Santé: Oly Ilunga appelle à un sursaut patriotique pour vaincre l’épidémie d’Ebola au Nord-Est de la RDC

Lors d’une conférence de presse qu’il a animée, mardi 5 mars, à l’Hôtel du gouvernement, le ministre congolais de la Santé, le Dr Oly Ilunga Kalenga, a appelé la population, particulièrement les leaders d’opinion de toutes tendances, à avoir un sursaut patriotique pour vaincre l’épidémie d’Ebola qui sévit dans les provinces du Nord-Kivu et de l’Ituri.

Le Dr Ilunga a invité toute personne ayant le privilège d’être considéré comme « influenceur » à s’engager positivement dans la sensibilisation de la population afin de permettre aux équipes de riposte à cette épidémie de bien faire leur travail. Ils doivent, par ailleurs, prendre position ouvertement contre les actes de sabotage de la riposte et qui mettent le pays à risque.

Si la sécurité des équipes de riposte n’est pas garantie, a-t-il dit, il y a un risque de retrait temporaire des équipes qui conduirait à la propagation de la maladie. Les conséquences socio-économiques seraient dramatiques non seulement pour les provinces touchées, mais aussi pour le reste du pays (fermeture des frontières, embargo économique, stigmatisation des voyageurs congolais, etc…).

Il a salué le travail extraordinaire réalisé par les équipes nationales et internationales de riposte à l’épidémie. Ces équipes ont réussi à contenir l’épidémie dans deux provinces (Nord-Kivu et Ituri) de la RDC sans qu’elle se propage dans d’autres provinces voisines à celles touchées et aussi dans les pays voisins après sept mois.

Elles ont pu vacciner plus de 80.000 personnes parmi lesquelles plus de 20.000 contacts à haut risque qui sont des personnes à haute probabilité de développer la maladie. Il a condamné les attaques ciblées contre les équipes de riposte.

Butembo et Katwa restent les deux zones de santé qui continuent à alimenter l’épidémie d’Ebola. Ensemble, ces deux zones de santé ont notifié plus de 86% de nouveaux cas confirmés enregistrés au cours de 21 derniers jours, soit la période d’incubation de la maladie.

Le ministre de la Santé a aussi précisé que le taux de mortalité est élevé dans les deux zones. 

A Butembo et Katwa, la réticence communautaire a pris une expression particulièrement violente. Les attaques des centres de traitement Ebola sont la suite des actes inciviques aux quelles les équipes de la riposte font face depuis leur arrivée à Butembo en septembre 2018.

Le ministre de la santé a déploré le fait que les rumeurs et la désinformation soient les plus grands obstacles à la lutte contre cette épidémie. 

ACP/

2 thoughts on “Santé: Oly Ilunga appelle à un sursaut patriotique pour vaincre l’épidémie d’Ebola au Nord-Est de la RDC

  1. Le ministre de la Santé devrait commencer par mettre de l’ordre dans son administration et son cabinet:
    – selon quels critères sont désignées les personnes chargées d’appuyer la lutte contre Ebola sur terrain? Il faut cesser d’y envoyer des membres de la fratrie du ministre ou de ses conseillers juste pour leur permettre d’avoir des frais de mission!
    – ceux des techniciens engagés dans ce combat perçoivent-ils la totalité des avantages prévus? On relève ici des pratiques maffieuses caractéristiques de la gestion « kabilienne » qui a ruiné ce pays: retenue de commissions sur les frais de mission, frais de mission payés partiellement, frais de mission payés à la tête du client, …
    – existe-t-il une stratégie cohérente de lutte, concertée avec tous les autres intervenants sur terrain (MSF, OMS, USAID, etc…)?
    Plus de rigueur et plus d’orthodoxie dans la gestion permettront certainement de produire de meilleurs résultats dans la lutte contre cette maladie!

  2. Incohérence, confusionnisme, petitesse d’esprit, mauvaise foi, inconscience congénitale, collaborationnisme et péréquations…. La problématique sanitaire dépend-elle du patriotisme- nationalisme ou de l’Humanisme ? La démocratie des fosses communes n’engendre-t-elle pas toutes sortes des maux, épidémies, catastrophes, malédictions (Ebola, tueries, viols, déplacements des populations locales, génocides, malnutrition, analphabétisme, salaires impayés, megestion…) ?… Pendant ce temps le président protocolaire militairement nommé Tshilombo-Pétain vient de former son « Gouvernement du Camp Tshatshi », en attendant le vrai exécutif de Kingakati et veut doter la RDC (Rép à démocratiser) occupée d’une « couverture maladies universelles » alors que l’identification nationale fait défaut. La carte d’électeur a remplacé la carte d’identité nationale. Le fils du Sphinx a perdu le nord, est envoûté par les gris gris Tutsi Nilotiques et est décidément un inapte intellectuel de la pire espèce… Sic
    Devenir Ministre de l’Occupant Tutsi Power rend bête, parcimonieux, oublieux, confus, incohérent, de mauvaise foi à ce point, on sacrifie toute sa connaissance livresque sur l’autel du confort financier, matériel acquis par collaborationnisme avec l’ennemi du Kongo, par malhonnêteté, inconscience congénitale…
    Comment un Médecin (Olly Ilunga) qui a prêté le serment d’hypocrate pour sauver des vies humaines peut participer consciemment aux côtés des « Tutsi Nilotiques Rwando-Burundo-Ougandais » Commandant Hyppo Kanambe alias Kabila, Azarias Ruberwa à une telle entreprise macabre qui tue ses frères et sœurs Kongolais connaissant réellement ou ignorant éperdument que le détachement du « cordon d’argent » d’une âme vivante coupe le lien entre l’esprit et le corps, l’âme est morte éternellement (Hébreux 9 : 27 « Et comme il est réservé aux hommes de mourir une seule fois, après quoi vient le jugement »)…
    L’ex médecin personnel de feu Étienne Tshisekedi wa Mulumba qui a vécu presque toute sa vie en Occident n’a indéfiniment pas appris que le progrès sanitaire dépend du Pouvoir Public, de l’État qui allouent des sommes considérables afin de garantir au peuple l’accès aux soins médicaux, aux hôpitaux, aux infrastructures sanitaires modernes pour un bien-être reconnu par la convention universelle des Droits de l’homme…
    La société Kongolaise meurt certainement car les corrupteurs impunis et les corrompus adulés sont élevés aux rangs des modèles (Role model) pour la population laissée pour compte, abandonnée à elle-même… « Rien n’est plus dangereux que la certitude d’avoir raison »…
    Vive le soulèvement populaire éboulement final à l’improviste pour stopper net la Tutsisation du Kongo occupé par les Tutsi Power. Ingeta

Comments are closed.