peuple pourtant hospitalier. Ce dernier n’avait ni compétence, et ni encore les aptitudes intellectuelles suffisants pour guider ce peuple désabusé au panthéon de l’histoire!

Au contraire, pour étaler son ignorance, et son manque de technicité et/ou maîtrise en gestion des ressources humaines, Joseph Kabila a fini par reconnaître à la face du monde qu’il n’a pas été capable, en 18 ans de règne sans partage, de transformer l’homme congolais qui, du reste, demeure plus que jamais attaché à la vie de facilité, de manque de sagesse et de lucidité! Et Joseph Kabila de clamer sans gêne qu’il lui manquait 15 personnes capables de l’aider dans sa besogne au quotidien. De même, tous les politiciens congolais qui l’entouraient, des professeurs d’université
y compris, n’étaient que des accompagnateurs d’un système mortifère et morbide, système qui a permis à Joseph Kabila d’asseoir sa dictature, et de développer la tyrannie qu’il s’est imposé afin de rester éternellement au pouvoir.

C’est ainsi que Joseph Kabila, mieux encore, Hippolyte Kanambe de son vrai nom, ce criminel de grand chemin, vomi de tous, est encore le maître du jeu politique en RDC, celui donc qui oriente et incarne notre destin collectif. Et, c’est encore lui, grâce aux tricheries électorales hors normes que Félix Antoine Tshisekedi Tshilombo fut désigné, à la grande surprise de la majorité du peuple congolais, Président de la République, sans réelle légitimité. Et cela n’a pu être possible que grâce à la cupidité éhontée et la médiocrité éprouvée de la classe politique congolaise et de certains
professeurs d’université véreux, déboussolés et assoiffés du pouvoir, même si ce pouvoir se révèle de toute évidence, n’être qu’une coquille vide. Car, la République Démocratique du Congo est sous occupation depuis des lustres et aucun individu, même pas Félix Antoine Tshisekedi Tshilombo, à
ma connaissance ne prend l’initiative de notre devenir commun. L’effectivité du pouvoir est donc entièrement extravertie au profit des prédateurs et bourreaux de notre peuple, comme cela fut le cas, jadis pour d’autres nations sous occupation par ici, et par là, à travers le monde!

Qu’à cela ne tienne, les prophètes de malheur de notre jeune nation, particulièrement celles et ceux qui animent la plateforme du Front commun des Congolais FCC en sigle, bénéficiant par ailleurs, de l’expertise enrichissante de certains professeurs d’Université, souvent aux aguets, à la
recherche permanente d’une perfusion financière auprès de Joseph Kabila, leur dieu, et maître à penser, doivent savoir une fois pour toutes que la République Démocratique du Congo ne peut se construire dans le temps que sur base de la transparence, de la vérité et de la justice, sans lesquelles,
notre vivre ensemble dans une communauté de destin, mais éparse comme la nôtre, ne peut se poursuivre, ouvrant ainsi la voie à l’éclatement du Congo en plusieurs Etats satellites au profit des prédateurs étrangers, constamment aux aguets de cette véritable dérive tant souhaitée!

Chers compatriotes,
Citoyennes et citoyens,

Laissez-moi vous dire, le fait que Félix Antoine Tshisekedi Tshilombo ait accepté de collaborer avec Joseph Kabila, lui adressant même des hommages appuyés, feignant ignorer des milliers de morts congolais, avec plusieurs combattants de l’UDPS fusillés vifs et brûlés par la soldatesque de Joseph Kabila, dans l’enceinte même de la permanence, je me dis que nous sommes embarqués, bien malgré nous, peuple orphelin, sur un navire qui n’aura de cesse de tanguer.

