UA: Le commissaire Smaïl Chergui satisfait après avoir testé la machine à voter

Au terme de son séjour en RDC, le commissaire pour la Paix et sécurité de l’Union africaine (UA), Smaïl Chergui, a déclaré, samedi 17 novembre, sur RFI, que l’Union africaine, les Nations unies et beaucoup de partenaires y compris un certain nombre de membres de l’opposition congolaise insistent pour que les élections se tiennent comme prévu le 23 décembre prochain.

Interrogé sur la machine à voter, Smaïl Chergui dit l’avoir testé lui-même. Il n’a mis que 41 secondes pour voter. Il a également noté que la batterie de cette machine pouvait fonctionner durant 20 heures.

Le commissaire paix et sécurité de l’UA a rappelé que lors du dialogue de la St Sylvestre, « un certain nombre d’intervenants avait demandé à ce que l’on réduise les coûts de ces élections », expliquant que la machine à voter constitue l’option retenue par la Commission électorale nationale indépendante (CENI).

Selon lui, si une décision venait à être prise pour écarter la machine à voter et pour imprimer tous les bulletins de vote et autres papiers, « cela impactera inévitablement la date des élections ».

Pour lui, « retarder l’élection, aujourd’hui, nous placerait dans beaucoup d’incertitudes ».

ACP/