Sénat: Démission du 1er vice-président

Le premier vice-président du Sénat de la République Démocratique du Congo, Samy Badibanga Ntita, a démissionné le vendredi 05 mars 2021, pour des « raisons de convenance personnelle « , a annoncé, le même jour, le président de la chambre haute du Parlement, Modeste Bahati Lukwebo, peu après la cérémonie de remise et de reprise, entre le bureau définitif et le bureau d’âge.     

 Seul rescapé de l’ancien bureau dirigé par Alexis Thambwe Mwamba, Samy Badibanga Ntita, n’avait pas été visé par une des six pétitions adoptées par la plénière au début du mois de février.

La pétition initiée contre lui avait été rejetée par la plénière, le 05 février dernier, alors que les autres membres du Bureau Thambwe Mwamba avaient démissionné, avant l’examen des pétitions initiées contre eux. 

Les sénateurs devraient au début de la prochaine session ordinaire de mars, qui commence le 15 mars prochain, procéder à l’élection d’un autre premier vice-président du Sénat.

ACP/

4 Commentaires on “Sénat: Démission du 1er vice-président

  1. Badibanga aurait démissionné pour « convenance personnelle », nous dit-on ; en même temps il se raconte qu’une nouvelle pétition pour obtenir sa déchéance était en gestation au Sénat. Ce que je ne comprends bien c’est qu’avec la majorité de l’Union sacrée, il n’avait pas à craindre cette nouvelle pétition forcément concoctée par l’opposition qui y est minoritaire. A moins que les arguments des pétitionnaires le renvoient à ses actes pas différents des autres membres du bureau qui eux, ont démissionné d’eux-mêmes. Alors convenance personnelle synonyme de dignité personnelle qui refuse d’être une nouvelle fois confronté à des collègues qui à tort ou à raison lui refusent leur confiance ? Bravo déjà à Badibanga ? Et en attendant d’en savoir davantage je me résigne à donner ici ma langue au chat….

  2. PS
    Je donnais ci-dessus ma langue au chat jusqu’à cet autre son de cloche ? Certains disent que Badibanga aurait démissionné sur injonctions du Président. En effet, la composition du bureau définitif du Sénat ne serait pas du goût de tous ses alliés notamment de Bemba et surtout de Katumbi qui n »y trouvent aucun des leurs. Le voyage de ce dernier à Léo aurait consisté à se plaindre d’un bureau trop monolitique à la seule faveur du camp présidentiel pur. Et Tshisekedi l’aurait accepté et promis d’y remédier en écartant Badibanga pour le remplacer par un proche de Katumbi ou de Bemba. Attendons la suite…

  3. « Démission du 1er vice-président »: UN GROS NON-ÉVÈNEMENT, QUI NE CHANGE EN RIEN À LA SOUFFRANCE DE NOS PPOPULATIONS PAUPÉRISÉES.
    HIPPOLYTE KANAMBE LE RWANDAIS EST DE RETOUR SUR LE SOL DE MES ANCÊTRES POUR PERPÉTUER SES CRIMES CONTRE MON PEUPLE, AVEC LA COMPLICITÉ DE FELIX DIT « MATAMASQUIN ».

  4. Un poste de VPM, Ministre d’Etat, Ministre des affaires étrangères/coopération internationale lui serait-il réservé dans le prochain gouvernement FCC de la nation ?

Comments are closed.