Une nouvelle page sombre de l’histoire du pays s’est écrite par le Congo lui-même, acceptant l’inacceptable: à savoir cautionner le fait accompli, c’est-à-dire le fait que Joseph Kabila, ce criminel impénitent, avec sa milice privée et sa jeunesse des bérets rouges, qui continuent à dicter et à imposer la marche à suivre du fonctionnement des institutions de la République, alors que pendant 18 ans de pouvoir, le peuple congolais a vécu dans la galère, l’incertitude et le règne de l’impunité où la raison du plus fort
prévaut toujours.

En dépit et malgré ces vicissitudes, je souhaite à tous les Congolais laissés pour compte: Joyeux Noël et Heureuse Année 2020. Je vous souhaite donc, santé, joie et bonheur, ainsi qu’à notre pays, actuellement occupé et asservi! Enfin, la libération, afin que tous les Congolais puissent vivre en paix aux
quatre coins de la République, et bénéficier sans contrainte aucune, des ressources de leur sol et sous-sol, par le travail et par une organisation politique véritablement démocratique, humaine et juste, débarrassée
de l’idéologie du « Kanambisme » désuet et également celle du « Fatshisme » boiteux, malheureusement.

Durant 18 ans, sans aucune interruption, nous nous sommes mis à votre service à travers nos écrits, pour vous sensibiliser, face à l’occupation de notre pays, par le Rwanda et l’Ouganda, deux pays antagonistes qui ont déversé dans notre armée nationale les rebuts de leur société. Ceci afin que nous prenions le chemin de la révolte, du relèvement et de la renaissance du peuple congolais, qui reste aujourd’hui encore, en plein 21ème siècle, sous le coup de la cruelle dictature d’un illustre inconnu par notre
nation, et ce, en complicité avec Félix Antoine Tshisekedi Tshilombo et ses combattants de l’Union pour la Démocratie et le Progrès Social, UDPS en sigle »!

Malgré cet handicap galopant, dans notre chronique régulière, vous avez été sans désemparer, assidus à me lire, et à me communiquer vos analyses, vos critiques, mais aussi vos encouragements, et même vos félicitations… De tout cœur merci pour vos marques de confiance et pour votre sympathie pour la cause du Congo que nous défendrons jusqu’au jour où ensemble nous pourrions voir le soleil se lever sur les cendres des morts qu’a semé Joseph Kabila avec toute sa clique, sa nomenklatura, y compris l’élite et sa classe politique!

Au regard de ce sombre tableau beaucoup d’entre nous s’interrogent sur ce que nous réserve l’année 2020?

A mon avis, cette année nouvelle sera ce que tous les Congolais, après avoir détruit, de gré ou de force le deal, et ou l’arrangement particulier, pris entre Kabila et Tshilombo, redevenus acteurs engagés et non simples observateurs de leur histoire, voudront qu’elle soit. Elle doit être l’année de la rupture avec l’ordre ancien. Elle doit être témoin de l’avènement d’un ordre politique nouveau fondé sur la bonne gouvernance, le progrès social, la justice, l’égalité et la solidarité.

Bref, le combat contre l’occupation de la République Démocratique du Congo doit se poursuivre sans relâche, jusqu’à sa libération complète, au prix peut-être de notre sang, afin de permettre à nos enfants, nos petits-enfants et aux générations futures, de connaître une vie meilleure, débarrassée de toute contrainte et d’asservissement aliénant!

Enfin, il convient de nous souvenir des martyrs de Béni et de ses environs, et de les fleurir parce qu’ils ont marqué l’histoire de notre pays pour l’éternité!

Bonne et Heureuse Année 2020 à tous et à chacun!

 

Par Bamba di Lelo
Docteur en Sciences Politiques de l’UCL
Analyste des Questions politiques du Congo
E.mail: jbadil@hotmail.be

Happy
Happy
0 %
Sad
Sad
0 %
Excited
Excited
0 %
Sleepy
Sleepy
0 %
Angry
Angry
0 %
Surprise
Surprise
0 %
Previous post Qui veut « aider » Felix Tshisekedi à se faire détester par les Congolais?
Next post Felix Tshisekedi pose la première pierre d’une usine de traitement d’eau